Coulisses des émissions

13 juillet 2012

Les autres caméras du Tour de France – Sprint et ligne d’arrivée

Les caméras à l'arrivée d'une étape du Tour de France

La réalisation du Tour de France est rendue possible par des caméras (et cadreurs) sur des motos, sous les hélicos mais aussi grâce à des caméras placées à des points fixes comme les sprints, la ligne d’arrivée et parfois la ligne de départ.

Gros plans sur ces installations complémentaires.

Pour réaliser les étapes du Tour de France pour France Télévisions et les repreneurs du signal international, Jean Maurice Ooghe dispose de cinq caméras moto et de trois  caméras sur 2 hélicoptères. (Le dispositif 2012 du Tour de France)

Lors d’un contre la montre où lorsqu’une étape est diffusée dans son intégralité (en haute montagne), le réalisateur profite du car régie et du dispositif technique image de l’émission Village Départ pour nous montrer le départ des coureurs.

Par ailleurs, Jean-Maurice Ooghe dispose de caméras installées au niveau de la position du sprint bonifié de chaque étape ainsi que de caméras sur la ligne d’arrivée.

Peut-être avez-vous aussi déjà remarqué des plans ponctuels à d’autres endroits de la course, des plans réalisés avec des caméras placées sur les cotés de la course.

Des caméras fixes supplémentaires? Non plutôt une utilisation différente des caméras moto.

En voici un exemple en photo.

Cadreur moto en positif fixe sur le coté de la route du Tour de France

Une image assez banale en reportage mais qui, mélangée uniquement à des images en mouvement sur les motos ou depuis les hélicoptères fait son petit effet!

Les caméras fixes au Sprint :
Sur chaque sprint, Jean Maurice Ooghe fait installer plusieurs caméras dont une sur nacelle.

En voici une lors de l’étape Epernay – Metz :

Caméra France Télévisions sur nacelle – Position du Sprint – Tour de France

Ces caméras ne sont pas placées par hasard. Leur placement a été défini de façon précise lors du repérage de la course par Jean-Maurice Ooghe.

Ainsi il a rédigé pour chaque étape un plan d’implantation très précis pour chaque sprint bonifié.

Lors de deux étapes du tour, lors des contre la montre, les caméras fixes intermédiaires sont alors installées sur un point chrono intermédiaire.

Voici l’implantation des caméras pour le premier contre la montre, lors de l’étape 9. Jean- Maurice Ooghe avait alors fait installer 5 caméras, 4 lourdes dont une sur une nacelle au dessus de la route et une loupe pour les ralentis.

Plan d’implantation des caméras au Sprint – Tour de France – Réalisation : Jean-Maurice Ooghe

Vous apercevez le tracé de la route (L’implantation n’est pas la même sur une route droite, une route courbe, vallonnée etc.), et l’implantation de chacune des caméras ainsi que différentes spécifications techniques.

En complément du schéma, les axes caméras sont définis et schématisés sur des photos.

Lors des étapes avec sprint, ces même caméras sont implantées et utilisées différemment quelques dizaines de minutes plus tôt lorsque Gérard Holtz ouvre l’antenne avec l’Avant Tour. En effet, avant l’arrivée des coureurs et le début de la diffusion de la course, il présente l’émission depuis la même zone. Les caméras sont alors positionnés différemment.

Dès la fin de l’émission, les caméras prennent leur position pour le sprint.

Sur la ligne d’arrivée :

De manière générale, Jean-Maurice Ooghe installe des caméras sur le dernier kilomètre de l’étape. Encore une fois cela dépend de la configuration de la ligne d’arrivée.

Ainsi à Metz, il y avait un virage à 90° dans le dernier km.

Les caméras à l’arrivée d’une étape du Tour de France

Quelques explications sur cette photo « patchwork » :

La photo de base vous présente la dernière ligne droite. Au fond de l’image 2 caméras de face dont une sur nacelle. Je vous les ai agrandi dans la vignette en haut à gauche.

Une autre caméra encadrée elle aussi de rouge est placée sur la droite de la route.

Dans la vignette du bas à droite une caméra placée un peu plus tôt, dans l’angle droit de la route.

Dans les cadres en rouge, des images réalisées par ces caméras que j’ai photographiées sur le monitoring de Jean-Maurice Ooghe dans le car régie de France 3 Marseille.

Voici ce monitoring dans son intégralité :

Monitoring de la réalisation du signal international du Tour de France – Jean-Maurice Ooghe

Sont encadrées en rouge les images des caméras de la ligne d’arrivée. Vous apercevez aussi en bleu les images des hélicoptères.

Enfin, en vert une caméra supplémentaire placée sur la ligne même de l’arrivée. Une caméra des organisateurs ou des commissaires de course? (Mise à jour : Présentation d’une caméra photo finish du Tour de France)

En jaune, des images depuis le car commentateurs de France 2  / France 3.

L’intégralité des articles sur le Tour de France à découvrir dans le dossier spécial.


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






5 commentaires


  1. Cyril

    Salut,

    Article très intéressant, comme toujours. À propos de la caméra qui est placée sur la ligne d’arrivée, elle doit servir aux organisateurs et commissaires de course et sert aussi à Jean-Maurice Ooghe lorsque les arrivées sont serrées et qu’il n’y a qu’un demi-roue qui permet de désigner le vainqueur. Il la passe donc au ralenti.

    Merci pour ces articles.


    • COQUISART

      Cyril, étant arbitre sur ce Tour de France 2012 (moto casque rouge pour Emmanuel), il existe sur la ligne une caméra télé qui fournit l’image que vous avez lors de la retransmission, et un prestataire qui s’occupe de fournir une aide aux arbitres pour les classements grâce à 2 caméras prenant 8 à 10000 images /seconde.

      La Caméra Télé est située au dessus du Chronopole et les deux caméras rapides sont situées de part et d’autre de la ligne d’arrivée.

      Félicitations à Emmanuel pour ce site très complet .


  2. David

    Salut ,

    Pour information , la réalisation sur les points intermédiaires lors des contre-la-montre ( et non sur les sprints ) est effectuée par Fred Astier via un car Euro Media France et 5 caméras dont 1 loupe DVS , comme sur le plan que tu as montré. Les sprints sont effectivement réalisés par Jean-Maurice Ooghe via un car de la Vidéo légère France 2.

    A noter que ce système de réalisation intermédiaire n’est pas récent . Il a beaucoup été utilisé en montagne avec à chaque fois 5 caméras d’un car France 3 ou de l’ex SFP.

    En tout cas , j’apprécie ton travail afin d’avoir un max d’infos sur les coulisses de la télé.


    • David,

      Au moment d’écrire l’article je me suis rendu compte que le plan d’implantation était non pas un plan d’implantation de sprint que j’avais évoqué avec mon interlocuteur mais un point de chrono lors d’un contre la montre. Comme, d’après mes notes, nous n’avions pas évoqué de différence particulière entre les 2 situations, j’ai supposé que le dispositif était le même.

      Il y a plusieurs prestataires sur ce tour, tous n’ont pas ouvert leurs portes de la même manière, d’où le manque d’informations quand il y a des exceptions au dispositif général.

      Merci encore pour ces précisions utiles et tes compliments.

      Enfin, j’en profite pour rappeler aux lecteurs/acteurs des médias qu’il est possible de me contacter via l’onglet Contact et ainsi de m’apporter des informations sur les événements à venir.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *