Coulisses des émissions

14 novembre 2012

Dans la régie du plateau principal de BFM TV, des hommes, des métiers et de la technologie

Opérateur Serveur et diffusion - Régie du plateau 1 de BFM TV

De nombreuses sources extérieures en direct, des images des caméras robotisées en plateau, un décor semi virtuel avec plusieurs zones à organiser. Tout cela est géré en régie, dans la régie du plateau 1, le plateau principal de BFM TV.

Lors d’un précédent article je vous présentai le plateau 1, le plateau principal de BFM TV avec ses caméras robotisées, son décor à la fois virtuel (tournage sur fond vert) et son nouveau fond de décor bien réel.

Direction cette-fois ci la régie installée juste à coté du plateau.



Le plateau 1 de BFM TV et sa régie

Dans cette régie il s’agit à la fois de réaliser et produire le direct de BFM TV mais aussi d’en assurer la diffusion en SD et HD.

Pour produire les directs, il est nécessaire de gérer dans cette régie :
les entrées extérieures spécifiques à BFM TV : les duplex avec les journalistes via des fibres, le satellite, des liaisons 3G
d’autres entrées extérieures comme les signaux en provenance de l’Assemblée nationale, l’Elysée, les flux d’images en provenance des agences de presse…
les décors. En effet, selon les éditions, les journalistes sont installés dans l’une des trois zones du plateau. De plus, comme une grande partie du fond de décor est un fond vert, il s’agit donc de gérer à chaque fois le décor virtuel que l’on incruste sur ces fonds verts.
- les images des 7 caméras en plateau. Les caméras sont robotisées, certaines équipées de prompteurs d’autres non (voir article). Il s’agit donc, selon les positions des journalistes et invités, selon les décors et éditions de modifier leur point, leurs valeurs de plans, leur orientation.
les autres sources internes : les sujets, les jingles, les éléments graphiques, les bandeaux déroulants, la publicité…
…et de pouvoir communiquer via un système informatique, le réseau d’ordre et les oreillettes

Enfin, comme il n’y a pas de régie finale à BFM TV. La régie de production est aussi la régie de diffusion.

La régie est donc organisée pour réaliser tout cela tout au long de la journée. On y retrouve différents opérateurs et techniciens.

Panoramique de la régie du plateau 1 de BFM TV

Arrêtons-nous déjà sur le premier poste, celui d’opérateur Vision / Incrustation et lumière

Il gère à la fois la lumière (mise en place par  Eric Brancherie), la vision (la qualité de l’image des caméras) et l’incrustation en temps réel du décor virtuel en remplacement du fond vert.

Cela peut paraître beaucoup mais l’éclairage général du plateau a été préprogrammée. Chaque position des journalistes, invités a été définie et la lumière qui les accompagne programmée dans la console lumière. La lumière a aussi été travaillée pour parfaire l’incrustation du décor virtuel. L’ensemble est donc plutôt stable chaque jour. Il y a cependant quelques changements de couleur de lumière via les barres led dans le décor réel. Ces couleurs sont définies par édition et en fonction du décor virtuel mis en place. La lumière générale étant figée, il y a  aussi beaucoup moins de corrections à faire à la vision que sur d’autres plateaux type talk et divertissements. Les  modifications à la marge peuvent alors dépendre des couleurs des vêtements des intervenants, de la couleur de leur peau…

C’est enfin à cet opérateur de gérer la mise en place du décor virtuel qui s’incruste à la place de tout ce qui est vert sur le plateau. Il y a différents décors virtuels en fonction des éditions de la journée.

A sa droite le poste d’opérateur caméras remotes

Il s’agit pour cet opérateur (ou opératrice) de gérer les caméras robotisées. Mais encore une fois, les avancées technologiques permettent de faciliter le travail. Ainsi, comme sur le tournage de la météo sur France 2, les positions, les valeurs de plans, les mouvements de caméras ont été chartés (définis par un réalisateur) et sont mémorisés sur les écrans de contrôle du chef opérateur. Ainsi pour chaque édition, selon les positions des intervenants, le chef opérateur peut faire appel de façon tactile à des mémoires. La caméra pivote alors immédiatement pour se mettre dans le bon axe, zoom ou dezoome et fait son point sur une distance prédéfinie.

Le poste ingénieur de la vision / Opérateur remote de la régie du plateau 1 de BFM TV

L’opérateur peut cependant modifier légèrement tous ces paramètres quand un invité est plus grand que d’habitude, qu’il est légèrement mal placé, quand il bouge beaucoup ou selon les demandes du réalisateur. Comme les caméras sont trackées, le décor virtuel incrusté sur le fond vert évoluera en temps réel en fonction du mouvement de la caméra, si elle zoom ou pas, si elle bouge sur la gauche ou la droite…

Poursuivons les présentations : aux cotés de l’opérateur caméra, le réalisateur et le truquiste.

Ils font face à un monitoring toujours aussi impressionnant avec, à la fois les sources extérieures, les images des sept caméras, des éléments d’habillage et des sujets disponibles dans les serveurs (A) et (B).

Le monitoring de réalisation dans la régie du plateau 1 de BFM TV

Vous aurez repéré sur la partie basse les images des caméras et au dessus les nombreuses sources extérieures.

Encore une fois, pour faciliter leur travail, de nombreuses fonctions sont préprogrammées pour chaque édition de la journée. Un moyen de créer une unité au quotidien sur la chaîne mais aussi de faciliter le travail de chacun.

Intéressons-nous maintenant à l’Opérateur Serveur et diffusion :

Opérateur Serveur et diffusion – Régie du plateau 1 de BFM TV

 Son monitoring est un peu différent. En effet il est chargé en même temps du suivi des éléments diffusés dans le conducteur de chaque édition mais aussi de superviser la diffusion de BFM TV via différents supports.

Devant lui, au premier plan, pour la partie gestion du serveur, il travaille avec un système informatique Dalet utilisé dans de nombreuses rédactions. Toutes les séquences de chaque édition d’information sont mentionnées minutées et prêtes à être diffusées depuis les serveurs informatiques.

Pas d’images sans son. On retrouve ainsi derrière cet opérateur, l‘ingénieur du son mixage un peu moins isolé dans cette régie qu’à l’accoutumée.

A la supervision de la production et de l’aspect éditorial de chaque tranche d’information de BFM TV un chef d’édition et un coordinateur de production et d’antenne.

Le chef d’édition est responsable du contenu éditorial. Il est en liaison avec la direction de l’information et la rédaction quelques étages plus haut et en liaison sur le plateau avec le ou les journalistes. Il suit l’actualité sur les images d’agence et sur les différents flux d’information comme celui de l’AFP et fait régulièrement des choix avec les journalistes en plateau.

Le coordinateur de production a la responsabilité notamment de la bonne organisation des duplex et de la présence des invités… Les organisations, le partage des responsabilités varient ensuite selon les chaînes et les rédactions. Enfin il assure aussi un rôle de coordination de l’antenne. Il faut rendre à temps, placer la pub à tel endroit …

A suivre une autre visite… Celle du plateau 2 et de sa régie…

A lire aussi : La visite des locaux de BFM TV et Le plateau 1 de BFM TV


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>