Genres

24 juillet 2012
 

Le Tour de France la nuit, ses camions et techniciens…

La zone technique Media du Tour de France

Tous les matins du Tour de France, vers 5h30, des dizaines de camions France Télévisions et d’autres diffuseurs envahissent la ligne d’arrivée et se mettent en place sans la Zone Technique Médias. Moments vécus tôt, très tôt (!) un dimanche de dernière étape sur les Champs Elysées à Paris.

Pas plus tard que 6h, m’avait prévenu Jean-Claude Cabo, régisseur technique à France Télévisions et placeur sur la ligne d’arrivée chaque année, le temps du Tour. Il sait de quoi il parle puisque cela fait 14 ans qu’il s’occupe de placer tous ces cars régies, car d’accompagnements et de diffusion de France Télévisions. Il a commencé à la SFP avant de poursuivre chez France Télévisions.

Réveil tôt donc pour retrouver ce placeur ainsi que Hubert Langlois qui gère avec lui le transfert de tous les moyens techniques de France Télévisions sur le Tour de France soit 20 chauffeurs pour 20 véhicules dont 14 camions et 2 camping cars production. On y trouve les cars régie, leurs cars d’accompagnement, les cars Euro media France (HF, Montage, Nodal), les cars plateaux ou postes commentateurs etc.

Tous ces cars doivent se retrouver à l’heure prévue par ASO sur la ligne d’arrivée dans la zone prévue pour la Zone Technique Medias y compris les cars énergie Lumex, les cars Globecast pour la diffusion et les cars des autres diffuseurs et leurs prestataires (NBC et un car Alfacam, Eurosport et un car HF AMPVisual TV, RTL, RMC et de nombreux autres diffuseurs)

J’arrive pile à l’heure, les camions France Télévisions entrent dans la zone prévue, entre les Champs-Elysées et l’Elysée (et le Studio Gabriel)

Arrivée du convoi France Télévisions sur la ligne d’arrivée du Tour de France

Jean-Claude Cabo habillé d’un gilet rouge sécurité et équipé d’une torche orchestre l’entrée et la mise en place de tous ces camions.

L’axe A, la ligne d’arrivée a été définie de façon précise par ASO. Une autre équipe installe au même moment le dispositif course de la ligne d’arrivée dont le poste commentateur officiel.

Montage de la ligne d’arrivée du Tour de France (et la ligne quelques heures plus tard à quelques minutes de l’arrivée du Tour)

Le car France Télévisions Lyon du signal international est prioritaire, il va être installé dans l’axe de la ligne d’arrivée. Les autres cars et nacelles vont être placés à droite à gauche de ce car régie principal, en tenant aussi compte de la position de la fibre installée pour l’occasion.

Cela fait partie du travail du placeur qui fait avancer à reculons les camions en les guidant avec sa torche. Une chorégraphie bien répétée se met en place. J’entends tout de même un technicien lancer à haute voix avec le sourire « Fais attention, je veux faire le 100ème Tour de France » !

Ces chauffeurs sont des champions me fait remarquer Hubert Langlois. Ils travaillent ensemble depuis plusieurs années. Ils sont donc habitués à leur place sur la ligne d’arrivée et sont des chauffeurs expérimentés sur la route en en particulier sur les routes des montagne.

Hubert Langlois me raconte d’ailleurs que la montée du convoi des camions vers les cols de haut de montagne est attendue chaque année par les fans du Tour, des fans qui ne marchent pas qu’à la tisane la nuit, d’après mes informations. Il est alors de tradition que les camions techniques klaxonnent au moment de leurs passages devant ces fans. Il parait que l’ambiance est la même que celle, le lendemain, de jour, au moment du passage des coureurs pendant la course !

Un bon moment pour l’équipe technique, bien meilleur que la descente en haute montagne. En effet certains semis pèsent jusqu’à 40 tonnes, les conducteurs doivent donc montrer tous leurs talents. De plus certains cars régie n’ont pas été conçus en pensant à ces descentes. Leur arrière n’est pas biseauté et il faut parfois sortir des cales lors du franchissement de certaines épingles. La descente de l’ensemble du convoi peut alors prendre du temps !

Le convoi de véhicules de France Télévisions est toujours accompagné d’une équipe de maintenance, d’«une voiture balai» et cela peut-être très utile. Rien de particulier à signaler cependant cette année en dehors de de rares coussins pneumatiques sous des cars régie qui ont explosé mais il parait que c’est habituel.

Certains transferts inter étapes sont particulièrement longs. Dans les autres cas, les chauffeurs ont parfois le temps de dormir un peu la nuit en attendant de pouvoir entrer sur la ligne d’arrivée. La réglementation impose par ailleurs aux chauffeurs de prendre 45 minutes de pause toutes les 4h30.

Les chauffeurs profitent aussi du plein pour se reposer un peu. En effet le plein de tout le convoi peut prendre jusqu’à 1h surtout quand les autres véhicules du tour passent aussi faire le plein au même moment. Le Tour de France ce sont des vélos mais aussi 2000 véhicules dont 120 camions. Le vélo écolo? !

Hubert Langlois, lors de son repérage de mars/avril, repère les stations essence Total et en profite pour les prévenir qu’il va y avoir du monde à telle date la nuit !  Faudra penser à remplir les cuves!

Lors de son repérage, il doit aussi repérer et réserver les 25 chambres d’hôtel quotidiennes pour son équipe. Des hôtels les plus proches possible de la ligne d’arrivée. Mais pas si simple à faire. En effet avant même d’annoncer le parcours du Tour, ASO l’organisateur réserve déjà 1200 chambres dans la ville d’arrivée (ou du départ suivant). Le travail d’Hubert Langlois consiste donc aussi à dénicher des informations sur les étapes avant leur annonce officielle. Il a quelques bonnes astuces…

Il doit tout de même absolument se rendre en mars/avril dans les hôtels pour dénicher de meilleures chambres encore, les plus proches possibles de la ligne d’arrivée. Pas facile car son équipe a des horaires particuliers, elle dort la journée. Il faut donc trouver des hôtels qui acceptent de relouer une chambre le matin dès 9h après le départ d’autres clients souvent liés au Tour de France.

Auparavant, Hubert Langlois validait ses hôtels dès janvier mais il s’est rendu compte que de nombreuses chambres réservées par des agences de voyage dès l’annonce du parcours du Tour se libéraient vers mars au moment où ces agences doivent faire les premiers versements !

Retour à ce matin tôt sur les Champs Elysées : Les véhicules continuent à entrer dans la Zone Technique Média, une zone un peu particulière sur les Champs Elysées à cause de la présence de rangées d’arbres. Il faut faire avec.

Une partie des camions est donc installée dans une seconde zone, la voici vue depuis une nacelle Vertikaloc qui sera ensuite équipée pour la journée d’antennes de réception Globecast.

L’annexe de la Zone Technique Media du Tour de France (non loin du Studio Gabriel dont on aperçoit le toit à droite)

Sur cette autre double vue -du sol et de la nacelle – on voit les cars bien alignés :

La zone technique Medias du Tour de France

Il n’y a qu’un camion qui va « faire son malin », le car de réception satellite principal Globecast. Sans gêne il s’installe en biais au milieu de la zone !

En fait son placement est très précis, établi avec un viseur laser par un technicien spécialisé pour le placer dans l’axe de réception et d’envoi par satellite. Souci du détail toujours, ce car de transmission est placé derrière le seul arbre dégarni du bas des champs Elysées. Oui les feuillages des arbres auraient pu perturber la transmission.

Les équipes vidéo et son vont arriver vers 8h30 9h pour le début de l’installation technique. Dans le cas de l’arrivée à Paris, la pose des câbles des caméras, certaines très éloignées de la ligne d’arrivée a déjà été effectuée dans la semaine dans le réseau d’égouts de la ville de Paris.

Il n’est pas encore 7h du matin, mais le car 2MO du décor commentateurs de France Télévisions est déjà presque installé. Voyez par vous-même les étapes de son déploiement quotidien :

Déploiement du car Commentateurs France Télévisions – Tour de France

Il va être tant pour Jean-Claude Cabo et l’équipe de chauffeurs d’aller dormir alors que les premiers spectateurs et curieux arrivent. Quelques heures plus tard, peu après midi, ce ne sera plus la même ambiance, des centaines de policiers bloquent les abords de la zone. Il faut alors montrer son laisser passer, son badge ou son bracelet. L’arrivée de la dernière étape de la course va pouvoir débuter mais ça je vous l’ai déjà raconté en live dimanche sur Twitter.

Jean-Claude Cabo et les chauffeurs de France Télévisions – Ligne d’arrivée du Tour de France

A suivre encore, un article sur le dispositif Alimage de mesure et d’affichage en temps réel des données (écarts, lieux etc) pendant toutes les étapes. De quoi répondre à certaines de vos questions.

Un grand merci à Jean-Claude Cabo et à Hubert Langlois qui a déjà lui aussi déjà 11 ans de Tour de France à son actif. Vous devriez aussi le croiser dès la reprise de la Ligue 1 puisqu’il est media manager pour HBS (et la ligue 1) d’un stade de la Ligue 1. Merci enfin à Vertikaloc pour la séquence vertige le temps des quelques photos à 50 m de haut! Une vue panoramique exceptionnelle de Paris, un privilège de si bon matin.

Pour en savoir plus : Le dossier complet du Tour de France


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)