Genres

20 août 2012

Le Transporteur – la série, bientôt sur M6 : Episode 1 Comment repérer un tournage ?

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , ,
Sur le tournage de Transporteur (Transporter) avec Chris Vance

Et si nous quittions quelques instants les plateaux de la Plaine St Denis, les tournages de divertissements ou de magazines pour un tournage au coeur de Paris, le tournage d’une série internationale : Transporteur, prochainement sur M6.

C’était il y a quelques jours un vendredi soir à 19h dans le centre de Paris, le dernier jour ou plutôt la dernière nuit de tournage de Le Transporteur, une coproduction Franco-Canadienne. Le tournage était prévu jusqu’à 4h du matin avec une séquence de cascades pour finir la nuit : la tête d’un personnage devait alors cogner et briser le pare-brise d’une voiture…

C’était la fin d’une session de 12 jours de tournage en France : deux semaines et deux jours ont été nécessaires pour tourner deux demi-parties de deux épisodes dont le 12ème mais qui devient le 1er en terme de diffusion…

Vous n’avez pas tout compris ? Ok, l’histoire de l’épisode 12 qui devient le 1 m’est aussi passée par-dessus la tête je dois dire ! En fait, peut-être est-ce un stratagème de l’équipe d’Altantique Productions (Groupe Largardère), coproducteur de la série diffusée au printemps 2013 sur M6 pour nous obliger à ne pas manquer l’épisode 1 et à rester jusqu’à la fin de série ! (12 x 52 minutes)

Bref, comme le dirait une autre série d’une autre chaîne, avant de vous raconter l’ambiance de ces quelques heures de tournage auxquelles j’ai pu assister, avant de vous en dire plus sur les différentes caméras (Arri Alexa et Canon C 300) : épisode 1 ou comment repérer un tournage de fiction au cœur de Paris ?

Comment ai-je repéré ce tournage ?
Et bien de la même manière que j’avais repéré la précédente date de tournage toujours au centre de Paris une semaine plus tôt, en découvrant des affiches d’information aux riverains des rues concernées le temps d’une ballade avec Canaille.

Des feuilles A4 affichées tous les 50 mètres? Pas de photo de chien et de chat disparu dessus, uniquement du texte.

Qu’était-il écrit sur cette feuille « INFORMATION TOURNAGE »?

« Nous avons le plaisir de vous annoncer que notre société de production est actuellement en tournage d’une série internationale intitulée « Transporteur » réalisée par M. Brad Turner… Pour les besoins de la mise en scène nous allons tourner certaines séquences importantes de cette série dans votre quartier ». (Toujours valoriser les riverains que vous allez gêner ensuite !)

Cette affiche informait aussi les riverains des zones de tournage, des zones réservées pour le stationnement des véhicules (après autorisation de la mairie et de la préfecture de Police) et de la présence de bloqueurs pour bloquer la circulation de certaines rues de façon intermittente pendant le tournage.

L’affiche déposée la semaine précédente contenait d’autres informations encore : « Dans le cadre de notre tournage nous vous informons de la présence de véhicules et de figurants en tenues de policier. De la présence d’armes et de faux tireurs d’élites à certaines fenêtres… »

Oui en effet, c’est peut-être mieux de prévenir un peu avant !

A ne pas confondre avec les vrais policiers.

D’autant que des agents de police, des vrais, étaient effectivement présents lors de mon passage. C’était une demande d’assistance policière de la Production à la Préfecture. Quand la Préfecture a le personnel disponible, elle envoie des agents, quand ce n’est pas possible, les producteurs s’organisent autrement m’expliquait ce soir là Jean-Marc Abbou, directeur de production.

Un groupe électrogène Transpalux – Une rue momentanément bloquée par des agents de la police

Pourquoi cette présence ? Car il s’agit à certains moments de bloquer une route ou le passage sur des trottoirs le temps d’une prise.

La production a en effet demandé et obtenu un certain nombre d’autorisations : des places libérées pour ces véhicules, l’autorisation de limiter l’accès à certaines zones etc.

La présence d’uniformes dissuade en général les râleurs d’être trop désagréables avec l’équipe et les bloqueurs, ces personnes reliées entre elles par des talki-walkis, et qui bloquent ponctuellement le passage sur un trottoir, sur une route.

Les problèmes de voisinage ? Cela peut arriver m’explique-t-on. Il faudra être moins bruyant dès que la nuit sera tombée. D’ailleurs, ce soir et cette nuit-là, la préfecture n’a pas autorisé de tirs au revolver… déjà prévus avec des charges moindres, bien sûr. Le tournage sera donc réalisé avec des « non guns » c’est-à-dire que les tirs seront truqués. Il n’y aura qu’un petit effet à la sortie du revolver au moment du tir.

Même sans ces affiches, il était aussi difficile de manquer la présence d’une équipe de tournage aussi importante (80 personnes ce soir là et jusqu’à 150 personnes certains jours).

On repère aussi le tournage dès les jours précédents, lorsque commencent à apparaitre des plots qui bloquent des places de parking.

Un tournage se prépare… Les plots protègent les places de parking réservées par la production

On croise alors des stagiaires régie qui sont chargés de libérer toutes les places réservées par la production lors du tournage.

Ainsi, dès qu’un véhicule quitte sa place, un stagiaire place des plots pour empêcher qu’une autre voiture ne se gare. Au milieu de l’été c’est plus simple ? Dans un sens oui car il y a moins de demande mais a contrario, de nombreuses voitures ne bougent plus me dit-on. Cela signifie que des parisiens ont garé leurs voitures avant de partir parfois en vacances. Il faudra alors faire enlever ces voitures. Bon retour de vacances !

Le jour même du tournage, quand le tournage commence tardivement comme ce jour là, ou le jour d’avant, on commence à cerner la zone de tournage en repérant les différents camions liés à la production.

On trouve alors différents types de cars, des cars techniques mais aussi des cars pour les costumes, pour le maquillage, la coiffure mais aussi des cars loges pour les comédiens principaux.

Des camions et des camions… Tournage de Transporteur – la série à Paris

(Camions Costume – Maquillage Coiffure / Technique / Catering / Groupe électrogène / un camion technique pendant le tournage)

Ce soir là, un peu moins de camions, notamment pas de cars loge du fait de la présence d’un hôtel juste à coté du lieu de tournage unique cette nuit là.

Mais tout de même :
– 1 camion pour les caméras (matériel Panavision)
– 2 camions pour la machinerie
– 2 camions pour la partie lumière
– 1 groupe énergie de Transpalux
Et donc aussi un car habillage et un car maquillage/Coiffure

Deux autres camions sont un peu plus éloignés du tournage, ils sont installés à coté de grandes tentes blanches, le tout sur le parvis d’une église. Ce sont les camions de Catering Loca fête destinés au catering, au dîner de toute l’équipe.

Le trajet du tournage au catering est d’ailleurs indiqué par de nombreuses flèches, un autre moyen de repérer un tournage en décor naturel.

Un diner prévu à 20h ce soir là sur la feuille de service mais qui aura une petite heure de retard. Le début du tournage a pris un peu de retard et pourtant Brad Turner est un réalisateur connu me dit-on pour tourner beaucoup en une journée : « une fusée, il a des records à 70 plans par jour, juste une hallu ! »

Enfin, pour repérer un tournage de fiction, il suffit de tomber sur une situation comme celle-ci… Un tournage d’une fiction est en cours…

Sur le tournage de Transporteur – la série (Transporter) avec Chris Vance

En attendant le prochain épisode de : Transporteur, les coulisses sur Media(s) un autre regard, la bande annonce de Transporteur – la série (Transporter) prochainement sur M6 avec un P comme placement de produit pour Audi !!!

(Transporteur – la série est une coproduction franco-canadienne produite par Atlantique Productions SA et QVF Inc. en association avec les diffuseurs M6, RTL, The Movie Network, Movie Central et HBO/Cinemax.)

Cet article a été mis en ligne malgré plus de 24h de panne internet chez SFR. Si t’as SFR t’as pas tout compris?!

A lire ou relire aussi au sujet de Transporteur : la série : 

Episode 2 : Les moyens techniques et humains du tournage de la série
Episode 3 : Les coulisses du tournage à Paris d’une scène de Transporteur – la série
Episode 4 : Les caméras du tournage de Transporteur, la série
Episode 5 : Les cascades et effets spéciaux de Transporteur la série (Rushs inédits d’une cascade)


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *