Dictionnaire! & technologies

12 décembre 2011

Le fil rouge à vélo du Téléthon retransmis via des liaisons 3G

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , ,

Nous connaissions les camionnettes satellite reconnaissables à leur parabole sur le toit.

Nous connaissions les liaisons HF du tour de France via des relais terrestres mais aussi des hélicoptères et avions relais. (Relire l’article sur les liaisons HF du Téléthon)

Lors du Téléthon 2011, les organisateurs ont choisi, comme fil rouge, de couvrir 3 courses à vélo (Nord, Est, Ouest) grâce à des clés 3G.

Voici quelques explications et photos sur le dispositif de tournage avec les coureurs et la réception dans la Régie C de France 2.

Lors de ce Téléthon 3 courses cyclistes étaient organisées dans le Nord, l’Est et l’Ouest de la France.
Chacun des parcours avait une longueur de 500 km avec comme point d’arrivée le plateau du direct final au Lendit. Les sportifs ont donc commencé leur épreuve le vendredi dès 8h30 mais comme le Téléthon démarrait sur France 2 le vendredi vers 18h50, seuls les 350 derniers Km ont été retransmis.

Chaque parcours était couvert et réalisé de la même manière :
Les coureurs étaient accompagnés d’une caméra HF sur moto et d’une caméra installée dans une voiture.

Coté son, deux cyclistes étaient équipés d’un micro casque avec un retour dit N-1 depuis la régie. Ainsi ils pouvaient intervenir en direct dans les émissions et entendre les questions des animateurs et invités. Cela permettait ainsi de réaliser des duplex. Un micro sur la caméra HF moto complétait le tout par du son ambiance.

Dans le véhicule, les images des deux caméras étaient commutées et le son mixé. On y recevait aussi le son N-1 provenant des différents plateaux télé via la régie C à France 2.

Voici un schéma du dispositif AMP/Visual TV :

Moyens Visual TV Course cycliste Téléthon 2011

La seconde originalité résidait dans l’émission du signal jusqu’à France 2.

Il a été décidé d’utiliser des clés 3G, oui celles que vous pouvez utiliser vous-même sur votre ordinateur ou tablette. 6 clés 3G (2 Bouygues Télécom, 2 SFR et 2 Orange). Pas de jaloux me direz-vous mais c’était aussi le meilleur moyen de se garantir une couverture aussi bonne que possible du territoire français.

Et c’est via ces 6 clés 3G que le signal vidéo unique (rappel, les deux caméras étaient directement commutées dans la voiture accompagnatrice), et le son ont été envoyés à France 2.

Pour être envoyé, le signal vidéo a d’abord été converti en signal numérique.

Les signaux des 6 clés 3G ont été reçus à France 2 et convertis à nouveau en signal vidéo.

Les 3 écrans de réception du signal 3G du fil rouge à vélo du Téléthon 2011

Au premier plan les 3 écrans de contrôle des signaux des 3 courses vélo. En arrière plan les convertisseurs qui retransforment le signal numérique en signal vidéo HD Broadcast.

Si l’on regarde de plus près l’écran de la course de l’EST, la seule en cours pendant la nuit au moment de la photo, on aperçoit qu’à ce moment là seules deux clés 3G sont en action :

Gros plan sur un écran de contrôle de réception 3G – Téléthon 2011

Sous l’image reçue, on aperçoit les niveaux de réception des clés 3G. Et comme vous le voyez sur cette photo, seules deux clés (dans les 2 carrés rouges) modulent. Cela signifie qu’il n’y a pas de réseau alors pour les 4 autres clés soit 2 des 3 réseaux français de téléphonie mobile. Il est vrai que les cyclistes étaient alors en forêt.

De plus, m’a-t-on expliqué l’humidité comme cette nuit là altèrent quelque peu les liaisons.

Cependant, lors des tests, il a été montré qu’il suffisait parfois d’une clé, même lorsque la voiture circulait à 130 km/h, pour envoyer une image d’excellente qualité. 3 clés étaient cependant préférables. Avec moins de clés la qualité du signal pouvait baisser ou alors un temps de latence, de retard, entre la transmission et la réception du signal pouvait augmenter.

L’utilisation des 6 clés permettait de s’assurer normalement d’une qualité optimale en permanence, un réseau prenant le relais d’un autre.

Cette expérience a cependant permis de constater que le maillage du territoire français par les 3 grands opérateurs n’était pas si parfait que cela. Il faut dire que lorsque l’on parle de 98% du territoire français couvert, les opérateurs oublient souvent de rappeler qu’il s’agit du territoire « habité ». Et cela change beaucoup de choses. De plus un opérateur semble avoir un meilleur réseau. Sans cafter je dirai qu’il porte un nom de couleur!

Les équipes ont pu constater pendant le repérage de chaque circuit de vrais trous de réseaux en particulier dans l’Ouest. Par contre, au moment de la réalisation en direct de ses courses, ce sont cependant certaines zones pourtant à priori bien couvertes qui ont parfois donné de moins bons résultats que prévus.

Cette technologie créée par TVU networks a été gérée en France pour le Téléthon, dans la régie de France 2 par la société Magic Hour.

Pour suivre les courses dans la régie C de France 2, Alain Taieb de France Télévisions et les équipes de Magic Hour disposaient encore de différents outils comme ces tableaux de reconnaissance des qualités des signaux en fonction du trajet réalisés pendant les repérages :

Tableau récapitulatif de la qualité du réseau par lieu – Téléthon 2011

Un tableau a été réalisé pour les itinéraires de chaque course.

Ainsi, comme les voitures de course étaient équipées d’indicateurs GPS il était possible de voir dans quelle zone elles se situaient et, en regardant les tableaux de repérage, de savoir si le réseau allait être de bonne qualité ou non pendant les prochaines minutes.

Information importante quand il s’agissait d’indiquer aux directs sur les différents plateaux s’il paraissait possible de passer l’une des trois courses en direct pendant quelques minutes.

Voici d’ailleurs Alain Taieb dans la partie Nodal de la régie C de France 2 devant un écran de contrôle des positions GPS des différentes courses :

Alain Taieb dans la régie C de France 2 – Téléthon 2011

Voilà pour les explications sur cette nouvelle technologie de transmission vidéo HD.

Pendant le Téléthon elle a montré et ses performances et ses encore quelques imperfections liées aux conditions climatiques et surtout à la qualité du réseau 3G.

Ce système de transmission bien moins couteux que par satellite et plus souple a cependant beaucoup d’avenir devant lui.

Saviez-vous d’ailleurs que BFM TV avait diffusé ses duplex depuis l’extérieur du Palais de Justice de New York pendant l’affaire DSK vers la France via des clés 3G avec le même système que le Téléthon? En fait pour être précis, BFM TV avait alors utilisé des clés 4G et 3G. La chaine avait aussi utilisé ce système pour des duplex pendant la coupe du Monde de Rugby en Nouvelle-Zélande.

Un système de transmission particulièrement bien adapté en zone urbaine.

(Cliquez pour ouvrir les photos et les liens en rouge)






6 commentaires


  1. reno14

    Je peux même ajouter que cette technologie est aussi utilisée dans la nouvelle émission matinale en direct de TF1 « Les petits plats dans les grands ».
    Dans le dispositif de l’émission, en plus des recettes effectuées par L. Mariotte en plateau, un téléspectateur fait aussi la recette depuis chez lui avec Xavier, le finaliste de Masterchef.
    Ce duplex chez le téléspectateur est réalisé avec une transmission 3G.
    Cette technologie semble à la mode avec comme souci celui de l’économie.


  2. ROUET Bernard

    Bonjour Emmanuel, merci pour cet intéressant reportage sur cette nouvelle technologie, lors des directs j’ai remarqué un léger décalage entre le son et l’image. Je suggère un petit article historique sur les moyens hf du tour de france depuis le premier réaliateur: Gilbert LARRIAGA, il me semble qu’avant l’apparition de la boule wescam, le cadreur de l’hélicoptère était sanglé près de la porte de sortie de l’hélico donc presque dans le vide.


  3. Mixeffect

    bonjour,

    juste un complément… Un autre constructeur propose ce genre d’équipement, historiquement ce sont les premiers à avoir proposer des uplink via la 3G. Live U puisque c’est le nom de ce constructeur propose un équipement assez efficace qui combine 14 « clés » 3G/4G, le wifi et le wimax, l’ethernet et le Bgan sat.

    Explications:

    l’équipement commute et additionne automatiquement les débit des différents réseaux. imaginons on a du réseau avec seulement 2 clés 3G mais une connexion wifi libre accès est disponible alors le LiveU va additionner ces 2 vecteurs pour accroitre le débit et donc la qualité de la liaison.

    de même si un réseau Ethernet est disponible (par exemple dans une salle de presse lors d’un événement sportif) alors les connexions vont s’additionner…

    Le Bgan sat qu’est-ce que c’est? Et bien c’est une liaison internet par satellite. C’est ce qui est utilisé pour se connecter à internet depuis des endroits isolés, en mer, dans le désert etc… ça fonctionne comme les liaison internet par satellite avec une parabole qui sont proposées aux particuliers qui n’ont pas accès à internet dans les zones isolées en métropole. Donc cette liaison permet d’avoir un très haut débit depuis n’importe où sur la planète!

    voila et tout ça, (comme pour le TVU) tient dans un espèce de gros ordinateur portable avec un écran tactile très simple d’utilisation. à la réception, un ordinateur connecté à internet et disposant d’une carte de sortie vidéo et du petit logiciel adéquat et hop on récupère le signal HD en 1080i en direct prêt pour un duplex.

    voila

    M/E


  4. Thierry

    Bonjour Emmanuel,
    Félicitations pour ce reportage sur le dispositif 3G de Visuals Tv.Votre synoptique explique le tout comme c’était le cas pour le dispositif HF d’Euromedia lors du tour de France.Tant que l’on parle de HF, il y a sur le site de « icom-france.com » une petite vidéo qui explique le système adopté par la croix rouge lors de l’arrivée finale du tour 2011.Bonne fin d’année et bonne contination.Thierry



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *