Dictionnaire! & technologies

5 décembre 2011

Les liaisons HF du Bateau du Téléthon 2011

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , ,
Deux cadreurs HF à quai le long du Canal St Martin

L’exploit le plus important lors du week-end du 25ème Téléthon restera le montant des dons : 86 119 425 euros.

Ce marathon de la Télé a été aussi l’occasion de réussites techniques et humaines tant du coté des manifestations à travers la France que du coté de France Télévisions et de ses partenaires.

En voici un exemple avec la gestion des liaisons HF pendant presque 10 heures de direct sur France 2 et France 3 samedi depuis le bateau du Téléthon .

Comme je vous l’avais promis dans mes précédents articles sur le Téléthon dont le précédent tout en images, je me propose de vous en dire plusieurs pendant quelques articles sur l’ensemble des dispositifs et astuces utilisés pour mener à bien ces 30 heures de direct sur France Télévisions.

De 8h à 18h ce samedi sur France 2 puis sur France 3, le Téléthon a été diffusé en direct depuis un bateau qui a circulé sur la Seine et sur le Canal St Martin dans Paris avant de retourner à son point d’amarrage devant France Télévisions.

Je vous proposerai prochainement plus d’informations sur le dispositif à l’intérieur du bateau et en particulier sa régie réalisée avec des moyens France Télévisions et dans laquelle Jean Maurice Ooghe a réalisé les différentes émissions.

Dans la régie du Bateau du Téléthon 2011 – Réalisation Jean Maurice Ooghe

Pour réaliser ce direct, il était nécessaire :
– d’envoyer la réalisation de Jean Maurice Ooghe vers France Télévisions
– de recevoir des images des manifestations dans différentes villes de France
– de recevoir les images HF de différentes caméras hors du bateau
tout en considérant que le bateau était en mouvement permanent et qu’il a traversé le tunnel du Canal St Martin long de plus de 2 km.

Pour ce faire, France Télévisions a fait appel aux moyens AMP/Visual TV.

Quels sont les moyens mis en place?

Tout d’abord un avion qui a survolé Paris pendant toute la journée. Cet avion a permis de transmettre le signal de la réalisation sur le bateau à France Télévisions et inversement de recevoir des images en provenances d’autres villes.

Soyons précis, les images du bateau ont été envoyées à la régie du Plateau C de France 2 où officiait en permanence Lionel Ferreira. Ainsi la régie a servi de secours en cas de panne de réseau. Il était alors possible de basculer dans le centre d’appel du Téléthon situé à France Télévisions. Cela ne semble s’être passé qu’une fois à ma connaissance, samedi matin. Et encore, il semble que ce n’ait pas été du à une rupture de faisceau mais à une mauvais manip’ dans la chaine de diffusion. (M. à J. 22/12/11 : Une nouvelle analyse a montré qu’en fait l’avion a connu des problèmes de givrage. Le pilote a donc décidé de faire descendre son avion quelques minutes pour le dégivrer. Pendant la manœuvre, il est cependant sorti quelques minutes du cône de réception d’où la rupture de faisceau. Voilà qui est dit)

La régie C a aussi permis de réaliser les habillages des duplexs avec les villes de France. Ainsi, pour éviter de devoir envoyer les signaux des 8 villes partenaires pendant toute la journée du samedi, c’est la régie de France 2 qui a pris le relais du bateau lors de chaque duplex, mettant ainsi les images des villes plein écran ou en double fenêtre avec par exemple l’image de Sophie Davant provenant du bateau.

Deux cadreurs HF à quai le long du Canal St Martin

Grâce à l’avion survolant Paris, le bateau recevait tout de même un signal depuis France Tévisions.

Et c’était dans le nodal de France 2 qu’était choisi l’image à injecter dans le signal, en général celui de la ville en duplex avec le bateau.  Ainsi les animateurs sur le bateau voyaient et entendaient ce qui se passaient dans la ville en duplex et pouvaient interagir avec les animateurs sur place.

Une alternative à l’avion aurait été d’installer des points de relais terrestres le long du Canal mais il me semble que le critère financier ait été décisif dans le choix de l’avion.

Au moins un point relais terrestre a cependant été nécessaire. En effet, après accord des Pompiers de Paris, AMP/Visual TV a été autorisée à installer un relais à travers l’un des puits de lumière du tunnel du Canal St Martin. En effet, celui-ci long de plus de deux kilomètres n’est pas en ligne droite. Il y a un coude au centre qui bloquait les liaisons. La pose d’un relais par le puits de lumière a permis de palier cela.

Un avion ne peut cependant pas rester dans les airs pendant 10 heures. Un ravitaillement était donc nécessaire vers 13h. De cette contrainte les équipes du Téléthon en ont fait un atout en décidant de créer une émission supplémentaire diffusée sur France Ô depuis le Point Ephémère installé le long du Canal. Une émission réalisée par Adrien Soland dans le car Soft 3 d’AMP/VISUAL TV.

Pour enrichir la réalisation sur le bateau, Jean Maurice Ooghe a fait installer une caméra supplémentaire HF.

Mais c’est aux abords du bateau que le dispositif HF a été le plus original.

Une caméra HF pouvait en effet filmer depuis un bateau type Zodiac accompagnant le bateau principal.

D’autres cadreurs équipés d’une caméra HF ont été chargés de filmer le trajet du bateau depuis le quai ou des ponts surplombant le Canal. Enfin une grue était installée sur une autre péniche accompagnant le bateau du Téléthon.

Toutes ces liaisons HF (sans fil) vers la régie du bateau ont encore une fois été gérées par AMP/Visual TV.

La caméra HF sur le bateau pouvait circuler aisément et accompagner les animateurs lors de leurs sorties sur le pont avant. Cette caméra a aussi permis de compléter le dispositif de caméras épaules filaires pour filmer par exemple des chanteuses sur le pont avant :

Des caméras épaule (une HF au centre) sur le bateau du Téléthon 2011

Je vous parlais de caméras HF sur les quais.

En effet deux cadreurs HF ont précédé pendant toute la journée le bateau, certains s’installant sur un pont pour filmer le bateau ou des animations de l’AFM, d’autres pour réaliser des duplexs depuis les quais.

Un cadreur épaule se prépare à filmer le bateau et une animation du Téléthon 2011

Un responsable de production indique à un cadreur équipé d’une caméra épaule la présence de bénévoles sur un pont au dessus de la sortie de l’écluse dans laquelle se trouve alors le bateau du Téléthon.

Sur la photo suivante, le cadreur est prêt pour filmer un duplex depuis le quai au moment du passage du bateau.

Duplex HF depuis un quai du Canal St Martin – Téléthon 2011

Une péniche ça circule moins vite qu’une voiture mais plus vite qu’un piéton surtout quand les éclusiers facilitent son passage. Croyez moi j’en ai fait l’expérience ce samedi!

Pour aider les cadreurs HF et autres intervenants à reprendre de l’avance sur le bateau, on trouvait une flopée de motos, celles siglées Visual TV mais aussi de nombreuses motos siglées France 2 dont certaines d’un partenaire de l’événement : Moto taxi 3000

Il fallait transporter rapidement les cadreurs mais aussi les équipes techniques et de production ainsi que les preneurs de son HF.

Voici tout ce monde prêt à réaliser un duplex musical sur les quais.

Une équipe HF sur les quais – Téléthon 2011

Enfin, une autre péniche accompagnait le bateau / plateau tv. Et cette péniche accueillait sur son toit une grue, oui, rien que cela!

La voici :

Grue sur bateau accompagnateur – Téléthon 2011

Aviez-vous imaginé tout ce dispositif technique en voyant ces images du Téléthon réalisées depuis un bateau?

Vous pouvez par ailleurs continuer à donner :

Quelques noms encore pour compléter cet article :
Réalisateur : Jean-Maurice Ooghe
Directeur Photo : Joël Durban
Chargés de production : Eric Brécard (Régie C) – Daniel Martin (Régie C) – Anne Souché (filière production) & Olga Latsanopoulos (Visual TV)

(Cliquez pour agrandir les photos et ouvrir les liens en rouge)






3 commentaires


  1. Génial comme toujours ce site Emmanuel. Encore bravo ! La pluie n’a pas facilité du tout le travail des équipes ! et les caméras détestent l’eau … meme douce.


  2. Nicolas

    Bonsoir,

    Une nouvelle fois merci pour cette belle immersion dans les coulisses de la TV.
    Même si le premier réflexe est de se demander pourquoi autant d’argent est dépensé par la télévision publique pour récolter des fonds, il faut avouer que cela reste un pur évènement télévisuel (expérimental ?!) que je ne manquerai pour rien au monde !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *