Dictionnaire! & technologies

19 avril 2012

2000 ans de Paris en maquettes 3D – Métronome sur France 5

Carte 3D Paris Métronome Indigènes Production

Dans la série événement de 4 épisodes de Métronome tous les dimanches à 16h45 sur France 5, Lorant Deutsh fait le lien entre le Paris actuel et celui qui a tant évolué au cours de 2 000 ans d’histoire.

Pour ce faire, la série documentaire enchaine des sujets dans Paris et ses stations de métro actuelles, des fictions tournées avec des figurants dans des décors en 3D.

Pour montrer l’évolution générale de Paris à travers 20 siècles, les déplacements de population, l’évolution des centres de vie dans Paris, les équipes de Indigènes Productions ont reconstitué au cours des 20 siècles des maquettes 3D symboliques de Paris dans lequel ils nous promènent avec des mouvements aériens virtuels. Au total 20 cartes 3D, 5 par épisode.

Edouard Pican, Modeleur nous explique comment ces cartes ont été conçues.

L’étendue et l’architecture de Paris ont beaucoup évolué en 2 000 ans d’histoire. Les populations ont bougé, des remparts, des châteaux, des monuments ont été créés, modifiés, détruits selon les guerres, les révolutions et les décisions d’hommes comme le Baron Haussmann.

C’est à Edouard Pican qu’est revenu la tâche de recréer ces maquettes de Paris à travers 20 siècles d’Histoire.

Il était arrivé comme stagiaire chez Indigènes Production, chargé de créer les plaques des reconstitutions de batailles (dont je vous parlais dans un précédent article) et il a continué comme chef modeleur.

Dès les deux premiers épisodes nous avons pu apercevoir différentes maquettes de Paris, parfois présentées posées sur une table dans une salle. Cette idée de situer la maquette dans un lieu fermé a été utile pour plusieurs raisons. Je reviendrai sur cette astuce de graphiste en fin d’article.

Comment ces cartes ont été conçues ?

Ces cartes ont été créées sur 3Ds Max et finalisées ensuite sur After effects lors du compositing.

Voici d’ailleurs une reconstitution de Paris extraite de l’épisode 2 de Métronome.

Maquette 3D de Paris – Métronome – Indigènes Productions / France 5

Comme vous pouvez le voir il s’agit plutôt d’une maquette 3D.

Au départ, les éléments de la maquette devaient être blancs, mais finalement ils ont un aspect bois.

Edouard a commencé son travail à partir de plans actuels pour créer le relief de Paris et de la région parisienne, les buttes, la colline de Montmartre, la Seine etc. Il a récrée la typologie de Paris et de ses environs, posé des volumes de large étendue.

Il s’est ensuite inspiré d’une banque de plans réalisée par Olivier Paoli, documentaliste. Une base de données riche mais avec parfois des plans contradictoires.

Plan de Paris, base du travail de reconstruction en 3D de Paris – Métronome / France 5

Edouard Pican s’est alors parfois basé sur des lignes de remparts ou sur des tracés de route (en rouge sur l’ébauche de maquette en 3D de Paris en 1180) et parfois de façon plus précise sur l’architecture de ponts ou de bâtiments, en  particulier de ceux qu’évoque avec précision Lorant Deutsch dans sa narration.

Dans l’épisode 2, il est question d’une basilique dont il ne reste plus qu’une tour après une attaque Viking. Il était donc indispensable de reproduire ce détail sur la maquette 3D de Paris.

Comment s’y est il pris pour créer toutes les très nombreuses autres habitations ?
Dans le premier épisode (-52 av JC / Vème Siècle ), il a créé des bâtisses en forme de box avec des toits et des villas romaines avec pylônes. Peu d’évolution dans le second épisode, on y voit uniquement apparaitre les premières maisons à colombages et plus de fenêtres sur certaines demeures. Et ainsi de suite jusqu’au 20ème siècle.

Edouard Pican a créé une vingtaine de maisons différentes qu’il a dupliquée en fonction des siècles sur ces maquettes en 3D de Paris.

Il a aussi été amené à concevoir en images de synthèse 3D certains bâtiments avec encore plus de détail pour des « close up »

Dans Métronome, les cartes sous forme de maquette effet bois sont principalement utilisées pour montrer les mouvements de la ville et de ses habitants d’une rive à une autre de la Seine, son expansion au cours des siècles. On y survole alors Paris.

Dans chaque épisode, nous pouvons aussi regarder des scènes qui se déroulent dans des rues ou bâtiments de Paris reconstitués avec beaucoup de précision. Il ne s’agit alors plus de maquettes. Ces décors virtuels ont été recréés par d’autres graphistes chargés de la conception de ces séquences.

Peut-être avez-vous aussi remarqué des reflets intéressants sur l’eau de la scène, sur les édifices lors des survols de Paris, voici les explications :

Les maquettes de Paris en images de Synthèsde 3D

Cette capture d’écran sur 3Ds Max vous montre que la maquette de Paris a été elle-même « posée », située sur une table dans un univers plus large, une pièce, devant une cheminée.

Dans le premier épisode on aperçoit d’ailleurs effectivement la maquette située au centre de cette pièce. Ensuite, de manière générale, on est en plan serré sur la maquette. La mise en image ne situe plus la maquette dans cette pièce. On reste concentré sur Paris.

Pourquoi avoir cependant continué à poser cette maquette dans un lieu fermé? Car cela permet de récupérer ainsi par calcul informatique les reflets, des murs, des objets sur les éléments brillants de la maquette et d’obtenir un résultat plus riche moins « plat ».

Par ailleurs, vous pouvez voir des lignes vertes sur cette maquette, elles représentent des forêts qui permettent aussi de fermer le décor derrière Paris , de créer un fond de décor à l’image.

Lorsque tout le travail de conception des maquettes a été fait, Edouard Pican passe le relais à Laurent Chea, Chef Animateur qui se charge alors du compositing, de l’homogénéisation des images sous After Effects. Ce sera l’objet du prochain article sur Metronome diffusé le dimanche à 16h45 sur France 5.

Pour conclure, un résumé en vidéo de tout ce travail sur les maquettes de Paris avec les explications de Fabrice Hourlier, réalisateur de Métronome :






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>