Dictionnaire! & technologies

13 août 2012

Les Jeux olympiques, la bascule France 2 / France 3

Fin de bascule antenne à 19h57min54sec - Jeux Olympiques de Londres 2012

Sur France 3 puis sur France 2, puis sur France 3… Les Jeux Olympiques ont fait le voyage en continu entre les deux chaines plusieurs fois par jour. Mais une seule régie de réalisation, un seul signal. Comment ont été organisées ces bascules entre les deux chaines ?

L’occasion de parler des bascules entre les chaines et de manière générale de la coordination entre la régie du direct et les régies finales de France 2 et France 3. Une coordination assurée lors de mes visites en régie 2 par Ludovic Rapin, un bon professeur puisqu’il a été chef de chaîne à France 3, une chaîne, où, chaque jour, il y a plusieurs bascules entre le national et les régions lors des décrochages locaux notamment au moment des journaux. Nous avions déjà croisé Ludovic Rapin sur le tournage de Village Départ sur le Tour de France

La coordination avec les régies finales est importante lors des bascules entre France 2 et France 3 mais la régie finale entre aussi régulièrement en contact avec le coordinateur de production des Jeux Olympiques pour anticiper les diffusions de publicités ou de bandes annonces.

Lors de directs comme les Jeux Olympiques, les horaires de diffusion des plages de publicité ne sont pas programmés de façon précise, ils se calent tout au long de la journée en fonction du nombre de pages de publicité, de leur durée et de la tranche horaire possible de leur diffusion.

De son coté, le coordinateur fait des points réguliers avec le rédacteur en chef pour savoir après quel direct, avant quelle séquence, il serait préférable de passer la publicité. L’heure est alors estimée et la régie finale informée. Elle valide et se prépare.

Le top réel du passage de la publicité est alors réalisé par un décompte commun, scripte, coordinateur de production et régie finale. Sur France 2 la publicité est alors déclenchée sur le faisceau de diffusion HD (x2) et celui SD (x2).

Lors de ces transitions, le générique court de sortie puis le générique de retour pub sont diffusés depuis la régie du direct.

Lors des bascules entre les chaines, les génériques sont plus longs, il s’agit des génériques de début et de fin d’émission. Ils sont alors envoyés par la régie finale et non par la régie 2, la régie de réalisation en direct des Jeux Olympiques. Ils sont précédés ou suivis de billboard des « partenaires » pub.

La bascule entre France 2 et France 3
C’est le moment où les Jeux Olympiques quittent France 2 pour être diffusés sur France 3 et inversement.

Les conducteurs des chaines France 2 et France 3 ont été établis pour qu’entre la dernière image sur une chaine et la première sur l’autre il y ait 54 secondes. Quand les Jeux Olympiques quittent l’antenne à 19h 00 min 00 sec 00 images sur France 3, ils redémarrent à 19h 00 min 54 sec 00 images sur France 2.

Pourquoi 54 secondes ? Pour des raisons techniques ?
La réponse est : pour mieux satisfaire les « partenaires » pub. En effet, si vous ne voulez rien rater des Jeux Olympiques vous passez sur l’autre chaine dès la dernière image sur France 3. Si le direct sur France 2 démarrait immédiatement vous manqueriez le générique et surtout les pubs des partenaires pub! De quoi déplaire à ces annonceurs. Alors que si France 3 ne démarre son direct que 54 secondes plus tard vous allez alors voir le générique début mais surtout les billboards des annonceurs… et là, cela leur fait très plaisir ! Leur investissement se rentabilise!

Une bascule antenne du direct des Jeux Olympiques entre France 2 et France 3

(Cette illustration montre la bascule de France 3 à France 2 sur les écrans de contrôle du coordinateur de production) 

Mais parfois, ces bascules se font à l’image c’est-à-dire que dès l’apparition de la dernière image des Jeux (avant générique) sur France 2 apparait la première image des Jeux en direct sur France 3 (après générique).

Cas exceptionnel : Lors de la finale du 200 m en natation France 3 a accepté de déborder pour laisser la course se terminer sur son antenne. France 2 ne pouvant pas décaler à la dernière minute la reprise du direct a alors repris le même signal, la fin de la course en direct. Oui, la fin de la course a été diffusée en même temps sur France 2 et France 3. La coordination a alors demandé aux commentateurs de dire bonjour sur France 2 avant de terminer le commentaire de la course et de dire au revoir sur France 3!

Dans ce cas là, comme lors des bascules à l’image, le coordinateur de production fait enlever le logo de la chaine qui diffuse sur l’image quelques secondes avant la bascule. Dans le dernier exemple, le logo France 3 quitte l’antenne quelques secondes avant la fin du direct et le logo France 2 apparait sur le direct quelques secondes après la prise d’antenne.
Comme vous l’avez compris, quand les directs sont réalisés à France Télévisions, les logos des chaines ne sont pas posés dans la régie finale comme toujours mais dans la régie de production du direct.

Fin de bascule antenne à 19h57min54sec – Jeux Olympiques de Londres 2012

Mais comment réussir à caler les antennes de France 2 et France 3 pour que la transition se passe à la seconde près ?
Tout d’abord, il est possible de jouer sur les autres directs de la journée et donc en priorité sur l’information. Ainsi on peut diffuser un sujet de plus ou de moins pour récupérer un décalage de plusieurs minutes. Peut-être avez-vous aussi parfois vu le générique de fin du 1920 sur France 3 tirer en longueur, cela pouvait être dû à quelques dizaines de secondes d’avance à combler sur le conducteur antenne.

Le chef de chaine peut aussi décider de modifier la durée d’une bande annonce, d’en diffuser une plus courte ou plus longue pour recaler son antenne.

Quoi qu’il en soit c’est toujours la chaîne qui va mettre à l’antenne le direct qui est prioritaire. En effet il lui est impossible de diffuser un noir antenne ou une boucle des programmes nous priant d’attendre quelques secondes que la chaine d’en face du même service public veuille bien finir son direct.

La chaîne qui quitte le direct peut toujours réajuster son antenne ensuite si le direct a été quitté un peu plus tôt ou un peu plus tard.

Si j’en crois mon passage en régie du direct à plusieurs reprises pendant les Jeux Olympiques, Ludovic Rapin, coordinateur de production maitrise particulièrement bien ces bascules. Particulièrement impressionné par son calme alors qu’il était à la fois en contact avec les 2 régies finales, avec L’IBC à Londres pour l’affectation des signaux et en contact permanent avec l’équipe de réalisation et éditoriale en régie.

Ces bascules quotidiennes ont été calées bien à l’avance entre les deux chaines. Les calages de chaines peuvent être plus compliqués encore comme quand un match de coupe Davis diffusé sur France 3 se prolonge après 19h et qu’il est décidé de bousculer l’antenne de France 2 pour accueillir la fin du match. A quelle heure va-t-il se terminer ? Comment compléter l’antenne jusqu’à la pub d’avant 20h ?

Sachez enfin que lors de tout direct réalisé à France Télévisions ou ailleurs, des programmes de remplacement de différentes durées sont toujours prêts en régie finale en cas de souci technique.

Pour en savoir plus sur les Jeux Olympiques sur France Télévisions : Le dossier


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






2 commentaires


  1. Cyril

    Salut,
    Article très intéressant sur la bascule entre les chaînes. Et j’imagine que ce procédé est valable sur la même chaîne France 3 pour la bascule entre les journaux régionaux et nationaux. Pas facile de garder son calme quand rien ne va plus ! 😉

    Sinon, une question me vient à l’esprit quand tu nous parles des programmes qui sont prêts en régie finale. Si un problème de type rupture de signal (de relativement longue durée) venait à se produire et que la chaîne décide de diffuser un programme de remplacement, si le signal revient en cours de programme à l’antenne, est-ce qu’ils coupent la série par exemple au milieu pour reprendre le direct ou bien attendent-ils la fin pour reprendre l’antenne ?
    Et une dernière question, lors d’un problème, qui décide de diffuser un autre programme pour combler un problème technique et en combien de temps cela est décidé (entre le moment du problème et le moment où le programme de secours est diffusé) ?

    Merci d’avance ! 🙂


    • Cyril,

      Merci pour le compliment.

      En régie finale, avant de lancer un programme de remplacement, il y a toujours la boucle antenne qui permet de combler des pannes de signal souvent très courtes.
      Si le problème se prolonge, il est possible de diffuser un programme de remplacement.
      Sera-t-il interrompu? Le programme de remplacement lancé est-il assez court pour redonner la main au direct? Cette décision est notamment du ressort du chef de chaîne.

      J’essayerai de vous proposer un article prochainement…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *