Billet d'humeur

5 novembre 2012

Recul du soutien au mariage homosexuel – Quand des gays se transforment en lobby…

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , ,
Mariage gay homosexuel

Et si les gays, et particulièrement ceux qui se sont auto-déclarés leurs représentants, leurs porte-paroles avaient leur part de responsabilité dans cette forte baisse d’adhésion des français au mariage gay? Point de vue affligé sur une opération de communication ratée et sur une tentative de passage en force. Et pourtant comme le dirait Jean-Luc, Ca se discute, enfin cela devrait pouvoir se discuter…

Oui cela devrait se discuter et pourtant aujourd’hui s’il y a sans grandes surprises des propos limite injurieux parfois justifiés par des doctrines religieuses, il y a aussi de l’autre coté un refus de toute discussion du coté de lobbyistes gays qui n’ont rien trouvé de mieux  ces derniers jours que de répondre à une plus grande frilosité des français par des exigences encore plus importantes, faisant pression sur le pouvoir en place pour exiger par exemple la possibilité de la procréation assistée dans les nouveaux droits des homosexuels.

58% des français sont favorables au mariage homosexuel annonçait samedi le Parisien dans un sondage, cela représente toujours une majorité des français me direz-vous. Oui, mais le chiffre est en baisse de 5% sur un an.

Par ailleurs il n’y a plus que 50% des français à souhaiter l’adoption pour les couples homosexuels contre 56% en 2011.

Les anti-mariage gay, les anti-adoption ont réussi à se faire entendre bien plus qu’il y a un an et les médias leur ont donné la parole. C’est probablement l’une des premières raisons de l’évolution de l’opinion des français lors de ce dernier sondage.

Cependant on aurait tort je pense de se limiter à ce constat. Le milieu gay (s’il existe en tant que tel!) a sa part de responsabilités dans cette évolution décevante.

Les milieux gays ont-ils pris le temps d’expliquer leurs points de vue, de convaincre ceux qui ne l’étaient pas ? Pas de mon point de vue et ce n’est pas faute d’un accès aux médias. Le milieu médiatique est en effet particulièrement ouvert à cette évolution de la société notamment car les gays y sont très présents.

Côtoyer les gays au quotidien est une excellente manière de combattre tous les préjugés, de comprendre les envies de certains, de ne plus voir de différence entre leur couple gay et un couple hétéro. A croiser des homosexuels, on comprend et on ne doute plus de la capacité de certains couples à adopter des enfants et à être d’au moins aussi bons parents que certains hétéros devenus parents parfois par « accident » !

Cependant la forte présence homosexuelle dans certains médias et certaines sociétés de production a aussi peut-être eu un effet contre-productif. Dans les médias les journalistes, animateurs, techniciens qui sont gays vivent leur « différence » de façon normale mais avec pour limite pour certains de pas trop (pas du tout?!) s’afficher en tant que tel en public, ou juste quand cela est utile notamment dans certains milieux parisiens où c’est presque une qualité, un moyen de faire partie d’un groupe, d’une certaine élite.

Je suis contre l’outing, la sexualité restant du domaine privé, mais peut-être que la population française serait bien plus convaincue si elle associait plus souvent homosexualité à des personnalités connues qu’elle écoute, regarde à la télé et qu’elle apprécie beaucoup plutôt qu’à certains aspects de leur sexualité.

Dans les médias, certains, gays ou pas, ont alors peut-être oublié de prendre le temps d’expliquer et de convaincre leurs lecteurs, auditeurs, téléspectateurs, étant naturellement convaincus eux-mêmes. Il y a des évidences qui n’en sont pas toujours, pas pour tout le monde.

Par ailleurs, certains journalistes se sont-ils posés la question de la programmation des invités gays dans leurs émissions. Est ce que les Caroline Fourest et autres sont vraiment représentatifs des gays en France. A force de truster les plateaux de télévision, ces portes paroles auto-désignés ont-ils laissé assez de temps de parole à la multiplicité des gays? La programmation des invités, des témoins et éditorialistes dans les médias est d’ailleurs une question bien plus générale. Vous reconnaissez-vous encore des tous ces témoignages et prises de positions en plateau?

La situation des gays a fortement progressé ces dernières années, enfin de certains gays, ces homos parfaitement intégrés dans leur milieu professionnel, dans de nombreuses entreprises, administrations, dans le milieu politique et économique. Ces hommes et femmes de pouvoir ont choisi de profiter de leur pouvoir d’influence pour imposer cette loi, de nouveaux droits aux homosexuels en faisant l’impasse sur tout dialogue avec la population. On a du pouvoir, on fait passer nos idées et puis c’est tout. Les #Geonpi ne leur ont rien appris!

Ils ont transformé une idée positive en tentative de lobbying à marche forcée fermant d’ailleurs toute discussion sauf pour obtenir toujours plus et en oubliant parfois de simples détails qui pouvaient inquiéter ou déranger certains français pourtant très ouverts. Plus de notion de père et de mère sur certains formulaires ? Pourquoi insister pour la mention de parent ? Ne serait-il pas plus pédagogique à l’école, constructif dans les administrations de demander sur le moment la correction de mère en père et inversement quand il y a en deux plutôt que d’imposer à toute une population une modification générale qui amplifie l’idée que ce mariage pour tous serait un changement bien plus profond de notre société.

Ah, oui Mariage pour tous, oui car si vous dites mariage Gay vous risquez de vous faire reprendre par des leaders auto déclarés de la culture gay comme Christophe Girard reprenant Pascale Clark sur Twitter il y a quelques semaines car elle n’avait pas utilisé la formule de « Mariage pour tous ». Quand la sémantique est censée remplacer tout idée de débat. Parce qu’en changeant un mot on va essayer de faire croire que la proposition de loi actuelle ne concerne pas les gays? C’est contre-productif et disons-le stupide.

Serait-ce si grave de parler d’union et non de mariage si cela peut rassurer certaines personnes comme François Bayrou ouverts à cette évolution de la société?

Quand on a tant de convictions comme certaines têtes de pont gays, on ne devrait pas avoir de mal à accepter le dialogue, à prendre le « risque » de convaincre et à accepter si nécessaire des adaptations qui ne remettent pas en cause le principe de cette évolution ? Je me trompe surement!

Mais il est vrai que certains gays se sont habitués et nous ont habitués à s’entendre considérés comme leaders d’opinion et de tendances. Combien aiment à décider de ce qui est beau ou pas, tendance ou pas car il a été dit que les gays seraient prescripteurs grâce à leur fameuse « sensibilité ». Ah quand on aime la généralisation, celle qui nous flatte… (Je l’ai aimée moi-même un temps!) 

Par contre quand des affaires comme celle de Pompiers de Paris, des affaires mêlant drogue et homosexualité deviennent publiques, quand des hommes publics sont retrouvés en compagnie d’hommes dans une fâcheuse posture, les médias gays font silence… Ces personnes ne sont alors plus gays, elle ne sont plus qu’individus dont la situation ne concerne plus la « communauté gay » Quand cela arrange, quand cela n’arrange pas…

La loi sera probablement prochainement votée et tant mieux pour ceux qui souhaitent en profiter mais elle ne fera pas honneur à tous ces leaders de la communauté gay qui se seront comportés uniquement comme des lobbyistes profitant de leur pouvoir et qui auront raté le principal, inciter un peuple à adhérer à leurs nouveaux projets de vie et à les y accompagner. Quel gâchis.

Certains gays auront ainsi réussi à montrer qu’il n’y avait effectivement déjà plus de différence entre eux et les hétéros, dans la façon de gérer leur « pouvoir ».

Et, au fait, y a-t-il tant de gays qui souhaitent réellement passer du pacs au mariage, qui souhaitent adopter ou avoir un enfant ?

Et pendant ce temps, qui s’occupe des gays qui se cachent encore dans certaines localités, dans certains milieux et qui voudraient juste pouvoir s’assumer en tant que gay? Une évolution de la vie gay à deux vitesses comme notre société sait le faire dans tous les domaines ?

Et si on avait profité de ce projet de loi pour ouvrir le débat sur l’adoption mais pas seulement gay ? Est-il normal de pouvoir adopter plus facilement à l’étranger qu’en France ? Les critères de sélection et les longues démarches administratives sont-elles les bonnes ? Combien d’enfants attendent d’être adoptés en France et à l’étranger?  Est-ce normal?

Alors, vraiment, ça ne se discute pas ?

Qu’en pensez-vous?

(Que certains nouveaux lecteurs occasionnels ne perdent pas le temps. Pas la peine de laisser des commentaires homophobes et encore moins me traitant de cela. Ce serait mal me connaître. Tous les commentaires seront comme toujours modérés, validés avant publication.)


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






7 commentaires


  1. ced

    J’ai bien aimé votre article.

    Je ne savais pas que les gays étaient particulièrement présents dans le milieu des médias, je comprends mieux le bourrage de crâne qu’on nous impose depuis un certain temps (surtout le part de i>télé, bfm tv étant un peu plus objectif). Ce qui est particulièrement drôle c’est quand i>Télé interroge des chrétiens pratiquants gays favorables au mariage homosexuel alors qu’ils ne représentent peut-etre que 0.0001%. Ca me fait penser au référendum sur l’Europe où tout le monde était d’accord dessus, jusqu’à ce que les Français le rejettent à 55%.

    Il ne faut pas croire que le mariage gay sera adopté, la quasi totalité de la droite est contre, toutes les institutions religieuses sont contre, les Français le soutiennent de moins en moins, 1200 maires ont signé une pétition pour s’y opposer (il y en a probablement plus) et certains députés de gauche même s’ils sont rares s’y opposent également comme on a pû le voir dans un reportage de TF1 il y a quelques semaines.

    Croyez-moi lorsque ce sujet sera débattu il risque d’y avoir de grosses surprises !


    • Et bien nous aurons fini par trouver un sujet sur lequel nous ne sommes pas d’accord puisque je suis pour mais pas de cette façon!

      Je relativiserai notamment le « bourrage de crâne » dans votre commentaire.

      Je ne connais semble-t-il pas aussi bien la position de certains élus et je m’étonne d’ailleurs toujours que certains élus annoncent déjà qu’ils pourraient ne pas appliquer une loi. Étrange exemple pour les autres citoyens.

      Enfin, comme je l’indiquai, les français restent majoritairement favorables à ce projet. C’est la baisse de leur nombre qui m’a invité à m’interroger sur la question.


  2. Ronald

    Si l’adhésion recule c’est parce qu’il commence à y avoir un débat et que les gens se rendent compte que le mariage gay c’est pas seulement l’union entre deux personnes de même sexe, mais qu’il en découle le droit à l’adoption. Des enfants à qui l’on va imposer d’avoir deux papas ou deux mamans sur la seule volonté des adultes. C’est ça le vrai problème. Je ne suis pas homophobe mais pour moi l’enfant doit être dans une structure père/mère qui est celle de notre société et qui correspond à une réalité biologique.


    • Noté…

      J’espère désormais aussi pouvoir lire le point de vue de personnes pour…


    • Clément

      Je ne suis pas réellement d’accord sur le point de l’adoption. Chacun pense ce qu’il souhaite, et donc, vous êtes en droit d’être pour; mais même si la structure père/mère est idéale, je me dis quand même que l’enfant serait sûrement mieux dans une famille homosexuel, où il y trouvera l’amour et le bonheur, quand dans un foyer d’accueil d’orphelins, ou l’ennuie et la vie sont des choses pesantes au quotidiens.

      Après, le débat sur ce sujet est réellement sans fin. En tout cas, très bon article.


  3. axou33

    Je pense que les gays on droit au bonheur comme tout le monde alors si ils veulent se marier je vois rien de gênant dans cette union .Quand à l’adoption lorsque on voit dans les faits divers tant de maltraitance et de plus en plus dans un foyer père/mère, je me dis que peut-être on va « imposer » à l’enfant d’avoir deux pères ou deux mères mais si il vit dans un environnement sain ,sécurisant c’est l’essentiel .



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *