Coulisses des émissions

13 novembre 2012

Une nuit à l’heure américaine : Quand I>TELE et Canal + font antenne commune – Coulisses

Plateau de la nuit américaine sur Itele

Un envahissement de régie. Une attaque d’intermittents du spectacle avec bonnet phrygien? Non, le début d’une nuit américaine il y a une semaine sur I>Tele et Canal +…

Il était un minuit passé de quelques minutes, ils étaient trois journalistes, une debout devant le grand écran, Maya Lauqué, deux autres assis derrière la grande table arrondie : Florence Dauchez et Olivier Galzi. Un invité, Jacques Attali, était déjà présent, le premier d’une longue série tout au long de cette nuit américaine qui devait nous confirmer la réélection de Barack Obama.

J’allais oublier le seul cadreur, un cadreur pour la caméra installée sur une petite grue. Le plateau 1 de I>tele dans une configuration presque habituelle à quelques détails près dont la présence de ce cadreur (Le reste de l’année, la grue n’est plus utilisée qu’en position fixe, une position qui varie selon les éditions) et à la projections d’étoiles sur le haut du décor grâce à des Gobos sur des projecteurs.

La différence entre une fin de journée habituelle sur I>tele et ce début de nuit américaine se voyait bien plus dans la régie installée devant l’entrée du plateau. Que de monde, le ban et l’arrière-ban de Canal + et I>Tele. Il est vrai que l’occasion était rare : une antenne partagée et préparée en commun par I>tele et Canal + et d’autant plus rare que dès l’été prochain, I>tele changera de locaux pour rejoindre le pôle Gratuit, un bâtiment à quelques pas de celui de Canal + où l’on retrouvera aussi D8 (Le journal de D8 devrait par contre être présenté dès décembre 2012 depuis ces nouveaux locaux). 

Du monde, beaucoup de monde, au point de mettre la pression à toutes les équipes chargées d’assurer la nuit de direct, au réalisateur Laurent Capra (suivi dans la nuit par Thibaut Palfroy et Fabrice Peroche) mais aussi à Fabrice Angotti, rédacteur en chef, chargé de prendre la direction des opérations dans la régie et être à l’oreillette du duo de journalistes. Un bon coup de stress à l’idée d’entrer dans cette régie devenue bruyante et sous les regards de tous ces patrons et dirigeants. Même pas peur!

D’ailleurs, dans le couloir, Olivier Galzi, à quelques minutes du direct résumait le sentiment général : « Tout ce monde en régie ça fait peur! »

Et pourtant quelques secondes après la photo en une de cet article, la nuit a été lancée sans souci particulier de prise d’antenne sur Canal +.

Mais si je vous montre le même plateau une seule minute avant la précédente photo, c’est à dire, pendant la minute trente de pub avant l’ouverture de l’antenne commune i>tele / Canal + cela donnait cela :

A quelques secondes du début de la nuit américaine sur i>Tele et Canal +

Cinq, six personnes supplémentaires de tous les cotés en plateau, un homme sur un escalier, un autre à coté d’Olivier Galzi, d’autres encore aux cotés de Maya Lauqué… Les deux journalistes qui venaient d’animer le début de soirée sur I>tele venaient de quitter rapidement le plateau, Olivier Galzi tentait alors de faire monter ses textes dans le prompteur. Pendant ce temps à sa gauche, un homme le montrait du doigt? voulait lui mettre un doigt dans l’oreille?, tapait l’incruste pour perturber le début du direct?

Non, il s’agit de Rudy Bouchoucha, Directeur de la photographie ce soir là qui montre avec son doigt à l’électro sur l’échelle comment modifier un peu le réglage d’un projecteur pour bien éclairer Olivier Galzi. A gauche de la photo cachée par l’échelle, Maya Lauqué avait droit à un rapide raccord maquillage.

Et quitte à vous montrer une photo très chargée, celle d’un plateau très encombré pendant quelques secondes, je vous ai ajouté en vignette un plan de profil des caméras face aux journalistes (photo prise un peu plus tôt dans la soirée).

Tout cette agitation à quelques secondes du direct est un moment de tension pas simple à gérer mais qui fait sans doute ensuite partie de tous les bons souvenirs de tous ces journalistes et intermittents du spectacle.

Une intense activité avait cependant déjà commencé quelques heures plus tôt et pas seulement sur le plateau 1.

A mon arrivée à 22h, je rejoignais le plateau 2, un plateau transformé pour accueillir la désormais célèbre table tactile au coeur d’un univers virtuel. Une table utilisée ce soir là par Florent Peiffer, une table que je vous avais présentée en avant première avant les soirées de la Présidentielle française et qui a été à nouveau utilisée ensuite lors des législatives. Je retrouvais d’ailleurs ce soir là Baptiste Cadiou à l’origine du dispositif et de la création des cartes interactives.

Ce mardi soir j’avais enfin l’occasion de voir le dispositif en action, en direct, sur le plateau et depuis la régie à coté :

Florent Peiffer et la table tactile i>tele – Nuit américaine

Sur la double photo du haut, le plateau 2. Vous reconnaissez à gauche le décor habituel de ce plateau. Les cotés ont été écartés pour laisser de la place aux deux caméras face à Florent Peiffer. Au dessus de lui on aperçoit aussi une troisième caméra, verticale, celle qui nous montre la table vue du haut.

Dans le bas de cette illustration, le monitoring en régie, une régie plus calme avec les 4 personnes habituelles (ingénieur du son, technicien image et caméras, le réalisateur/Chargé de réalisation (On n’sait plus!) et la chef d’édition.

En haut, à gauche, les images des 3 caméras sur fond vert avant incrustation. Sur la ligne du bas à droite vous apercevez deux masques, ces images avec uniquement des éléments blancs sur fond noir. Ils correspondent à l’image prise depuis la caméras verticale et au plan large. Ce qui était vert dans le décor est devenu noir et sera ensuite remplacé par le décor virtuel, ce qui est réel à l’image et surtout non vert, apparaît en blanc dans le masque, cela signifie que cette zone là de l’image de la caméra ne sera remplacée par aucun décor virtuel. C’est le principe de l’incrustation sur fond vert.

L’ambiance est plus calme mais il y a tout de même un souci à régler. Une bonne incrustation fonctionne avec un fond vert et un bon éclairage. A 22h il y a encore un petit souci de lumière, une histoire de reflets à régler. Le front de Florent Peiffer a tendance à disparaître à l’image. Ce serait dommage!

Le journaliste est déjà à l’antenne depuis le début de la soirée, et là cela commence à faire un peu long. La nuit américaine ne démarrera qu’à minuit et les premiers résultats ne tomberont que vers 2h du matin. Sa mission pour le moment est d’expliquer et réexpliquer et re-re-re expliquer avec sa tablette et ses cartes le principe de l’élection aux Etats Unis : des grands électeurs par Etat, des Etats acquis à priori aux Démocrates, d’autres aux Républicains et les fameux Swing State qui pourraient faire basculer l’élection dans un camp ou dans un autre. Il y en avait 10 sur I>Tele. Sur le chemin en métro, je regardais NBC Nightly News en podcast et je constatai que pour les américains il n’y avait déjà plus que 7 états indécis. On n’aurait pas un peu forcé sur le suspens en France!

Les deux plateaux sont occupés mais cette élection se passe aux Etats-Unis. Il y a donc des envoyés spéciaux sur place pour nous faire vivre l’élection au plus près… enfin pour le « plus près », il y a quelques déceptions.

Dans un précédent article sur le dispositif prévu pour la Nuit Américaine, Corentin Rivière, Responsable des Moyens Mobiles à I>tTele nous expliquait que I<Tele avait réservé pour chaque camp une position avec un signal permanent et une position louée au quart d’heure. Ces positions APTV devaient être installées dans le lieu de rassemblement de chacun des deux candidats.

Mais voilà, priorité aux chaînes américaines, les positions des envoyés spéciaux de I>Tele n’étaient finalement pas très bonnes. A Boston, la position permanente I>Tele s’est même retrouvée être placée à l’extérieur sur un parking avec vue sur la salle où s’exprimerait Mitt Romney. Pas terrible mais moins choquant quand la nuit est tombée là-bas. Il a cependant été décidé de privilégier la position au quart d’heure qui était au moins à l’intérieur de la salle.

Ces positions louées au quart d’heure pouvaient être différentes selon les heures. I<Télé était alors dépendant des affectations par APTV.

A Chicago, c’était un peu mieux, Laurence Haïm était « dans la place », enfin elle était justement à l’intérieur, dans la salle. La voilà d’ailleurs ci-dessous à l’image. Au nodal à I>Tele les équipes prennent contact avec elle : « Laurence tu m’entends?… Ok, je t’envoie le N-1 et je préviens la régie… Ce qu’il faut traduire par on t’envoie le son du plateau mais sans ta voix (pour éviter l’échos) et la régie est prévenue qu’elle bien à nouveau en position à Chicago et disponible.

Voyez ces deux écrans du monitoring au nodal :

Deux monitorings du nodal i>Tele – Nuit américaine

J’ai choisi de vous montrer deux des différents écrans de ce nodal plutôt que de vous montrer un plan large avec les équipes. En effet, je voulais mettre en avant une autre fonction de ce nodal. Il s’agit bien d’y récupérer tous ces signaux extérieurs comme on le voit sur l’écran de gauche mais aussi ensuite de simplifier tout cela en « rangeant », en répartissant ces signaux sur les flux récupérés en régie de direct. Alors qu’à gauche 5 duplex sont disponibles, trois sont présélectionnés (en accord avec le chef d’édition du plateau 1) et distribués dans la régie du plateau 1.

Au moment de la photo, Laurence Haïm est disponible à Chicago, Guillaume Auda à Boston, un autre journaliste était en duplex de New York (de mémoire). Enfin, sur la ligne du bas, deux journalistes sont dans d’autres Etats mais avec des liaisons 3G/4G. Si pour le journaliste la liaison fonctionnait bien, ce n’était pas encore le cas pour la journaliste.

Le système de direct via des liaisons téléphoniques reste toujours très dépendant de l’état de saturation du réseau. La liaison avec la journaliste n’était pas très alors stable. Première décision, la faire bouger devant un fond neutre fixe et non devant des drapeaux qui volent dans le vent.

En effet, avec des drapeaux qui bougent on perçoit très vite la pixellisation de l’image, l’image qui se fige par endroit. Sur un fond sans mouvement, si la journaliste reste bien fixe et qu’on ne la diffuse pas plein écran on verra moins l’instabilité de l’image, on verra juste peut-être parfois sa bouche se figer! Malin!

Pour être encore plus précis, ce soir là, certaines sources images arrivaient des Etats-Unis directement à I>Tele via les réseaux 3G mais aussi via le Serte mais d’autres sources transitaient par satellite via Canal +.

Ce nodal permet de recevoir les sources privatives, les duplex. Il est complété par une autre cellule toute aussi importante, la cellule image installée au coeur de la rédaction.

La cellule image de i>Tele

On y reçoit les images des agences, certaines en direct d’autres à stocker et à réutiliser un peu plus tard. Cela a permis d’alimenter l’antenne avec des images de bureaux de vote à travers les Etats unis, avec des images de la Maison blanche etc.

I>Tele avait aussi prévu de récupérer le direct de CBS. Cependant, pas d’images de CBS au moment de la photo prise à 23h40. Le responsable de la cellule n’avait réservé le faisceau satellite que pour après minuit, quand la nuit américaine aurait commencé et que les images de CBS auraient un intérêt. Le temps d’utilisation d’un satellite a un prix.

Allez, retour en régie et à la situation du début de l’article, au début de la nuit américaine. (Et oui, c’est un avantage de faire 1’90 m, l’appareil photo passe au dessus de la foule présente! )

Dans la régie du plateau 1 pendant la Nuit Américaine sur i>Tele et Canal +

A gauche dans les trois écrans face à l’équipe éditoriale, en haut, le signal I>Tele et ceux de la concurrence (BFM TV, LCI et France 24), en bas à gauche, les sources entrantes sont les duplex depuis les Etats-Unis, à droite les images des 8 caméras en plateau. Il y a 9 images mais l’image de la caméra 8 (grue) est reproduite deux fois.

En fait il y a bien une neuvième caméra, la caméra fixe qui permet un plan large du plateau et d’incruster des images graphiques en réalité augmentée. Elle n’apparaît cependant pas dans ce monitoring.

Au centre de la régie (à droite sur l’image) le monitoring complémentaire de réalisation avec, en haut, les images des trois serveurs, en dessous le programme (l’image réalisée), une image avec trucage etc.

Qui dit nuit spéciale et double diffusion dit aussi équipes renforcées. Ainsi ce soir là, il y avait un opérateur LSM supplémentaire. De plus le poste vision et gestion des caméras robotisées a été doublé.

Quelques autres noms encore concernant cette soirée :
Rédacteur en chef, Responsable des OPS (et notamment de la Nuit Américaine) : Marc Cantarelli
Chefs d’édition : Myriam Zehar et Elorri Manterola
Coordinateur médias : Patrick Massip
Responsable éditorial : Laure Parra
Coordination de la réalisatio Canal + : Philippe Bellaïche
Habillage  : Canal +
Responsable d’exploitation I>Tele : Laurent D’Auria

A lire aussi :

Ces articles seront complétés prochainement par un article sur le plateau 1 dont le décor a évolué depuis la parution du premier article.


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






6 commentaires


  1. Jon

    Bonjour,
    Savez-vous en plus sur les changements des locaux d’i>TELE ?
    Y aura t-il un nouveau décor ? un nouveau plateau ?

    Merci d’avance


    • Jon,

      Il faut parfois être un peu patient pour en savoir beaucoup le jour venu.

      Je n’ai pas toutes les réponses encore mais I>tele devrait déménager pendant l’été 2013. Un tel déménagement est particulièrement compliqué car il faut continuer à tenir l’antenne. Il ne s’agit pas seulement de transférer des caméras, des décors etc mais il faut penser aux serveurs, aux postes de montage etc.

      D’après mes informations, les décors devraient changer mais qui sera chargé de leur conception? La question n’est pas encore tranchée à I

      On peut aussi espérer je pense un passage à la HD à cette occasion ce qui nécessiterait un renouvellement d’une partie du matériel.


      • Jon

        Bonjour,

        Merci de la réponse ! Quand posterez vous la page sur le « nouveau » plateau d’i>TELE ?

        Merci d’avance


        • J’essaye toujours de donner la priorité à l’actualité. Je ne peux donc pas vous répondre avec précision. Par contre pour éviter tout malentendu, le prochain article concernera les quelques modifications à la marge du décor du plateau 1.

          Pour les nouveaux locaux de I>TELE il faudra déjà attendre que la chaîne fasse ses choix en terme de décor etc.


          • Jon

            Bonjour,
            J’adore ce que vous faites !

            Je voulais savoir quand publierez-vous l’article sur les modifications du plateau 1 d’i>TELE ?

            Merci d’avance
            Cordialement



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>