Confidences!

22 février 2012

Coup de « Projecteurs » sur les Victoires de la musique classique sur France 3

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , ,
Les différents écrans de projection du décor des Victoires de la musique classique France 3

Quitte à jouer sur les mots j’aurai aussi pu titrer : « Coût des projecteurs » car ils étaient nombreux lundi soir au Palais des Congrès dans le décor des Victoires de la musique classique 2012, une production exécutive Morgane Production.

Mais on m’a confié que IVS, prestataire des projections avait joué le jeu et fait des efforts pour faire aboutir l’idée principale du décor : une vaste étendue de projections pour faire vivre des rideaux de chaines installés comme fond de décor ou sous forme d’un gigantesque lustre central.

Une excellente occasion de vous raconter le réglage des 9 projecteurs, le travail des équipes de projection en salle et des deux truquistes dans le car régie de France Télévisions Rennes.

Commençons par revoir quelques photos du décor que je vous ai déjà présentées lors des deux premiers articles, le premier sur les coulisses des répétitions, le second sur le dispositif de réalisation de Franck Broqua.

Le nouveau décor des Victoires de la musique classique sur France 3 – Conception Olivier Illouz

On aperçoit 5 écrans dont un central qui disparait derrière un lustre géant au dessus de l’orchestre. Tous ces éléments sont construits à partir de rideaux de chaines louées à Torredemer. Les maillons sont blancs sur les rideaux arrière et gris sur le lustre.

Pendant les répétitions des Victoires de la musique classique 2012

C’est toujours le même décor et pourtant il y a de vraies différences.

Dans le premier cas, une même animation était diffusée sur les rideaux à Cour et sur les rideaux à Jardin. Elle était même diffusée aussi sur le lustre.

Dans la seconde photo, plus de projection sur le lustre, c’est uniquement la lumière de Frédéric Dorieux qui le fait vivre. De plus, plus de symétrie entre les images sur les rideaux à Cour et à Jardin. Enfin, sur les rideaux intérieur on aperçoit cette fois-ci des images lives tournées en direct avec les caméras.

D’autres variantes sont encore possible comme sur la photo suivant. C’est alors une image live du public en salle répartie sur tous les rideaux (sauf celui au centre). Une photo qui vous permet aussi de voir un autre écran totalement inséré au pupitre du décor et utilisant une technologie différente puisqu’il est composé de carrés de led.

De nombreuses variantes qui sont le résultat du travail des truquistes en régie mais aussi des techniciens IVS.

Et cela commence par l’installation et le réglage des projecteurs au nombre de 9.

Pourquoi 9? Allez on commence l’inventaire…

Le schéma des écrans du décor des Victoires de la Musique classique sur France 3

Sur ce schéma je vous ai indiqué les Ecrans. En effet, les écrans et les rideaux ne correspondent pas à la même chose.

Par exemple, les deux rideaux à gauche (à Cour) entourés d’un cadre rouge correspondent à un seul écran. Pareil pour les deux rideaux à droite rassemblés en un écran encadré en bleu sur le schéma. Le lustre est un troisième écran. Une partie du sol sur l’avant scène est un quatrième écran éclairé lui par un projecteur dans les cintres de la salle (marqué par un rond vert)

A cela il faut rajouter les carrés de led intégrés dans le pupitre des animateurs (encadrés en blanc) et des écrans un peu différents installés à l’extérieur de la scène : deux retours image pour le public dans la salle.

Et donc fort logiquement il faut un projecteur par écran. Sauf que … quand on veut obtenir une image très lumineuse il faut utiliser un projecteur très puissant … ou alors projeter la même image avec deux projecteurs, des projecteurs utilisés en Dual.

Et voici pourquoi vous apercevez deux projecteurs avec des point bleus à gauche sur la photo. Ils projettent l’image de l’écran encadré en bleu. Idem pour les projecteurs avec les points rouge. Les deux projecteurs avec les points jaunes sont destinés au lustre.

Vous aurez enfin remarqué que les projecteurs sont croisés. Les projecteurs à gauche sont destinés à l’écran à droite du décor et inversement ce qui se justifie notamment par la courbure arrondie du décor. C’est de la géométrie.

Nous voici donc avec 6 projecteurs pour le décor. Pour les deux écrans retour image à l’extérieur de la scène, moins de puissance était nécessaire, il n’y avait donc que 1 projecteur par écran (toujours croisé) , il s’agissait de projecteurs de 12 000 lumens. (6 + 2 = 8 projecteurs… il en manque encore un!)

Voici tout cela de face : (Les 6 projecteurs au centre, un projecteur pour retour image à droite. Il manque l’équivalent à gauche, hors du cadre de la photo)

Les Victoires de la musique classique coté salle

Revenons à nos projecteurs installés en dual. Il s’agit de Barco FLM R 20 + d’une puissance déjà costaud de 20 000 lumens chacun.

Projecteurs Barco IVS montés en dual

Vous en apercevez deux d’entre eux superposés sur la photo à droite.

Peut-être avez-vous déjà installé un projecteur de salon et savez qu’il n’est pas toujours facile d’avoir une image nette et qui ne soit pas déformée si l’écran n’est pas tout à fait plat et de face.

Vous allez ainsi mieux comprendre la difficulté, le temps et le niveau de savoir-faire et de technologie nécessaires pour des écrans aussi grands que ces rideaux de 9 mètres de haut et incurvés.

Le travail des équipes d’IVS commence par l’installation d’un praticable qu’on appelle Samia bien stable et surtout bien à niveau, bien « bullé ».

On installe ensuite le premier projecteur dans l’axe de l’écran. On s’assure qu’il est bien horizontal en ajustant ses pieds. Ensuite on vient « stacker » le second sur le premier. Plus clairement on superpose le second sur le premier grâce à trois goupilles (1 à l’avant, 2 à l’arrière) pré-installées sur le sommet du premier.

C’est alors qu’on câble les deux projecteurs en réseau c’est à dire qu’on envoie le même signal dans les deux. Il s’agit maintenant de superposer parfaitement les deux signaux et de tenir compte de la courbure des rideaux de chaine, les écrans. Vue la distance entre les projecteurs et les rideaux, imaginez la finesse du réglage pour éviter un flou dû à des images mal superposées.

Pour cela on envoie notamment un signal composé d’une grille :

Réglage des projecteurs IVS installés en dual

En « shiftant » les deux images c’est à dire grâce à une action mécanique sur les optiques des deux projecteurs on arrive à superposer l’image, la grille sur le support écran. Les images sont superposées et synchronisées.

Voilà pour la partie mécanique du réglage.

Étape suivante, toujours avec la grille, il s’agit de modifier le signal, d’adapter la source à la forme de la surface de projection. Dans notre cas il s’agit d’adapter le signal à la forme incurvée des rideaux. L’image de départ est plate mais les rideaux sont incurvés. Grâce à un logiciel de Warping, de correction géométrique, une correction virtuelle de l’image est effectuée. Les lignes horizontales et verticales seront ainsi toujours bien parallèles et perpendiculaires sur les rideaux / écrans.

Il faut enfin éviter que les images ne débordent des rideaux, de l’écran. C’est l’étape de blanking. Les techniciens masquent les cotés gauche et droit, haut et bas du signal qui déborderait de l’écran avec des volets numériques. Ils définissent un rectangle. Il n’est cependant donc pas possible avec cette technique de créer un masque suivant la forme plus complexe du lustre. Il aurait alors fallu demander aux truquistes de créer ce masque en régie ou encore mieux auparavant en post-production. Cela n’a pas été le cas sur ce tournage.

Concernant le réglage du point et éviter que l’image soit floue, un compris est trouvé. Le point est fait sur une zone de l’écran et cela fonctionne parfaitement bien surtout en plan large et sur un support particulier comme des rideaux de chaines.

Il reste ensuite encore à régler la partie colorimétrie. La couleur blanche d’une image doit aussi apparaitre blanche dans l’image de l’écran filmée par une caméra. Ce réglage se fait avec l’équipe de la vision dans le car.

Le réglage des écrans étant réalisé, il est possible de passer à la phase exploitation des écrans qui se passe alors dans le car régie via les deux truquistes de la soirée : Jean-Marie Vaude et Anthony Pineau. J’y viens…

Projecteur vertical Barco / IVS

A noter que le travail de préparation a commencé au moment du choix de la puissance des projecteurs. Des projecteurs assez puissants pour que l’image ait de la pêche en présence de nombreux projecteurs lumière. Ainsi il a été décidé d’utiliser à chaque fois deux projecteurs de 20 000 lumens. Mais, m’a-t-on expliqué, quand on additionne deux projecteurs on obtient la puissance de 1,5 et non de 2! Va comprendre Charles!

Pas de révolution des règles de calcul pour le 9ème projecteur, le projecteur vertical (zénital) installé au dessus de l’avant-scène. C’est un projecteur Christie roadster puissance 20 000 lumens  (M. à J. suite à un commentaire) qui a été utilisé pour projecteur sur une surface grise installée par la déco sur le sol noir de la scène.

Pendant le direct, on y a vu soit des éléments d’habillage et des boucles avec le logo animé de la soirée.

Pour en terminer avec les écrans, quelques lignes sur les éléments d’écran led insérés dans le haut du desk, du pupitre des animateurs. (voir photos plus haut)

Il s’agissait de technologie led barco nx 6. Chaque module est un assemblage de 9 petits carrés de leds appelés panels maintenus grâce à un système d’aimants. Pour réaliser une surface d’écran arrondie, les panels ont été désolidarisés et attachés chacun sur une structure en métal construite par l’équipe décor. Pour ce type d’installation on parle de Creative. (Lien pour voir le montage / démonage des panels)

Direction maintenant le car régie et la partie « truquage et bidouilles » du car régie. En effet, pour gérer l’ensemble des signaux sur ce décor, les moyens du car France Télévisions de Rennes semblaient un peu sous-dimensionnés. (Les cars de Lille et Lyon de France Télévisions sont, semble-t-il, mieux équipés pour ce type de gestion de nombreuses sources et l’envoi de multiples signaux)

Les truquistes ont donc du être malins pour utiliser au mieux les capacités du mélangeur du car. L’expérience d’Anthony Pineau, truquiste France 3 a donc été un vrai plus en régie.

Ainsi, et pour reprendre les premières photos du décor que je vous ai montré, ils ont réussi à trouver des solutions pour diffuser parfois une boucle graphique sur toute la totalité des rideaux, pour parfois diffuser sur les deux rideaux intérieurs du décor deux images live différentes et dans les deux écrans extérieurs des images d’une boucle graphique etc.

Voilà, maintenant, lors de votre prochaine tentative d’installer un projecteur dans votre salon, vous trouverez cela bien plus simple!

Voici enfin une autre exploitation des rideaux de chaines,  plus reposantes pour les équipes de projection et du truquage… des écrans au noir!

Version intimiste du décor des Victoires de la musique classique 2012 – France 3

C’est aussi très joli et adapté à l’ambiance d’un quatuor à cordes.

Merci à tous ceux qui ont bien voulu m’apporter les explications.

(Cliquez pour agrandir les illustrations et ouvrir les liens en rouge)






3 commentaires


  1. nico

    Petite rectification concernant ton article, le vidéo projecteur installé pour la projection zénithale n’est pas un 12000 lumens Barco mais un Christie 20 000 lumens….
    Je pense que c’est la seule erreur !!!!!


  2. popol

    Mais, m’a-t-on expliqué, quand on additionne deux projecteurs on obtient la puissance de 1,5 et non de 2!

    Je ne suis pas truquiste mais ça me paraît contraire à toutes les lois de la physique. Il y a bien un phénomène similaire pour le son, où la pression sonore de 2 sources sonores indépendantes de même puissance est en moyenne 1,4 fois plus élevée (cela vient du fait que la puissance est proportionnelle au carré de la pression). Mais en image on ne raisonne qu’en termes de puissance, et deux projecteurs émettant chacun 20000 lumens éclairent en principe l’écran de façon exactement aussi puissante qu’un projecteur de 40000 lumens.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *