Dictionnaire! & technologies

18 mars 2012

Elysée moi ! : Quand Julian Bugier s’incruste dans la campagne présidentielle sur France 2 Coulisses d’un tournage

Pendant le tournage de Elysée moi! avec Julian Bugier - France 2

En 2 minutes, tous les soirs, avant le 20h de France 2, dans Elysée moi!, Julian Bugier nous fait revivre les campagnes présidentielles depuis 1958, début de la Vème république.

Retour vers le futur pour le jeune journaliste de France 2 dans cette série de 50 épisodes pendant lesquels il traverse le temps pour s’incruster au milieu des images d’archives. Un soir aux cotés de François Mitterrand, de Robert Hue, de Jacques Chirac ou Valéry Giscard d’Estaing…

Un début de carrière de comédien pour Julian Bugier ? Du journalisme toujours mais avec dans un format plus original ? Il a répondu aux questions de Media un autre regard lors d’une session de tournage de séquences sur fond vert au « Jours Tranquilles », un studio à Clichy.

Ambiance dans les coulisses du tournage de séquences de Elysée moi!, une série produite par Capa Presse et réalisée par Matthieu Valluet

Vieux P1  & P2, Hobby P1 & P2, Petit candidat P1 & P2, Humour P1 & P2, Robert Hue P1 & P2 etc, voilà les « noms de code » des différentes séquences à tourner ce jour là sur fond vert avec Julian Bugier.  La neuvième séance de tournage déjà…

En 7 heures de tournage, un total de 12 séquences à tourner pour 6 épisodes de 2’ génériques début et fin compris, 1’52’’ sans !

Sur un mur du studio ont d’ailleurs été accrochées des captures d’écran des archives dans lesquelles Julian Bugier va devoir s’incruster aujourd’hui!

Le "Menu" de tournage de Elysée Moi ! – Capa Presse / France 2

Vous aurez remarqué les quelques traits noirs au feutre sur la séquence « Vieux » P1 en haut à droite. Ces traits ont été dessinés par Alexandre Poulichot, assistant de réalisation après le tournage de la séquence. Ainsi, toute l’équipe peut savoir en un coup d’oeil où en est le tournage et se rassurer quand le soir approche… Il ne reste plus que cela !

Mais nous n’en sommes pas encore là…

Elysée moi!, c’est, m’explique Julian Bugier,  un « projet [qui] a été porté par la direction de la rédaction. Thierry Thuillier voulait construire quelque chose autour d’archives.
On parle toujours de politique avec un regard très sérieux et on est toujours dans l’instant, on ne regarde jamais avec un rétroviseur. Et, avec l’âge que j’ai, j’avais en plus envie d’un ton décalé, d’un mode narratif un peu différent dans la forme et dans le ton.
On a réfléchi chacun de notre coté et on est tombé d’accord sur ce programme ramassé autour d’archives politiques avec un ton inédit et une mise en image vue avec Capa. Assez naturellement quand on pense archives et programme incarné, il devient logique de vouloir être présent dans l’archive et on s’est rendu compte avec Capa que cela pouvait se faire de façon assez simple. »

Le tournage sur fond vert pour une incrustation en post-production est effectivement une technique assez simple. Encore faut-il rendre la présence de Julian Bugier dans chacune des deux séquences de chaque épisode naturelle.

Et pour ce faire, il faut à la fois, et cela se passe en post-production, que le « personnage » de Julian Bugier incrusté bouge quand l’image bouge, soit zoomé quand le cadreur de l’archive a zoomé, qu’il ait un aspect, en texture et en colorimétrie, identique aux autres personnages sur l’archive, des archives tournées en vidéo mais aussi en pellicule et avec divers types de caméras, des archives plus ou moins bien conservées…

Et en même temps encore, et cela va se passer cette fois-ci en tournage, que la lumière sur Julian Bugier soit identique à celle de l’archive, que le journaliste regarde bien au bon endroit, vers le bon personnage de l’archive alors que tout est virtuel sur le plateau…

Pour réaliser tout cela l’équipe technique est arrivée dès huit heures pour deux heures d’installation du fond vert, des moyens vidéos (tournage avec un Reflex Canon 1D Mark IV) et de la lumière particulièrement importante lors d’un tournage en incrustation sur fond vert.

Julian Bugier est arrivé un peu avant le début du tournage, pour le maquillage mais aussi pour modifier encore quelques détails du texte de ses interventions avec Luc Smilovici, rédacteur en chef adjoint.

A 10h, le tournage de la première séquence « Vieux P1 » pouvait commencer. Rassurez-vous la séquence s’appellera bien «Anciens» mais pendant la fabrication d’un programme on utilise parfois des raccourcis et c’est ainsi que sur les feuilles de service, les découpages des séquences, on n’utilise pas toujours des termes très « politiquement correct ». Mais rien de bien méchant, pas la peine de sortir la machine à Buzz!

D’ailleurs, elle a plutôt l’air souriante cette équipe lors du lancement du tournage…

Ambiance sur le plateau de tourange de Elysée Moi ! présenté par Julian Bugier et réalisé par Matthieu Valluet

A gauche, hilare, avec sa barbe d’hiver, Alexandre Poulichot, Assistant de réalisation (Il a aussi d’autres talents puisqu’il a déjà été à mes cotés régisseur et chargé de production, et est par ailleurs réalisateur). Face à lui, Matthieu Valluet, réalisateur de ces séquences.

Au centre, de face, Julian Bugier dans les mains de Marine Leguennan, maquilleuse.

De dos, de droite à gauche, l’homme aux dreadlocks, Gaudéric Calmon, le chef opérateur son et, à gauche, Damien Girault, le Directeur photo (et chef opérateur) et Simon Legeay le chef électro.

Avec ce matériel, cette installation, cette équipe avait alors pour mission d’arriver à ce résultat là pour la première séquence :

Julian Bugier incrusté dans une séquence de Elysée Moi ! sur France 2

Sur cette capture d’écran au montage, on aperçoit Julian Bugier aux cotés de Jacques Chirac, enfin derrière lui, au milieu d’autres journalistes.

Le travail de production de cette séquence a commencé bien avant le tournage sur fond vert.

Cela a commencé par le choix de thématiques avec Julian Bugier et Hervé Brusini m’explique Luc Smilovici, rédacteur en chef adjoint. Ludovic Colin & Frédérick Faraut, documentalistes partent alors à la recherche d’images à l’INA. Avec les journalistes – Marion Baillot, Claire Leisink, Laure Bessi, Luc Smilovici … – les archives sont choisies, montées. Il s’agit alors de décider des deux séquences de chaque épisode (la première au début, la seconde au milieu) dans lesquelles Julian Bugier va faire une apparition.

Matthieu Valluet intervient alors pour valider es deux séquences car même s’il est aujourd’hui possible de réaliser des effets quasi sans limite, il est tout de même important de trouver des archives qui permettent de réaliser des trucages avec les moyens de tournage et de post-production prévus pour cette production. Cela veut notamment dire qu’il faut éviter les archives dans lesquelles la caméra tourne autour d’un personnage, par exemple.

Cependant, dans les archives, la caméra peut bouger autant qu’elle veut, zoomer. L’image peut être bien nette ou floue, bien ou mal éclairée. Tout cela, l’équipe de Matthieu Valluet saura le gérer. Il est aussi préférable qu’il y ait de l’espace dans l’image pour insérer Julian Bugier, qu’il puisse y évoluer. On évite donc les plans trop serrés même si le réalisateur aime bien que Julian Bugier soit un peu caché, ancré dans le décor, bien plus que si on le filmait directement lors d’un sujet en situation.

Enfin, comme me le fait remarquer Matthieu Valluet, le réalisateur « Ces archives s’insèrent dans un sujet qui raconte une histoire. Parfois une archive n’est pas la meilleure pour le tournage mais si elle s’insère bien dans le récit, on jonglera avec. »

Les archives choisies, c’est alors que commence le découpage de chaque séquence. Il s’agit en effet de savoir reconnaitre si l’archive a été tournée en pellicule ou en vidéo. L’assistant de réalisation note cette information mais aussi le cadrage de la scène et la lumière. Une lumière diffuse, « étal »? Quel axe de la lumière? Etc.

Pour la première séquence du jour avec Jacques Chirac, sur la feuille de service il était indiqué : « (12 sec.) Julian fixe droite cadre 16mm / P italien, caméra hauteur assis », ce qu’on peut comprendre ainsi : Une séquence de 12 secondes, Julian Bugier sera fixe dans la partie droite de l’image en plan italien. L’image a été tournée en 16 mm. Le cadreur devait être assis face aux personnages âgées (encore plus politiquement correct!) que vient saluer Jacques Chirac.

Avec toutes ces informations, une feuille de service est établie. Les séquences sont regroupées en fonction du cadrage, de la lumière etc.  C’est ainsi que ce jour là s’enchainaient le matin : Vieux P1, Hobby P2, Vieux P2, Hobbys P1, Robert Hue P1 etc.

Un travail identique à celui d’un tournage de fiction. C’est alors aux comédiens de s’adapter au tournage des séquences dans le désordre.

Pas de quoi déranger notre unique « comédien » du jour, Julian Bugier. D’ailleurs, Elysée moi! est-il le début d’une carrière de comédien pour le journaliste ? : «  Non, non il s’agit juste d’une expérience » me dit-il avec un sourire avant de poursuivre : « C’est vrai qu’il y a en partie une dimension d’acteur qui est intéressante. Et à la fois, cela reste du journalisme pur. C’est l’exercice qui veut que l’on explicite une situation, un moment qui rentre dans le cadre d’un épisode avec toujours à l’esprit l’idée d’un ton un peu décalé. On joue un peu car il faut imaginer la scène qui se déroule autour de soi. Mais cela reste un document incarné en fait comme on pourrait le faire sur le terrain pour un sujet de société ou à l’international sauf qu’on y ajoute un peu d’humeur. »

Qu’est ce qui est le plus compliqué ? les déplacements ? les intentions ?
Julian Bugier : « C’est d’imaginer les scènes dans lesquelles on est incrusté, quel personnage est à sa droite, à sa gauche,  tiens y a un bureau là…
L’intention aussi car on doit être à la fois pédagogue, expliquer une situation et en même temps avoir un ton très naturel et plutôt parlé que journaliste. Il faut parfois aussi porter la voix car on est censé être dans un environnement assez bruyant.
Ce qui est en fait le plus amusant ce sont les mouvements, imaginer tel ou tel personnage en regardant une balle de tennis jaune et s’assoir sur un cube vert. »

Alors oui, je ne vous ai pas encore parlé des balles de tennis jaunes…

Regardez cette photo prise plus tard lors du tournage de la deuxième séquence (P2) de « Ancien » :

Pendant le tournage de Elysée moi! avec Julian Bugier – France 2

Julian Bugier fait une entrée de champ dans cette séquence, avant de s’adresser à la caméra (à l’appareil photo Reflex Canon 1D pour être précis) puis à la balle de tennis jaune posée sur un pied lumière.

Julian Bugier pendant le tournage de Elysée moi!

Celle-ci est censée simuler la tête de Valéry Giscard d’Estaing.  La balle et le pied doivent être assez éloignés à la gauche de Julian Bugier pour qu’ils n’apparaissent pas dans le champs de la caméra. La balle doit ensuite être placée à la bonne hauteur pour qu’après incrustation dans l’archive, Julian Bugier donne bien l’impression de regarder Valérie Giscard d’Estaing.

Parfois l’équipe de réalisation rajoute d’autres repères, des cubes, des planches (recouvertes de vert bien sûr) pour simuler d’autres objets et donner des repères à Julian Bugier.

Au premier plan de la précédente photo, vous apercevez d’ailleurs Matthieu Valluet et à droite, Luc Smiloviciqui regardent en simultanée deux images. La première est le retour caméra avec Julian Bugier live. La seconde sur un ordinateur, permet de voir défiler en même temps le prémontage de l’archive. Cela leur permet de vérifier que les déplacements, positions, regards de Julian Bugier vont bien fonctionner dans l’archive au moment de la post-production.

Pour être plus précis, Matthieu Valluet a sur son écran le prémontage sur Final Cut de l’épisode qu’il fait rouler pendant chaque prise. Il lance le prémontage quelques secondes avant la première image du plan à tourner et quelques secondes ensuite pour vérifier que le texte n’est pas trop long.

Julian Bugier ne voit pas les images des archives pendant qu’il enregistre chaque prise mais entend le son des archives qui précèdent et suivent sa séquence grâce à un haut-parleur. Le son est bien sûr coupé sur la timeline du prémontage pendant son intervention pour ne pas gêner le travail du preneur de son.

Celui-ci semblait d’ailleurs plus dérangé de temps à autre par les grésillements de certains projecteurs. Un petit coup dans le projecteur et le cliquetis disparaissait! Quand technologique moderne et technique plus classique font bon ménage!

A propos de lumière. Elle est très importante pour un tournage sur fond vert. Mal éclairé un personnage sera difficile à détourer ensuite et à incruster dans une autre image. Je vous laisse regarder certaines météos et programmes en incrust, vous repérerez facilement de mauvaises lumières.

Pour bien éclairer une personne sur fond vert, il est important, m’a expliqué  Simon Legeay, d’avoir un fond homogène (notamment grâce à des Space light) et de décrocher le sujet du fond via des contres (des Fresnel 2K loués chez RVZ). Et comme Julian Bugier est parfois filmé en pied, il y un retour de vert (le mur se prolonge en arrondi vers le sol à l’avant) qui est éclairé grâce à des cycliodes sous les cintres du décor. (Visibles sur la dernière photo de l’article)

Julian Bugier est aussi éclairé par des lumiière 3/4 de face, une Fresnel avec Chimera (pour une lumière diffuse) devant à gauche sur la photo et à droite avec des Kinoflo.

Le travail de la lumière ne se limite pas à éclairer correctement Julian Bugier pour qu’il soit facile ensuite à détourer et incruster en post production. Il s’agit aussi de marquer la direction principale de la lumière sur l’archive. De plus, il faut tenir compte de la distance sur l’archive entre la source lumineuse et le cadre de l’image. Enfin, si tous les personnes de l’archive brillent un peu sur le dessus du front à gauche par exemple, alors il faut essayer de reproduire la même chose à la lumière sur Julian Bugier pendant le tournage.

Et c’est ainsi que s’enchainent les différentes séquences. Pendant un changement de lumière, une modification de la position du Canon 1D, pendant que l’on modifie les places et hauteurs des balles de tennis pour la prochaine séquence (Il faut avoir le sens de la géométrie dans l’espace!) Julian Bugier reste en contact avec l’actualité sur son Ipad. Il repasse aussi parfois entre les mains de sa maquilleuse. Les personnages sont tous sombres dans la prochaine archive, il faut dons assombrir aussi le teint clair de Julian Bugier.

Et ainsi de suite.

Sous le regard attentif d’Eva Chiapello, chargée de production, l’équipe continue à tourner.

Sur le plateau de tournage de Elysée Moi! présenté par Julian Bugier – Capa Presse / France 2

C’était le moemnt pour moi de quitter le tournage. Rendez-vous est déjà pris avec Matthieu Valluet chez Coup monté pour découvrir et vous raconter l’étape suivante, la post production.

Dès le prochain article (dès mardi), vous découvrirez comment on incruste ensuite l’image Julian Bugier sur fond vert dans les archives, ce qu’est la rotoscopie, comment on recrée un zoom, on compense les mouvements des caméras qui ont tourné les archives. Bref tout le travail qui fait que, paradoxe, Julian Bugier semble apparaitre le plus naturellement possible dans des archives parfois très anciennes.

Un grand merci aux équipes de Capa Presse pour leur accueil et à Julian Bugier.

Ah oui, j’allais oublier, je lui ai tout de même aussi demandé s’il allait participer au dispositif de France 2 pour l’Élection Présidentielle 2012 :
Julian Bugier : « Oui, c’est l’idée et l’envie. J’en parle avec la direction de l’information. L’idée de Thierry Thuiller est d’associer l’ensemble des signatures et visages de l’information de France 2 aux soirées du premier et second tour de l’Élection Présidentielle 2012 et peut-être aussi en amont et après les Législatives. Je serai quelque part. »

Participent aussi à la production de Elysée moi ! : Patrice Lorton, Rédacteur en chef, Catherine Legault, Chef d’édition, Isabelle Fuhrmann Directrice de production, Philippe Le Guillou, chef monteur, Guylaine Loquet & Pascal Manoukian à la Production exécutive …

Pour voir ou revoir les épisodes de Elysée moi! sur la page Présidentielle 2012 de France 2






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *