Coulisses des émissions

30 novembre 2012

J-7 avant le Téléthon 2012 – Pour tout savoir des dispositifs France Télévisions

Vendredi 7 décembre, à 18h40, Place de la Concorde, débutera le Téléthon 2012. Une prise d’antenne depuis la nouveauté de cette 26ème édition, le bus itinérant du Téléthon. Un bus au coeur d’un vaste dispositif technique à travers la France avec ses multiples cars régies, des défis en mer, à la montagne, à Paris, au nord, au sud et dans les îles.

Pendant les 30 heures du Téléthon il y aura aussi bien sûr les deux primes time sur France 3 et France 2 réalisés par Tristan Carné, cette année depuis le plateau 2 (900 m2) du Studio 107, les directs de France 4 depuis le plateau 5 réalisés par Corentin Son (Mise à Jour 07/12/12 et non Nicolas Druet comme annoncé dans le dossier de presse) mais aussi d’autres évènements et dispositifs à travers la France.

Il y a quelques jours, Media(s) un autre regard vous faisait partager la dernière réunion éditoriale générale du Téléthon. Depuis les équipes ont finalisé leur conducteur, les derniers repérages techniques ont été réalisés. Les dispositifs techniques sont définis et les premières installations ont déjà commencé.

Ainsi, depuis lundi, le décor du plateau principal, proche de celui de l’édition passée et créé par Olivier Illouz (A lire aussi : La construction du décor 2011) est en cours de montage, la lumière de Frédéric Dorieux en cours d’installation. Tout doit être prêt pour les premières répétitions mercredi prochain.

De la même manière le bus technique de réalisation, celui qui suivra en permanence le bus « plateau » du Téléthon est en cours d’équipement chez AMP Visual TV. La décoration du bus principal commencera lundi prochain.

Présentation des dispositifs du Téléthon 2012

Le bus du Téléthon :

Un bus itinérant nous fera visiter Paris vendredi soir et samedi jusqu’en fin d’après-midi.

Samedi, jusqu’au prime time final, il sera au centre du dispositif. A la réalisation : Jean Maurice Ooghe que vous connaissez aussi pour sa réalisation du Tour de France. Il était déjà aussi l’an passé le réalisateur des images du bateau du Téléthon.

Plusieurs particularités : Le bus émettra en direct pendant ses déplacements grâce au survol d’un avion. Il réalisera quelques arrêts avec des animations dans différents quartiers de Paris que je vous ai indiqués dans le précédent article. Pendant une durée plus longue, il s’arrêtera pour des « plateaux » comme à la piscine Joséphine Baker et à l’Opéra Garnier. Lors des ces plateaux, une station satellite complétera et/ou prendra le relais de l’avion pour la diffusion des images vers la Régie C à France 2.

Le car « décor » sera équipé en permanence de cinq caméras dont trois caméras remote et deux caméras portables dont une pouvant sortir du bus pour réaliser des plateaux pendant les arrêts. Trois caméras suivront et précéderont aussi le bus sur des motos. Par ailleurs deux équipes AMP Visual TV passeront la journée de samedi à équiper et désinstaller des caméras supplémentaires sur les plateaux  comme l’opéra Garnier. Lors de certaines émissions de la journée, Jean Maurice Ooghe disposera alors ainsi de 14 caméras.

La réalisation sera en permanence effectuée depuis un second bus technique en cours d’équipement chez AMP Visual TV.

Le bus technique de réalisation et de production qui accompagnera le bus du Téléthon 2012 (en cours d’équipement chez AMP Visual TV)

Dans ce car Jean Maurice Ooghe recevra donc via des liaisons HF les images, le son, les données… des caméras installées dans le car « plateau », des caméras moto mais aussi, via un raccordement filaire, les caméras complémentaires des plateaux de tournage.

La conception et l’organisation du bus est donc assez différente de celle de Lolly the Bus, le bus France Télévisions pour les Jeux Olympiques à Londres (article), un bus qui vous a marqué puisque certains commentaires récents sur Media(s) un autre regard en parlent encore. Louise Ekland était aux commandes de ce bus, on la retrouve pendant le Téléthon mais en Corse.

Les défis corsés : les défis des chercheurs en Corse

Encouragés par Louise Ekland, de jeunes chercheurs de l’AFM vont tenter de réaliser différents défis physiques pendant les deux jours du Téléthon.

A la réalisation de ces défis : Manu Carriau qui disposera du car Régie H AMP Visual TV avec 5 caméras dont deux filaires, deux HF et une troisième HF sur un drône des Productions du Colibri.

Mais voilà, ces chercheurs ne sont pas au courant de ce qui les attend et c’est d’ailleurs peut-être mieux ainsi!

Vous raconter le dispositif technique et surtout ses difficultés techniques leur donnerait trop d’indices. Je vais donc plutôt essayer de vous raconter, après le Téléthon, les coulisses de ce qui se sera passé pendant les directs. De plus, selon les conditions météo, les activités et lieux de tournage pourraient être modifiées au dernier moment.

Par contre je ne trahirai aucun secret en rappelant que la Corce c’est la mer et la montagne !

Sur la route du Nord : La caravane du Téléthon :

Pendant les 30 heures du Téléthon, une caravane va se balader à travers le Nord. Bruno Guillon sera chargé de la partie animation, Didier Fraisse de la partie réalisation.

La caravane ne sera pas pré-équipée de caméras robotisées mais Didier Fraisse et les équipes de France Télévisions accompagneront la Caravane avec le car D4 France Télévisions.

Didier Fraisse disposera de 4 caméras dont deux portables, d’une caméra HF et d’une paluche. Une caméra ENG complétera le dispositif.

Qui dit caravane dit caravane ! Quoi, ce n’est pas clair ? ! J’essaye à nouveau : Qui dit caravane itinérante dit caravane de véhicules pour l’accompagner : le car régie, un car énergie Lumex pour l’énergie, un car Globecast pour la transmission des signaux…

Peu de lumière embarquée puisque l’équipe de France Télévision ne se chargera que de la lumière d’appoint pour l’animateur et ses invités. La lumière du lieu public dans chaque ville sera assurée par celle-ci, en tout c’est prévu ainsi!

Mardi prochain, la caravane ira saluer les équipes du Téléthon à l’AFM avant de passer le lendemain à France Télévisions pour la préparation de son équipement technique. Dès jeudi début du trajet vers le nord avant un premier direct un peu après 19h vendredi lors du premier direct du Téléthon.

Expédition Vercors : Le Téléthon dans le Vercors :

Bonne nouvelle pour nous téléspectateurs, le magnifique paysage du Vercors devrait être recouvert de neige. Moins bonne nouvelle pour les équipes techniques car le défi va être encore un peu plus compliqué. On nous annonçait dans le dossier de presse des sensations fortes garanties pour un enfant malade, cela devrait être le cas, et pas que pour lui!

Le cahier des charges du dossier de production de cette expédition est d’ailleurs le seul à préciser que les véhicules doivent être équipés de chaînes et de pneus neige !

Parmi ces véhicules, un véhicule de réalisation/Diffusion Globecast et ses 3 caméras. Une quatrième caméra ENG complétera le dispositif pour des images d’illustration. A la réalisation, Antoine Slodre.

Avec ce car régie/diffusion, un véhicule d’accompagnement, un véhicule lumière, un groupe électrogène Lumex insonorisé et des véhicules techniciens…

3 caméras mais aussi huit micros mains dont un pour Sophie Jovillard (Echappée Belle sur France 5) et Nicolas Vanier, l’expert de l’expédition. Mais « pas de micro « Madonna » » précise le document ! Tiens, va falloir que je demande ce que c’est qu’un micro Madonna !

Comme dans tous les lieux de défis l’animatrice devra pouvoir entendre ceux qui lui parlent depuis Paris. Elle sera donc équipée d’une oreillette. Elle recevra le son N-1 via le car satellite de réalisation.

De plus, pour la bonne coordination de chaque défi et duplex, les équipes de production sur place et à Paris (en régie C à France Télévisions ou au 107) doivent pouvoir être en contact.

Originalité pour ce défi au coeur de la nature, les équipes de production devront peut-être passer par des téléphones satellite (Immarsat) pour rester en contact avec la production à Paris ! Mais que fait Free ?! Si t’as Immarsat t’as tout compris mais t’as aussi de l’argent !

Le dossier de production de ce défi en 26 pages détaille pour chacune des séquences le matériel nécessaire, l’emplacement de chaque car, le lieu de tournage, l’heure de Montée Sat et de Descente Sat (le début et la fin de la transmission satellite réservé pour chaque séquence, en moyenne 1h par séquence). Cela peut paraître long pour certaines séquences à l’antenne pendant quelques minutes mais il faut tenir compte des essais, des tests techniques à chaque fois et même si le conducteur, le programme, de chaque émission est défini de façon précise, des retards ou des inversions de séquences sont toujours possibles.

L’intérieur du bus de réalisation et d’accompagnement du Bus du Téléthon 2012 (en cours d’équipement chez AMP Visual TV)

Les centres de promesses :

Il y aura quatre centre de promesses à travers la France, trois en métropole : Dreux, Moissac et Nice et un outremer à Saint Pierre de la Réunion.

Le dispositif technique sera à peu près le même dans chacune de ces villes.

A chaque fois un car régie avec six ou sept caméras. Les cars seront ceux de la Filière Moyens de production de France Télévisions. (Dreux : Car Lille – Réalisation David Celerse / Nice : Car Marseille – réalisation : Michel Hassan / Moissac : Car Toulouse – Réalisation Thierry Druine / St Pierre de la Réunion : Car Réunion 1ère – Réalisation : Jean-François Verzele)

Parmi les caméras, à chaque fois une caméra HF. A Nice, le car étant assez distant du lieu des défis, une seconde caméra HF sera utilisée. A Moissac il y aura par ailleurs un Steadicam, plus pratique pour une réalisation en mouvement dans une rue pavée.

Selon les villes, les mairies se chargent de l’éclairage général du lieu des défis ainsi que des monuments historiques de la ville. Les équipes France Télévisions complétent cependant avec des moyens assez importants pour éclairer les animations et intervenants. La lumière sera alors réalisée à chaque fois par le chef électro France Télévisions.

La marche des maladies rares :

Comme chaque année, l’AFM organise une marche très festive avec animations pour les enfants malades, les familles et les chercheurs. Samedi, à deux occasions, le Téléthon sera en direct de la Marche grâce au car HF2 D2 de France Télévisions. Il s’agit comme pour le défi dans le Vercors d’un car de réalisation et de diffusion par satellite, un car utilisé initialement pour des duplex dans les journaux.

A la réalisation Ted Tarricone. A sa disposition trois caméras pour filmer les interviews des chercheurs et familles. Dans un premier temps, aux alentours de 15h30 et 16h (15h44 si j’en crois le conducteur) le car ira à la rencontre de la Marche Boulevard Sébastopol à Paris. Un peu plus tard, après 17h, deuxième rendez-vous de direct mais cette fois-ci à Bastille.

Lors de ces deux interventions, la marche sera en duplex avec le bus du Téléthon. Pour faciliter ce duplex comme tous les autres pendant ce samedi mais aussi dès vendredi avant le prime time, c’est la Régie C qui sera au coeur du système.

La régie C à France Télévisions  (et le plateau à France Télévisions)

La régie C à France Télévisions (Jeux Olympiques de Londres, La Grande Librairie) sera cette année encore centrale pendant le Téléthon.

De manière traditionnelle, elle va permettre à David Montagne de réaliser La nuit est à nous en direct du plateau C France Télévisions (Décor Agnès Coquillay, présentation Elyas Akhoun et Anna Reinhardt)

Elle va aussi permettre à Lionel Ferreira de réaliser l’émission d’ouverture du samedi à 7h présentée par Sophie Davant depuis le même plateau mais avec un second décor. Les équipes déco changeront le décor pendant la nuit Outremer diffusée sur France 2 et 1ère Outremer de 2h30 à 6h55. Les antennes de Outremer 1ère se passeront alors le relais entre elles.

La régie C a aussi un autre rôle particulièrement important. En liaison permanente avec le nodal France 2 elle va jouer le rôle de régie centrale du Téléthon. En effet, c’est elle qui va centraliser toutes les sources extérieur comme les images des centres de promesses, les défis etc et les habiller, les mélanger avec les autres sources. Ce sera notamment le cas au moment de tous les duplex entre le bus et les autres lieux en France. C’est la régie C qui mélangera ces images et qui enverra tous les sons et images nécessaires à chacun des lieux. Le dispositif est assez complexe pour mériter un article à part dans les prochains jours.

Sachez que le car régie au 107 assurera aussi ce rôle de régie centrale pendant les directs sur ses plateaux.

Enfin, un plateau de secours, une sorte de centre de promesses sera installé au foyer de France 2 en cas de souci technique, de coupure de liaison avec le bus, par exemple. Un animateur sera prêt à « bondir » pour prendre l’antenne si nécessaire.

Un grand merci à tous ceux qui m’ont apporté des informations et des explications pour cet article et, en particulier, à la production, à Laurence Fridricci, Jean-Christophe Giudicelli, Dominique Hubert, Charles Pham, Patrick Simon, Anne Souche, Alain Taieb, R-Alexandre Tsotsoulis…

Il y a encore beaucoup à dire… C’est à suivre lors des prochains jours, avant, pendant et après le Téléthon sur Media(s) un autre regard.

Les autres articles du Téléthon :
– Une réunion générale de préparation du Téléthon 2012
– Duplex, plateaux, la coordination de production du Téléthon
– Le Bus du Téléthon, interview de Jean Maurice Ooghe, réalisateur
– Les prime time du Téléthon – Décor et réalisation de Tristan Carné
– Dans les coulisses du Bus du Téléthon – Explications et photos inédites


Media(s) un autre regard est en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

La production TV qui inspire les autres formes de rencontres avec le public?  Retrouvez les nouvelles activités – Interventions, Conseil, formation… – de l’auteur sur Emmanuel Matt Accompagnement et sur les réseaux sociaux : Twitter @EmmanuelMatt et sur Facebook   

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






2 commentaires


  1. Vincenté

    Hello Emmanuel, super dossier comme d’hab….le micro Madonna, c’est les micros tour de cou ou de tête….très fin, et pouvant être couleur chaire.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *