Genres

9 janvier 2013

La fête de la chanson française sur France 3, J-2 : Avant goût du décor de Stéfanie Jarre

La maquette Volume du décor de la fête de la chanson française sur France 3 - Conception Stéfanie Jarre

Et oui, c’est bien notamment à partir d’une maquette-volume en carton plume que je vous propose pour vous donner en avant-première une idée du décor de La Fête de la chanson française en direct du Zénith vendredi 11 janvier sur France 3. Cette très utile maquette aux proportions du décor n’est pas la seule originalité de ce décor exceptionnel.

Vendredi, et c’est assez rare pour être souligné, France 3 et ses 40 ans nous propose un divertissement en direct : La fête de la chanson française. Préparez vos plateaux télé car la fin de l’émission est programmée à 0h15! Et on sait ce que cela veut dire pour un direct!

De nombreux artistes français sont attendus en direct du Zénith de Paris pour cette production et animation Danièla Lumbroso (Degel Prod avec la participation de France Télévisions). Une réalisation de Didier Froehly et un décor de Stéfanie Jarre mis en lumière par Philippe Bertrand.

La maquette Volume du décor de la fête de la chanson française sur France 3 - Conception Stéfanie Jarre

La maquette Volume du décor de la fête de la chanson française sur France 3 – Conception Stéfanie Jarre

Une maquette en carton, mais vous n’y pensez pas! A l’heure du numérique, des images en 3D, de la réalité augmentée…

Et bien pourtant la réalisation d’une maquette volume du décor de La fête de la chanson française reste une bonne méthode, complémentaire à un travail numérique.

En effet, cette maquette présente aux proportions exactes l’architecture du décor.

On y voit les volumes, les différents niveaux de la scène, les différents espaces, les ajouts des écrans-totem et, modélisés par des figurines, les intervenants de l’émission.

Pourquoi une maquette et non pas des images de synthèse à partir d’une modélisation en 3D qui peut désormais être précise et dans laquelle on peut même recréer avec réalisme des effets de lumière, de reflets?

Et bien tout d’abord car jamais un producteur ou un réalisateur n’a ressenti de décalage entre la vue de la maquette et, plus tard, la réalité du décor construit sur un plateau, comme me l’a expliqué Stéfanie Jarre à qui l’on doit de nombreux décors à la télévision (les émissions de Michel Drucker, La Grande Librairie spéciale…) et au théâtre.

En effet, la maquette présente les proportions exactes du décor, les distances, les hauteurs. On peut la regarder sous tous les angles, de face, de profil, en hauteur comme si on l’observait avec une caméra sur grue. Pour reproduire l’effet Grand Angle d’une caméra, il suffit d’en prendre une photo ou une vidéo même avec un smartphone comme un Iphone. Il n’y a jamais de mauvaise surprise au moment de la découverte du décor final.

Il est possible de modifier la maquette, de faire rapidement des simulations, d’éloigner ou approcher un élément du décor, de jouer sur sa hauteur, sa largeur ce qui est beaucoup plus difficile sur une maquette numérique.

En effet, tous ceux qui ont déjà demandé des modifications sur un décor présenté par quelques vues numériques savent le temps qu’il faut (sans parler du budget) pour obtenir une nouvelle série de calculs, d’autres valeurs de plans. On se demande même parfois si les décorateurs n’en rajoutent pas sur le temps de calcul nécessaire, sur le temps de travail du graphiste pour qu’on évite de leur demander de nouvelles sorties, de nouvelles modifications!

Par ailleurs, il semble que le décalage entre la vision d’un décor sur la base d’images de synthèse et la réalité finale sera plus important que partant d’une maquette. Parfois les proportions n’ont pas tout à fait été respectées sur la modélisation en 3D, parfois apparaissent des brillances supérieures à ce qu’elles seront dans la réalité… Par ailleurs, face à une image 3D d’un décor, chacun se fait sa propre idée du résultat final. Il peut alors y avoir des décalages importants au moment de la découverte du décor construit surtout quand il n’est pas toujours encore totalement éclairé.

Il ne faut pas oublier aussi que certains « professionnels de la profession » ont du mal à imaginer le résultat final à partir d’images de synthèse. Par contre, dans les musées, les expositions, les maquettes de bâtiments ou d’objets sont toujours très parlantes pour chacun d’entre nous.

La création de modélisation 3D et de techniques de maquettes à priori plus anciennes restent très complémentaires d’autant plus que la seconde méthode est moins coûteuse et tout aussi efficace.

Nous avons souvent la mémoire courte mais il y a quelques années encore alors que les technologiques numériques n’étaient pas aussi évoluées qu’aujoud’hui, les maquettes de décor pouvaient même permettre de réaliser des trucages innovants et notamment d’agrandir un décor sur sa hauteur.

Stéfanie Jarre présente le décor de Star 90 version Studio Gabriel (Ph. Patrick Roncen)

Stéfanie Jarre présente le décor de Star 90 version Studio Gabriel (Ph. Patrick Roncen)

Sur la photo de droite, vous reconnaissez Stéfanie Jarre il y a quelques années. A sa gauche le décor de Stars 90 version Studio Gabriel. A sa droite une simulation en maquette volume d’un chapeau conçu pour ce même décor.

Toute la partie droite du décor a bien été construite dans le Studio Gabriel alors que la partie haute est restée à l’état de maquette et a été incrustée au dessus du décor grâce à un trucage de Gilles Amado.

Ainsi cette maquette du chapeau était posée pendant le direct dans la cantine du studio fermée à clé! Eclairée par de petits projecteurs, elle était filmée en continu par une caméra. L’image de cette caméra était incrustée en direct sur le plan large du décor réel dans le studio qui prenait ainsi artificiellement de la hauteur. (Il parait que cette technique avait été inspirée à Gilles Amado par le tournage du film Autant en emporte le vent où des images de nombreuses maquettes de décor ont été mélangées aux images tournées avec les comédiens. Cela a ainsi permis d’éviter des constructions de décors immenses). L’incrustation sur fond vert ou bleu n’existait pas encore!

Par contre, un décor comme celui de La fête de la chanson, même modélisé en maquette ne peut exister sans des plans cotés de grande précision. De quoi définir chacun des éléments du décor, leurs cotes et leurs emplacements. De quoi construire un décor sur un plateau ou dans une salle de spectacle.

Et pour La fête de la chanson française, tout devra correspondre à ce plan animé :

make a gif image

Dans l’ordre d’apparition sur ces calques du plan de décor officiel d’émission : Le Zénith, son gradinage, la scène centrale et ses avancées, les cotes, les emplacements des écrans verticaux, les éléments pour la réalisation, les cheminements possibles sur scène (entrées et sorties) et l’implantation de l’orchestre dirigé par Yannick Hugnet.

Cette animation vous montre l’autre originalité du décor de cette soirée spéciale en direct sur France 3.

En effet, la scène principale composée de 63 modules du Zenith n’est pas face au gradin principal mais inclinée de 45°. De plus l’ensemble est entré dans la salle, au plus près du public. Vous aperceviez des éléments de grandin sur la maquette. Il s’agit effectivement des premiers gradins de la salle. Ils seront cependant occultés et non occupés par du public car ceux qui auraient été installés à cet endroit auraient « fait public », sans voir grand chose au spectacle.

L’idée de rapprocher la scène du centre de la salle est une volonté de Danièla Lumbroso : Placer les artistes au coeur du public.

La rotation du décor par rapport à l’axe principal est assez ingénieuse. Elle va ainsi permettre à Didier Froehly de nous présenter les artistes sur différents fonds selon les différentes zones où ils se situeront (devant l’orchestre, avant scène, haut de scène…). Cela va permettre de varier les ambiances selon les titres, selon que les artistes seront accompagnés de l’orchestre, d’un groupe ou seront en solo, et ce sans multiplier le nombre de caméras. La variété et la qualité des illustrations dans les écrans enrichiront encore la mise en image de l’émission.

Plan de la scène de La fête de la chanson française vendredi 11 janvier sur France 3

Plan de la scène de La fête de la chanson française vendredi 11 janvier sur France 3

Ce gros plan de la scène vous permet de mieux voir les différentes zones exploitables, la zone orchestre, le coin talk, la zone centrale avant scène et une autre plus en hauteur en arrière plan.

Ces différentes aires permettent aussi aux équipes techniques (son, backline etc.) de pouvoir intervenir sur scène pour installer ou désinstaller un artiste pendant un talk sans passer dans le champ des caméras, de pouvoir installer en même temps deux zones…

Vous apercevez aussi les axes de circulation qui peuvent être ceux destinés aux entrées à vue d’artistes comme aux entrées et sorties que nous, téléspectateurs, ne devrons pas voir : les changements de backline (instruments et pieds de micro).

Ce plan nous donne déjà aussi une idée des moyens à disposition de Didier Froehly pour réaliser le direct. Je vais garder un peu de suspens pour le prochain article mais vous devinez déjà que, vu l’ampleur du décor, il y aura au minimum une grue (chuut, ne le dites pas mais il y en a à ce jour même deux de prévues). Il y aura aussi une caméra au coeur du décor, sur le travelling schématisé en rose sur le plan de la scène. A suivre…

Voici enfin la programmation de l’émission confirmée encore mardi par la production sur Facebook : Johnny Hallyday, Charles Aznavour, Circus, Serge Lama, Patricia Kaas, BB Brunes, Lara Fabian, Julie Zenatti, Salvatore Adamo, Isabelle Boulay, Olivia Ruiz, Pascal Obispo, Patrick Bruel, Enrico Macias, Cali, la troupe de Salut les copains, Laurent Voulzy, Christophe, Jenifer, Garou, Elodie Frégé, Chimène Badi, Vincent Niclo, Merwan Rim, Florent Mothe, Judith, Emmanuel Moire, Amandine Bourgois, Amaury Vassili, les Fantastiques et le gagnant du Prix Paris Match Nouvelle Scène


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *