Coulisses des émissions

11 juin 2012

Exclusif : Un plan de caméras officiel de l’Euro 2012 – 39 caméras par match (Mise à jour)

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , , , ,

L’Euro 2012 en Pologne et en Ukraine a débuté. Il est retransmis en France par TF1, M6 et en intégralité par BeIN Sport.

Saviez-vous qu’une partie des matchs de ce championnat d’Europe de Football est réalisée par un réalisateur français : Jean Jacques Amsellem.  Ce fût le cas pour le match Russie / République Tchèque à Wroclaw vendredi dernier, et pour le match Irlande / Croatie dimanche à Poznan. (De nouvelles informations en fin d’article – complété et mis à jour le 17/06/12)

Ce sera encore le cas ce mardi à 18h pour le match Grèce – République Tchèque.

Plus généralement, Jean Jacques Amsellem réalise tous les matchs qui se déroulent à Poznan ou à Wroclaw en Pologne.

A ses cotés Julian Gutierrez, son truquiste et Emmanuel Roustit, assistant de réalisation.

D’après mes informations le réalisateur Philippe Letourneur est aussi de la partie. Il a la charge de la réalisation dans les écrans des stades, une réalisation plus riche qu’habituellement et qui débute plus d’une heure avant le début du match. (Mise à jour : Informations supplémentaires en fin d’article)

Voici donc le plan d’implantation des 39 caméras pour la réalisation d’un match de l’Euro 2012 par Jean-Jacques Amsellem.

Ce plan de caméras est aussi valable pour les autres matchs de l’Euro 2012. Les quelques changements à la marge sont alors liés à l’ergonomie des stades.

Un plan de caméras de L’Euro 2012

Vous aurez remarqué qu’il y a deux numérotations. Elles doivent probablement correspondre à deux configurations dans les 2 stades : Poznan ou à Wroclaw. Je vais utiliser par la suite la numérotation en noir

Commençons par la machinerie, les moyens techniques spéciaux :

Vous aurez repéré 3 grues, une à l’arrière de chaque but (19) & (20), une troisième à l’extérieur utilisée avant le début du match. (29) (voir la mise à jour pour en fin d’article cette 3ème caméra sur bras)

Un peu plus en hauteur encore une Spidercam, un système CableCam 3D (30), c’est-à-dire que la caméra gyrostabilisée est suspendue par 4 câbles et peut se déplacer partout au dessus du stade et en même temps monter ou descendre.

Enfin, un hélicoptère complète le dispositif. (39)

Au sol, au plus proche du terrain on trouve aussi deux opérateurs Steadicam (11) & (12). Chacun se déplace sur une partie du stade.

On peut aussi lire sur le plan de caméra un système de « Tracking caméras ». (Voir la dernière mise à jour)

La caméra (10) est aussi une caméra spéciale, c’est la Beauty installée en hauteur et sans cadreur. Elle réalise un plan large en permanence.

Passons aux autres caméras :

Pour réaliser un match de foot, le réalisateur choisit toujours un axe principal, comme si le téléspectateur était placé d’un coté du stade. Cherchez la caméra (1) et vous avez trouvé l’axe principal.

S’il y a des caméras dans l’axe principal, il y a aussi des caméras dites « opposées » : les (23), (24), (25), (26) & (27).

Parmi celles-ci on trouve des caméras Superloupes SSM qui filment jusqu’à plusieurs milliers d’images par seconde (comme la caméra Hyper Slow d’AMP/Visual TV). Ces caméras sont utilisées uniquement pour les ralentis après une action. Enfin soyons précis, la caméra HyperSlow de AMP a l’originalité de pouvoir être utilisée à la fois et en même temps comme une caméra classique en direct et ensuite comme une caméra super loupe pour les ralentis.

On trouve d’autres Superloupes de face (7) & (8) et sur les cotés du terrain (17), (18) proches des buts et (31) et (32) pour les Corner.

On aperçoit aussi des Loupes (HS) utilisées elles aussi au ralenti. Elles peuvent réaliser jusqu’à 75 images par seconde (la vitesse normale est de 25 images/seconde). Ce sont les (15) & (16).

Nous n’avons cependant pas encore parlé des caméras principales dans l’axe :

La caméra (1) est donc la caméra principale dans l’axe en plan large. Elle est associée à la (2) une caméra dans l’axe pour les plans serrés. La caméra (3) réalise elle aussi d’autres gros plans.

Les caméras (5) et (6) sont toujours placées dans l’axe mais aussi au niveau des lignes des 16 mètres.

La caméra (4) est la base. Il peut s’agir d’une tournette, un support au ras du sol pour la caméra lourde.

OM / PSG 3D Canal + Base Tournette Miroir (Ph. Canal +)

En voici un exemple (attention, sur cette photo, la caméra est une caméra 3D Miroir)

Dans l’axe on trouve aussi une caméra portable, la (33) pour, la remise en jeu, les réactions des entraineurs, les débordements, etc…

On voit d’ailleurs d’autres caméras portables encore : les (34), (35), (36), (37) et (38). La 37 est une ENG (non connectée à la régie en direct) et la 36 est en liaison HF comme les deux steadicam.

Nous avons presque fait le tour des caméras.

Il reste encore la caméra 9 longue focale dans l’axe opposé de la 10. Cette caméra est dite caméra tactique « Tactical » car elle permet un plan « pour une vue Tactique du jeu à proximité du but » m’a-t-on dit! (Compléments d’informations en fin d’article)

Il reste encore 4 caméras, deux dans l’axe, les (13) et (14), les caméras « Box » à gauche et à droite.  On me dit qu’il s’agit  de caméras « surface de réparation, idéales pour des actions de tir au but, de coup franc, etc… »

Enfin, les caméras (21) et (22) sont placées juste derrière le filet des deux buts. (mise à jour : Il s’agit de caméras pour valider ou non l’entrée du ballon dans les buts)

39 caméras c’est beaucoup. Il est dont particulièrement important que le monitoring soit particulièrement bien fait. Il doit être logique et clair. C’est en général aussi la mission du truquiste.

Voici le monitoring correspondant à ce plan de caméras :

Mur de réalisation d’un match de l’Euro 2012

Je vais vous laisser le temps de retrouver toutes les caméras! Vous avez le temps d’un match!!!

Il y a des caméras que vous ne retrouverez pas, c’est normal, elles sont utilisées pour les ralentis et arrivent directement auprès des opérateurs ralentis et de leur LSM. Ils renvoient alors en régie les différents ralentis indiqués R1 à R 15.

Sur chaque image de ralenti, il est précisé « avec OSD ». C’est l’affichage des paramètres (Time code, play, etc…) sur l’image.

Sur des écrans, il est mentionné « GFX » ce qui signifie « Graphiques ». On y voit alors tous les éléments graphiques, les synthés, les scores etc.

L’écran Preset à coté du PGM (l’image mise à l’antenne) sert souvent à préparer les effets. C’est ce qui passera à l’antenne ensuite. Son utilisation dépend des réalisateurs/truquistes.

Enfin, pour conclure, je vous propose de comparer le plan de caméras de l’Euro à un autre plan de caméras, toujours de Jean-Jacques Amsellem pour un « gros » match de ligue 1, un match OM/PSG :

Plan de caméras OM PSG Canal + mars 2011 Jean Jacques Amsellem

Pour en savoir plus sur le dispositif de ce match en 2D et 3D Relief.

Merci à tous ceux qui m’ont aidé à écrire cet article.

Première mise à jour concernant la réalisation des écrans du stade : (Complétée ensuite le 17/06/12)

Le second réalisateur (Philippe Letourneur aux cotés de Jean Jacques Amsellem) a plusieurs missions :

Il réalise tout d’abord les conférences de presse la veille et les séances d’entrainement dans le car principal avec 3 caméras portables, 3 loupe, 1 caméra plan serré et la spidercam.

Ensuite, le jour du match, il s’agit de réaliser 6h de direct le « FANtertainment ». 3h avant le coup d’envoi, 1h après le match et une réalisation pour les écrans pendant le match « déshabillée » c’est-à-dire sans les ralentis litigieux.

Pour ce faire, le réalisateur dispose d’un 1 LSM, de 3 caméras dont 1 HF. Il récupère aussi le signal international et différents faisceaux dont les éléments graphiques.

Il faut aussi filmer les 4 speakers d’avant, 1 DJ, gérer les musiques des cérémonies et les hymnes.

C’est une première me dit-on, une volonté de l’UEFA de faire « une fête dans le stade »

Mise à jour  – Complément le 17/06/12

Voici quelques informations complémentaires et corrections à cet article qui répondra aussi à quelques questions postées en commentaires ou envoyées par mail.

– Commençons par quelques noms supplémentaires concernant l’équipe de Jean-Jacques Amsellem : Nathalie Ramos, la scripte (Gros découpage sur le Running Order) et Toni Briceno, le chef ralenti qui manage une équipe de 14 opérateurs LSM.

– La signification des deux numérotations : La numérotation en noire est celle utilisée pour tous les matchs par l’UEFA dans les dispositifs de tous les stades. Celle en orange correspondant à la logique de Jean-Jacques Amsellem. Ainsi la 3 UEFA correspond à la 11 sur la numérotation du réalisateur français.

– Précisions sur la caméra 29 indiquée comme une grue : Il s’agit en fait d’une caméra remote installée à environ 80 à 100m de haut en fonction des stades. Elle est sur une grue mais utilisée comme un plan large fixe extérieur.

– Les « tracking caméras » sont utilisées pour les statistiques. Elles n’ont pas de vocation à faire de la vidéo à l’antenne.

– La « tactical » est disposée juste en dessous du toit pour permettre une vue très en plongée sur le jeu permettant de voir le schéma tactique

– La box cam permet surtout d’apprécier l’entrée (ou non) du ballon dans le but

– Les plans public sont réalisées avec deux loupes ce qui permet au réalisateur de proposer de beaux « ralentis supporters » dans les différentes salves de ralentis. On me fait aussi remarquer que jusque là les loupes n’étaient utilisées sur le jeu.

Sachez d’ailleurs que les images de ces 2 loupes sont aussi disponibles en permanence sur des flux, des « feeds » le Fan Chanel à disposition des repreneurs du signal international. Dans ce ce feed ils disposent de la Tactical, d’images de l’équipe A, de l’équipe B, de la Beauty. On me parle aussi de deux feeds : La reaction Channel et les highlights.

– Philippe Letourneur réalise par ailleurs les séances d’entrainement et la conférence de presse la veille du match depuis le car principal. A sa disposition alors : 3 portables, 3 loupes, 1 caméra pour les plans serrés et la Spidercam.

Pour compléter le tout, un article complémentaire signalé par un lecteur, une vision footballistique de la réalisation par Les Cahiers du Football

Media(s) un autre regard est en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

La production TV qui inspire les autres formes de rencontres avec le public?  Retrouvez les nouvelles activités – Interventions, Conseil, formation… – de l’auteur sur Emmanuel Matt Accompagnement et sur les réseaux sociaux : Twitter @EmmanuelMatt et sur Facebook   

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






10 commentaires


  1. excelnico

    Jean Jacques Amsellem est un des meilleurs réalisateur !
    Mais comment fait-il pour avoir un oeil sur les 39 caméras ?! lol !

    Incroyable dispositif en tout cas !

    Merci 🙂


  2. rach

    Merci pour cet article. Ils font un très bon travail.

    Quelles sont les caméras qui filment les spectateurs?

    Et, par exemple pour le match France-Angleterre, on voit que TF1 a ses propres caméras : la caméra qui filme les 3 commentateurs, la caméra qui filme les interviews… Est-ce que TF1 a sa propre régie sur place?


    • Rach,

      Merci pour tes compliments et pour tes questions.

      N’étant pas spécialiste du foot et pas sur place je vais essayer de t’obtenir tes réponses en particulier du coté de TF1


    • Rach, TF1 ne m’a toujours pas communiqué d’informations sur le dispositif d’habillage. Par contre j’ai ajouté de nouvelles informations en mise à jour. Certaines répondent à ta question sur les caméras qui filment les spectateurs.


  3. XT2007

    Beau reportage !
    Il manque juste de préciser que ça n’est pas AMP qui fournit les moyens techniques sur ces 2 stades, mais Euromedia ! Je veux bien qu’on fasse de la pub, mais soyons honnêtes jusqu’au bout !!! 😉

    Pour ce qui est des Superloupes, il me semble qu’il s’agisse des SPL de Digital Video Sud, département Hi-motion d’EMF qui déploie aussi ses cameras sur Roland Garros, et autre gros match de Canal le dimanche soir !

    Enfin, pour la personnalisation des chaines françaises, M6 en tout cas, il y a un car français avec un petit dispositif (3 ou 5 cameras il me semble mais a confirmer), de EMF aussi, qui permet d’apporter une « french touch » a la real internationale !
    En ce qui concerne TF1 je pense que ce doit être similaire…

    En tout cas toujours un plaisir de lire tes configs techniques !


    • Entre « gens honnêtes », il faut remarquer que personne n’a écrit que les cars étaient ceux d’AMP puisque ce serait faux. Je fais simplement référence à des caméras Superloupes que je connais et à défaut d’avoir eu des informations précises de Euro Media France je parle de ce que je connais. Mais peut-être aurais-je du m’adresser à toi!!!!

      Je ne peux partager que des informations dont je dispose!

      Les informations (communiqué de presse) sur les cars Euro Media France présents sur l’Euro 2012 ont par ailleurs fait l’objet d’une brève quelques jours plus tôt.

      Je n’ai pas eu d’informations concernant le dispositif habillage M6 et j’attends toujours la réponse de TF1 concernant leurs moyens.

      Merci à toi.


  4. peseux

    A qu’elle hauteur se situe la spidercam…?


    • Peseux,

      La hauteur du Spidercam dépend déjà de la hauteur du stade car ses 4 câbles sont tendus via des points d’accroche sous les toits des stades.

      Ce que je peux ajouter c’est que dans le Rugby, par exemple, en France, il est interdit de faire descendre le Spidercam à moins de 35 mètres (cf cet article)


  5. LGHALI

    je voudrais savoir quels sont les types de cameras robotisées utilisées.


  6. Thibaud R.

    en fait les 15&16 sont les superloupes à plusieurs centaines d’images par secondes
    toutes les autres sont des loupes classiques, à 75i/s, notées SSM (super slow motion, sachant que SM correspond à d’anciennes loupes 50 i/s)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *