Coulisses des émissions

25 octobre 2012

Les coulisses d’un tournage de Complément d’Enquête sur France 2 avec Benoit Duquesne

Derniers raccords avant l'interview de Najat Vallaud-Belkacem par Benoit Duquesne  / Complément d'Enquête / France 2

Ils sont deux à l’origine de Complément d’Enquête : Benoit Duquesne, le présentateur journaliste et patron de l’émission mais aussi Philippe Lallemant, réalisateur et metteur en image. Ils sont aussi au nombre de deux et présents depuis le premier tournage : les deux fauteuils rouges devenus le logo de l’émission… Coulisses d’un tournage au Ministère !

Rendez-vous m’avait été donné peu avant midi jeudi au Ministère des droits des Femmes à quelques pas de l’Assemblée Nationale pour le tournage d’une interview de Najat Vallaud-Belkacem par Benoit Dusquesne.

L’interview sera-t-elle terminée pour 13h s’enquiert un membre du cabinet du Ministre auprès de Benoit Duquesne arrivé avec Philippe Lallemant quelques minutes après les deux camionnettes techniques.

La réponse est oui ! Le temps que l’équipe installe le matériel dans le bureau de la Ministre et que celle-ci visionne le sujet de quinze minutes, il restera trente minutes pour l’interview. Cela devrait cependant prendre moins de temps car l’interview est prévue pour durer huit minutes et doit être tournée quasiment dans les conditions du direct.

Finir rapidement n’est pas non plus pour déplaire à toute l’équipe. La journée a en effet commencé tôt, les deux premières interviews ont été tournées sur deux autres sites dès 7h30 et elle n’est pas finie pour l’équipe restée au bureau, en montage. Leur mission (et ils l’ont acceptée!), nettoyer rapidement les interviews, les assembler avec les sujets et livrer les bandes de Complément d’Enquête à France 2 avant 20h pour une diffusion le soir même après Envoyé Spécial. Et cela fait plus de 200 émissions que cela dure!

Les images des deux premières interviews ont déjà été envoyées par coursier moto au montage. Ils s’agit d’images déjà réalisées (commutées) par Philippe Lallemant et d’images divergées des caméras pour finaliser chaque interview. Le monteur avec à ses cotés un rédacteur en chef va faire quelques coupes si l’interview est un peu longue. (Il a reçu les indications de la part de l’équipe du tournage par téléphone entre deux interviews.) Il va utiliser quelques images divergées pour optimiser les quelques coupes et retoucher parfois quelques plans de la réalisation initiale.

Mais nous n’en sommes pas encore là pour la dernière interview du jour et pas la moindre, celle d’une Ministre.

L’équipe technique est arrivée avec deux camionnettes qui ont eu un peu de mal à rentrer dans la cour du Ministère sous le regard amusé de membres du Cabinet. « Les calèches prenaient moins de place à l’époque où le lieu a été construit » me fait remarquer l’un d’entre eux. Vous avez besoin de quelle puissance électrique? … demande un autre membre du Cabinet … car vous savez le Ministère n’est pas aux normes. Vaudrait mieux éviter que cela prenne feu ! … Oui vaudrait mieux!

Les équipes de Complément d’Enquête en ont vu d’autres, ils ont déjà installé leur matériel dans de nombreux lieux intérieurs et extérieurs.

Les deux fauteuils rouges de Complément d’enquête

Les deux fauteuils rouge sont sortis de la plus grande camionnette. Ils font leur entrée dans le bureau de Madame La Ministre avec les 3 caméras et les quelques projecteurs. Elle comprend vite qu’il lui vaut mieux quitter la zone. Elle est envahie !

Joël Durban, directeur photo fait rapidement installer quelques projecteurs pendant que l’équipe vidéo installe trois caméras, une sur pied de campagne, une seconde sur un pied de campagne installé sur un travelling très léger et astucieux. La troisième caméra, celle de Michel Amalric est une caméra épaule.

Il va d’ailleurs utiliser la table en verre, les chaises et le reste du mobilier comme éléments d’amorce. Il teste tout cela sur cette photo :

Les 3 caméras de Complément d’Enquête pendant les réglages techniques

Deux personnes de l’équipe jouent les figurants. L’équipe est bien rodée, tout le monde sait ce qu’il a à faire.

Pendant ce temps là, de l’autre coté, le bureau est transformé en régie de réalisation.

Et cela se fait en très peu de temps grâce à un dispositif astucieux imaginé par la société de Philippe Lallemant : Pendant ce temps là!

Il s’agit d’une toute petite régie fly qui va permettre à Philippe Lallemant de commuter les images des trois caméras pour réaliser l’interview et face à lui à Joel Durban de surveiller la qualité de l’image de chacune des caméras.

Voici cette régie coté Directeur photo :



style= »display:inline-block;width:336px;height:280px »
data-ad-client= »ca-pub-4136538743839209″
data-ad-slot= »9372639373″>

La régie très compacte de Complément d’Enquête (Philippe Lallemant de face)

Cette régie recto verso prend vraiment peu de place et pourtant elle permet de réaliser et d’enregistrer les interviews sur disque dur et en HD bien sûr. Face à Joël Durban, directeur de la photographie un écran étalonné pour superviser la qualité des images des trois caméras. Il peut soit observer en même temps les images des 3 caméras (écran en Quad) ou suivre la réalisation de Philippe Lallemant.

A coté de Philippe Lallemant, Sophie Belinguier sa scripte. Elle note les indications du réalisateur et les durées.

Dans le bureau transformé en plateau de tournage, c’est le moment des derniers raccords maquillage. Benoit Duquesne se promène d’ailleurs depuis le matin avec deux mouchoirs blancs plaqués contre son col de chemise blanc pour le protéger du maquillage. Cela lui permet de garder ce col blanc jusqu’à la fin des tournages.

Derniers raccords avant l’interview de Najat Vallaud-Belkacem par Benoit Duquesne / Complément d’Enquête / France 2

Les membres du cabinet de la Ministre l’abandonne à Benoit Duquesne qui a d’ailleurs l’air très doué pour détendre l’atmosphère. Je n’ai pas eu le plaisir d’écouter le tournage au casque mais cela avait l’air très drôle avant le début du tournage.

Cette photo vous permet aussi de voir le mini rail sur lequel va pouvoir circuler l’une des caméras (Au cadre : Fabrice Balestre) et une assistante posant au sol un IPad transformé en chronomètre pour permettre à Benoit Duquesne de surveiller la durée de son interview. Il n’est en effet pas équipé d’oreillette. Ni le réalisateur, ni la scripte, ni l’équipe éditoriale ne pourront lui parler pendant l’interview. Les discussions se font uniquement à haute voix entre les deux bureaux avant et après l’interview. Philippe Lallemant en profitera pour rappeler à Benoit Duquesne de ne pas trop monter sa main ni de trop utiliser son stylo qui entrent assez facilement dans le champ de la caméra de l’invitée!

La porte entre la pièce régie et le bureau du tournage restera d’ailleurs ouverte pendant le tournage :

Les caméras de Complément d’Enquête dans le bureau de la Ministre

Vous apercevez Michel Amalric à la caméra épaule avec un assistant vidéo qui le suit dans ses mouvements et petits déplacements. Au fond, Claude Nourry le cadreur chargé du gros plan de la Ministre. Entre les deux l’ingénieur de prise de son.

Retournons « en régie » coté réalisation :

Philippe Lallemant, le réalisateur (de dos) et Joel Durban, Directeur de la photographie

Philippe Lallemant voit en permanence les trois images des trois caméras et, au dessus l’image qu’il sélectionne à chaque moment dans sa réalisation. Il commute ses caméras avec ses deux mains. Au casque il entend l’interview et peut parler à ses cadreurs via son micro casque.

La main que vous apercevez devant lui n’est pas destinée à chasser le « paparazzi » que je suis ce jour là (ce serait raté!) mais c’est la main de sa scripte qui montre au réalisateur qu’on en est déjà à cinq minutes.

Face à lui, non Joel Durban ne se lance pas dans un karaoké, il utilise ce micro main pour s’adresser aux cadreurs. En effet, ce sont eux qui règlent entièrement leur image, leur focale etc. Pas d’ingénieur de la vision dans ce dispositif. Joel leur donne des indications en fonction des images qu’il voit et des informations lues sur l’oscilloscope à coté de l’écran.

L’interview se passe bien, mais elle déborde de quelques minutes. Il va donc falloir couper un peu. C’est le moment de tourner des plans larges. Le rail est rapidement démonté et la caméra déplacée. On vide le champ pour que le cadreur épaule puisse faire une série de plans larges désynchronisés qui serviront de plan de coupes. Benoit Duquesne et la Ministre continuent à parler pour l’image, pour que les images soient le plus raccord possible En regardant l’émission le soir même, aucun de ces plans n’aura finalement été utilisé. Mieux vaut prévoir…

Par contre des plans de coupes, des plans larges auront été utilisés pour une autre interview réalisée le même jour. Je vous propose d’ailleurs de revenir sur la réalisation de Philippe Lallemant dans un prochain article. Benoit Duquesne a par ailleurs bien voulu répondre à quelques questions. A suivre sur Media(s) un autre regard.


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






2 commentaires


  1. Pierre

    Un article bien intéressant car je me demande régulièrement en regardant cette émission quels sont les moyens déployés pour son tournage.
    Ce que je trouve bien fait également – et à ce titre avez-vous peut-être des images et comentaires à nous apporter – c’est le plateau d’intro de l’émission. Il me semble qu’il est réalisé sur un fond vert qui est retiré pendant que la caméra fait un astucieux travelling droite gauche (ou inversement)…


    • Pierre,

      Merci pour le compliment.

      Je vous proposerai un article sur le découpage de la réalisation des interviews dans les prochaines semaines.

      N’ayant pu assister au tournage du premier plateau de l’émission je ne peux pas encore vous proposer d’article sur l’ouverture sur fond vert et le trucage qui permet au travelling vers le décor naturel d’être réalisé de façon très naturelle.

      Peut-être que Philippe Lallemant nous proposera un nouveau passage spécialement pour cette astuce.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>