Genres

11 septembre 2012

Transporteur – la série bientôt sur M6, Episode 4 : Une histoire de caméras

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , , ,
Les caméras Arri Alexa / Canon C 300 sur le tournage de Transporteur -  la série

Des caméras Arri Alexa, Canon C 300 et parfois des Go Pro. Comment on tourne une fiction à deux ou trois caméras? Exemples concrets (et simples) pendant le tournage de scènes à Paris de Transporteur cette série internationale diffusée prochainement par M6 et produite par Atlantique Productions… Photos et explications

Il y aura 12 épisodes dans la première saison de cette série internationale, cette coproduction franco-canadienne adaptée du film de Luc Besson diffusée prochainement en France sur M6 avec Chris Vance dans le rôle principal (Franck).

Cette série a été tournée à travers le monde. En août, une session de 12 jours de tournages a eu lieu à Paris et Région Parisienne. Media(s) un autre regard a pu assister au début de la dernière journée (nuit) de tournage de cette série sur une petite place au coeur de Paris.

Cette visite me permet d’aborder avec vous différents thèmes liés à la production et à la réalisation d’une fiction importante.

Ainsi :
Episode 1 : Comment repérer un tournage de fiction en décor naturel?
Episode 2 : Les moyens techniques et humains du tournage de la série
Episode 3 : Les coulisses du tournage à Paris d’une scène de Transporteur – la série

Et aujourd’hui, épisode 4 :  gros plan sur les caméras utilisées pendant ce tournage et quelques aspects inédits d’un tournage de fonction.

Lors de ces journées de tournage, les équipes de réalisation disposaient de quatre caméras : deux Arri Alexa, des caméras HD de très grande qualité et deux Canon C 300 (Ex. Clip des 25 ans de M6). Ces dernières ont l’avantage d’être de petite taille. Elles ont été utilisées en appoint pour des scènes de combat, d’action à trois caméras et quand il n’y avait pas assez de place pour tourner avec une Arri Alexa.

Voici l’exemple avec le chef op équipé d’une caméra Canon C 300, installé dans la voiture, derrière les deux comédiens. Brad Turner le réalisateur a tout d’abord tourné la scène à deux caméras Arri depuis l’extérieur et terminé sa réalisation par des plans en intérieurs avec la Canon C 300.

Tournage à la Canon C 300 et à l’Arri Alexa – Transporteur – la série (Transporter) Réalisation Brad Turner

Les deux types de caméras « matchent » assez bien m’a-t-on expliqué même si elles sont de marques et de technologie différente. C’est particulièrement le cas lors de séquences montées rapide, où les plans des deux types de caméras s’enchainent vite. Ce serait probablement moins vrai sur un montage plus lent.

Sur cette photo d’avant tournage, vous apercevez d’ailleurs au premier plan sur un chariot technique une caméra Canon C 300 et en arrière plan, installée sur un steadicam une Arri Alexa, bien plus imposante et lourde.

Les caméras Arri Alexa / Canon C 300 sur le tournage de Transporteur – la série

Commençons par l’Arri Alexa :

En voici une installée sur un chariot « dolly » de marque Fischer de chez Transpagrip.

Caméra Arri Alexa sur Dolly Fisher – Transporteur – la série / Atlantique Productions – M6

Belle bête non?!

Contrairement aux apparences, la caméra en elle-même n’est pas si grande mais il faut lui ajouter une optique – sur la photo un puissant zoom 24 – 275 Primo (Large latitude)  – et des accessoires comme un ou deux retours images.

Lors du tournage de la série, les équipes ont tourné avec une série Primo Panavision et deux Zoom Angenieux (Ce n’est pas donné!) …

Pour commander le point sur cette caméra on peut utiliser un Folow Focus traditionnel. Comme sur votre optique d’appareil photo vous bougez une bague pour rendre l’image nette. Le point dépend alors de la distance entre votre appareil photo et votre sujet.

Je vous avais expliqué l’utilisation d’un follow focus sur Direct Chez vous sur France 3 (Une émission disparue trop vite!).

Sur le tournage de Transporteur – la série, le point n’est pas fait manuellement sur la caméra via un follow focus mais via une commande de point HF : WCU3  (en vignettes sur la photo précédente). C’est pratique car la personne chargée de cela peut se déporter. Elle n’a pas besoin d’être sur le chariot avec le cadreur et le machiniste.

Il est encore moins possible pour un pointeur de se coller au steadicam pour régler le point sur la bague de l’optique, il utilise donc aussi une commande de point : une Fiz 3 Preston.

Mais comment le pointeur – en fait la pointeuse – de la caméra fixe (Juliette Castanier) peut-elle voir si l’image est bien nette ou pas alors qu’elle est loin du retour image de la caméra ?

Et bien car avec ce type de caméra, en fiction, on travaille en mesurant tout d’abord des distances.

Petit rappel voici la séquence à tourner et le déplacement de Chris Vance :

making gif

Franck (Chris Vance) sort de la voiture puis se déplace. La pointeuse va donc mesurer les distances entre la caméra et Chris Vance à différentes étapes du trajet.

La mesure des distances – Mise au point – Tournage de Transporteur – la série

Quand cela est fait elle note des points intermédiaires de point sur sa commande. Quand il sera à telle distance elle devra régler le point de telle façon puis d’une autre quand il sera éloigné en position (2) etc. Un métier je vous dis!

La pointeuse surveille tout de même aussi l’image pendant le tournage de la séquence. C’est d’ailleurs pour cela qu’un second moniteur 5,6 pouces analogique a été installé sur la caméra sur Dolly. Cet écran peut même parfois être déporté sur un pied.

Le réalisateur, le chef opérateur, la scripte… n’ont pas non plus besoin d’être aux cotés des deux caméras pour voir leurs images.

Chaque caméra Arri – celle sur le chariot ou au sol et celle sur le steadicam – est équipée à l’arrière d’un boiter « Boxx ». Il permet une connexion HF entre chaque caméra et les moniteurs de contrôle de l’équipe réalisation sous la tente. Le système de Boxx fonctionne sur une distance allant jusqu’à 200 m. Il est actuellement peu encore utilisé en France m’a-t-on expliqué mais permet une très bonne qualité de réception. Certains, comme moi, connaissent probablement mieux un système équivalent Titan mais qui ne fonctionne je crois qu’en SD. (Avis aux spécialistes en commentaires)

La tonnelle Réalisation – Brad Turner / Transporteur – la série / Atlantique Productions

Voici un exemple de réception des images sous la tente de l’équipe de réalisation :

Moniteurs de contrôle – Tournage Transporteur – la série – Réalisation Brad Turner

Mais non, l’écran de droite n’est pas en panne. L’image est bleue car le steadicam pointe alors vers le ciel !

Voici pour l’utilisation de ces caméras.

Par contre, quand on prépare un tournage, il est toujours aussi important de réfléchir à l’exploitation des images en post production :

Voici quelques informations (pour les spécialistes) sur les formats des images des deux types de caméras.

Arri Alexa : Elle tourne en format numérique : Résolution HD 1920×1080 comme pour la Canon C 300. Le codec choisi est le ProRes 4444. Il s’agit d’un codec propriétaire Apple intégré à ces caméras qui permet une exploitation directe sur Final Cut. Les supports de tournage sont des cartes SxS de Sony.

Le codec d’enregistrement sur le Canon C300 est du Mpeg 2 en 4:2:2 encapsulé dans des fichiers au format MXF.

La C300 et l’Arri Alexa ont une même résolution d’image (Full HD 1920×1080) mais a compression des l’images est très différente entre les 2 supports.

(Fin du passage un peu technique destiné aux initiés et que je ne fais que transmettre!) 

Comme je vous l’avais déjà indiqué dans un précédent article, des Gopro ont aussi été utilisées lors de séquences de cascades, de courses poursuites. Elles ont été installées sur des voitures pour réaliser des images subjectives façon caméra embarquée. Ces caméras ont été gérées par un technicien spécialisé.

Un grand merci à Pierre Dejon qui a bien voulu me présenter ce dispositif caméra lors du tournage. Second assistant caméra ce soir là, il est aussi m’a-t-on dit un très bon 1er Assistant caméras. (Il est reconnaissable sur les photos à son polo blanc.)

Comme je vous l’avais indiqué, le Chef opérateur des 2 épisodes tournés en France est Stephen Reizes et le cadreur deuxième caméra / Steadycam est Rodolphe Lauga.

A suivre encore prochainement quelques secrets de tournage d’une cascade et quelques astuces d’effets spéciaux…

Bonus ; Les trucages et effets spéciaux dans les séries américaines (étonnant) 

A lire ou relire aussi au sujet de Transporteur : la série : 
Episode 1 : Comment repérer un tournage de fiction en décor naturel?
Episode 2 : Les moyens techniques et humains du tournage de la série
Episode 3 : Les coulisses du tournage à Paris d’une scène de Transporteur – la série

Episode 5 : Les cascades et effets spéciaux de Transporteur la série (Rushs inédits d’une cascade)


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *