Genres

17 septembre 2011

C dans l’air a dix ans sur France 5, un nouveau site internet et un #cdanslair

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , ,
nouveau site internet C dans l'air Yves Calvi France 5

Je n’y avais jamais prêté attention mais C dans l’air est née le 17 septembre 2001, quelque jours après les attaques terroristes du 11 septembre aux Etats-Unis.

Voici l’une des information donnée par Yves Calvi, lors d’une conférence de presse organisée par France 5 il y a quelques jours.

Une occasion de faire un bilan des ces 10 premières années mais aussi d’annoncer l’arrivée d’un nouveau site internet lancé il y a déjà quelques jours.

Découvrez la présentation en vidéo de ce site et quelques informations complémentaires données par Yves Calvi dont la possibilité de poser désormais des questions via Twitter (#cdanslair).

Un nouveau site internet avec bien sûr un nouveau design mais toujours les émissions de la semaine disponibles en intégralité.

Dans un proche avenir, les émissions devraient aussi bénéficier d’une fonction supplémentaire : le chapitrage.

Il est désormais aussi possible de retrouver les archives des saisons précédentes. De toutes les émissions depuis la création de C dans l’air?

A cette heure, il est déjà possible de constater les archives des émissions de 2005 à nos jours. Déjà de quoi s’occuper avec des résumés, des conseils de lecture et des liens très nombreux. Parfois aussi des extraits des émissions mais ce n’est semble-t-il pas systématique. De quoi donner des idées aux fous de statistiques et à des projets de recherche et de thèses d’étudiants.

Il est d’ailleurs aussi possible de consulter la base de données par thèmes.

De plus, on trouve désormais une présentation en quelques mots des invités « experts » réguliers et un forum de discussion.

Enfin il est aussi toujours possible d’interroger les experts directement sur le site internet mais aussi par SMS et désormais par Twitter en utilisant le hashtag #cdanslair.

Petits regrets cependant, certains liens ne fonctionnent pas et il est dommage que, pour garder une cohérence chaine, la partie haute du site soit verte comme France 5 et donc peu cohérente avec l’habillage général du site de l’émission.

Et, à oui, j’oubliais, un widget à installer sur nos ordinateurs est disponible. Mais là je dois dire qu’en entendant Yves Calvi prononcer ce mot, je me suis demandé, mauvaise langue que je suis, s’il savait ce qu’était un widget encore quelques minutes avant de poser sa voix! Mauvaise langue? !

Voici cette présentation :

Lors de cette conférence de presse, Yves Calvi a aussi répondu à de nombreuses questions des journalistes. Et, (moment d’auto satisfaction!), je dois dire que j’ai été agréablement surpris de les entendre poser la plupart des questions que j’avais déjà posé à Yves Calvi lors de l’interview qu’il avait accordé au blog il y a quelques mois.

Réaliser des interviews n’est pas mon métier mais je dois dire qu’en les écoutant j’étais ravi de voir que j’avais bien bossé ce jour là. L’autre bonne nouvelle était que Yves Calvi a redonné les mêmes réponses! Ouf!

En fait, quand les journalistes posaient leurs questions, j’avais un peu envie de lever le doigt façon « je le sais, je le sais, moi, moi, moi monsieur, je sais ce qu’Yves Calvi va vous répondre! » et en fait j’avais aussi envie de leur dire qu’ils devraient lire plus souvent Media un autre regard!

Voici donc l’interview d’Yves Calvi dans laquelle il disait déjà, par exemple, que s’il avait du choisir entre Mots Croisés sur France 2 et C dans l’air sur France 5, il aurait choisi la seconde émission !

Mais en fait non, il y a une question que je ne lui avait pas posée et qu’une journaliste /militante (ou militante / journaliste) de 20 minutes pose systématiquement lors des quelques conférences de presse auxquelles j’ai pu assister et avec statistiques à la virgule près : Elle demande toujours « vous savez qu’il n’y a que x,xx % de femmes parmi vos animateurs » (ou parmi vos invités au choix) et cette fois, il parait que parmi les invités de C dans l’air il n’y aurait que 8,5% de femmes !

Soyons précis, cette journaliste s’est cette fois-ci fait doubler par une autre journaliste femme (même entre les femmes, il peut y avoir de la concurrence!) qui a posé une première question sur la place des femmes en plateau. La journaliste de 20 minutes a cependant complété la question avec la précision de ses chiffres que je lui découvre et a demandé un engagement sur 25% de femmes à la chaine.

La réponse me direz-vous? Sans surprise Yves Calvi a tout d’abord confirmé que la situation devait et allait changer tout en rappelant si cela était nécessaire que de nombreuses femmes composaient l’équipe de fabrication de cette émission (journalistes, chef d’édition etc. et je rajouterai assistante de réalisation, responsable de production, scripte ). Ce sont d’ailleurs deux femmes qui montent les émissions et cherchent les experts au quotidien.

Sur la question des quotas c’est Bruno Patino, patron de France 5 qui a pris le relais en rappelant qu’il ne faisait aucun doute que la chaine souhaitait se rapprocher de la diversité de son public à tous les niveaux et que la présence supplémentaire de femmes en faisait partie. Par contre il se refusait à entrer dans le jeu des quotas.

Les lecteurs réguliers de ce blog ne seront pas surpris de me voir adhérer à cet état d’esprit. Quand les choses doivent évoluer, il me parait toujours mieux que cela se fasse avec intelligence, avec compréhension des problèmes plutôt par quota, par obligation chiffrée.

Vous souhaitez en savoir plus sur les coulisses, la fabrication de C dans l’air et dans C à dire, je vous invite à (re)découvrir le dossier spécial sur C dans l’air et C à dire, l’un des dossiers de la page Coulisses des émissions.

Il me reste encore à interviewer Laurent Bazin et Axel de Tarlé qui remplacent Yves Calvi notamment le lundi et je crois que le dossier soit totalement complet. A suivre…






3 commentaires


  1. Ben Osmane

    Très beau Site Web, a mon gout il ne manque que le podcasting voire du podcasting sur iTunes si possible.


  2. Timekeeper

    « De quoi donner des idées aux fous de statistiques »
    -> Genre les fans de Fort Boyard et leurs sites internet de folie, hi hi hi ^^



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *