Coulisses des émissions

12 avril 2012

Sur le plateau de tournage des clips officiels de la Présidentielle

« J’en entends qui disent » que les clips font vieillot ! Ne serait-ce pas de la « Méprisance » de « Petites cervelles » …

Ce serait oublier certains modules très clipés, quelques idées originales, de l’humour réussi ou pas.

Ces clips sont composés totalement ou en partie par des images réalisées sur mandat du CSA par des équipes de France Télévisions.

Dans les coulisses d’un tournage sur le plateau de la campagne officiel aux studios Rive Gauche

Rendez-vous m’avait été donné au studio Rive Gauche AMP/Visual TV celui où se tournent au quotidien le Grand Journal et le Petit journal sur Canal + mais aussi et franchement je l’avais oublié : En course sur France 3 un direct à 13h30 pour les parieurs hippiques.

C’est sur ce dernier plateau, le plateau 4 appelé aussi l’Annexe de 70 M2 que se tournent les séquences en plateau des clips de la campagne officielle pour la Présidentielle.

Pour alimenter les 18 modules – 10 de 1’30, 8 de 1’30 – les 10 candidats disposent de moyens humains et techniques de tournage soit en plateau soit ailleurs en France avec une équipe légère, à leur convenance.

Le  CSA a par ailleurs décidé que les candidats disposeraient des mêmes moyens techniques et humains pendant les mêmes durées. A eux ensuite de rajouter des moyens ou du personnel si nécessaire.

A eux aussi de décider s’ils utilisent leurs heures de tournage ou pas… (Pour relire la décision du CSA qui définit tout cela)

Séance de maquillage avant tournage

C’est ainsi que je me suis retrouvé sur le plateau 4, à assister au tournage d’un module format long 3’30’’ de Jacques Cheminade le dimanche de Pâques !

Non, ce n’était pas vraiment un choix de ma part tant pour la date que pour le candidat. (Je dois cependant écrire que ses équipes m’ont laissé travailler.)

Mon passage ce jour là sur ce tournage reflète cependant une réalité du tournage de ces clips de campagne.

En effet, les candidats dits principaux avaient déjà tous tourné une grande partie de leurs plateaux en quelques heures et en un jour. Le planning de certains candidats ne leur laissait que peu de place pour le tournage de ces clips officiels.

Certaines équipes de communication ont compensé cela par l’utilisation en complément d’images tournées et montées par leur équipes (50% de temps d’antenne maximum).

D’autres candidats ont choisi de développer dans leur discours quelques idées fortes et de les rediffuser pour plus d’efficacité. D’autres enfin, comme Jacques Cheminade semblent avoir choisi d’utiliser chaque seconde de leur temps d’antenne pour exprimer leurs idées et de réserver donc plusieurs séances de tournage en plateau.

Ces candidats n’ont pas souvent de tels moyens professionnels à disposition :

Sur le plateau du tournage des clips officiels de la Présidentielle 2012

Sur ce petit plateau de 70 m2 loué par France Télévisions à AMP/Visual TV, les candidats disposent de deux caméras HD pouvant être équipées avec un prompteur, de moyens lumière de base permettant de tourner soit sur le cyclo blanc, soit sur un rideau vert.

Ils peuvent aussi utiliser du mobilier dont des tabourets hauts noirs ou transparents (Starck), une table etc.

Il leur est enfin possible d’amener du matériel ou du personnel supplémentaire mais la taille du plateau et le temps d’utilisation limitent les possibilités.

Coté personnel, le candidat dispose d’un ou deux cadreurs selon les demandes du réalisateur, d’un ingénieur du son plateau, d’un chef électricien, d’une maquilleuse et d’une opératrice prompteur si nécessaire. A ceux là se rajoutent le personnel de production de France Télévisions et un membre du CSA. Dans la régie qui surplombe le plateau on trouve aussi un réalisateur, une scripte ainsi que trois techniciens : 1 ingénieur du son, 1 ingénieur de la vision et 1 opérateur magnéto.

Les images tournées sont alors enregistrées sur 2 magnétoscopes. Certains réalisateurs ont choisi d’enregistrer  leur réalisation, leur commut des images des deux caméras sur un magnéto et une caméra divergée sur l’autre.  D’autres comme Ludovic Fortin réalisateur des clips de Jacques Cheminade ont choisi de ne pas commuter les deux caméras et de les enregistrer séparément sur chaque bande. D’autres enfin n’ont tourné qu’avec une caméra sur fond vert, l’essentiel de leur travail intervenant en habillage en post production.

Le réalisateur comme le reste de l’équipe de tournage est choisi soit par le candidat soit par France Télévisions. Tous ceux qui font partie de la liste du personnel de base sont alors rémunérés par France Télévisions mais au tarif conventionnel du groupe. Rien n’interdit alors aux partis des candidats de payer un complément de rémunération au personnel qu’ils imposent.

Parmi les réalisateurs on aura noté la réalisation des clips de François Hollande par Philippe Lallemant, réalisateur de nombreuses émissions de télévision. Les clips de François Bayrou sont réalisés par Fabien Jacob. Pierre Cattan réalise les clips de Jean Luc Mélenchon et Stéphane Bonotte (CBTV) ceux de Nicolas Sarkozy.

Dans la régie du plateau 4 Rive Gauche – Tournage d'un clip de la Présidentielle

Ludovic Fortin fait partie de la liste des réalisateurs proposée par France Télévisions aux candidats qui n’ont pas déjà certaines habitudes de communication. Cette liste rassemble les réalisateurs qui ont déjà travaillé lors de précédentes campagnes électorales et qui officient régulièrement à France Télévisions.  Ceux-ci ont cependant la possibilité de refuser de travailler avec un candidat qui les choisirait.

C’est ce qui est arrivé à Ludovic Fortin qui a été sélectionné par deux candidats dont une candidate qu’il a décidé de ne pas choisir.

«J’ai toujours travaillé avec des candidats loin de mes idées » m’a-t-il expliqué tout en ajoutant que, par contre, dès qu’il a fait son choix, il fait son maximum pour mettre en valeur le candidat et le conseiller au mieux.

Pour les clips de Jacques Cheminade, il a proposé une réalisation très sobre sur fond blanc qui est ponctuée en montage par quelques rares illustrations, quelques photos. La répartition entre les deux caméras est assez simple : l’une, celle équipée d’un prompteur, réalise avec un cadreur un plan serré, la deuxième, fixe réalise un plan plus large.

Les contraintes de réalisation sont limitées. Il faut cependant tenir compte sur la bande blanche ajoutée en bas de l’image pour le sous-titrage. L’habillage général des émissions de la campagne officielle a été conçu et réalisé par les équipes de France Télévisions Signature à Nancy.

Les deux caméras sur le plateau 4 – Clip de la campagne officielle

A gauche les caméras sont côte à côte. Sous les ponts lumière on aperçoit, enroulé, le rideau vert pour le tournage en incrustation. A droite, les deux mêmes caméras mais avec une petite différence. Ludovic Fortin a en effet finalement choisi de placer la caméra fixe devant et dans l’axe de la caméra gros plan équipée d’un prompteur.

Du coté de Jacques Cheminade, la difficulté première ce jour là consistait à raccourcir le texte. Plus de 4 minutes au départ qu’il fallait absolument raccourcir à 3’30. Une première prise sera alors suivie de plusieurs retours en loges pour retoucher le texte et le couper un peu plus à chaque fois.

Au final, en n’accélérant pas trop le débit, cela a fini par rentrer dans la durée impartie de quoi rassurer aussi le jeune conseiller en communication du candidat présent aux cotés du réalisateur et de la scripte dans la régie pour valider le tournage et les rushs avant montage.

Le montage est réalisé sur Avid dans des locaux de France Télévisions non loin du siège du groupe. On y retrouve aussi les équipes de production, les infographistes mais aussi la cellule des PAD et les deux studios de Radio France pour l’enregistrement des clips diffusés en radio.

Le sujet d’un prochain article sur les coulisses de la production de ces fameux clips de campagne.

Vous pouvez retrouvez tous ces clips (habillés cette fois-ci avec la langue des signes) sur le site de France 2. Sans parti pris je vous invite à jeter un oeil sur l’un de ceux d’Eva Joly car il réalisé façon making of avec de nombreuses images du plateau et de la régie que je viens de vous présenter.

Un grand merci aux équipes de France Télévisions, et en particulier à Eric Loosveldt, coordinateur de l’opération et à Fabrice Castinel qui m’accompagnait ce dimanche, aux équipes des Studios Rive Gauche et au CSA pour leur confiance.






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *