Confidences!

16 février 2012

Adam et Eve, un spectacle aérien. Les machines de vol. Photos exclusives

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , ,

Allo la terre, ici le Palais des Sports, les hommes s’envolent, je répète, des hommes volent.

Je vois aussi un vélo survoler la scène de Jardin à Cour.. Oh des acrobates là… Et là regardez, des objets non identifiés entrent et sortent à cour.

Quelle activité dans le ciel d’Adam & Eve, la seconde chance! Tous ces artistes qui s’envoient en l’air avec tous ces accessoires sur, enfin au-dessus de la scène. (Désolé, je n’y ai pas résisté!)

Et pour revenir les pieds sur terre, tout cela est le résultat d’une mise en scène intelligente et originale et du savoir faire de Yves Barta et de ses machines de vol.

Il y a des moments assez magiques dans ce spectacle. Il se passe toujours quelque chose et cette impression est en grande partie dûe à l’occupation au sol mais aussi et surtout aérienne de la scène.

Et concernant  les tours de magie, il y a deux écoles, ceux qui ne veulent surtout pas savoir et les autres qui veulent tout savoir, enfin en savoir et en voir un peu plus quand même.

Puisque vous faites partie de ceux là, voici quelques explications et photos exclusives de toute cette machinerie installée au dessus de la scène de ce spectacle musical actuellement au Palais des Sports.

Durant le spectacle, des voltigeurs volent au dessus de la scène. On assiste aussi à un combat aérien très réussi. On découvre des acrobates sur différents engins et différents accessoires entrer et sortir, descendre et monter pendant tout le spectacle.

Objet non identifié survolant la scène de Adam et Eve pendant une filée

(Sur cette photo prise pendant la Couturière, vous pouvez d’ailleurs voir un spectateur debout, c’est bien sûr Pascal Obispo. Je vous le racontais dans un précédent article)

Ces nombreux effets sont le résultat d’une installation assez exceptionnelle de machines de vol et de câbles sur moteur.

Yves Barta et sa société Fantasmagorie installée à Paris ont conçu en temps record, 3 semaines, des machines de vol sur mesure pour ce spectacle.

Les rails des machines de vol – Adam et Eve, la seconde chance au Palais des sports

Ainsi, dans les cintres, 3 rails sont suspendus de Jardin à Cour en parallèle à 8 mètres de hauteur. L’un est installé au fond de la scène, les deux autres plutôt au centre. A l’avant du décor on trouve aussi d’autres rails, qu’on appelle patiences mais qui servent uniquement à faire entrer et sortir différents rideaux pour des projections de Papain ou pour cacher une partie du décor.

Voici ces trois rails sur la photo de droite :

Les deux rails avant (à droite sur la photo) sont suspendus par 10 moteurs et sont solidarisés entre eux par de nombreux haubans. En effet, certaines machines de vol peuvent circuler à une vitesse maximale de 3 m/s (108 km/h). Quand elles s’arrêtent net à un point donné sur leur rail, leur inertie pourrait faire fortement bouger le rail s’il n’était pas solidement attaché et immobilisé.

Sur cette photo vous apercevez aussi un « filet de camouflage » enroulé, un autre type d’accessoire en mouvement pendant ce spectacle.

Sur le rail arrière (à gauche sur la photo), vous apercevez l’une des machines de vol. Elle permet de suspendre une imposante boule parfois découpée en deux parties dans le décor. Cette machine de vol est un peu particulière car elle peut se déplacer comme les autres de gauche à droite mais aussi entrer en rotation.

Voici en gros plan ces machines de vol pendant les répétitions il y a quelques mois dans un ancien studio cinéma :

Les machines de vol Fantasmagorie avant leur installation sous les rails

Les machines de vols sont posées sur leur caisse avant d’être suspendues. Elles sont aussi équipées de câbles qui peuvent monter et descendre rapidement comme un treuil. Au bout des câbles on peut y suspendre soit des accessoires soit sur un système double de câbles un artiste. Celui-ci est alors équipé d’un harnais sur mesure qui le maintient en sécurité et qui lui permet de faire des « roulades » avant et arrière (désolé pour ce terme peu technique!)

Dans la vignette sur la photo un nombre impressionnant de machines de vol dans l’atelier parisien de Yves Barta. Elles peuvent soulever jusqu’à 400 kg

Et avant de quitter les répétitions, voici une photo exceptionnelle car elle a été prise pendant les premières répétitions d’Adam et Eve, la seconde chance dans un ancien plateau de cinéma.

Les éléments aériens du décor testés pendant les premières répétitions techniques – Adam et Eve

Vous y voyez les rails suspendus ainsi que le pont du décor.

Artiste équipée sous une machine de vol – Adam et Eve

Sur chaque rail du spectacle on trouve au minimum deux machines de vol qui sont commandés par l’équipe de Yves Barta.

Et pour revenir au moment du spectacle, voici une chanteuse équipée d’un harnais à quelques instants du fameux « combat » de Game Over façon « tigre et dragon » comme l’appelle la troupe.

Ainsi, pendant le spectacle, la machine de vol s’est précisément positionnée au dessus de l’artiste qui s’est équipée auparavant en coulisses d’un harnais.

Un peu plus tôt la machine de vol avait rejoint l’extrémité du rail hors de la scène. Le câble était descendu à hauteur d’homme. Un technicien a alors attaché au mousqueton du câble une autre suspension qui permet d’attacher le harnais par deux cotés.

Le câble était ensuite remonté grâce à un moteur avant que la machine de vol ne rejoigne la position de la photo. Le câble est ensuite redescendu de façon à laisser du mou pour que l’artiste puisse attacher les deux crochets sur son harnais.

Et quelques instants plus tard elle va s’envoler s’avancer, reculer, redescendre, rouler en avant etc lors d’un combat précisément chorégraphié.

Tout a été réglé, programmé, répété avec Yves Barta depuis sa console. Mais il ne laisse pas les artistes seuls pendant le combat.

Ainsi, par exemple pendant le combat, Yves Barta peut entrer en contact direct avec les chanteurs avec le micro main à sa gauche et leur parler.

Les chanteurs peuvent aussi lui répondre via son casque. Pendant ces périodes précises du show, l’ingénieur du son façade (salle) sait qu’il doit couper les micros des chanteurs pour que la salle n’entende rien de leur conversation.

Ainsi Yves Barta encourage les artistes, leur donne des « Go » et leur rappelle quels mouvements ils doivent faire et les aide à se concentrer quand cela est nécessaire « c’est la garantie du succès et de la sécurité » me dit-il.

Revenons maintenant à la programmation de tous ces vols.

Tous les vols sont encodés dans un système informatique. Les mouvements de translation et vitesses ont été programmés. Il en est de même pour les mouvements vers le haut et le bas des câbles sur moteur. Il s’agit de programmer les mouvements des artistes et objets en action sur la scène pendant le spectacle mais aussi de programmer toutes les interventions humaines en coulisses. (attaches et démontage d’accessoires, de suspensions pour des artistes etc. )

Ainsi, sur la photo précédente on voit deux suspensions pour un harnais descendre devant Yves Barta.

Tout est programmé y compris des stops et des Q (des tops si vous préférez). Ainsi des stops sont prévus quand un artiste s’attache ou se détache sur scène ou en coulisses ou pour installer un accessoire. Yves surveille l’opération à vue à Jardin ou sur son moniteur de contrôle car il voit que la vitesse est alors à zéro. Dès qu’il sait à vue ou par des messages dans son casque que tel accessoire est attaché, il donne le Q (top) pour la suite du mouvement des machines et ainsi de suite.

A noter que les machines de vol de la séquence Game Over sont perpendiculaires au rail. Ainsi les artistes sur deux machines de vol se font face. Plus pratique pour un combat.

Sur le rail avant, les machines de vol sont parallèle au rail et à la salle. Les artistes et accessoires font donc face à la scène comme sur cette photo.

Adam & Eve, un spectacle mis en lumière par Dimitri Vassiliu

Quoique sur ce tableau il est possible que les deux « Pommes » pour les acrobates soient soutenus non pas par des machines de vol mais par deux moteurs.

En effet, en complément des rails, des moteurs et des câbles sont installés entre les rails : deux à l’avant et un au centre.

Petite confidence, pour activer celui du centre, le monter ou descendre, un technicien se faufile sous la scène et se présente discrètement (Il est vêtu de noir) dans l’entrée souterraine du décor à Jardin au milieu des danseurs. Il se place à cet endroit pour gérer les montées et descentes à vue pour des raisons de sécurité. Saurez-vous le repérer pendant le spectacle?

La commande manuelle du moteur centre scène – Adam et Eve au Palais des Sports

Sur cette photo réalisée pendant les répétitions, le technicien est à sa place. Comme lui, vous voyiez au centre le câble central descendre sous les ordres de sa commande stockée pendant le spectacle sous la scène.

Enfin pour compléter le tout, 6 autres câbles peuvent descendre au centre de la scène. A certains moments, 2 d’entre eux descendent pour suspendre des boites à musique géantes.

Mais c’est lors du tableau final qu’ils sont les plus utiles. Les 6 crochets sont attachés sur des aéroclips installés sur un morceau de la scène et ainsi apparait l' »arbre », un mur d’acrobatie qui sort du sol, visible sur la photo suivante.

La troupe d'Adam et Eve rassemblée sur scène à la fin de la Couturière

Yves Barta n’est pas seul aux commandes de toute cette machinerie aérienne exceptionnelle.

Yves Barta et son équipe – Les machines de vol – Adam et Eve

Yves Barta au premier plan gère les deux rails avant et le moteur central.

A ses cotés, David, qui s’occupe des 6 moteurs et câbles au centre et des deux en façade.

En arrière plan, le troisième technicien se concentre sur la grande Boule qui peut se translater et entrer en rotation à l’arrière du décor.

La présence de Yves Barta et sa société Fantasmagorie n’est pas une surprise pour les fans de spectacles de Pascal Obispo.

C’est déjà lui qui avait fait voler Pascal Obispo au dessus du public lors de la tournée Fan. Lors de la tournée Les Fleurs du Bien, le van de Pascal Obispo arrivait en volant à l’ouverture et Pascal Obispo s’envolait avec son piano au final.

Yves Barta est concepteur et metteur en scène de shows pour des casinos comme en Malaisie en 2007. Il est aussi conseiller artistique pour certains artistes, magicien et acteur. Il fabrique ses propres machines de vol avec sa société Fantasmagorie (ses références).

Il a notamment travaillé sur les spectacles de Dany Boon, Eric et Ramzy mais aussi pour le Cirque du soleil depuis 20 ans.

Il travaille aussi pour le cinéma : Largo winch 2 et Sur la piste du Marsupilami qui devrait bientôt sortir au cinéma.

Il propose aussi ses services sur de nombreuses émissions de télévision comme la finale de Secret Story et Danse avec les stars sur TF1. Sur cette émission, il n’y avait jusqu’à présent que des moteurs. Un rail pourrait cependant faire son apparition avec des machines de vol lors de la prochaine saison. Je vous dis ça, je ne vous dis rien!

Voilà pour cette machinerie qui partira en tournée avec le spectacle. Il a fallu trois jours pour tout installer au Palais des Sports, il faudra donc faire plus court pendant la tournée.

Merci à Yves Barta pour ses explications et aux équipes de Adam & Eve pour leur accueil.

M. à j. 17/02/12 : Merci aux compléments d’informations de David en commentaire de cet article qui nous présente les autres prestataires de la partie machinerie aérienne du spectacle.

(Cliquez pour agrandir les photos et ouvrir les liens en rouge – Plus d’articles sur les spectacles et émissions de télévision sur la Page Coulisses des émissions)






7 commentaires


  1. Furz'

    Article très intéressant, ça fait longtemps que je n’ai pas vu de comédie musicale, et ça me ferait peut-être plaisir d’en voir une moderne, rien que pour toute cette technique.

    Après j’ai une question. Sur la première image de l’article, on voit sur l’écran géant une montagne-russe en 3D (venant du logiciel NoLimits Rollercoaster Simulation).
    Cette image est en rapport avec le spectacle ? C’est très étonnant…


  2. Patricia.Lambert

    Bravo à Yves Barta et son équipe !! que de responsabilités !! vraiment beaucoup de travail !! et merci pour ton article Emmanuel !


  3. excelnico

    Il y a du gros boulot sur scène mais aussi à la technique !
    Merci pour toutes ces informations 🙂


  4. Rivir

    Super article Emmanuel !!

    Oui sur Adam & Eve il y a d’importants dispositif de vol aussi bien pour des décors, des acrobates que pour des artistes danseurs/chanteurs.

    Il y a comme tu l’explique longue Yves qui avec ses systèmes précis et performants permets des figures comme la bataille aérienne entre Lysa et Nuno. Un grand moment !!

    Mais il y a aussi 2 sociétés belges qui gèrent des vols particuliers.

    Tout d’abord Serviscène http://www.serviscene-rigging.com/ avec Bart comme opérateur qui gère le vol des 2 sphères. Super important au show.
    Bart à notamment travaillé pour la dernière tournée de Mylène Farmer et Serviscène est une des meilleurs société européenne en la matière.

    Ensuite il y a un dispositif de moteur asservis (commandés au millimètre près via ordinateur). Ce dispositif fournit par une société belge dont je suis le programmateur et opérateur.
    Cette installation permet des vols donc celui de la nacelle de « laveurs de vitre » avec en plus une cascade, la vole de la balançoire qui lève Cylia et Noémie pendant qu’elles chantent mais surtout ce dispositif permet le déploiement de l’arbre, sorti du sol sur lequel des danseurs vont s’accrocher lors du final.

    Toutes ces technologies, ces 3 sociétés, permettent d’apporter un peu plus de « Waouw », de magie, de… à ce rêve créé par Pascal.
    Un plaisir de collaborer sur ce projet.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *