CSA - Législation

18 septembre 2012

Présidence de France 24, RFI, MCD : audition de Marie-Christine Saragosse au CSA, le processus

15h ce lundi : Un discours de moins de 30 minutes suivi de questions des 9 membres du CSA présidé par Michel Boyon pendant près d’une heure. 18h : communiqué de presse du CSA confirmant l’accord du CSA à la nomination de Marie Christine Saragosse à la Président de l’AEF : L’audiovisuel Extérieur de la France. Une étape de ce processus de nomination…

L’AEF, l’audiovisuel Extérieur Français, voilà en un nom qui ne veut pas dire grand-chose à la majorité de français. Qui sait ce qu’est cette société qui s’appelle en fait même « la société en charge de l’audiovisuel Extérieur de la France » précise tout en s’excusant Michel Boyon en introduction de cette audition publique diffusée par ailleurs en direct sur le site du CSA.

Ce nom rassemble plusieurs médias plus connus des français et à travers le monde : France 24 la chaîne de télévision en trois déclinaisons : en Français, Anglais et Arabe, RFI, la radio en plus d’une dizaine de langues et Monte Carlo Doualiya, la radio en langue arabe.

AEF est d’ailleurs un nom plutôt associé pour certains français notamment les spécialistes des médias et de politique intérieure à des conflits entre Christine Ockrent et Alain de Pouzilhac, à la colère et l’opposition des équipes de RFI refusant le déménagement dans le bâtiment tout neuf qui accueille déjà les studios des trois versions de France 24, tout cela et bien d’autres choses menant finalement à la « démission » d’Alain Pouzillac le 12 juillet dernier.

« Le Conseil supérieur de l’audiovisuel, réuni en assemblée plénière le lundi 17 septembre 2012, a donné son accord à la nomination de Mme Marie-Christine Saragosse à la présidence de l’audiovisuel extérieur de la France. »

Et si le changement de nom pouvait accompagner le changement de direction de cet ensemble audiovisuel actuellement instable, suggère d’ailleurs Michel Boyon en fin d’audition. Une proposition reprise alors par Marie-Christine Saragosse : « Cher Président, je pense que les salariés de ces maisons auront des idées, ce sera une manière de les mobiliser ensemble. »

Et un nouveau logo, et un nouvel habillage qui feront le bonheur d’une agence de communication et d’imprimeurs!

Donner plus de visibilité à ces médias radio et télé à l’étranger mais aussi pourquoi pas en France, développer l’audience de ces médias mais et surtout gérer les nombreux conflits internes au sein de cette structure qui rassemble des métiers différents, des habitudes et des générations différentes.

Rassembler ces nouvelles chaines que sont France 24 avec les radios de RFI et MCD est logique, encore faut-il réussir à le faire avec intelligence et si possible sans braquer les équipes en place qui devront elles-aussi être force de proposition et non pas céder à la facilité, à une opposition systématique.

Voici quelques unes des missions de la nouvelle Présidente de cette société qui devrait, sauf énorme surprise, être Madame Marie-Christine Saragosse.

Une heure après la fin de l’audition et après délibération du CSA, le Conseil faisait en effet savoir par communiqué de presse que : « Le Conseil supérieur de l’audiovisuel, réuni en assemblée plénière le lundi 17 septembre 2012, a donné son accord à la nomination de Mme Marie-Christine Saragosse à la présidence de l’audiovisuel extérieur de la France. »

Si cela n’avait pas été le cas, le processus aurait été stoppé et le Président de la République et le Gouvernement auraient dû faire une nouvelle proposition au CSA.

Cette audition étant réussie, il reste encore deux étapes avant la nomination définitive à ce poste.

Il s’agit désormais aux deux commissions du Parlement, celle de l’Assemblée Nationale et celle du Sénat d’auditionner M-C Saragosse.

S’il n’y pas de majorité des 3/5 qui s’oppose à sa nomination, la procédure continue. Originalité de cette procédure, les votes des membres deux commissions du Parlement sont comptabilisés ensemble.

Dernière étape, le Président de la république, par décret simple – et non pas par un décret du Conseil des Ministres, précise Michel Boyon – procédera alors définitivement à la nomination à la Présidence de l’AEF.

Voilà en effet comment a été organisée cette nomination par la loi du 5 mars 2009 voulue par Nicolas Sarkozy.

Le changement avec l’arrivée de François Hollande réside dans la toute première étape de ce processus, celle de la sélection initiale du candidat auditionné par le CSA.

En effet, la loi modifiée en mars 2009 prévoyait comme pour la nomination des Présidents de France Télévisions et de Radio France que le candidat auditionné par le CSA pour l’AEF soit uniquement choisi par le Président de la République.

Michel Boyon a expliqué lundi au début de cette audition que François Hollande avait modifié cette étape en sollicitant le CSA par courrier du Secrétariat de l’Elysée le 31 juillet 2012, quelques jours après la démission d’Alain de Pouzilhac.

Le Président de la République a alors consulté le CSA qui après « rencontres, échanges » avec 8 candidats lui a «suggéré » le nom de Marie-Christine Saragosse actuelle Directrice Générale de TV5 Monde.

Voilà pour ce processus de nomination qui est désormais entré dans sa phase finale.

Audition à 3 caméras de Marie-Christine Saragosse devant le CSA – Présidence de l’AEF

(Une audition filmée à 3 caméras avec une régie fly AMP Visual TV et réalisée par Laurent Walter)

Quelques remarques sur l’audition :
Dans son discours, Marie-Christine Saragosse a rappelé que sa méthode n’était pas de « Fusionner en divisant » mais plutôt de rassembler les forces et les atouts. Il est cependant toujours question de trouver des cohérences éditoriales tout en renforçant l’identité de chacun de ses médias.

Elle a par ailleurs beaucoup insisté sur le développement multimédias du groupe et de ses différents médias.

Actuelle Directrice Générale elle a souvent fait référence à TV5 Monde et envisagé des rapprochements entre les deux groupes notamment dans le domaine de la distribution.

Elle a aussi fait part de son envie de repenser la diffusion de chacun des médias notamment des radios de RFI. Ces radios sont destinées à une diffusion dans le monde entier mais quelle langue doit être diffusée dans quel pays et sur quel réseau d’ondes ? La diffusion doit être mondiale mais adaptée à chaque pays, à chaque zone du monde.

Concernant France 24, il a été évoqué la production en complément des journaux réguliers de mini documentaires, de retours sur l’actualité passée, de sujets éditorialisés par de grandes signatures pouvant renforcer la jeune rédaction actuelle.

France 24 a aussi besoin de développer sa notoriété en France a estimé Marie Christine Saragosse. Pourquoi ne pas envisager en priorité avec France Télévisions des reprises ponctuelles de son antenne comme France 3 le fait actuellement le matin avec Euronews ? (Cela semble déjà envisagé avec l’une des nouvelles chaines HD de la TNT diffusée dès décembre 2012. TVous, me semble-t-il)

Marie-Christine Saragosse auditionnée par le CSA

La séance des questions des neuf membres du CSA a cependant montré les limites de l’exercice. En effet Marie Christine Saragosse a du régulièrement rappeler qu’avant cette audition elle n’avait pu avoir accès ni à la situation financière actuelle de l’AEF ni parler avec les équipes actuelles et ainsi établir un projet concret.
Il lui était donc compliqué de proposer un projet complet et crédible pour France 24, RFI et MCD sans avoir toutes les données en main et avoir travaillé avec les équipes.

Que répondre par ailleurs aussi aux questions répétées de membre du CSA sur le traitement qu’aurait eu France 24, RFI et MCD face à la diffusion récente du film minable qui a servi de prétexte à des violences injustifiées d’extrémistes à travers le monde? Marie-Christine Saragosse s’est donc limitée à rappeler qu’elle n’avait pas la carte de presse et qu’elle n’envisageait pas son rôle de Présidente de l’AEF comme celui d’un censeur a priori mais que ce genre d’événement pourrait effectivement donner lieu à des discussions destinées à mettre en place une cohérence entre les différents médias du groupe tout en laissant ensuite une liberté éditoriale à chacun.

Enfin, France 24, RFI, MCD, est-ce la Voix de la France ? Elle préférait que cela soit une vision française de l’actualité…

L’audition de Marie-Christine Saragosse est encore disponible sur le site du CSA. Si vous avez 1h46!


Media(s) un autre regard est en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

La production TV qui inspire les autres formes de rencontres avec le public?  Retrouvez les nouvelles activités – Interventions, Conseil, formation… – de l’auteur sur Emmanuel Matt Accompagnement et sur les réseaux sociaux : Twitter @EmmanuelMatt et sur Facebook   

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *