Dictionnaire! & technologies

27 août 2012

Transporteur – la série, Episode 2 : Les moyens techniques & humains, la feuille de service

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , ,
Brad Turner et son équipe - Tournage de Transporteur, la série (sur M6) / Atlantique Productions

Qui fait quoi, quand, où? Voici une partie des réponses qu’apporte à toute l’équipe la feuille de service d’un tournage en plateau ou d’une fiction internationale. Suite des coulisses du tournage de Transporteur – la série franco-canadienne produite par Atlantique Productions en France et diffusée prochainement sur M6. (12 x 52 minutes)

Media(s) un autre regard a pu assister au début de la dernière journée ou plutôt de la dernière nuit de tournage il y a quelques semaines à Paris et vous propose aussi, sous forme d’une série de quelques épisodes, de vous raconter ce tournage et d’aborder les conditions de production d’une série télévisée ambitieuse.

Après l’épisode 1 : Comment repérer le tournage de fiction dans votre ville, voici le second épisode : la présentation de l’équipe de torunage et de l’organisation de la production avec un focus sur la feuille de service du tournage d’une fiction. (Call sheet)

Le rôle de la feuille de service :
Elle existe à la télévision, au cinéma, dans la publicité, dans le spectacle… Elle rassemble toutes les informations utiles à toute l’équipe de production et de réalisation d’une série, d’une émission en plateau, d’une publicité, d’un film…

Envoyée par mail au plus tard le jour précédent le tournage, elle donne rendez-vous à toute l’équipe technique et artistique et des indications sur les séquences tournées, le lieu de tournage. Elles récapitule toutes les informations nécessaires à chacun des corps de métier.

Elle peut être très courte, peu détaillée quand il s’agit d’une émission régulière où chacun sait déjà ce qu’il a à faire. Elle n’indique alors que les horaires de convocations et rappelle le lieu du tournage.

Elle est souvent préparée par le chargé de production en liaison avec le 1er assistant de réalisation et validée et finalisée par le directeur de production.

Plus elle est précise, plus elle a été réfléchie meilleur sera le tournage car un maximum d’éléments auront été anticipés. Chacun aura réfléchi à son travail le jour du tournage.

La dernière nuit de tournage de Transporteur – la série à Paris :
Ce 10 août était la dernière journée de tournage pour l’équipe 1, l’équipe de réalisation principale, une équipe complétée par une seconde équipe qui réalise notamment tous les plans d’illustrations, les courses poursuites, certaines cascades etc notamment toutes les scènes qui ne nécessitent pas la présence des comédiens principaux. L’équipe 2 avait encore un dernier jour de tournage prévu le lendemain.

Au total, lors de cette dernière session de tournage à Paris / Région Parisienne, l’équipe 1 menée par le réalisateur Brad Turner a assuré douze jours de tournage soit deux semaines et deux jours et l’équipe 2 cinq jours de tournage.

Au programme ce soir là, 4 scènes des épisodes 111 et 112… soit les épisodes 11 et 12 de la première saison de Transporteur qui en compte 12. Et quel est l’épisode qui suivra l’équipe 112? … Tous à vous buzzers!  Attention, il y a un piège! Mais oui vous êtes trop forts : c’est bien l’épisode 201 : le 1er de la seconde saison! Bon, sauf si l’épisode 12 est le premier épisode diffusé… Mais avec des sauf si on mettrait Strasbourg en bouteille… (les célèbres Sauf si de Strasbourg bien sûr! …. désolé!)

Par contre, bien plus habituel et logique au cinéma : les séquences d’un film ou d’une série ne sont pas souvent tournées dans l’ordre de la série. En effet, le travail des assistants de réalisation et de la direction de production consiste à rassembler les séquences par lieu de tournage en limitant si possible aussi le nombre de jours de présence des comédiens et donc le nombre de leurs cachets.

Il y a donc tout un travail préalable de découpage de chaque épisode en fonction des lieux de tournage, de leur disponibilité et du casting afin d’optimiser le planning de tournage.

Nous aurons peut-être une occasion prochainement de parler de tout ce travail de découpage d’avant tournage. En attendant, retour à notre journée de tournage résumée dans la feuille de service officielle… recto/verso.

Commençons le recto :

Transporteur – la série, la feuille de service du dernier jour de tournage à Paris

A droite, la feuille de service et à gauche quelques explications.

Commençons par le haut : La liste de la Crew, enfin de l’équipe. (En rouge)
Oui tout la feuille de service est écrite en anglais pour cette coproduction franco canadienne.

Au dessus du titre, on trouve toute une liste de noms. Il s’agit de la liste de tous les techniciens à qui cette feuille de service est destinée. Quand elle est distribuée à la main d’un jour sur l’autre, cela permet de vérifier qu’on a oublié personne. Un peu à part on y trouve Christophe Maratier, spécialiste des armes et des costumes au cinéma et ensuite le casting du jour : Chris Vance (Franck, le personnage principal)Moon Dailly (Comédien Franco-américaine / Trina)Francois-Eric Gendron (Comédien français / François ) et Bjorn Thors (Le Loup)

Suit le titre de la série : Transporter (le Transporteur) et les Episodes 111 et 112 : Cherchez la femme et Trojan Horsepower (Le Cheval de Troie).

Dans la zone suivante (en bleu) les noms et fonctions des principaux intervenants de la série.

Profitons-en pour les citer :
– Executive Producers (Producteurs exécutifs) : Tim Lea – Brad Turner – Olivier Bibas et Fred Fuchs
– Director (Réalisateur): Brad Turner
– Producers (Producteurs) : Klaus Zimmermann – Susan Murdoch
– Associate Producer (Productrice associée) : Patricia Curmi
– Line producer (Directeur de production): Jean-Marc Abbou
– 1st AD (Premier assistant de réalisation): Patrick Tidy (D’origine anglaise) et Yann Cuinet
– 2nd AD (Second assistant de réalisation) : David Krespine, Julie Anne Simon
– 3rd AD (Troisième assistant de realization) : Winter Goury du Roslan
– Location manager (Régisseur): Alain Agostini
– Unit manager (Régisseur) : Grégory Barrau
– Production Coordinator (Coordinatrice de production): Myriam Raynaud
– Captain transports (Responsable des transports) : Sébastien Didelot
– Assistant to line producer (Assistante du Directeur de production) : Laetitia Dom

De nombreux producteurs sur cette liste, et encore, sur les génériques américains on en voit souvent bien plus. Tout le monde est producteur là-bas !

Sachez par ailleurs qu’à coté d’une partie de ces noms, sur la feuille de service originale, figurait aussi leur numéro de portable. Ces personnes doivent pouvoir être facilement joints par le reste de l’équipe. On indique alors soit leur numéro de téléphone personnel soit du téléphone mis à disposition par la production (… et qu’il fallait penser à rendre à la production… C’est indiqué sur cette feuille de service !)

Vous voyez qu’il y a plusieurs 1er assistants et seconds (1st AD 2nd AD) En effet le terme de premier ou du second assistant correspond à une fonction, à un niveau de responsabilité (et de salaire) et non pas uniquement à un rang hiérarchique.

A droite : les horaires de tournage prévus : 19h00 – 04h00. L’heure du début est en général plus sûre que celle de fin ! On y trouve aussi l’heure du dîner (20h) et la présence d’un buffet jusqu’à 1h du matin. La météo est mentionnée. Elle est particulièrement importante quand il s’agit de tourner en décor naturel extérieur. La première scène devant être tournée en jour, les autres de nuit, les heures de coucher et de lever de soleil sont donc mentionnés.

Prochaine rubrique : la situation des différents lieux et véhicules : (surlignée de jaune)

Cela commence bien sûr par le lieu de tournage, un lieu unique (Place de Valois à Paris). On y trouve ensuite des informations sur le lieu de stationnement des véhicules personnels, des informations sur les transports en commun. On y apprend qu’une partie de la production, la loge des acteurs etc, se trouvent dans l’hôtel situé à coté et qu’un car costume et qu’un car maquillage/coiffure sont situés non loin du lieu de tournage. Sont mentionnés ensuite les lieux de stationnement des véhicules techniques, de la cantine, le point de rendez-vous de la figuration sans oublier les indispensables toilettes.

La feuille de service est accompagnée d’un plan pour situer tout cela.

On entre ensuite dans le contenu du tournage

Cela commence par la liste des 4 séquences à tourner (surlignée de vert. Mais non, on n’est pas superstitieux !)

Chaque séquence (scène) est indiquée par son numéro.
Pour chacune d’entre elle sont indiqués de gauche à droite : le lieu de tournage (devant un hôtel, extérieur Paris), le casting (par numéro), si la séquence est en extérieur ou intérieur, de jour ou nuit puis la continuité : Ep 112 , et un résumé en quelques mots du contenu de la séquence (synopsis). Oui, entre la continuité et le contenu de la séquence, il y a la mention P et des chiffres. Mais là je dois dire que je sèche! Cela sera surement évidemment quand l’un d’entre vous aura bien voulu éclairer nos lumières en commentaire. A vous de jouer!

A gauche, je vous ai agrandi la première ligne, vous y retrouvez la mention de la séquence 45 … et le résumé de la séquence à laquelle j’ai pu assister est : « Frank’s an asshole » Tout est dit !

La même journée de 4 scènes est alors découpée cette fois par comédien (en gris). Le comédien numéro 1 est Franck – Chris Vance, le personnage principal. Il tourne ce jour là dans 3 scènes. Il a été cherché à 17h45 pour un rendez-vous HMC (Habillage / Maquillage /Coiffure) à 18h00 pour qu’il soit PAT (Prêt à Tourner) à 19h00.

Allez on tourne la page… de la feuille de service bien sûr :

La feuille de service de Transporteur – la série (sur M6) la suite

En rouge, la suite du casting : On y trouve les cascadeurs et doublures ainsi que les figurants.

Les cascadeurs et doublures ce jour là : Christopher Mc Guire, Pascal Lavanchy, Vincent Bouillon, Eddy Benguedih, Thierry Saelens et Vincent Chatelain (Coordination des cascades : Philippe Guégan)

En dessous (non encadré) on y trouve toutes les indications spécifiques à chaque corps de métier. 

Cela va des costumes aux armes et voitures de jeux que je vous ai agrandis dans la zone grisée. On y reviendra mais vous voyez qu’on parle de Non Gun et de plusieurs versions pour une même voiture, celle du Transporteur, une Audi A8.

Surligné de bleu, les informations concernant les transports des comédiens principaux, (lieux, horaires, chauffeur…)

Enfin (en jaune), comme sur la page recto, les numéros de fréquences talkies Walkies pour les différents corps de métier, histoire que tout le monde ne se parle pas sur la même fréquence.

Le canal 1 est le canal général mais la lumière, les effets spéciaux, la machinerie, la régie… ont leur canal dédié. Sur un talki walki on n’a qu’à choisir entre les canaux 1 à 10 par exemple. Au moment de leur location, il est cependant nécessaire de préciser au loueur dans quelle ville vous allez les utiliser car les fréquences disponibles ne sont pas les mêmes partout en France, elles peuvent aussi dépendre de la présence d’aéroports non loin de là etc.

Voici pour cette présentation de la feuille de service et de l’équipe de Transporteur – la série. Place au concret dans le prochain article avec l’ambiance de tournage avant un zoom sur les caméras et d’autres articles encore…

Brad Turner et son équipe – Tournage de Transporteur – la série (sur M6) / Atlantique Productions

A lire ou relire aussi au sujet de Transporteur : la série : 
Episode 1 : Comment repérer un tournage de fiction en décor naturel?

Episode 3 : Les coulisses du tournage à Paris d’une scène de Transporteur – la série
Episode 4 : Les caméras du tournage de Transporteur, la série
Episode 5 : Les cascades et effets spéciaux de Transporteur la série (Rushs inédits d’une cascade)


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






4 commentaires


  1. Antoine

    Salut,

    Toi qui aime bien le vocabulaire in english dans le texte, le fait d’organiser le tournage en tournant plusieurs séquences de plusieurs épisodes dans le même lieu s’appelle le cross-boarding. Gros gain d’argent pour les prods (surtout en télé où il faut beaucoup de minutes efficaces tournées par jour) mais parfois gros casse-tête pour les comédiens (enfin, c’est un coup à prendre) qui peuvent un peu se perdre dans la chronologie et les intentions de leur personnage. Cela nécessite une bonne prépa en amont pour la prod, et pour le réal/comédiens avec lectures & briefs.

    A noter que la technique n’est pas utilisée systématiquement pour les séries US, notamment pour les feuilletons hebdo type « 24h » où on l’on écrit, tourne, monte, diffuse en même temps, au fur et à mesure. En France, (à part Plus belle la vie) on industrialise pas trop les tournages donc on peut avoir plusieurs épisodes qui se tournent en même temps et on peut cross-boarder (on évidemment en mauvais français, on conjugue les verbes anglais à nos temps… ;-P )

    A+


    • Antoine,

      Merci pour ce terme franglais de Cross-Boarding que je n’arrivais pas à retrouver.

      J’ai presque débuté sur l’ancêtre de Plus belle la vie : Cap des Pins (une production Téléimage sur France 2)et un assistant de réalisation était alors uniquement consacré à ce travail. Il intervenait d’ailleurs dès l’écriture des synopsis des épisodes pour supprimer tel personnage de tel scène, ou passer telle scène d’un salon à la cuisine, si cela permettait d’améliorer le tournage au quotidien.

      Il travaillait avec des tableaux en carton dans lesquels il insérait des languettes, chacune représentant une scène avec toutes les infos (décor, personnage, jour/nuit, durée etc.)

      Depuis, des outils informatiques ont été mis en place pour accélérer ce travail.

      Avis aux cross-boarders :je suis preneur pour un sujet.


  2. Fred

    Bonjour,

    Excellent reportage comme toujours, mais je profite de l’occasion pour savoir s’il était possible de proposer les photos/documents liés à l’article en meilleure définition afin de pouvoir apprécier justement les détails de ces derniers. Ex sur cet article, la feuille de service même en cliquant dessus pour zoomer ne suffit pas à en apprécier chaque ligne ou peut être est-ce une demande justifiée de ceux qui vous autorisent à prendre des photos ?

    Sinon continuez à nous montrer les coulisses, c’est passionnant !


    • Fred,

      Le petit format de la feuille de service est ici volontaire.

      En effet, au moment du tournage je n’avais pas prévu de l’utiliser dans un article. Je n’ai donc alors pas fait la demande d’utilisation à la production.

      En préparant la rédaction des différents articles sur Transporteur, la série, elle m’a paru être intéressante. Cependant mon contact sur cette production était alors en vacances. Par souci de vous informer tout en ne voulant pas abuser de la confiance de la production, j’ai fait ce choix.

      Si la production venait à donner son accord sur sa mise en ligne complète, je le ferai avec plaisir.

      Et merci pour les compliments.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *