Internet

25 mai 2012

Eurovision – Une analyse des sentiments sur les medias sociaux ?

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , ,
Eurobuzz analyse des sentiments via les medias sociaux

France télévisions et IBM annoncent dans un communiqué de presse commun ci-dessous la création d’un outil d’analyse permettant de  « mesurer et partager les opinions des fans [de l’Eurovision] sur les candidats »

Un nouvel outil de prédiction des opinions ? Faut-il s’en réjouir ou s’en inquiéter ?

Est-il si important de « deviner » à l’avance le nom du gagnant de l’eurovision au point de surveiller le Web?

La dernière phrase du communiqué de presse officielle donne une partie de la réponse : « Représentant une nouvelle forme d’étude de marché, les analyses de sentiments sociaux permettent aux entreprises d’identifier et mesurer les sentiments positifs, négatifs ou neutres partagés sur les forums publics tels que Twitter, les blogs et autres réseaux sociaux. Ces analyses permettent une meilleure compréhension des opinions des clients et peuvent les aider à mieux répondre aux évolutions du marché »

Big brother es-tu là ?!

Le communiqué de presse :

Eurovision 2012 : France Télévisions et IBM lancent une analyse des medias sociaux autour des sentiments des fans de l’Eurovision

France Télévisions et IBM mettent en oeuvre une analyse des sentiments sur les médias sociaux afin de mesurer et partager les opinions des fans sur les candidats.
‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐‐
A l’occasion de la prochaine édition du concours de l’Eurovision, France Télévisions et IBM mettent en oeuvre une analyse des sentiments sur les médias sociaux afin de mesurer et partager les opinions des fans sur les candidats.

Utilisant des technologies analytiques et de traitement du langage naturel, les deux entreprises évaluent les opinions partagées sur les réseaux sociaux publiques – tels que Twitter, Facebook et les blogs – afin de permettre aux internautes de connaître le niveau de popularité des candidats. Les résultats des analyses sont partagés quotidiennement en amont de la finale et, durant celle-ci, une analyse en temps réel des flux Twitter sera réalisée.

L’Eurovision, qui se déroule cette année à Bakou, est l’un des événements mondiaux qui génère le plus fort taux de conversations sur les réseaux sociaux avec plus de 100 millions de téléspectateurs à travers le monde et près de 9 millions de votes. Autant de personnes qui, cette année encore, grâce à la multiplication des écrans et à leurs usages du Web social, pourront commenter la soirée et encourager les candidats sur Facebook et Twitter mais aussi sur les forums, blogs, plateformes de partages de photos et vidéos…
Pour cette édition 2012, France Télévisions et IBM proposent d’analyser les tendances mondiales autour de l’Eurovision et les « plébiscites » des télénautes.

S’intégrant pleinement dans la stratégie Social TV menée par France Télévisions depuis plusieurs mois, cette première européenne montre la progression de chaque candidat au travers de l’analyse de l’ensemble du Web social, dans toutes les langues. Cette expérience prend la forme d’une data-visualisation « Eurobuzz », proposée par Novius, disponible sur le site Eurovision / France 3. Elle est assortie de compteurs de tweets, Monde et France.

La finale est diffusée sur France 3 le 26 mai à 21h et retransmise en streaming sur le site eurovision.france3.fr avec un tweetwall qui reprend les messages des télénautes comprenant le hashtag #eurofrancetv.

Et pour associer pleinement les télénautes à cette expérience, une application « Europics », affiche leurs photos envoyées via Twitter.

IBM travaille avec des entreprises de différents secteurs afin d’appliquer les technologies analytiques et de traitement du langage naturel pour analyser de grands volumes de données provenant des médias sociaux.

Représentant une nouvelle forme d’étude de marché, les analyses de sentiments sociaux permettent aux entreprises d’identifier et mesurer les sentiments positifs, négatifs ou neutres partagés sur les forums publics tels que Twitter, les blogs et autres réseaux sociaux. Ces analyses permettent une meilleure compréhension des opinions des clients et peuvent les aider à mieux répondre aux évolutions du marché.

EUROBUZZ  : Cette data‐visualisation analyse la popularité de l’Eurovision sur le Web et en temps réel.

HASHTAGS : #eurofrancetv ,  #eurovision  , #esc

A SUIVRE EN DIRECT  : @francetvdirect  @france3tv


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






One commentaire


  1. Il ne faut pas se leurrer : Google et Microsoft ont déjà commencé cette analyse des réseaux sociaux et des liens que leur moteurs de recherche donne (via les +1 pour Google + et la recherche instantanée via Google, et la participation de Microsoft via Bing chez Facebook dans les résultats de recherches interne, les cartes Bing Maps et Bing Translator dans FB). Donc Big Brother is already watching us, sauf qu’il n’est pas unique et porte des nom différents à ce qu’à pu imaginer Gorges Orwell dans 1984.

    De plus un petit commentaire sur le dispositif en lui-même à présent. Nous avons pu le voir à l’œuvre dès hier soir, puisque France Ô diffusait la seconde demi-finale de l’Eurovision, demi-finale obligatoire à diffuser pour France Télévisions car la France pouvait voter. Le dispositif, même s’il semble « convainquant » sur le papier, ne semble pas totalement au point :

    – Primo, il y a trop peu de tweets analysé #Eurovision dans le monde par rapport à ce qu’à été la réalité !

    – Deuxio, France Télévisions a mis en place un hashtag spécial #Eurofrancetv, ce qui est louable tant le nombre de langues et de participants sur #eurovision est nombreux, mais le système mis en place sur eurovision.france3.fr ne comptabilise quant à lui que les #eurovision provenant de France, donc quelle est l’utilité dans ce cas d’un hashtag qui est plus long que celui qui est utilisé par tous les autres fans du Concours ?

    – Tertio, le module Tweetpic, est certes intéréssant puiqu’il permet de voir les photos que les envoyés spéciaux de la Com’ online de France Télévisions ont postés, mais mis à part un déplacement de la souris sur les photos, il est tout bonnement impossible de les voir en format initial ! On reste donc cantonné à voir des petites images sans pouvoir en profiter pleinement.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *