Coulisses des émissions

23 juillet 2012

Le décor France Télévisions des Jeux Olympiques de Londres 2012 par Robin Le Houérou

Le "Cube" le décor principal de France Télévisions pour les JO de Londres en cours de finalisation extérieure - Décor de Robin le Houerou

Depuis le 15 juillet le décor principal de France 2 et France 3 pour les Jeux Olympiques est en construction à Londres devant le Old billingsgate Market à 300 m du Tower bridge. Et pourtant, à quelques semaines des JO il a failli ne jamais voir le jour…

Une photo et des explications inédites en attendant sa mise à l’antenne en direct le 26 juillet lors de la soirée spéciale : Ici Londres, Spéciale Jeux 2012 présentée par Marie Drucker dès 20H35 sur France 2. La soirée débutera d’ailleurs par la première diffusion de Usain Bolt, l’homme le plus rapide du monde.

Lors de la conférence de presse de France Télévisions Sport en mai, Daniel Billalian nous présentait en image de synthèse le « Cube », le décor créé pour les Jeux Olympiques à Londres. Vous en aviez découvert les premières images et informations sur Media(s) un autre regard.

Quelques semaines plus tard, Media(s) un autre regard rencontrait Robin le Houerou, le créateur du « Cube » ce décor principal de France Télévisions et Frédéric Gaillard, responsable de production des JO pour France Télévisions.

Ils étaient rassurants et presque rassurés alors qu’un événement avait failli remettre en cause le travail préparé depuis plusieurs mois.

En effet, ce décor installé sur un ponton au bord de la Tamise a nécessité l’obtention d’un permis de construire. A moins de deux mois de sa construction, les autorités ont alors demandé aux équipes de France Télévisions de réduire la taille de ce décor ambitieux et en particulier sa hauteur pour qu’il s’intègre mieux dans son environnement. Cela a donc impliqué des changements importants à quelques semaines de sa construction.

En complément de ce décor, deux plateformes France Télévisions identiques seront installées dans le stade d’athlétisme et celui de natation. L’une d’entre elles a déjà été utilisée lors d’un précédent événement sportif mais a tout de même été reconstruite « à 70% » m’a-t-on précisé chez Techniscène, son constructeur. La seconde plateforme a été construite à l’identique spécialement pour ces JO.

Enfin comme je vous l’avais déjà indiqué, un bus à impérial sera un décor en mouvement en direct dans Londres.

Le bus de Louise – France Télévisions – Jeux Olympiques 2012 à Londres

Laissons la parole à Robin Le Houerou qui nous en dit plus sur la conception et fabrication de ces décors.

Guy Lelong décorateur en interne de France Télévisions (Atelier 2) est parti à la retraite. Vous allez signer les décors des Jeux Olympiques pour France Télévisions à Londres ? Allez-vous remplacer Guy Lelong ?
Robin Le Houerou : Je suis un nouveau décorateur à la télévision, c’est un espace de création avec lequel j’apprends à me familiariser, mais je reste un décorateur indépendant et donc je ne remplace pas Guy Lelong.

Les décors des plateaux de JO à Londres seront les premiers décors que vous signez ?
R. Le H. : Pour la télévision c’est effectivement le premier décor majeur que je signe. J’ai cependant déjà conçu quelques petits décors (dont le dernier décor de Mireille Dumas) qui m’ont permis de m’imprégner assez vite de l’environnement télévisuel et de ses contraintes.

Mon expérience, je l’ai acquise principalement sur des décors tout aussi importants que les JO mais dans d’autres domaines de la scénographie et du design, cela m’a été extrêmement utile pour assumer ce projet monumental.

A Londres vous aurez créé deux décors…
R. le H. : Un décor principal au Old billingsgate market à 300 m de Tower bridge et un second, un bus à double deck réaménagé en studio à l’étage supérieur. Le plateau est installé à l’avant. On pourra y découvrir un panorama à 360° Dans la partie basse du bus on y trouvera la zone technique.

Tous les matins, l’ouverture de l’antenne aura lieu en direct sur ce bus en compagnie de Louise Ekland. Elle réalisera une ballade à travers Londres sur un circuit prédéfini sur les routes olympiques.

(Le bus a été accrédité par l’équipe de production comme un véhicule organisation. Cela lui permettra normalement de mieux circuler dans Londres)

Pouvez-vous nous en dire plus sur sa décoration ?
R. le H. : Daniel Billalian, le directeur des sports de France Télévisions voulait jouer la carte du cliché londonien à fond avec ses symboles et une vue sur la ville
Dans le bus, on retrouve le code rouge et des codes couleur du drapeau anglais. A l’extérieur du bus rouge aux couleurs (magenta) de Francetvsport, nous ajouterons des touches graphiques assez amusantes. Nous allons notamment détourner les panneaux d’affichage des directions dans le bus, peut être stocker un horse garde à l’entrée du bus…

Venons-en au décor principal, un cube sur un ponton. Pouvez-vous nous définir l’idée générale de ce décor ?
R. le H. : L’idée du décor était de répondre à une attente fonctionnelle : être au cœur de Londres devant un monument identifiable. On a choisi de s’installer sur le site préempté par le CNOSF. (Les sportifs français seront donc à portée de main du plateau)

Guy Lelong a eu une intuition : le cube. Après différentes réunions avec Didier Fraisse, le réalisateur, on a fait évoluer ce cube et joué sur les transparences, les reflets. L’idée de Didier était un écrin pour un diamant, la table qui, elle, fait penser à un diadème, un bijou.

Grâce aux transparences, le décor s’appuie aussi sur un décor naturel.

Le décor de France Télévisions aux Jeux Olympiques de Londres – Robin le Houerou (Image de synthèse)

Nous avons voulu jouer sur les codes antiques avec un fronton, des frises, des soubassements et avec  l’olympisme et son histoire, avec un podium de remise des médailles, un rappel au sol des courbures d’une piste d’athlétisme etc.

La base du décor est blanche avec des matières brillantes et fait appel à des technologies high-tech. Les codes antiques sont modernisés avec matériaux modernes. L’ensemble est stylisé, design et épuré.

Qu’est ce qui a alors changé depuis le premier projet (Suite aux demandes de la ville de Londres) ?
R. le H. : Le Cube est moins haut pour mieux s’intégrer dans l’environnement. (La zone technique prévue initialement sous le plateau a du être extériorisée)

Le décor est une structure éphémère installé sur un ponton qui servait il y a longtemps au déchargement des poissonniers et qui est devenue une terrasse.

Il a  du falloir faire des études particulières ?
R. le H. : Nous avons fait une étude précise. La limite de poids est de 1 tonne par m2 ce qui montre que c’est un support très solide. Cette terrasse sur pilotis est robuste. Cela nous a tout de même amené à utiliser des structures les plus légères possibles et à utiliser des caméras automatisées.
Nous avons travaillé le décor intérieur mais aussi fait une proposition formelle de décor extérieur. Il s’agit autant d’un travail d’architecte que de décorateur plateau.

Pouvez-vous nous en dire plus sur ce décor ?
R. le H. : Il fait 6 mètres de haut et est décomposé en 3 bandes. La bande centrale est transparente grâce à l’utilisation de miroirs sans tain. Elle permet de donner sur l’extérieur de jour et, la nuit de montrer ce qui se passe sur le plateau à la ville. Le studio vivra au rythme des Jeux.

Les 3 niveaux graphiques seront composés ainsi : sur 1,20 m de haut, une structure en miroir (le tout au dessus d’un sol technique – passages de cables etc-). Ensuite, sur 2,60 m les vitres dans tain et sur le niveau haut des miroirs pour cacher (en partie ) l’équipement lumière.

On ne voulait pas forcément cacher l’équipement lumière car le décor est un labo télé au cœur de Londres. A l’inverse, grâce aux réflexions dans les miroirs, c’est aussi Londres qui entrera dans le studio.

Y aura-t-il des écrans dans le décor ?
R. le H. : Oui, au dos au présentateur, on trouvera une grande bande d’écrans, une sorte de cinémascope, des écrans Utram led Ecta 4.8 superfins. (La définition de ces écrans est particulièrement fine – Voir les précisions d’Utram en commentaire de cet article)

Le plan large principal du « Cube » le décor de France 2, France 3 à Londres pour les Jeux Olympiques – Conception Robin le Houerou

Le décor est livré sans le jeune homme sur cette reconstitution en images de synthèse ! Vous retrouvez l’idée de podium sur 3 niveaux dans la bande d’écrans, une bande encadrée par une frise de lumière modulable à l’envie.

Le fond de décor est aussi accessoirisé de rainures verticales de lumière rétro-éclairées qui « rappellent le système métrique, donnent l’idée de performance, du temps ». Tout cela pour donner vie à ce fond d’écran, le seul coté du cube qui ne donnera pas sur l’extérieur, sur Londres.

La construction du décor a débuté le 15 juillet. Jusqu’au 18 juillet, il s’est agit de construire le cube, le plancher surélevé. A partir du 21 juillet, ont dû commencer le travail de finition de l’intérieur du décor, le passage des câbles et l’installation du matériel technique image et son. Tout devait être prêt pour les répétitions les 23 et 24 juillet avant le premier grand Prime Time le 26 juillet.

Le « Cube » le décor principal de France Télévisions pour les JO de Londres en cours de finalisation extérieure – Décor de Robin le Houerou

Avec quels prestataires travaillez-vous ?
R. le H. : Le décor a été découpé par lots et attribué à plusieurs prestataires en fonction de leurs spécificités.
– Les tentes, le Cube et l’habillage général du décor ont été confiés à PSR au Blanc Mesnil. Ils sont spécialisés dans les gros événements tout en gardant un sens artisanal du travail. Ils sont partenaires depuis le début de ce projet.

(Ils sont très réceptifs et s’adaptent vite, ils pensaient avoir 4 mois pour tout faire et, avec les changements de plans, ils ont eu moins de 2 mois ! précise Frédéric Gaillard, responsable de cette production)

– 2 autres éléments dont la table, le joyau central assez complexe ont été confiés à Techniscène.

Vous avez probablement aussi du tenir compte de la chaleur et de la pluie (et de son bruit sur le décor) ?!
R. le H. : La clim est très importante car nous serons en plein soleil. C’est un vrai challenge.

Pour la pluie, nous avons insonorisé le toit avec une double peau de bâches. La structure est prise en sandwich entre deux épaisseurs. Le vide permet l’isolation phonique.

La lumière a dû aussi être un gros challenge ? :
R. le H. : Avec Jean Clavé (directeur de la photographie) nous avons travaillé sur des prototypes de vitrages, de rideaux, de stores etc. Tout cela ne doit cependant pas casser la transparence du lieu. On a besoin de sentir l’extérieur.

Les vitres sans tain seront un premier barrage. Des stores invisibles seront le second. Nous avons fait des repérages, des simulations. Le soleil ne tapera pas directement sur les intervenants. Au pire, il y aura une bande d’un mètre de soleil sur le bord du décor par moment. Le directeur photo devra cependant réussir à les compenser.

Des JO sur France 2, France 3 à suivre aussi sur Media(s) un autre regard dans les prochains jours : Le dispositif technique image sur place? Comment le direct dans le Cube à Londres est réalisé depuis une régie France 2 à Paris? Comment sont gérés les dizaines de signaux de toutes ces épreuves?

Pour tout savoir sur les Jeux Olympiques sur France Télévisions, le dossier complet


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






8 commentaires


  1. SeB33

    Concernant la transparence et les gestions de la luminosité, ce monsieur devrait donner des conseils aux équipes des JT pour régler les problèmes dans l’Atrium!!!


  2. Bonjour,

    Voici plus de précisions pour le mur d’image mis sur le plateau des JO de France TV.

    Ce nouveau produit permet d’économiser de la main d’œuvre de par sa rapidité d’installation et de démontage, peu consommateur en électricité, et très léger.
    A titre d’exemple, pour 12m² 2H00 suffisent pour être prêt à l’exploitation, 1H00 environ de démontage. (seulement 2 flight de modules).

    Autre grand intérêt, sa structure permet de garder dans le temps une parfaite jointure entre les modules (contrairement aux produits similaires d’autres marques), cela en fait un produit d’une qualité optimale.
    Enfin, la qualité des LED Black face triées sur le volet (NICCHIA), font partie de la gamme Haute qualité, et permettent une gestion des couleurs en 18 bits (le seul produit à le permettre)

    Voici donc rapidement les plus produits :
    – Aucun bruit
    – Faible retard vidéo
    – Léger (36kg le m²)
    – LED black face Haute qualité de chez Nicchia
    – gestion des couleurs en 18 Bits
    – courbe possible (2,5°, 4,7°, 7,5°, 10°, 15°, ou sur mesure)
    – branchement fibre optique
    – aucun vieillissement des structures (pas de séparation entre les modules)
    – maintenance facile

    Extrait des clients qui aiment ce produit et l’utilisent régulièrement :
    – Airbus
    – Auditoire
    – Denis and co
    – Echo Films
    – Et la suite production
    – France télévisions – plateau des JO
    – Kisipic
    – l’oréal
    – Marechal électrique
    – Short cut
    – Stand Eurosatory


  3. Vermand

    Bonjour , pourriez-vous mettre en ligne le superbe fond d’écran qui se trouve derrière les commentateur de France télévision ……le Tower Bridge avec ce superbe bateau ancre devant Si c’est possible ce serait formidable une photo et….. hop en ligne
    Merci beaucoup



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *