Coulisses des émissions

8 octobre 2012

Exclusif, les images du nouvel habillage de France 3. Interview de Laurent Sauvage, Directeur Artistique

Tout de suite nouvel habillage auto promotionFrance 3

Un nouvel habillage des bandes-annonces sur France 3 national et en région, un nouvel habillage dynamique, une nouvelle typo, un nouveau site internet dès le lundi 15 octobre. En avant-première : Les premières vidéos et images de ce nouvel habillage et sa présentation par Laurent Sauvage directeur artistique de la chaîne.

4700 bandes-annonces sont réalisées chaque année sur France 3. Elles représentent 1h05 d’antenne chaque jour.

L’habillage actuel des éléments d’auto-promotion avait été lancé il y a trois ans et demi. Le nouvel habillage apparaîtra sur France 3 national ainsi qu’en région lundi 15 octobre à 5h59 précise.

Comment cet habillage a été conçu ? Un changement ou une évolution ? Ses originalités ?

Laurent Sauvage est Directeur Artistique des antennes de France 3 depuis quatre ans. Auparavant il a travaillé dans la publicité (Agence TBWA, Young & Rubicam, Lintas, Mc Cann Erickson) mais aussi dans différentes chaines et sociétés production.

Ainsi, il a été Directeur des antennes et des programmes des chaînes Discovery channel pour l’Europe du sud (Italie, France, Espagne et Portugal), consultant pour Universal et TF1, Directeur Artistique du groupe M6 mais aussi de Réservoir prod. Il a aussi été Concepteur Rédacteur chez France 2.

Qu’est ce qui change sur les antennes de France 3 à partir de lundi 15 octobre 5h59 ?
Laurent Sauvage : Nous avons travaillé sur 3 gros chantiers : L’habillage des bandes annonces, l’habillage dynamique et les renvois vers le site internet de France 3, un site qui change lui aussi le 15 octobre.

L’habillage des bandes annonces …
L. S. : C’est un événement assez rare dans une chaîne. Cela n’arrive que tous les 4 à 5 ans. C’est très important car les bandes annonces sur une chaîne hertzienne comme France 3 représentent en cumulé une heure cinq minutes de temps d’antenne. Cela regroupe les bandes annonces, les Tout de suite, les Sommaires…

Nous travaillons sur ce nouvel habillage depuis avril.

Voici en avant première une bande annonce que nous découvrirons à partir du 15 octobre sur France 3 :

Il s’agit d’une bande annonce « jour » cinéma pour la soirée spéciale Jacques Villeret le jeudi 18 octobre à 20h35.

L’habillage dynamique évolue aussi, pouvez-vous nous rappeler en quoi il consiste ?
L. S. : L’habillage dynamique change et respecte bien sûr la même charte que celle des bandes-annonces.

C’est une coutume qui vient des pays anglo-saxons, qui est arrivée en France il y a 4, 5 ans. Ce sont des petites irruptions de 15 secondes maximum, des petits bumpers dans les programmes. On y annonce aux téléspectateurs ce qu’il va y avoir plus tard, ce soir… sur France 3.

Cela doit être assez discret car nous avons signé jeudi une charte au CSA à la demande des sociétés de gestion des droits des œuvres pour ne pas trop dénaturer leurs œuvres.

Ce Gif animé vous montre en avant première un exemple de découpage du nouvel habillage dynamique de France 3 : (Version compressée pour internet)

gif animator picasion

Les renvois vers internet…
L. S. : Le troisième chantier est le renvoi internet. Nous avons des modules sur l’antenne qui renvoient vers le site internet France 3 qui change lui aussi le 15 octobre.

Vous ne m’avez pas parlé des « idents », ces courts films entre les programmes qui donnent l’identité d’une chaine ?
L. S. : On distingue deux formes d’habillage antenne. Il y a les auto-promos – les bandes annonces, les renvois internet, les habillage dynamiques, les « tout de suite » – et un autre habillage antenne dont les jingles pub et les idents. Cette partie de l’habillage a été changée il y a un peu plus d’un an et n’évoluera pas le 15 octobre.

Nous n’oublions pas qu’il y a 117 chaînes en France et que le travail sur une marque doit se faire progressivement et non de façon brutale. C’est tellement difficile d’avoir une image de marque, d’être identifié.

France 3 est une grande chaîne, elle est reconnue de tous mais quand on change quelque chose on fait attention à ne pas brusquer les codes. Les marques et pas seulement celles de la télévision sont fragiles.

Une étude internationale vient d’être dévoilée la semaine dernière : la première marque au monde reste Coca Cola, la seconde est désormais Apple. Quand on regarde l’histoire des marques on voit que les logos ne changent jamais ou presque. Nous faisons donc très attention.

Le changement de l’auto-promo est un événement pour France 3.

L’habillage est très différent et pourtant on retrouve l’onglet qui apparaissait déjà en haut à droite, des mouvements de page etc.
L. S. : Il s’agit effectivement plus d’une évolution que d’un changement.

Il y a quelques « objets » qui appartiennent à France 3 :

Il y a l’onglet qui est effectivement à l’antenne depuis quelque temps déjà. Il y a une volonté d’être en aplat et non pas en 3D contrairement à d’autres chaines qui sont peut-être plus dans l’événementiel. Enfin il y a « l’affiche ». Ces trois objets nous les gardons mais ils évoluent.

L’onglet turquoise symbolise la marque France 3. Nous communiquons toujours la marque en premier. Ensuite vient le programme et pas l’inverse. Là on n’a rien inventé. Toutes les marques au monde de cosmétique, voiture, alimentation font cela.

C’est France 3 qui vous communique sur Thalassa et ce n’est pas Thalassa qui est sur France 3. C’est très important.

L’onglet symbolise la multitude des programmes sur France 3. Avec l’onglet on tourne une page. Enfin, derrière chaque programme il y a France 3. C’est un peu l’allégorie de cet habillage.

On a gardé l’onglet, tout le monde le reconnaitra, mais on l’a fait énormément évoluer. Il y autant de différence qu’entre une Golf 1 des années 80 et la Golf 6 de cette année ! On la reconnait toujours et pourtant elle a considérablement changé.

Il y a aussi un autre changement important qui intéressera tous les passionnés d’habillage. Nous utilisions la typographie Heldustry depuis 11 ans. On change pour l’Akkurat une typo plus élégante, plus allongée, moins grasse et un peu plus arrondie. Elle fait partie de la même famille que l’Heldustry. C’est une cousine !

Les élément du nouvel habillage de l’auto-promotion de France 3

Sur l’habillage actuel il n’y a, m’a-t-on fait remarqué; par de majuscule ?
L. S. : Pour tous les titres nous sommes en Bas de Casse(Minuscule) C’est un réflexe de typographe, de lecteur. On sait que la Bas de Casse se lit beaucoup mieux paradoxalement que la Cap (Capitale).

On écrit donc tous les titres en bas de casse y compris les débuts de phrase qui n’ont pas de majuscule, c’est l’une des singularités de France 3. Il y en a plein d’autres.

En revanche, les rendez-vous (Ce soir, Tout de suite) sont en majuscule.

On a souvent plusieurs lignes d’informations dont certaines contraintes : le titre, le sous-titre, le nom du réalisateur, des horaires, le rendez-vous, des renvois à France 3.fr et je passe les sponsors, l’audio-description, la signalétique CSA .

Il y a donc un travail de hiérarchisation de l’information. Pour distinguer toutes ces informations, on est obligé de jouer sur les Cap et Bas de casse.

Est-ce le premier habillage France 3 en HD ?
L. S. : En fait il y aura deux versions SD et HD. Il y a des réseaux sur lesquels nous sommes en SD d’autres en HD .

Comment gère-t-on un nouvel habillage quand il faut aussi le décliner sur les décrochages régionaux de France 3 ?
L. S. : C’est toute la difficulté de France 3, ce sont 25 antennes en une ou une chaîne en 25! (Une antenne nationale et 24 antennes régionales).Un changement d’habillage prend six mois car nous sommes obligés de prendre en compte toutes les particularités des 24 antennes régionales. Nous devons livrer toutes les déclinaisons locales pour ces 24 antennes avec parfois des logos différents comme celui de France 3 Corse (Via Stella) On prévoit aussi des typographies qui peuvent servir en langue d’Oc, bretonne, alsacienne,

La charte graphique fait 125 pages, la charte de l’habillage dynamique en fait 30, le guide d’utilisation fait 140 pages.  J’ai un gros dictionnaire que nous allons envoyer dans toute les régions pour ne pas se tromper sur le nouvel habillage.



style= »display:inline-block;width:336px;height:280px »
data-ad-client= »ca-pub-4136538743839209″
data-ad-slot= »9372639373″>

Parmi les trois « objets » France 3, vous citiez les « affiches » ?
L. S. : Ce sont des packshots fixes, qui ne bougent pas comme pour du Print et ce contrairement à ce que l’on voit sur d’autres chaînes. Je viens de la pub donc j’aime bien le Print. Nous essayons toujours d’être différents des autres, de se distinguer.

Prenez l’exemple d’un francilien – un bassin de 14 millions de téléspectateurs – il perçoit 14 000 messages par jour (boite mail, radio, boite aux lettres, affiches dans la rue, le métro…). On a toujours cela en tête et on cherche donc à être toujours différents.

L’onglet et l’affiche (packshot fixe) font partie des éléments identitaires. Ensuite il y a aussi l’aplat. Nous ne cédons pas à la tentation des éléments en 3D dont je ne suis pas spécialement fan. On le laisse à d’autres chaines.

Quelle agence a réalisé ce nouvel habillage ?
L. S. : Un appel d’offre a été organisé, il a été remporté par Dream On qui collabore souvent avec France 3 sur d’autres projets.

Le projet a été piloté à la direction artistique de France 3. Mes collaborateurs ont travaillé étroitement avec eux. Il y a eu un travail de direction artistique – mise en page, typographie, contextes éditoriaux etc. – mais aussi toute une partie « déploiement » et cela j’ai la chance de le faire avec Régis Montelle.

Est-ce que le nouvel habillage a impliqué des modifications techniques dans les régies finales ? Je pense notamment à l’habillage dynamique.
L. S. : Oui complètement, il y a une grosse partie technique. En régie finale à Paris, de nouveaux logiciels ont été installés pour la gestion de l’habillage dynamique qui n’apparaîtra que sur l’antenne nationale, pas lors des programmes diffusés depuis les régions.

L’équipement varié des régions a impliqué de livrer le nouvel habillage en CS3 et CS5.

Lundi 15 octobre à 5h59, toutes les régions se mettent sur le nouvel habillage. C’est une énorme chorégraphie ou 25 antennes doivent être en symbiose parfaite comme pour un ballet aquatique.

(Les régions réalisent les bandes-annonces de leurs programmes. De plus, une unité à Marseille réalise au quotidien les bandes-annonces pour Plus Belle La Vie)

France 3 vient de recevoir un prix pour le générique du Grand tour?
L. S. : Oui un grand Prix Stratégies pour une nouvelle émission, le Grand Tour présentée par Patrick de Carolis dont le deuxième opus était diffusé le 3 octobre. Cette émission est un grand voyage initiatique dans le monde lié à la culture et à l’art en général.


LE GRAND TOUR – Générique TV – France Télévisions par hubiddesign

Nous avons travaillé avec l’agence Hub et sommes très content du résultat. Nous avons proposé quelque chose d’assez inattendu pour une émission «  culturelle, patrimoniale ». On voulait un traitement moderne et différent de celui parfois passéiste de la culture.

On a travaillé sur un découpage pointu du générique avec un graphisme avant-gardiste, contemporain illustré par de la pop anglais avec des relents de Punk. La confrontation de cet univers et de la culture mondiale et patrimoniale fonctionne assez bien. Visiblement cela a plu à ce jury.

Est-ce que le nouvel habillage des bandes-annonces s’accompagne aussi de modifications au niveau sonore ?
L. S. : Vous avez raison, il y a eu un travail de sound effect, de bruitage mais que les téléspectateurs ne vont pas forcément entendre. On bruite le mouvement des pages. Ca ne s’entend que quand on met le doigt dessus.

Vous n’avez pas ajouté les # twitter sous le nom des émissions sur les aplats ?
L. S. : Souvent on le fait dans le corps de l’émission. Au moment de diffusion des bandes annonces, parfois huit à dix jours avant la diffusion, la mention de hashtags ou de QR codes n’est pas encore justifiée. Par contre c’est très utile dans le programme en lui-même.

Par ailleurs, depuis le 4 octobre des émissions sont diffusées en audio description. Nous avion pris un peu de retard mais nous diffuserons 150 programmes ainsi en 2013. Nous avons donc créé un module pour le signaler dans les bandes-annonces.

Quel est le budget pour l’ensemble de cette rénovation ?
L. S. : L’habillage des bandes annonces, l’habillage dynamique, les renvois internet, cela représente un budget de 75 000 euros.

Ce n’est pas très cher d’autant que cela a pris 6 mois, qu’il a aussi fallu créer toute la documentation et que cela a impliqué des centaines d’aller-retour, de réaliser les déclinaisons pour les régions, qu’il y a une version jour, blanc claire, une version soir bleue foncée etc.

Nous sommes en période de restriction budgétaire, nous devons être très vigilants là-dessus. Nous faisons attention aux deniers public.

Sans exagérer, je pense qu’on a à partir du 15 octobre le système d’auto-promotion le plus évolué du PAF. Tout d’abord nous sommes les derniers à mettre un nouvel habillage auto-promo à l’antenne. C’est aussi vrai en tenant compte de la complexité liée à la spécificité de France 3 qui se décline en région.

D 8 arrive aussi avec un nouvel habillage ?
L. S. : France 3 hérite, et je peux en parler facilement car je n’étais pas directeur artistique de la chaîne à l’époque, d’une grande tradition artistique. France 3 a quasiment toujours été la chaîne préférée des français, une des plus anciennes, nous allons fêter nos 40 ans en janvier. Traditionnellement France 3 reçoit de nombreux prix en France et à l’étranger. Les précédents habillages de France 3 ont toujours été précurseurs. Microsoft s’est par exemple largement inspiré il y a quelques années d’un précédent habillage de France 3. La récente campagne de la poste s’inspire aussi d’éléments graphiques aperçus sur France 3 en région.

Mais France 3 a aussi parfois une image régionale péjorative qui nous colle à la peau. A cause de cela, mon prédécesseur Alain Wauthier et moi sommes obligés d’être deux fois plus modernes, contemporains et singuliers que les autres.

J’ai vu le travail de D8. Il est remarquable mais il cède à des tentations de facilité. J’ai un grand respect pour Olivier Schaack qui travaille à Canal + mais ils sont allés vers des codes très actuels, très 2012 avec beaucoup de 3D, d’éclat, de luminosité, d’éclairage… Un habillage doit durer des années. Ce qui est moderne aujourd’hui le sera peut-être moins dans deux ans.

Nous nous inscrivons dans la continuité alors que D8 a peut être une direction artistique un peu opportuniste. L’avenir nous le dira.

Quels sont les prochains chantiers ?
L. S. : Graphiquement c’est tous les jours que cela évolue comme ce lundi soir avec  Le Monde d’après présenté par FOG. L’émission va être très originale en terme de décor et d’habillage. Tout le décor conçu par Studio 40 dirigé par Olivier Illouz est en béton, haut de 13 mètres et habillé de vidéoprojection.  C’est le résultat d’une conception à trois, entre le décorateur, la production et la direction artistique de France 3. J’espère que cette émission rencontrera l’estime des téléspectateurs.

Voici la bande annonce de Le Monde d’Après:


« Le Monde d’après » – Lundi 8 octobre sur France 3

(Lors de la réalisation de la bande annonce – ancienne version dirons-nous bientôt – le décor n’était pas encore terminé, des astuces de post-production ont remplacé en partie les projections réalisées lundi soir sur le décor. Papain les a tout de suite repérées!) 

Nous venons aussi de sortir une grande campagne de communication il y a quelques jours avec un parti pris qu’on assume totalement.

Nous travaillons par ailleurs déjà beaucoup sur un évènement pour les 40 ans de France 3 lors de la première semaine de janvier.

Merci à Laurent Sauvage pour ses explications.

Vous voulez en voir et en savoir encore plus sur ce nouvel habillage, rendez-vous mercredi et vendredi sur Media(s) un autre regard pour de nouveaux éléments visuels, une nouvelle bande annonce que je vous garde au chaud et d’autres explications.

M. à J. : A lire en complément :  L’article de mercredi : De nouvelles informations et images du nouvel habillage & Présentation de la charte graphique de ce nouvel habillage.

Merci aussi à Coste qui présente la météo à France 3 Limousin Poitou Charente et qui a attiré mon attention il y a quelques jours sur ce nouvel habillage.


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






2 commentaires


  1. CHATEAUVIOLET

    Bravo pour le prix meilleur générique du Grand tour sur France …la musique y est pour beaucoup…A ce propos, auriez vous les références de ce morceau ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>