Coulisses des émissions

19 décembre 2011

Un nouveau décor pour La Grande Librairie Spéciale au Théâtre du Rond Point sur France 5 – Avant première

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , ,
Le Grand Livre de la Grande Librairie sur France 5 - Conception Stéfanie Jarre

C’était il y a quelques semaines, avant que certains manifestent devant le Théâtre du Rond Point

C’était l’enregistrement de La Grande Librairie Spéciale Fêtes de fin d’année diffusée ce jeudi 22 décembre sur France 5 et présentée par François Busnel.

Je vous propose de découvrir en avant première le nouveau décor conçu par Stéfanie Jarre, éclairé par Jean Poidevin dans lequel cette émission spéciale, souriante et intelligente, a été réalisée par Adrien Soland pour Rosebud Productions.

J’aurai aussi pu commencer en vous disant que lors de ce prime time spécial de 120 minutes, nous allions assister à des lectures. Mais voilà certains se seraient peut-être immédiatement dit : Ah flute, une émission pas drôle.

Et pourtant, pour avoir assister à une bonne partie de l’émission, on ne s’ennuie pas du tout et on rit beaucoup.

Il est vrai que les textes choisis sont déjà très drôles comme par exemple « L’Art et la Manière d’aborder son chef de service pour lui demander une augmentation » de Georges Perec lu par Valérie Bonneton, l’une des interprètes principales de la série à succès de France 2, Fais pas ci Fais pas ça.

De plus, le choix des lecteurs de ces textes les rend encore plus intéressants à écouter. André Dussolier a par exemple ouvert le bal lors de l’enregistrement. « Mais pourquoi j’ai voulu passer en premier ! » a-t-il dit en revenant dans les coulisses. Et quand je lui ai demandé s’il avait donc encore le trac après tant d’années de carrière : « Oui toujours, et là, ce soir, en plus on voyait la salle »

Et oui, ce soir là, il ne s’agissait pas seulement d’une représentation dans un théâtre mais aussi d’une émission de télévision et cela change notamment les réglages lumière. En effet, à la télévision on aime peu les bandes noires à l’image sous une scène. Alors on éclaire plus le public devant la scène qu’en général pendant une représentation de théâtre.

De plus, on aime filmer les réactions du public, quand il rit, quand il est ému, intéressé, intrigué. Ce public, que l’on nous montre à l’image, c’est un peu nous devant notre téléviseur. Vous voyez, chers téléspectateurs, ils rient, cela leur plait, restez avec nous devant ce programme…

Et pour voir ce public, il faut donc l’éclairer un peu. Et cela perturbe certains intervenants.

Voici donc ce fameux nouveau décor dessiné par Stéfanie Jarre, décoratrice de théâtre mais aussi à la télévision, en particulier des décors de Michel Drucker au Studio Gabriel.

Le décor de La Grande Librairie au Théâtre du Rond Point – France 5 / Conception Stéfanie Jarre

Un décor que j’ai trouvé particulièrement réussi.

Original, il n’oublie pas de faire référence aux livres, thème principal de La Grande Librairie. Le choix du blanc est classieux et permet à Jean Poidevin de l’habiller avec chaleur dans différents tons de couleur selon les interventions. Un travail de la lumière compliqué par le peu de temps d’installation et la présence de l’éclairage du spectacle alors à l’affiche dans ce théâtre.

Dans ce nouveau décor, ce qui a vite attiré mon regard et m’a intrigué a été la réalisation de ces livres.

Alors regardons de plus près en commençant par ce grand livre central ouvert et posé sur la scène :

Le Grand Livre de la Grande Librairie sur France 5 – Conception Stéfanie Jarre

Mais, puisque nous savons qu’il n’y pas de magasins où l’on peut acheter des livres pour Gargantua… Quoi que, à l’approche de Noël, il est permis de tout imaginer…

Alors comment construit-on un tel objet?

Je compte sur Stéfanie Jarre pour compléter cet article et nous expliquer comment on été modelées ces planches de bois pour les transformer en pages ondulées d’un livre mais je vais déjà vous montrer les dessous, en fait, l’arrière de ce livre.

Les dessous d'un livre dans un décor de Stéfanie Jarre – France 5

Nous voici effectivement dans les coulisses, juste derrière la scène à découvrir la structure métallique qui a permis de construire ce livre.

Par ailleurs, sur la photo précédente, vous aviez surement repéré encore autre chose…  Et oui, un homme dans un livre ouvert à gauche sur la photo.

Derrière une porte cachée dans un livre – La Grande Librairie – France 5

Oui, sur ce décor, les livres ne sont pas seulement grands, ils peuvent aussi s’ouvrir.

Nous voici donc à Jardin, à l’arrière de ce livre qui peut s’ouvrir :

Sur la photo vous pouvez aussi repérer le moniteur, le retour, placé sur une caisse rouge, ce moniteur qui permet aux assistants de réalisation de voir le programme et de donner un top pour l’entrée d’un artiste.

Et parmi ces artistes, ces lecteurs d’un soir, il y aura André Dussolier (‘Douceur’ de Roland Dubillard et ‘La Pénitence est Douce’ de Léon Vilbert) – Denis Podalydes (‘Trois Hommes dans un Bateau’ de Jerome K. Jerome) – Jean-Pierre Marielle et Kad Merad : (Président’ de Jean-Claude Grumberg) – Sylvie Testud et Guillaume Gallienne (‘La négresse blonde’ de Georges Fourest) – Bernadette Lafont (‘Journal in Time’ de Roland Topor) – Jean-Pierre Marielle (‘La Princesse d’Harcourt ‘ de Saint-Simon) – Clodilde Courau et Denis Podalydès ( ‘Le journal d’une femme de chambre’ d’Octave Mirbeau) – Guillaume Gallienne (‘L’argent’ de Charles Péguy) – Sylvie Testud (‘Des Bleus à l’Ame’ de Françoise Sagan) – Natalie Dessay (‘Commentaire autorisé sur l’état de squelette’, d’Eric Chevillard) – Anny Duperey, Sara Giraudeau et Gaël Giraudeau (‘Un mot pour un autre’ de Jean Tardieu)

Du beau monde…

Du beau monde dans un joli décor vu sous un autre angle, depuis la scène coté Jardin :

Le nouveau décor de La Grande Librairie au Théâtre du Rond Point sur France 5

Cette dernière photo prise à la fin des répétitions me permet aussi de faire la transition vers un prochain article. En effet, vous remarquerez peut-être à Cour, au fond de la photo, entre l’écran de projection « La grande Librarie » et le coté d’un livre, un espace vertical derrière les cubes lumineux servant de table basse. Et bien, dans cet espace a été installé ce soir là une caméra sur rail vertical… A suivre

(Cliquez sur les photos pour les agrandir et sur les liens en rouge pour les ouvrir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *