Coulisses des émissions

23 mars 2012

Dans les coulisses d’un direct de C Politique sur France 5

Les cadreurs coté jardin C politique France 5 Studio Gabriel

Il y a quelques semaines, début mars, j’avais rendez-vous au célèbre Studio Gabriel à quelques pas de l’Élysée, un dimanche après-midi pour un direct de C Politique diffusé le dimanche dès 17h40 sur France 5.

J’étais plutôt habitué aux ambiances de divertissements sur ce plateau, aux files d’attente dans la rue d’un public constitué en grande partie de fans de tel ou tel artiste.

Ce dimanche, à une heure du direct, tout était plutôt calme à l’extérieur comme à l’intérieur.

Quelle elle est l’ambiance d’un tournage d’une émission politique ? Comment était organisé jusqu’à présent chaque semaine ce direct ? Quels sont les moyens de réalisation de C Politique ?

Entrons…

Disons-le tout de suite, et je sais, vous allez être déçus (!) mais, et non, je n’ai pas croisé Michel Drucker ce jour là. Mais cela aurait pu être possible comme il nous le disait lors de son interview sur ce site il y a quelques mois. Il nous racontait la vie du Studio Gabriel et qu’il y travaillait parfois le dimanche après-midi et y croisait Jérôme Bellay, producteur de C politique (et de C dans l’air) … et probablement aussi certains invités politiques.

Ce dimanche, à 16h30, le plateau était calme.

Le temps de saluer quelques cadreurs, des techniciens du Studio mais aussi Didier Fraisse, le réalisateur ce jour là du direct dont Jean François Copé était l’invité et, Géraldine Muhlmann nous accordait  une interview .

Quelles minutes plus tôt, elle venait d’enregistrer un « A tout de suite » enregistré directement en régie finale de France 5 pour être diffusé en léger différé avant le direct. Elle en a aussi profité pour enregistrer le plateau debout du pré-générique de C politique.

Calme, tout était très calme, même en régie. Il est vrai que l’émission est rodée. Elle est tournée en direct depuis le Studio Gabriel depuis sa création en 2009 en remplacement de Ripostes tournée également dans le même studio.

En septembre 2011, le décor a cependant été modifié. Une nouvelle création de Franck Fellemann, une mise en lumière de Joel Durban et une mise en image de Tristan Carné qui depuis alterne la réalisation des émissions avec Nicolas Druet et Didier Fraisse (Tagada ! )

Retrouvons le d’ailleurs dans la régie HD du Studio Gabriel. A ses cotés Jean-Marie Vaude, truquiste et Lior Chitrit, Opérateur synthé.

Didier Fraisse dans la régie du Studio Gabriel pour C Politique sur France 5

A leur gauche s’installeront dans quelques minutes Valérie Tiphaine, la scripte et Christelle Bozellec de l’équipe de production et derrière eux notamment Jérôme Bellay, producteur de l’émission. Il sera à l’oreillette de Géraldine Muhlmann pendant toute l’émission.

Et non, pas d’oreillette pour l’invité politique et de Conseiller en communication en régie dans son oreillette. Ce qui va sans le dire, va encore mieux en le disant… parait-il !

Les équipes du Studio terminent la vérification des derniers sujets arrivés sur bande au plus tard deux heures avant le début du direct. Ces sujets et toutes les illustrations qui alterneront dans les écrans selon les thèmes abordés pendant le direct sont enregistrés sur serveur et marqués pour que l’on puisse rapidement les retrouver et les passer à l’antenne pendant le direct. C’est particulièrement vrai pour les illustrations : « vite une photo de Sarkozy… »

La diffusion se fera via deux fibres (dont une secours) entre la régie du Studio Gabriel à la régie finale de France 5. Au moment de mon premier passage en régie, celle-ci n’a d’ailleurs pas encore communiqué l’heure exacte du début de l’émission. 17h42, 17h43 pronostique Bruno Loury, Directeur technique du Studio régulièrement présent le dimanche pour cette émission qui est l’un des très rares directs réalisés encore depuis le studio. France 5, la chaine des directs?

Le décor de l’émission a été installé samedi de 14h à 20h avec une particularité cette semaine là. En effet, il a été « encastré » au milieu du décor de Champs-Elysées qui sera enregistrée les 3 jours suivants. Après le direct, le décor de C Politique sera aussi exceptionnellement déménagé par camion vers un lieu de stockage provisoire. En effet, le sol en led du décor de Champs Elysées déjà installé ne permet plus d’accéder à la trappe qui permet d’habitude de faire descendre et de stocker le décor comme c’est le cas pendant tout le reste de l’année.

Retour sur le plateau à 20 minutes du direct. Les 6 cadreurs sont bien là, l’équipe son, l’équipe lumière aussi. Hélène Roy remplace ce jour là Joel Durban à la direction de la photographie. Mais tout est toujours calme. Le directeur de production que je suis aussi reprend le dessus sur le blogueur… Personne ne s’inquiète? C’est vraiment trop calme!

Ouf, à 15 minutes du direct, je suis un peu rassuré (mais y avait-il des raisons de s’inquiéter!), le public entre. Mais tiens, un public un peu particulier puisqu’il s’agit d’invités de Jean François Copé.  MAM, et la « jeune génération » de l’UMP sont installés sur le bas du gradin. D’autres remplissent les deux autres marches du gradin sous la surveillance d’un agent de sécurité du Studio. Ils les surveillent ou les accompagnent? !

Le public invité prend place dans le décor de C Politique sur France 5 au Studio Gabriel

Mais il n’y a que du public invité lors de cette émission ? Et bien non, le reste du public arrive 5 minutes plus tard. Mais il s’installe sur l’autre gradin qui fait face au premier.

Deux gradins de chaque coté du coin talk où va se dérouler l’interview. Les deux gradins sont identiques ? Pas tout à fait, l’un est à vue dans le décor, le second fait face. Pour résumer, si vous voulez passer à la télé il vaut mieux être sur le gradin devant la scène de cet ancien cabaret. Sur le gradin opposé, il vaut mieux avoir une jolie nuque, être bien coiffé à l’arrière car c’est plutôt cet aspect là de votre physique que l’on va voir!

Regardez …

Panoramique du Studio Gabriel. Les caméras pendant le tournage de C Politique sur France 5

Ce public est géré par Clap Production.  Petite indiscrétion, on m’a confié que cet après-midi, le public invité par Jean François Copé était particulièrement nombreux et occupait donc la totalité du gradin principal. (Quand certains pensent à 2012, d’autres investissent déjà sur 2017?!) En général le public est plus mélangé.

Par ailleurs, le public que je qualifierai de « traditionnel » ou de public de télé est principalement composé d’habitués et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord car le nom de l’invité est connu tardivement et qu’il est important de pouvoir compter sur un public fidèle. De plus, quand une émission est en direct, il est préférable de connaitre le public qui y assiste.

Il ne reste plus que quelques minutes avant le début du direct. Jean François Copé réalise quelques essais son en coulisse avec Géraldine Muhlmann. Ce sera quasiment le seul moment où ils se parleront ensemble hors émission comme elle nous l’avait expliqué lors de son interview.

Ils entrent alors tous les deux sur le plateau. Une petite bouteille d’eau pour chacun (mais sans étiquette, pas de pub oblige), de nombreuses notes pour Géraldine Muhlmann et moins pour Jean François Copé. Géraldine s’équipe de l’oreillette. Sabri Meddouri, Assistant de réalisation fait une dernière vérification et le direct peut commencer.

Ambiance studieuse et toujours calme en régie. Didier Fraisse dispose de six caméras comme vous avez pu le voir sur le panoramique précédent. Parmi ces six caméras on trouve une aérocam, une caméra circulant sous un rail travelling installé sous le plafond du studio. En plus, le réalisateur dispose de trois lourdes dont la 3 et la 4 qui réalisent en permanence le gros plan de Géraldine Muhlmann et de l’invité.

Les 4 et 6 sont des caméras portables qui vont beaucoup bouger pendant l’émission pour proposer une variété de plans pour enrichir la réalisation.

La caméra 5 est la troisième caméra lourde installée derrière le gradin. C’est cette caméra qui filme en travelling le public enfin leur nuque lors de mouvements de travelling le long du gradin. Elle permet aussi de filmer les intervenants principaux en plan large avec le public invité en fond. Je reviendrai plus en détail sur la réalisation dans un prochain article.

Voici le résultat sur le monitoring en régie :

Le Monitoring de réalisation de C Politique au Studio Gabriel pendant le direct sur France 5

Voici les caméras 4 et 6 à Jardin :

Le décor de C Politique coté Jardin au Studio Gabriel

Assis à droite au premier plan, Sabri l’assistant de réalisation. Une pige plus calme que la nuit précédente lorsqu’il se démenait avec les équipes des Victoires de la musique sur France 2. Certains l’auront aussi aperçu dans le Making Of du concert des Enfoirés 2012.

Sabri profite de la diffusion de sujets pour rejoindre Jean François Copé et Géraldine Muhlmann, vérifier que tout va bien et leur donner le top du retour en plateau. Pendant ces quelques minutes hors antenne, le premier regarde avec attention le sujets pour réagir ensuite et la seconde revoit certaines fiches ou s’entretient via l’oreillette avec Jérôme Bellay.

En régie, Christelle Bozellec twitte et observe la Twittosphère et les #cpolitique et #france5.

Valérie Tiphaine donne quelques informations sur la durée de l’émission. Sommes nous en retard, en avance? De Combien? Toute la régie a aussi en permanence sous les yeux un moniteur avec la durée restante de l’émission avant la reprise de l’antenne par la régie finale de France 5.

Didier Fraisse rompt le silence régulièrement pour donner des consignes à ses cadreurs mais aussi demander telle ou telle illustration à placer dans les deux écrans du décor selon les propos tenus par l’invité.

J’allais oublier son intervention très remarquée à quelques secondes du début du direct. En effet, de façon inattendue (Bravo pour l’effet de surprise!) on a entendu dans les hauts parleur donnant sur le plateau Didier Fraise prendre la parole « Attachez vos ceintures, PNC aux portes, vérification de la porte opposée, décollage immédiat… » Effet réussi, le public et l’invité surpris sourient encore au moment de la première image du direct.

Un petit tour encore du coté de la régie son qui se situe à l’arrière de la régie vidéo :

Dans la régie son du Studio Gabriel pendant C politique en direct sur France 5

70 minutes après le début du direct, fin de C Politique. Jean François Copé rejoint ses invités qui s’étirent après plus d’heure assis sans bouger ni leur séant ni pour certains leur « sourire télé » au cas où une caméra les montrerait!  Géraldine Muhlmann quitte aussi de son coté le plateau probablement pour un débrief rapide avec l’équipe de production.

Les équipes de démontage peuvent entrer en action. Le reste de l’équipe va pouvoir profiter d’une fin de dimanche en famille avant le début d’une autre semaine remplie, on leur souhaite, de piges de cadreurs pour les uns, de piges d’assistant de réalisation pour un autre, de journées plus ou moins calmes, plus ou moins courtes.

Le démontage sera assez rapide, plus rapide qu’en septembre 2011, au moment de la première émission.

Voici d’ailleurs une partie de l’équipe au moment de la première installation du décor en présence de Franck Fellemann debout devant le gradin, supervisant ce premier montage avec beaucoup d’attention, soucieux des détails, de ceux qui font la différence…

Première installation du nouveau décor de C Polique en septembre 2011 au Studio Gabriel

Un décor conçu avec l’équipe lumière qui va le mettre en valeur et éclairer de l’intérieur certains de ces éléments. Un décor conçu aussi en pensant au travail de ceux qui vont le monter et démonter ensuite à des très nombreuses reprises mais aussi en tenant compte des nombreux câblages à cacher. Une partie des câbles restent d’ailleurs insérés en permanence dans le mobilier pour simplifier le travail des techniciens vidéo, lumière etc.

Voilà pour les coulisses d’un direct comme les autres pour C politique, enfin sauf pendant la période des campagnes officielles (présidentielle et législative)…

Un grand merci aux équipes de Maximal Productions, de France 5 et du Studio Gabriel pour leur accueil.






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *