Genres

16 novembre 2012

La réalisation de Danse avec les stars sur TF1 Plan de caméras et explications

Des caméras sur le plateau de Danse avec les stars - TF1

15 caméras dont 1 steadicam, une grue, une caméra zénithale, une caméra sous un rail travelling, c’est le kit de base de la réalisation de Danse avec les Stars sur TF1. Un dispositif technique et une mise en image de Tristan Carné décortiquée grâce à de nombreuses illustrations.

Dans un précédent article sur Les coulisses des répétitions de Danse avec les stars présentée par Sandrine Quétier et Vincent Cerutti (son interview) nous nous étions quittés sur cette illustration :

Panoramique du plateau de Danse avec les Stars – TF1

Vous aviez ainsi déjà pu découvrir une partie des 15 caméras de Tristan Carné remplacé à quelques reprises par Franck Brocqua.

Les 15 caméras sont complétées par deux autres, une caméra filaire « spare » donc de secours (utilisée aussi en direct par MyTF1) et une caméra HF qui tourne les images en coulisses pour Danse avec les stars, la suite. Les images de ces deux caméras arrivent dans le car régie, elles passent par l’ingénieur vision mais ne sont pas destinées au direct.

Danse avec les stars ce sont des danseurs sur une piste, quatre membres du jury sur le coté jardin de la piste, une Red Room où les couples de danseurs reçoivent les notes du jury. Il y a aussi petite salle d’attente avant d’entrer sur la piste située à coté de l’orchestre qui accompagne les artistes.

Il y a un animateur, Vincent Cerutti, souvent en solo près du jury ou parfois devant l’orchestre ou dos au public. Parfois il est accompagné de Sandrine Quétier venu le rejoindre.

Vous prenez en compte ces lieux et cette mécanique et vous allez alors comprendre le plan d’implantation des caméras par Tristan Carné.

Le voici reconstitué après ma visite du plateau :

Plan d’implantation des caméras de Danse avec les stars – TF1

Vous retrouvez sur ce plan (à agrandir en cliquant) la piste de danse, l’orchestre, la position du jury, la red room etc.

Comme vous le voyez une partie des caméras fait face à la piste de danse. Il y a des caméras lourdes (3), (4), (5) – la (5) est équipée d’un prompteur) – une grue (1) une Supertechno 50 Loumasystems avec un bras de 12 mètres. Deux portables (7) et (11) sont dans le même axe.

Voici une partie de ces caméras :

Le décor de Danse avec les Stars face à la piste de danse

Une autre vue de ces caméras face mais en présence d’une caméra supplémentaire la caméra steadicam (10) de Mathieu Caudroy :

Des caméras sur le plateau de Danse avec les stars – TF1

(Au premier plan à gauche, de dos, Florent Guiot, assistant de réalisation)

Ce cadreur steadicam réputé se partage entre le cinéma et la télévision avec Tristan Carné et Franck Brocqua. Nous avons déjà parlé de lui sur Media(s) un autre regard car il faisait déjà partie de l’équipe de Tristan Carné sur The voice (le dossier)Je vous avais alors déjà présenté une de ses bandes démo (à revoir dans cet article sur les caméras de The Voice)

Difficile de vous présenter en photo le steadicam puisque le principe de cette caméra stabilisée est justement d’être toujours en mouvement, de pouvoir se déplacer plus ou moins rapidement dans tout le décor avec une très grande stabilité. Tristan Carné l’utilise d’ailleurs souvent en plan séquence.

Voici deux autres photos du steadicam en action.

Le steadicam de Mathieu Caudroy en action sur le plateau de Danse avec les stars

La photo de droite me permet de vous présenter aussi Stéphane Bohée, premier assistant de réalisation et, de plus en plus souvent, réalisateur.

Coté machinerie il y a encore deux caméras robotisées, l’une placée au dessus de la piste de danse (13) et une autre plus originale encore (6) sous un rail travelling qui suit la piste de danse coté Cour jusque dans la red room où se trouve Sandrine Quétier. Ces deux machineries sont des « Paloteries » de chez Polyscope.

Voyez cette caméra travelling sous rail depuis la red room :

Dans la Red Room de Danse avec stars – TF1

A gauche un cadreur épaule avec sa caméra (12) mais si vous levez les yeux vous apercevez le rail courbe au dessus du décor. Ce rail courbe est le prolongement du rail droit (dans les deux vignettes) qui permet de réaliser des travellings le long de la piste face au jury. Tristan Carné utilise assez rarement cette caméra dans la red room mais souvent le long du rail droit. Il l’utilise en particulier avec le trophée Danse avec les stars en amorce, un trophée posé en hauteur (vignette du bas gauche). Ce trophée était matérialisé par un petit point bleu sur le plan du décor.

Les cadreurs de ces deux caméras robotisées sont installés à Cour au sol caché derrière le public. Ils sont à cotés des deux caméras (8) et (9) qui font face au jury et qui sont donc placées plus en hauteur. L’une des caméras réalise régulièrement un plan à 4 du jury quand la seconde passe d’un membre du jury à un autre selon qui parle.

Voici ces deux cadreurs dans la photo de gauche :

Des caméras dans le décor de Danse avec les stars – TF1 – Réalisation Tristan Carné

Les deux autres photos sont prises du coté opposé à Jardin. Vous y apercevez un cadreur portable (11) pendant les répétitions et sur la photo de droite la base de la grue et au fond, le cadreur portable (7) dans un angle de la piste. Ce cadreur accompagne aussi le déplacement des danseurs quand ils se rendent sur la red room.

Je vous invite aussi à regarder à nouveau juste devant la base de grue. Vous apercevez alors la pointeuse du cadreur steadicam. Face à un moniteur elle fait le point (la netteté de l’image) pendant les déplacements du cadreur.

On continue cette présentation avec une caméra dite Beauty sans cadreur qui permet un plan large du décor. Elle est cependant (souvent) utilisée au tout début de l’émission lors du premier plateau. Le cadreur de la caméra (12) de le Red Room monte alors la régler le temps de ce plateau :

Sandrine Quétier, Vincent Cerutti, répétitions de Danse avec les Stars – TF1

Il reste encore quelques caméras à vous présenter dont la caméra lourde (2) avec prompteur installée au milieu du public à jardin pour filmer les danseurs depuis ce coté mais aussi Vincent Cerutti quand il est à Cour dos au public ou les danseurs quand ils font face au jury.

Tout cela fait peut-être beaucoup d’informations en peu de temps. Il est vrai que 15 caméras cela fait beaucoup et qu’arrivé à cette étape de la présentation vous avez déjà un peu oublié le plan de caméras. Le voici alors dans une version illustrée pour vous aider à vous y retrouver :

Le plan de caméra de Danse avec les stars illustré – Réalisation : Tristan Carné

Vous retrouvez le plan de caméras mais aussi des exemples d’images réalisées avec ces différentes caméras. (Je vous conseille de l’agrandir).

Ces différents choix d’images essayent de vous montrer la variété des plans de ces caméras. Une caméra ce n’est pas qu’une image, qu’une valeur de plan.

Vous y retrouvez aussi la caméra portable supplémentaire (14) en arrière scène et parfois dans la pièce d’attente.

Voici pour résumer ces caméras :

  1. La grue
  2. La caméra lourde avec prompteur à jardin
  3. Une caméra lourde face à la piste de danse
  4. Une seconde caméra lourde face à la scène
  5. Une caméra face à la scène avec prompteur qui se déplace aussi parfois pour suivre Vincent Cerutti
  6. La caméra travelling à Cour
  7. La caméra épaule dans un angle de la piste coté Cour
  8. Une caméra  Cour face au jury
  9. La seconde caméra Cour face au jury
  10. Le steadicam
  11. La caméra épaule coté Jardin
  12. La caméra épaule dans la Red Room
  13. La caméra robotisée zénithale
  14. Une caméra épaule scène jardin
  15. La caméra beauty de face et surélevée
La caméra (5) peut bouger et quitter sa position pour certaines positions de Vincent Cerutti et Sandrine Quétier comme lors de cette répétition de la mécanique de l’émission : 

Répétitions de la mécanique animateurs de Danse avec les Stars – Vincent Cerutti / Sandrine Quétier

La caméra (5) avec prompteur, accompagnée à ses pieds d’un grand écran se déplace pour toujours faire face à Vincent Cerutti.

Les images de ces 15 caméras arrivent en permanence dans le car régie Euro Media France face à Tristan Carné qui doit choisir à chaque instant l’image de l’une d’entre elles. Il réalise ainsi l’émission

Le monitoring des 15 caméras de Tristan Carné – Danse avec les Stars – TF1

Je vous ai ajouté le numéro des caméras pas toujours très lisible sur l’image ou en dessous de l’image des caméras. Vous retrouverez bien sûr vous mêmes les images des caméras entre la (1) et la (9).

Au moment de la photo, certains cadreurs épaule ont posé leur caméra, par exemple les cadreurs des (12) et (14). Il s’agit d’un court moment de pause. De la même manière le steadicam (10), et ses 20 kgs, est posé sur son support. C’est pour cela qu’il « filme » des fauteuils du public sur cette photo!

Pour terminer cet article et vous laisser regarder désormais Danse avec les stars le samedi sur TF1 avec un tout autre regard, encore plus curieux je l’espère, voici un exemple de découpage de la réalisation de Tristan Carné réalisé à partir de captures d’écran. (La lecture de la séquence se fait de gauche à droite, de haut en bas. Les numéros indiqués sont encore une fois ceux des caméras qui réalisent ces images)  

Exemple de découpage de la réalisation de Danse avec les stars – Réalisation Tristan Carné – TF1

Emmanuel Moire et Fauve Hautot sont sur la piste de danse. Du haut de la scène, ils terminent, saluent le public sous les applaudissements des autres couples dans la Red Room. Gagneront-ils le trophée de l’émission, Tristan nous le montre en amorce avec la (6) tout en situant les danseurs dans le décor et en suivant leur arrivée aux cotés de Vincent Cerutti pour écouter le jury.

Les danseurs sont en place, la caméra (2) les filme.

Le jury donne son avis. Tristan Carné passe par un plan de coupe à la grue (1) pour laisser quelques secondes au cadreur de la (8) pour qu’il passe d’un gros plan de Shy’m à un gros plan de Jean-Marc qui donne maintenant son avis.

Vincent Cerutti s’adresse aux téléspectateurs via la caméra (5), c’est aussi à eux de voter comme l’indique le bandeau sur l’image de la caméra (7) qui accompagne le déplacement des deux danseurs vers la Red Room.

La caméra (12) prend le relais pour filmer les deux danseurs avec Sandrine Quétier puis les deux seuls danseurs seuls dans une image multifenêtres truquée par Julian Gutierrez où l’on aperçoit les deux danseurs et le jury qui donne ses notes…

A vous aussi désormais de vous faire votre propre découpage de la réalisation de l’émission chaque samedi soir sur TF1. Les moyens techniques pourraient encore évoluer jusqu’à la finale de l’émission.

Des caméras, des images et des hommes (et femmes) : Voici le nom des cadreurs en action ce samedi là lors de mon passage sur le plateau  (et leurs remplaçants certains samedis soir)

  1. Hervé Duflot : Grue
  2. Sophie Micheneau
  3. Alexandre Janiaud
  4. Eric Sissung / Pierre Henri Esteoulle
  5. Casimir Fruhauf
  6. Mathieu Bernier / Denis Boursac
  7. Mohamed Koulla
  8. Wilson Ladeiro
  9. Nicolas Dequin
  10. Mathieu Caudroy stead
  11. Lionel Azam / Olivier Braunstein
  12. Philippe De Zertucha / Thomas Babinet
  13. Jérôme Mathieu / Jimmy Fanchette
  14. Eric Foucard


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






4 commentaires


  1. rach

    Un article très complet.

    J’aimerais juste savoir comment est-ce qu’on passe d’une caméra à l’autre ?
    C’est automatique ou c’est fait « à la main » ?

    J’imagine que rien n’est improvisé, que le réal sait à l’avance quel caméra va filmer à telle instant et que le basculement d’une caméra à l’autre est « programmé » à l’avance et synchronisé à la bande sonore (lors d’un numéro de danse).


    • Rach,

      Je vais essayer de trouver le moyen d’expliquer de façon concrète la réalisation multicam dans de prochains articles.

      Tout est toujours fait à la main.

      Le réalisateur a devant lui les images de chacune des caméras. Il « commute » et passe d’une caméra à une autre à volonté, selon ses idées, son inspiration pour réaliser l’émission. Il doit aussi s’adapter à ce qui se passe et qui n’est pas toujours prévisible avec précision. Quand un danseur de Danse avec les stars va faire la bise à sa maman, ce n’est pas prévu, le réalisateur voit quel cadreur peut lui permettre de nous montrer l’image et la passe à l’antenne en direct.

      Lors des répétitions, le réalisateur a cependant imaginé les bases de sa réalisation avec ses cadreurs et sa scripte. Les cadreurs ont proposé des images selon les moments d’une danse, d’une chanson, d’un talk show. Le réalisateur leur a aussi donné des consignes, toi tu suis bidule, toi tu fais le gros plan de machin, on commence avec le steadicam etc.

      Les cadreurs ont mémorisé ces informations testées pendant les répétitions. La scripte a aussi pris des notes et va raconter le titre, la musique pendant le tournage. Elle rappelle au réalisateur, aux cadreurs, à l’équipe ce qui va se passer et donne des tops, son chronomètre à la main. « Attention, ils vont se séparer »… Attention solo du trompettiste etc.

      A l’inverse il y a des réalisateurs qui ne donnent pas de consigne à leur réalisateur, ils ne les préviennent même pas quand il les passe à l’image. Ce sont les cadreurs qui proposent des images et il pioche dedans en permanence.

      J’essayerai d’y revenir avec des exemples concrets prochainement.


      • rach

        Merci pour ces précisions.

        J’avoue que je ne m’y connais pas trop (je suis étudiante dans un domaine très éloigné de l’audiovisuel) mais c’est quelque chose qui m’interesse.

        Je pensais que la réalisation était beaucoup plus millimétrée que ca. Par exemple, à l’eurovision, la réalisation d’une chanson est identique en demi-finale et en finale. C’est la même caméra qui filme avec le même cadrage, le même mouvement au même moment et durant le même intervalle de temps (sauf quelques exceptions). J’ai toujours cru que c’était la même chose pour toutes les émissions mais ca doit dépendre du réalisateur, du programme…


        • Merci pour vos remarques,

          Cela m’invite à continuer à vous expliquer tous ces métiers et pratiques.

          Vous faites référence à l’Eurovision et il est vrai que parfois il y a des très nombreuses répétitions et que la réalisation devient très précise calée pour chaque séquence mais cela reste manuel.

          Il y a des mouvements parfois qui sont toujours les mêmes, quand ils proviennent de caméras robotisées (je vous renvoie aux articles sur BFM TV et un récent sur la météo à France2). J’expliquai comment des mouvements de caméras, des valeurs de plans sont préprogrammées et peut être rappelées, jouées de façon identique à chaque fois.

          Par ailleurs, si vous regardez des jeux, vous verrez qu’il y a souvent des mêmes mouvements de caméras aux mêmes moments, cela fait partie de la mécanique du jeu, de sa charte.

          Même actuellement sur Danse avec les stars, vous pourrez constater que lors de l’annonce des notes artistiques, techniques, on voit souvent les mêmes types d’image, c’est défini à l’avance mais toujours réalisé manuellement en direct!

          Enfin ravi d’en savoir régulièrement plus sur le parcours, le profil des lecteurs toujours plus nombreux.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *