Coulisses des émissions

1 août 2012

Visite de la régie des Jeux Olympiques à France Télévisions avec Didier Fraisse

Didier Fraisse (debout) aux cotés de Jean Pierre Leroux) - Réalisation des Jeux Olympiques Londres 2012

La régie 2 de France Télévisions est depuis plusieurs jours l’unique régie de réalisation en direct des Jeux Olympiques de Londres 2012 sur France 2 et France 3. En compagnie de Didier Fraisse, réalisateur en charge de la coordination de la réalisation des Jeux Olympiques sur France Télévisions, visite des lieux et découverte des équipes qui assurent depuis Paris toute la réalisation de ces Jeux.

Vous êtes nombreux à avoir été surpris lorsque je vous avais expliqué il y a deux mois déjà sur Media(s) un autre regard lors d’un article de présentation des premières images des décors puis sur Twitter que tous les signaux images (et sons) de Londres arrivaient à Paris pour y être réalisés en direct et sans décalage grâce à un système de 40 fibres. Je vous invite à relire l’article récent sur le dispositif général de production des Jeux Olympiques de Londres sur France Télévisions.

Toutes les images des caméras du plateau (le Cube), des épreuves des Jeux, des images complémentaires (des images de Londres – Beauty), les images des commentateurs et des plateaux France Télévisions à la natation ou au stade d’athlétisme arrivent tout d’abord dans une régie technique installée par France Télévisions à l’International Broadcast Center. C’est une sorte de gare de triage qui fait circuler en même temps 80 trains ou plutôt 80 signaux images. Parmi ces 80 signaux (ou trains!!!), 40 sont choisis chaque jour, chaque heure et envoyés sans aucun décalage à Paris dans la régie 2 de France Télévisions où la réalisation est effectuée pour France 2 et France 3

Il s’agit toujours à ce jour d’une première mondiale pour les Jeux Olympiques. Une première lancée à Pékin il y a quatre ans. Lors des JO 2012, c’est la première fois que toutes les images en provenance du pays hôte des JO sont commutées, sont réalisées à Paris y compris celles des 7 caméras du plateau.

Un moyen d’économiser 25% des coûts avec le maintien à Paris de la moitié des équipes mais aussi le moyen de « rester le plus proche possible des attentes des téléspectateurs ». Le décalage horaire est minime entre Paris et Londres mais, à Pékin, avec le décalage horaire, il était parfois difficile pour les équipes éditoriales et journalistes sur place de se mettre à la place des téléspectateurs. On ne commente pas, on ne réalise pas, par exemple, avec le même rythme à 20h ou à 1h du matin heure française.

Place aux photos et aux explications de Didier Fraisse.

Voici donc la régie 2 de France Télévisions, celle dans laquelle se réalise de nombreuses émissions de plateau de France 2 mais aussi des émissions de France 5 comme La grande Librairie (lien).

Panoramique de la régie 2 de France Télévisions pendant un direct des Jeux Olympiques de Londres 2012

Les équipes de France Télévisions auraient pu choisir la régie de l’information de France 3, une régie très moderne, la dernière installée à France Télévisions. (Je vous l’avais présenté lors d’une réalisation de Ce soir (ou jamais!)

Elles ont préféré la souplesse de la régie 2 et imaginé des solutions techniques astucieuses pour pallier à certaines de ses lacunes dues à son ancienneté (5 ans). Il a aussi fallu la reconfigurer et refaire tout le câblage pour récupérer tous les signaux qui transitent par le Nodal France 2.

Sur le panoramique (Cliquez pour l’agrandir) vous avez reconnu la configuration classique d’une régie : tout le monde façe à un grand mur d’images composé de plusieurs dalles dans laquelle on voit des dizaines d’images venues de Londres. Au plus près de ce mur d’image l’équipe de la réalisation. Un peu plus loin, l’équipe éditoriale et les coordinateurs de ralentis. Ces derniers coordonnent le travail des opérateurs ralentis (11 x 2 sources en lecture) et  sujets, proposent aussi des éléments d’habillage (Beauty de Londres etc. ).

Derrière eux encore, séparés par une vitre car, c’est bien connu, la production est toujours bruyante(!), les coordinateurs de production particulièrement calmes malgré le grand nombre de signaux à coordonner.

Au fond, (suivez la flèche!) une pièce dédiée habituellement aux ingénieurs de la vision est déjà prête à accueillir une seconde réalisation en simultané dès le début des épreuves d’athlétisme. Tous les signaux des épreuves d’athlétisme arriveront dans cette pièce d’où ne sortira plus qu’un signal, le signal des épreuves athlétisme. Celui-ci sera récupéré par le réalisateur principal (Jean-Pierre Leroux, Nathalie Talbot en alternance et bien sûr Didier Fraisse) qui le commutera à son tour en alternance avec les autres compétitions du jour. (La réalisation d’un meeting d’Athlétisme, le dossier). J’essayerai d’y revenir prochainement en Live sur Twitter et lors d’un autre article.

Une flèche à droite vous indiquait encore autre pièce située à quelques mètres de la régie dans une pièce utilisée habituellement en tant que loge. On y trouve quatre autres opérateurs ralentis :

Les opérateurs LSM / Ralentis des Jeux Olympiques sur France 2 et France 3

Vous reconnaissez leurs boîtiers de commande. Comme toujours sur un LSM, Il est possible d’enregistrer en même temps 4 signaux et d’en diffuser 2. Selon les indications des coordinateurs ralentis, ces opérateurs suivent les différentes épreuves en direct.

Voici quelques exemples de leurs missions :

– Priorité à un direct sur un site, on leur demande alors de regarder une autre compétition et d’en proposer ensuite soit un extrait d’une certaine durée (les 20 dernières minutes d’un match par exemple), soit un bout à bout des moments les plus forts

– Victoire d’un Français, on leur demande de proposer très vite dès la fin de l’épreuve un sujet sur les plus belles actions, des ralentis des actions-clés que le réalisateur pourra utiliser en complément du signal international ou plus tard quand il faudra remplir quelques minutes en plateau entre deux épreuves de sports différents.

– Assembler des images pas thème (plus belles actions des JO, les plus belles images, séquence parapluie etc. )

Ce sont aussi ces opérateurs qui enregistrent et lancent certaines séquences en différé quand l’actualité des différents sites des JO est trop intense.

Sur la photo panoramique, il manquait encore une pièce, celle de ceux qui sont toujours un peu à l’écart, ceux qui n’aiment pas trop le  bruit (sauf le leur!), je veux bien sûr parler des ingénieurs du son.

Dans la régie son de la régie 2 à France Télévisions – Jeux Olympiques Londres 2012

Une partition bien complexe qui se joue à 4 mains. A droite Vincent, ingénieur du son et par ailleurs compositeur de génériques TV et d’illustrations musicales. Vous trouviez déjà que 40 signaux d’image en même temps en provenance de Londres cela faisait  beaucoup.? Qu’allez vous dire en sachant que ces images sont accompagnées à chaque fois de 4 pistes son qu’il faut mixer! Grâce aux explications de Vincent j’essaye de vous en dire plus dans un prochain article.

Retournons dans la régie images où il est vrai c’est parfois très bruyant. Chacun a en effet ses impératifs :

– Le responsable éditorial doit réussir à diffuser un maximum d’épreuves en direct en privilégiant les athlètes français. Pas toujours facile de choisir entre tel ou tel français en compétition au même moment. Lorsqu’il a fait son choix, il en informe toute l’équipe réalisation mais aussi, via des liaisons intercom par fibre, le présentateur installé dans le Cube qui fait la transition entre toutes les disciplines mais aussi en informer enfin les commentateurs de l’épreuve qui va passer en direct ou en léger différé.

La régie 2 des Jeux Olympiques sur France 2 et France 3 à Paris – L’équipe éditoriale

(Au moment de la photo, l’un des responsables de l’équipe éditoriale est alors en relation avec une personne à Londres. On le voit à son doigt qui appuie sur « la clé » (il ouvre la clé) d’ordres correspondant à la personne à qui il veut parler) 

– Derrière eux, les responsables de production dont Ludovic Rapin que nous avions croisé lors du Tour de France, il s’occupait du Village départ.

L’équipe de production – Régie 2 France Télévisions – Jeux Olympiques de Londres 2012

De nombreux téléphones et pourtant sur cette opération, ils ne s’en servent pas beaucoup. Les liaisons avec Londres se font aussi via les fibres ou probablement via des lignes IP. Les responsables de production sont en contact permanent avec le nodal France Télévisions dans l’IBC où d’autres responsables de production et techniciens France Télévisions affectent en permanence des signaux pour chacune des 40 fibres envoyées à Paris. Cela se prévoit informatiquement chaque jour via la plateforme « Portail JO » créée pour l’occasion mais aussi manuellement. Dès une compétition est terminée, on remplace son image par une autre compétition ou par une autre image Beauty de Londres. Leur rôle de coordination à Paris et à Londres est donc particulièrement important. Il faut savoir rester calme.

– Le réalisateur doit alors mettre en image toute cette histoire écrite en direct par les athlètes sur de nombreux sites à Londres et organisée par l’équipe éditoriale et l’équipe de production. Grâce à sa réalisation et avec l’aide des commentateurs et de l’animateur dans le Cube, il doit rendre cette histoire claire et fluide.

Didier Fraisse a été chargé par France Télévisions de la mise en image de l’ensemble de ces Jeux Olympiques.

Didier Fraisse (debout) derrière Jean Pierre Leroux) – Réalisation des Jeux Olympiques Londres 2012

Lors des premiers jours des Jeux Olympiques sur France Télévisions, Didier Fraisse était aux manettes avant de passer désormais la main à Jean-Pierre Leroux et Nathalie Talbot. Son rôle consiste depuis a faire respecter la charte de réalisation mise en place avec la direction artistique de France 2 (Stéphen Harlé).

La réalisation ne consiste en effet pas uniquement à passer d’un signal international d’une épreuve à une autres mais aussi de réaliser le plateau dans le Cube (7 caméras), à travailler les transitions entre les épreuves avec des habillages à 3 fenêtres, à 4 fenêtres quand il s’agit de donner aux téléspectateurs une idée de la suite du programme, de prolonger la réalisation des épreuves avec les ralentis, résumés…

Le travail de coordination de la réalisation a démarré il y a déjà 2 ans lorsqu’il s’est agit de réfléchir à l’ensemble du dispositif de production et de réalisation. Didier Fraisse a ensuite travaillé avec Robin le Houerou sur la conception des décors (le Bus et le Cube – Interview de Robin le Houerou), leur mise en image ainsi que celle des plateformes commentateurs dans le bassin de natation, et dans le stade d’athlétisme…

Il a aussi fallu réfléchir à tout le dispositif technique dans la régie à France 2 et à son organisation. Et cela est passé par le travail du monitoring.

Et oui, pas de passage en régie de Media(s) un autre regard sans images du monitoring. Jeux Olympiques oblige et taille du monitoring, le voici découpé en 2 parties :

Commençons par la partie droite :

Une partie du monitoring image de la réalisation des Jeux Olympiques sur France 2 / France 3

Dans le grand écran à gauche de la photo, l’image de la réalisation. Cet écran est au centre du monitoring général de la régie.

Pour aider à comprendre ce monitoring j’ai regroupé certaines images en les encadrant en couleur. Ainsi, encadrée en jaune, une partie des images des caméras du plateau. Encadré de vert, le signal de la réalisation du bus (il n’était pas en action à cette heure de la journée). Encadrés en orange, des trucages (3 fenêres, 4 fenêtres). Encadrées de bleu, des boucles d’habillage utilisées en fond derrière les fenêtres.

Le gros pavé d’images du haut (encadré de violet) correspondant à une partie des 40 signaux envoyés par Londres, il s’agit de signaux privatifs France Télévisions dont des caméras commentateurs et en doublon des images du plateau.

Sous les signaux privatifs et à droite, vous apercevez les images des nombreux Ralentis (R1…)

Et voici le complément à gauche :

Monitoring de la régie 2 de France 2 – Réalisation en direct des Jeux Olympiques – France 2 / France 3

Vous apercevez toujours encadrées de jaune, les caméras du plateau mais surtout au dessus l’autre partie des 40 signaux venus de Londres : les signaux internationaux à gauche puis le début des signaux privatifs France Télévisions. Je vous ai d’ailleurs entouré en gris les images des Beauty de la ville de Londres. L’organisateur des JO doit en effet fournir en permanence un certain nombre de signaux d’images en direct de la ville hôte.

Vous voulez voir de plus près les images des caméras du plateau à Londres? Les voici :

Monitoring des caméras du plateau (Cube) France Télévisions pour les JO de Londres 2012

Vous aimeriez maintenant en savoir plus sur ces caméras plateaux, à quoi correspond chaque caméra?

J’espère bien que vous avez envie de le savoir. Vous reviendrez donc vite lire la suite des articles sur les coulisses des Jeux Olympiques de Londres 2012 sur France Télévisions !

Pour tout savoir sur les Jeux Olympiques sur France Télévisions, le dossier complet


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






6 commentaires


  1. ROUET Bernard

    Bonjour Emmanuel, est ce que les caméras du Cube sont télécommandées depuis la régie 2 du site de FTV à PARIS?


  2. Jrmz

    Bonjour Emmanuel 😉
    Dis voir dans cet article tu expliques de manière simple (et toujours originale 🙂 ) ce que nous recevons dans nos maisons chaque jour. As-tu prévu de parler dans un article futur du signal 3D, comment est-il géré, est-ce de la même manière que pour cette réalisation « à distance » utilisée par France télé ???
    Bons Jeux !!!


    • Bonjour Jrmz,

      Je n’ai pas d’informations pour le moment sur le signal 3D qui n’est pas du tout géré dans cette régie à France Télévisions.

      Je n’ai pas encore vu le signal 3D mais il me semble qu’il présente des épreuves en 3D en continu en provenance d’un (ou plusieurs) flux en provenance de Londres auquel France Télévisions ne fait qu’ajouter des commentaires français.

      J’essayerai de poser la question lors de mon prochain passage dans la régie de France Télévisions.

      Et merci pour tes compliments.


  3. vincentbul

    Bonjour !
    Est-ce que c’est france télé qui fait la présentation et le montage en direct ?
    (le chrono en bas, le nb de points en haut de l’écran, etc)

    merci !


    • Bonjour Vincentbul,

      Tous les commentaires sur les épreuves diffusées par France Télévisions sont ceux des journalistes et consultants France Télévisions. Certains sont par moment à l’image grâce aux caméras commentateurs, d’autres ne sont présents qu’à la voix.

      Concernant le montage, je ne suis pas sûr d’avoir bien compris mais peut-être que ces informations vous aideront : L’organisateur réalise avec souvent plus de 10 caméras les images de chaque épreuve. France Télévisions y ajoute parfois une ou 2 caméras qui suivent en général les sportifs français. C’est ensuite à Paris que l’équipe éditoriale choisit parmi les épreuves celles qu’elle diffuse sur France 2 et France 3 en direct ou parfois en léger différé.

      Tout l’habillage des épreuves (chrono, points, noms des concurrents etc ) sont fournis avec le signal international, la réalisation des organisateurs.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *