Coulisses des émissions

24 février 2012

Exclusif : Pendant 1 heure ce vendredi matin dans les coulisses des Cesar 2012 …

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , , ,
Le décor des César 2012 - Conception Philippe Désert / Canal + - KM Productions

A 21 h 00, ce soir en clair sur Canal + aura lieu la 37ème cérémonie des César. (#cesar2012)

Antoine De Causnes en sera le maitre de cérémonie et Guillaume Canet, le Président.

Dès 19h05, le Grand journal sera en duplex régulier avec le Théâtre du Châtelet et Laurent Weil pour les Avant Cesar

Media un autre regard était invité à assister aux répétitions ce vendredi matin dans le théâtre et dans les deux cars de réalisation.

L’occasion de vous présenter l’évolution du décor conçu par Philippe Désert, de vous expliquer le dispositif technique et de donner la parole à Jérôme Revon, le réalisateur de la soirée.

Ambiance calme encore ce matin dans les environs du Théâtre du Châtelet. Et pourtant la sécurité est déjà bien présente.

Devant l’entrée principale du théâtre, des techniciens s’affairent à la construction du photocall d’entrée des invités et nommés.

Devant le Théâtre du Châtelet – Finition du décor extérieur

Dans la salle du théâtre, ils sont aussi nombreux à œuvrer mais pareil dans une ambiance plutôt calme et sereine, une patte des productions KM Productions.

Renaud le Van Kim est d’ailleurs présent sur la scène pour superviser les dernières répétitions de mécaniques. L’après midi sera consacrée à un filage complet de la cérémonie avant le passage obligé des unités de déminage.

Michel Denisot, Alain Terzian, Président de l’Association de Promotion du Cinéma sont aussi dans la salle.

Helena Noguerra, remettante répète alors avec Antoine de Caunes. Il s’agit de caler son entrée, ses échanges (teintés d’humour) avec Antoine de Caunes, de lancer le sujet sur les nommés et de recevoir le gagnant et le tout devant les caméras de Jérôme Revon.

Pour ce faire, de très nombreux cartons avec des photos des différents nommés et invités sont installés à la place qu’ils occuperont ce soir.

Des apprentis comédiens de l’AIDAS de Montreuil (L’académie internationale des Arts du Spectacle) sont présents depuis le début des répétitions. Leur privilège, leur mission? Jouer le rôle des différents nommés. Ils prennent donc leur place dans la salle et doivent monter sur scène si leur nom est cité. A chacun leur tour de jouer l’hypothétique gagnant et de monter sur scène pour dire quelques mots de remerciements avant de quitter la scène avec le remettant.

Ils avaient l’air très souriants, installés dans leurs fauteuils avec le panneau de l’artiste qu’il représentait dans les mains. Et pourtant ils avaient une petite pression. Leur brève intervention en tant que figurant gagnant était tout de même vue par des personnes qui comptent dans le métier du cinéma.

Voici d’ailleurs la salle pendant ces répétitions :

Le décor des César 2012 – Conception Philippe Désert / Canal + – KM Productions

Au poste remettant, Corentin Son, Assistant de réalisation.

Cette année, le décor conçu par Philippe Désert a encore une fois évolué.

L’année dernière le César géant avait pour la première fois disparu du décor. Il est vrai qu’il était impossible à placer dans le décor alors que Jérôme Deschamps avait imaginé une séquence spéciale pour la cérémonie dont le décor occupait tout l’espace de la scène du théâtre. Il avait même alors fallu imaginer un système permettant de faire monter et descendre le fond du décor pour cette séquence.

Alors cette année? Faire revenir la sculpture? Il a plutôt été décidé de le faire réapparaitre de façon modernisée à travers un totem composé de 3 écrans superposés et non inclinés comme le reste du décor. Le reste du décor construit par Générale décor est inchangé.

Les écrans sont des écrans IVS, la plupart des F 15  (M. à J) sauf ceux du totem et derrière les fonds de gros plan d’Antoine de Caunes et du remettant qui doivent être plus précis encore. Ce sont des NX6.

Vue du décor des César 2012 dans les coulisses coté Jardin.

Deux projecteurs éclairent les deux écrans à l’extérieur de la scène et deux projecteurs en dual éclairent le grand écran qui descend sur la scène pour la salle à chaque diffusion de sujets.

A ce sujet (!!!), ceux des nommés ont été réalisés par Valérie Deschamps chez Digital. Le magnéto hommage a été réalisé par Grégory Dray. On m’a aussi parlé d’un magnéto d’ouverture sur lequel a notamment travaillé Antoine de Caunes produit chez Quad. L’habillage est réalisé par MotionFanclub alors que les boucles dans les écrans ont été conçus par le graphiste Arnaud Billault.

Retour dans le décor des César mis en lumière par Frédéric Dorieux avec des moyens Phase 4.

Les équipes de KM Productions (Direction de production, Marie Aude Philippe et Régie Générale, Jacky Le Yanou) ont pris possession du site dimanche. C’était alors le jour des accroches dont la lumière. Lundi, place au décor et aux écrans. Finition et encodage lumière mardi et mercredi matin, installation des moyens vidéos avant le début des répétitions dans l’après midi et ce jusqu’à ce vendredi après-midi pour le dernier filage.

Jérôme Revon aura à sa disposition ce soir 15 caméras dont deux grues : une technocrane 15 Loumasystems (1), à Jardin au sol et une litecam Microfilms (14) installée au premier balcon.

Devant la scène, une caméra sur rail travelling, une « palloterie » (8) a été installée pour filmer « l’arrivée des remettants et montrer leurs belles tenues et leurs chaussures. C’est important aussi! La caméra peut aussi se tourner vers le premier rang, en particulier sur Kate Winslet et Guillaume Canet » m’a expliqué Jérôme Revon.

Sur le premier balcon sont installées 3 caméras lourdes. La (2) suivra Antoine de Caunes, la (3) les remettants et la (4) réalisera un plan large et parfois un plan à 3.

3 autres caméras sur pied sont installées à Cour et à Jardin devant la scène : A jardin, on trouve une lourde, la (5) et à Cour on trouve deux caméras : une lourde avec prompteur (7) et une seconde caméra avec longue focale (6) qui ira notamment chercher les personnalités et nommés dans la salle.

« La 7 permet aussi de filmer Antoine quand il souhaite s’adresser aux téléspectateurs.  Quand il regarde les lourdes de face, il parle à la salle. Avec cette caméra, il peut jouer avec les téléspectateurs et souligner quelque chose. Antoine aime jouer ainsi avec les caméras »  m’explique Jérôme Revon.

Dans le car régie des César 2012 – Euro Media France

Jérôme Revon sera relayé sur scène par plusieurs assistants de réalisation : Alexandre Bonnet, Eric Dolle, Julie Gali, Judith Hazanavicius, Mathieu Poupinot  et Corentin Son. (Par ordre alphabétique)

Dans le car régie XXL3 Euro Media France, il sera secondé par Nathalie Vidal, scripte et David Baratel, truquiste.

Jérôme Revon m’explique que son équipe est assez autonome dans le car. D’ailleurs Renaud Le Van Kim reste dans les coulisses, à cour à coté de la scène : « Renaud a un dreck (un poste d’intercommunication) qui lui permet de parler à tout le monde. A cour, il est aussi prêt d’Antoine. Il peut lui parler quand il sort de scène et comme moi quand il est sur scène via une oreillette, enfin si Antoine la met! »

Si Jérôme Revon n’est pas accompagné dans le car par une équipe éditoriale, il est cependant cependant secondé aussi par Valérie Deschamps, scripte et Jean-Marie Vaude, truquiste qui ont un rôle très important à jouer.

A eux deux, dans une zone à part du car, ils sont notamment chargés de repérer et de faire filmer par les cadreurs épaules les nommés lors de chaque remise de prix. Les répétitions ont permis de préparer tout cela.

Cependant, Jérôme Revon m’explique que la principale difficulté dans ce type de cérémonie réside dans la réalisation des plans de coupes et les remerciements.

« Suivre la montée sur scène d’un gagnant est assez facile. Ce qui est compliqué c’est de savoir qui il va remercier dans une salle qui fait 3 000 personnes. On peut difficilement allez chercher en urgence son producteur, sa femme etc. Il faut l’avoir anticipé avant et c’est aussi le rôle d’une équipe dédiée.

Comme nous n’avons pas les résultat à l’avance, en fonction du gagnant il faut maintenant que les 5 caméras disponibles dans la salle se placent sur les personnes que le gagnant est susceptible de remercier.

L’équipe dédiée à cela a le temps de la montée des marches du gagnant pour recaler les cadreurs et les déplacer des nommés vers les proches du gagnant qu’il pourrait remercier. Cela a l’air de rien mais il faut anticiper. »

Et concernant les plans de coupe ? (Avec le plan sur le ministre, sur le patron de Canal + et sur Michel Denisot….)

Jérôme Revon : « Est-ce qu’on montre tel ou tel dans la salle, qui rit, qui pas, qui riait mais ne rit plus au moment où l’on le passe à l’antenne? C’est toujours un peu sensible. Est-ce qu’on montre trop le ministre ou pas assez ? Il faut réussir à faire un dosage subtile.

De plus, on ne capte pas un spectacle sur une scène avec uniquement des caméras vers cette zone.  Dans une cérémonie on a aussi le contrechamp donc quasiment autant de caméras qui filment la salle. On est dans un 360° d’où les 15 caméras. On travaille en champ et contrechamp.

On a d’ailleurs installé une 15ème caméra, une beauty (15) fixe (entre l’écran du sol et le second du totem) pour filmer le contrechamp et voir le gagnant et la salle.

Voici d’ailleurs un gros plan de son monitoring avec sur la ligne du bas les 5 portables (9), (10), (11), (12) et (13), la 13 étant une caméra volante ajoutée car il y a 7 nommés sur deux catégories.

Gros plan du monitoring de Jérôme Revon – Cesar 2012 – Canal +

Ma présentation ne serait pas complète si je ne vous parlais pas aussi du car 24 (XL4) Euro Media France qui permet de réaliser les duplex avec le Grand Journal avant le début de la cérémonie. Ce car servira aussi ensuite de car secours pendant tout le direct. Il pourra même prendre le relais avec un petit plateau installé spécialement derrière la scène. Laurent Weil déjà aux commandes de l’Avant César pourrait y officier en cas de problèmes sur la scène. Il faut tout prévoir pour un tel direct.

Aux commandes, le réalisateur Didier Froehly assisté de Marie de Gouville, scripte et Hacène Hamadj, assistant de réalisation.

Il aura à sa disposition 4 caméras dont 2 HFs l’une pouvant sortir à l’entrée du Théâtre, la seconde aller au 1er étage dans la salle du cocktail d’avant cérémonie. Il disposera aussi de deux caméras câblées sur le petit plateau installée à l’entrée où Laurent Weil interviewera les invités de la soirée.

Didier Froehly disposera aussi de 7 caméras isolées en provenance du car de réalisation de la cérémonie pour diffuser des premières images de la salle qui s’installe mais aussi en cas de reprise du direct pendant la cérémonie.

Les car 24 (à gauche) et XXL 3 (à droite) Euro Media France – Cesar 2012

Place à la cérémonie que vous pourrez suivre sur Canal + mais aussi sur RTL

Vous pourrez aussi suivre la cérémonie sur Twitter compte Canal + et avec le #Cesar2012 que de nombreux invités ont accepté d’utiliser ce soir pour vous faire vivre l’événement de l’intérieur.

Un grand merci à tous ceux qui ont rendu cet article possible.

Quelques images encore pour patienter dont ce best of des séquences les plus drôles des éditions précédentes (vidéo repérée grâce à Le blog TV News) D’après les répétitions, d’autres séquences devraient enrichir l’année prochaine ce best of!

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Et enfin, le best of des maitres de cérémonie qui vous permettra aussi de voir que le décor a en fait beaucoup changé pendant ces dernières années (j’en avais oublié certains et vous?)

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo





4 commentaires


  1. excelnico

    Encore une fois c’était une grosse production et une belle soirée !
    Suivi sur Canal+ et sur votre twitter 🙂


  2. Timekeeper

    Je voulais juste dire une chose, c’est tout con mais ça m’a dérangé toute la soirée.
    Sur le contrechamp en fond de scène, il y avait un trucage qui masquait les prompteurs du premier balcon.

    C’était très con parce que tout le monde sait qu’il y a des prompteurs, que l’on pouvait les voir sur les plans filmant le public (notamment à chaque fois qu’un gagnant se levait, mais pas que), et dès le tout début de la cérémonie, quand De Caunes et Joey Starr dansaient, la salle était toute bleue, il y avait des jeux de lumière, plein de choses, et au milieu de l’écran, deux rectangles noirs incrustés.

    Je n’ai pas réussi à comprendre pourquoi cacher les prompteurs sur ce plan, sur un seul plan. Ça me les a rendus plus remarquables.


    • Bien vu,

      Ce trucage m’a été confirmé. Il n’était donc pas parfait puisque vous l’avez vu.

      Lors de ces cérémonies, les producteurs cherchent toujours à camoufler le plus possible ces écrans qui polluent les décors et les mises en image.

      Je ne pense pas que l’idée soit de cacher cette vérité mais de faire que ces écrans soient les moins présents à l’image alors que les décors et lumières sont très travaillés.

      La vraie solution serait que les comédiens apprennent le texte de leurs interventions et les chanteurs le texte de leurs chansons. A une époque cela se faisait!


      • Timekeeper

        Et oui… Surtout pour les chanteurs c’est quand-même incroyable ! Ça me désole. A quand les prompteurs dans les pièces de théâtre ? Ah non mince, ça existe déjà : l’oreillette 😉



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *