Genres

5 décembre 2012

La France a un incroyable Talent sur M6 : Mika, régisseur, chorégraphe du spectacle en coulisses

Prelight / encodage (réglage) lumière alors que se poursuit la construction du décor de La France a un incroyable Talent - Fremantle Media France / M6

Il vient de superviser la construction du décor des directs de la France a un incroyable Talent produite par Fremantle Media France pour M6. (Photos inédites) Depuis leur présélection, il accompagne les candidats pour qu’ils puissent réaliser au mieux leurs numéros sur un plateau TV. Rencontre avec Michael Garzoli, régisseur général

Attention, cet article contient des anecdotes de tournage! « La grande évasion des membres du jury » vous connaissiez? Il nous l’explique… 

A la télévision, il y a deux régies : une régie matérielle, souvent un car régie et il y a une régie « humaine », une équipe régie. Présentation de l’une de ces équipes, celle que vous apercevez régulièrement dans les images des coulisses de la France a un Incroyable Talent ( #LFAUIT) sur M6.



Après une série d’articles sur les coulisses du tournage des auditions :
- Les coulisses de la France a un incroyable talent en 5 photos
- Balade dans les coulisses des auditions de La France a un incroyable talent
- La réalisation de La France a un incroyable talent par Franck Broqua 
… Et une interview de Déborah Huet, productrice de l’émission, place aux directs de La France A Un Incroyable Talent dès ce mercredi soir sur M6.

« Arrivé aux demi-finales c’est moins compliqué car il y a moins de candidats mais c’est plus compliqué car on est en direct. C’est la surprise tous les ans » Voici le constat que faisait Michael Garzoli (Mika) quelques jours avant le début des demi-finales en direct sur M6.

Le voici, il y a quelques mois dans les coulisses des auditions de La France a un incroyable Talent. Il est à droite sur la photo, à coté d’Hacène Amadj, 1er assistant de réalisation.

Michael (Mika) Garzoli – Régisseur général de La France a un incroyable Talent

Déjà, pendant les auditions, Mika avait cumulé plusieurs fonctions, celle de régisseur général de façon classique mais aussi d’autres métiers dus à l’originalité du programme : c’est un spectacle télévisuel.

Il s’agit pour lui et son équipe de préparer un plateau télé avec son décor, sa lumière, ses caméras, dans une salle de spectacle pas vraiment adaptée ni à un tournage télé ni à un spectacle aussi varié pendant les auditions, puis dans un studio de télévision qui n’est pas toujours assez haut pour des numéros aériens et pas toujours habitué à recevoir certains numéros.

Il s’agit aussi pour lui de trouver avec les candidats les meilleures solutions, les compromis parfois pour leur permettre d’effectuer leur meilleur numéro dans des conditions artistiques et de sécurité idéales.

Arrêtons-nous quelques instants sur le rôle d’un régisseur général à la télévision :

Le régisseur général :
Il s’occupe de tout ce qui gravite autour d’un plateau : La logistique, la partie technique mais aussi « le confort des équipes de production et des équipes techniques ». Pendant le montage technique il est le lien entre tous les corps de métier et le relais avec la production.

J’ai aussi demandé à Mika comment il définissait son poste par rapport à celui d’un chargé de production : «Le chargé de production va s’impliquer sur toute la partie administrative à proprement parler, il va prendre le relais sur les bons de commande, sur certains devis, il va faire le suivi d’embauche des différentes personnes qui vont intervenir.

Le métier de régisseur est plus axé sur le terrain. C’est plus technique même si les métiers se croisent parfois notamment pour certaines autorisations et demandes administratives et pour les relations avec les autorités sur certains tournages.

Deux métiers, des voies parallèles qui se croisent à certains moments ! (Deux parallèles qui se croisent??? La géométrie moderne, ce n’est plus ce que c’était! Mais on a tous bien compris! ) 

Le cœur du métier de la régie c’est la technique. »

La construction du décor de La France a un incroyable talent en trois étapes

La définition du métier de régisseur sur la France a un Incroyable Talent est un peu différente du fait de spécificités techniques liés à la variété des numéros des candidats et à leur nombre notamment pendant les auditions : plus de 600 personnes pour 130 numéros en 5 jours.

Ainsi, Michael est entouré d’une équipe assez importante dont Morgan Gaultier qui est régisseur général logistique. Il gère la logistique pour tous les intervenants, techniciens et artistes de l’émission. Pendant les tournages, il a aussi à l’œil les membres du jury, j’y reviendrai !

A leurs cotés notamment deux assistants régie : Aurélien Rollot et Arnaud Jardin

Pour gérer tous les accessoires, toutes les installations sur la scène, un Régisseur Scène : Tomy Tomasevic (dont nous avons déjà parlé à plusieurs reprises sur Media(s) un autre regard. Il a travaillé à mes cotés dans ma précédente vie de Directeur de Production)

Tomy Tomasevic, (Le + grand avec un casque sur la tête) et d’autres régisseurs en action – Les auditions de La France a un incroyable Talent / Fremantle / M6

Dans l’équipe régie, on peut aussi citer Laurent Guerout, accessoiriste. (Il participe aussi à d’autres émissions importantes comme Masterchef)

En effet, comme Déborah Huet l’expliquait dans son interview, il y a une évolution entre les auditions pendant lesquelles les candidats viennent avec leur numéro, leur visuel et les demi-finales en direct.

Ainsi, pendant les auditions, les candidats entrent sur scène et réalisent leur numéro pendant moins de deux minutes trente secondes. Les équipes techniques de réalisation, à la lumière et au son s’adaptent en direct. (Des balances son et des tests d’installation techniques sont possibles le matin pour certains numéros)

Dès le premier direct de ce mercredi soir, dès les demi-finales, les candidats répètent le mardi puis participent à une filée le mercredi avant chaque direct. Le contexte est bien différent.

Depuis que les équipes de production et de réalisation ont pris connaissance du choix des finalistes par le jury en septembre, elles travaillent avec les candidats pour créer un visuel télé autour de leur numéro. C’est notamment le rôle de l’accessoiriste.

Le métier de régisseur général sur la France a un incroyable talent est aussi un peu différent car il s’agit aussi d’apprendre de nouveaux métiers et de faire appel à des corps de métier inhabituels à la télévision. Géraldine, la fameuse est par exemple présente avec ses équipes dès qu’il est question de pyrotechnie.

Il s’agit parfois de créer des piscines extérieures avec plusieurs dizaines de milliers de m3 d’eau mais aussi de créer à La Plaine St Denis une piste d’équitation éphémère. Cette année, un tapis de danse Marley est prévu pour recouvrir les 100 m2 du sol du décor lors de la prestation d’un danseur classique.

Pendant la construction du décor des directs de La France a un incroyable talent – Fremantle Media France / M6

Il y a aussi les numéros aériens qui nécessitent des installations particulières et impliquent le respect de règles de sécurité.

Pas toujours simple de les faire appliquer, « certains artistes sont très susceptibles sur leur mode de fonctionnement. Beaucoup n’acceptent pas de sécurisation car ils considèrent que ce serait trahir leur art. »

Mika fait donc preuve de persuasion et appel à des sociétés spécialisées qui fournissent du matériel professionnel, comme Sylev qui fournit des moteurs à câble de levage. Lors de la sélection pour les auditions, Mika refuse tous les candidats qui arrivent avec leur propre système d’accroche qui ne serait pas jugé professionnel.

Quand il s’agit de numéros en extérieur et en hauteur comme ceux des funambules, la production est alors à l’écoute des remarques et et propositions des artistes habitués à travailler toute l’année en extérieur, malgré le vent, la pluie et le froid. « On travaille alors en compensation » pour la partie sécurité. La production fait ainsi parfois intervenir la Sécurité Civile.

Pour Mika, le grand moment de suspens a lieu à la fin des auditions, au moment de la sortie du jury et des équipes de M6 de la réunion finale de sélection des candidats pour les demi-finales. « C’est la roulette russe! ». Il découvre alors la complexité ou pas des trente numéros sélectionnés pour les directs.

Une année, des motards avaient proposé un numéro de roue de la mort pendant les auditions. (Des motards roulent à travers une boule métallique). Il avait alors déjà fallu casser un bout du décor pour faire entrer et sortir la boule pendant les auditions. Mika ne tenait pas plus que cela au retour de ce tour compliqué en demi-finale en direct. La décision finale du jury avait semble-t-il pris du temps mais il se souvient encore de la sortie du responsable du programme d’alors à M6 qui, avec un grand sourire et lui faisant une tape sur l’épaule, lui a annoncé : « C’est moche pour toi, tu as la Roue en demi-finale! »

Ce souvenir le fait encore sourire. Il nous explique d’ailleurs aussi que ces difficultés font aussi les charmes et le coté excitant de son métier. Il est toujours intéressant de trouver des solutions à certaines difficultés.

Chaque saisons, la dernière demi-finale est aussi « La Grande Surprise » pour l’équipe régie. Il leur restera alors moins d’une semaine pour préparer et accueillir les numéros des quatre derniers sélectionnés pour la Finale. Mika nous explique : « Cela se passe comme cela : annonce des résultats en fin d’émission, générique et on se retrouve avec les artistes en coulisses : Alors qu’est ce vous faites en finale ? ! S’ils veulent sauter de l’immeuble à coté du plateau, tu sais qu’il te reste moins d’une semaine pour les convaincre de faire autrement et surtout leur proposer une alternative viable pour eux artistiquement et pour la prod. en terme technique et de sécurité.

C’est là que je sors de mon rôle habituel de régisseur en ayant force de proposition. Je dois m’organiser pour qu’ils puissent réaliser leur numéro et en même temps arriver à contenter la lumière et la réalisation. Cela s’apprend avec l’expérience. Franck (Broqua, le réalisateur) sait être patient et à l’écoute. Je m’entends aussi bien avec l’équipe lumière et avec Frédéric Dorieux. »

Mika, ses équipes régie ainsi que les équipes de production, de réalisation travaillent ensemble depuis près de 7 ans. Ils ont désormais leurs habitudes et s’entendent bien. Chacun sait ce qu’il a à faire pendant la préparation, les répétitions, les tournages notamment en direct. Tous les bras sont les bienvenus quand il y a moins de trois minutes pour désinstaller et installer un numéro. Il est possible d’installer un numéro particulièrement compliqué juste après la publicité qui dure sept minutes. Mais, comme me le fait remarquer Mika, il n’y a pas toujours assez de coupures pub par rapport au nombre de difficultés d’un direct.

Il faut alors trouver des compromis sur le conducteur. « Déborah Huet laisse beaucoup de latitude à ses équipes. On peut lui faire des propositions, elle n’est pas fermée sur ses certitudes, Si quelqu’un dont ce n’est pas le métier a une bonne idée, elle l’écoute, l’assimile, et reconnait que cette personne a eu une bonne idée, ce qui arrive assez peu souvent ailleurs. » (Oh que je confirme!)  

Prelight / encodage (réglage) lumière alors que se poursuit la construction du décor de La France a un incroyable Talent – Fremantle Media France / M6

Certains régisseurs ont aussi parfois un métier, un rôle pendant la préparation et un autre pendant les tournages. Ainsi, Morgan Gaultier régisseur logistique avant les directs se transforme en superviseur des membres du jury!

Les trois membres du jury n’ont aucune demande inconsidérée (j’en connais d’autres…) me précise tout de suite Mika.

Mais tout de même… « Il faut leur courir après pour qu’ils soient en place à l’heure » Jurés homme ou jurée femme ? « Les tords sont partagés, je dirais ! . Tout le monde s’entend tellement bien qu’on rit beaucoup en coulisses et le temps passe »

Qu’en est-il alors au moment des coupures pub ? « C’est la grande évasion, Et généralement ils ont l’habitude de tous partir dans une direction différente. Il y a donc toujours un régisseur qui suit les membres du jury. Le grand jeu de Gilbert c’est d’essayer de nous semer. Mais tout va bien, ils reviennent en place en temps et en heure. »!

Puisqu’il est toujours possible d’apporter des idées, Mika a « apporté sa petite patte » dans l’émission en proposant l’utilisation de GoPro sur certains numéros. Elles sont utilisées en ENG pendant les auditions et associées à un module HF pendant les directs. (La nouvelle génération de GoPro serait particulièrement performante en HF… A voir lors des prochains directs)

« Quand j’ai proposé ces Gopro, on m’a répondu : C’est une très bonne idée, par contre tu t’en occupes. Tu prends tes caméras, tu vois avec les candidats et tu choisis où les placer. J’ai une liberté totale sur mes axes. Cela fait toujours plaisir ensuite, quand je vois deux trois plans à la Gopro au montage des Auditions. Cela me permet de sortir du carcan classique de régisseur, de pouvoir apprendre »

Voici pour cet aperçu d’un rôle de régisseur général dans une configuration un peu spéciale. Un aperçu que j’espère vous compléter prochainement en assistant et vous faisant vivre les coulisses d’un prochain direct.

Merci à Mika et à Fremantle Media pour leur confiance et les illustrations de la construction du décor 2012 (Conception Olivier Illouz). 


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






2 commentaires


  1. Rabillard

    J’ai déjà entendu le nom de Mika, je sais que c’est un des meilleurs dans le domaine. Où peut on le contacter ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>