Dictionnaire! & technologies

9 avril 2012

Elysée Moi! sur France 2 – Tracking et Zoom

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , ,

Début de la campagne officielle oblige, la diffusion du format court Elysée Moi! incarné par Julian Bugier est terminée sur France 2.

Les 50 épisodes restent cependant accessibles sur la page de l’émission.

L’occasion de terminer la série d’articles sur les coulisses de la réalisation de ce programme par le tracking appliqué au zoom.

Petit rappel des différents procédés de fabrication qui ont permis d’insérer le plus naturellement possible les images de Julian Bugier tournées ces derniers mois dans des archives souvent très anciennes.

Un tournage sur fond vert avec un Reflex Canon 1D

– Un détourage de la silhouette de Julian Bugier et un travail de rotoscopie image par image pour l’insérer aux milieu des personnages de la scène.

De l’étalonnage pour traiter l’image de Julian Bugier et lui donner le même aspect en couleur, texture etc que les images d’archives

Du tracking pour transférer sur la silhouette de Julian Bugier les mouvements parfois saccadés du cadreur de l’archive

Enfin parfois l’image ne fait pas que bouger, parfois le cadreur ajoute un effet de zoom ou de dezoom comme dans l’épisode suivant sur Robert Hue. (La séquence en question est à une minute du début)

Alors que Julian Bugier s’est positionné à la gauche de Robert Hue, le cadreur dezoome, tout en bougeant d’ailleurs aussi.

Pas question pour le cadreur du tournage de Julian Bugier sur fond de reproduire le dezoom. Il aurait fallu initialement réussir à l’analyser parfaitement pour le reproduire avec un système robotisé. Possible mais très couteux.

Les équipes de Matthieu Valluet et de Coup Monté ont gardé la première technique c’est à dire l’analyse du mouvement de dézoom du cadreur mais l’ont reproduit artificiellement, numériquement en post production sur l’image fixe du tournage avec Julian Bugier.

Vous retrouvez ainsi l’idée du tracking évoqué dans un précédent article.

Petite particularité du Zoom ou dezoom : il ne suffit plus seulement de suivre le déplacement d’un point mais il en faut deux simultanément. C’est alors la distance entre les deux points qui donne des indications sur le zoom ou dezoom sur l’image.

A l’image sur une capture d’écran en post-production on voit un résultat identique :

Fil tracking – Elysée moi! / France 2

On aperçoit un fil de tracking réalisé sur une zone du personnage derrière Robert Hue. Dans ce plan serré il n’y en effet aucun objet fixe sur lequel on aurait préféré caler le tracking. Par chance le personnage choisi ne bouge pas trop au début de la séquence.

Le second carré sur Robert correspond à un autre point de tracking. En effet lors du dezoom, l’opérateur a du passer par 3 points de tracking consécutifs pendant la totalité de la séquence. Il est donc ensuite passé par un éléments du costume de Robert avant d’utiliser un haut parleur au sol qui n’apparait qu’en plan large comme vous le voyez sur cette autre capture d’écran :

Tracking Elysée moi!

Lorsque l’on regarde la time line du projet, on retrouve des modifications de position des points du fil de tracking. Comme sur un GPS on voit son abscisse et son ordonnée changer. Cela correspond aux « bougers » de la caméra. Mais en plus on lit la modification de distance entre les deux points suivis simultanément lors du tracking. C’est la conséquence du dézoom.

Vous aurez aussi remarqué que l’image de l’archive étant 4/3, le réalisateur a du trouver une astuce pour remplir les parties extérieures de l’image de manière à obtenir une image 16/9 complète.

Il utilise une astuce assez commune désormais. Il a repris les bords extérieurs de l’image, a zoomé dedans et superposé un élément graphique en lien avec le logo du programme comme on le voit sur cette capture d’écran. La « sous couche » du zoom dans les images est bien plus visible en faisant rouler la vidéo.

Elysée Moi! avec Julian Bugier – Capture d'écran

Il y avait probablement encore beaucoup à dire sur ce format court produit par Capa presse notamment sur le travail de recherche et de montage des archives.

Merci encore aux équipes de production et de réalisation ainsi qu’à Julian Bugier pour leur accueil et leur confiance.






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *