CSA - Législation

14 janvier 2013

Qualité des programmes télé et radio : Le baromètre des paradoxes français !

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Mots-clés : , , , ,
Baromètre CSA de la perception de la qualité des programmes - Vague 1  - Janvier 2013

Quels types de programmes préférons-nous? Que doit-on améliorer à la télévision et à la radio? Quels programmes voulons-nous voir en plus grande quantité? Jeudi dernier, le CSA (Le régulateur télé et radio) présentait avec BVA (l’Institut de sondage) le premier Baromètre de perception de la qualité des programmes. Un concentré des paradoxes à la française, une exemple de décalage entre les demandes des téléspectateurs et la réalité de leur consommation télé et radio?

Comme l’ont précisé Françoise Laborde et Francine Mariani-Ducray, membres du CSA lors de sa présentation jeudi dernier, ce type de baromètre a probablement vocation à être surtout lu, analysé en observant les évolutions des réponses entre différentes vagues de résultats. En janvier 2013, il ne s’agit cependant que de la vague 1 de l’étude. Ces premiers chiffres sont avant tout les bases de comparaisons futures.

Il n’empêche, on ne peut qu’être surpris, amusé, inquiet aussi parfois du décalage entre les réponses des 2 000 personnes du panel BVA et la réalité de la consommation radio et surtout télé.

Le CSA proposait d’ailleurs en fin de conférence de presse aux chaînes de s’associer à la démarche du CSA en contribuant financièrement au développement de ce baromètre. Pas sûr que le fort décalage entre le déclaratif de ce panel et la réalité de la consommation télé les y encourage.

Commençons par la radio, une média particulièrement bien noté. (Des notes sur 10)

Baromètre de la qualité des programmes RADIO

A la question « Etes-vous satisfait de la qualité des programmes diffusés à la radio? » les français donnent une note de 7,06/10. Plus marquant encore, 93% de sondés (1 489 personnes écoutant la radio) donnent une note au dessus de la moyenne.

La radio est particulièrement bien notée pour la capacité des programmes à informer (6,90), le respect de la langue française (6,66) et la distraction apportée par les programmes (6,61). « L’objectivité de l’information et la diversité des points de vue » est la moins bien notée mais avec tout de même une note de 6,28/10

Par conséquent, à la radio, ce sont les programmes d’information qui sont les mieux notés : 7,01 suivis des émissions culturelles(6,55). Les émissions politiques et sportives n’obtiennent que la note de 5,99/10.

Plus surprenant, les sondés trouvent à 71% que la radio donne la même place aux femmes qu’aux hommes (réalité/perception?!) et que les programmes reflètent bien la diversité des sensibilités politiques de la société française et la diversité des origines et cultures de la population en France.

Seuls 10% des personnes ont par ailleurs été choqués par un programme à la radio. Quand c’est le cas, ce sont le langage grossier, la violence de certains propos et certains propos à caractère sexuel qui sont les plus cités.

Pour 73% des sondés, la limitation des contenus des programmes entre 6h et 22h30 pour la protection des moins de 16 ans est adaptée.

(La totalité des résultats publics de l’étude radio sur ce lien)

Baromètre de la qualité des programmes TELE. On n’est pas à un paradoxe près ! 

La télévision a une note de satisfaction à l’égard de la qualité des programmes de 5,52/10. C’est tout juste la moyenne et pourtant il semble que les membres du CSA s’attendaient à bien pire! Les 15-24 ans donnent même une note de 6,43/10.

Par ailleurs 76% des sondés donnent au moins la moyenne à la qualité des programmes à la télé. Ils ne sont cependant plus que 32% à donner une note entre 7 et 10 c’est à dire à être satisfaits (7 à 8) voire très satisfaits (9 à 10).

Mais qu’est ce qui satisfait le plus les français concernant les programmes?

La réponse est : Le respect de la langue française (Note de 6,48/10). On « parle bien la France » à la télé pour 84% des sondés. Ils sont même 54% à être satisfaits ou très satisfaits à ce sujet.

Suivent la capacité des programmes à nous informer (6,15) et leur capacité à nous faire découvrir des choses, à nous cultiver (6,02).

Par contre nous sommes très critiques sur le caractère innovant des programmes : Note de 4,76/10 mais 59% des sondés accordent tout de même la moyenne pour ce critère. La variété des programmes (5,39) ainsi que l’objectivité et l’honnêteté de l’information (5,32) ne sont pas particulièrement bien notées.

Et c’est parti pour la série de paradoxes des français téléspectateurs

La qualité des programmes par genre de programmes : D’après ce baromètre, nous sommes satisfaits des reportages, magazines d’information ou documentaires (6,94 – 92% de notes supérieures à la moyenne), des émissions culturelles (6,37 – 88% de notes supérieures à 5) et des journaux télévisés, émissions politiques et d’actualité (6,24 – 83% de notes supérieures  à la moyenne).

Par contre, en bas du tableau on trouve les programmes de télé-réalité ou de coaching, tutorat avec une note de 3,39 seulement. Seuls 32% des sondés donnent une note supérieure à la moyenne. Nous nous serions donc pas satisfaits de la qualité de la téléréalité! En même temps, si l’on croit les producteurs, la téléréalité n’existe plus à la télévision! Il n’y a plus de que la fiction réalité, de la série-documentaire!

Baromètre du CSA - Vague 1 Janvier 2013 - La qualité des programmes à la télévision : Par Genre

Baromètre du CSA – Vague 1 Janvier 2013 – La qualité des programmes à la télévision : Par Genre

Par ailleurs,

Quand on demande aux sondés les programmes qui manquent à la télévision ou qui sont présents en trop grand nombre on obtient le résultat suivant :



style= »display:inline-block;width:336px;height:280px »
data-ad-client= »ca-pub-4136538743839209″
data-ad-slot= »9372639373″>

Il n’y a pas assez de films (pour 66%), d’émissions culturelles (pour 56%). Il y a juste ce qu’il faut de journaux télévisé, d’émissions politiques et d’actualité (pour 73%) et de programmes d’animation et jeunesse (pour 63%). Enfin ils sont plus nombreux à trouver qu’il y a trop de séries étrangères que pas assez et une grande majorité, 75% à penser qu’il y a trop de programmes de téléréalité ou de coaching, tutorat. Vraiment?

Baromètre CSA de la perception de la qualité des programmes - Vague 1  - Janvier 2013

Baromètre du CSA de la perception de la qualité des programmes – Vague 1 – Janvier 2013

Dois-je rappeler que les séries étrangères représentent 38 des 100 meilleures audiences de l’année 2012 et que les émissions de téléréalité continuent à se développer à la télévision. Sur ce sujet, il faut peut-être relativiser la surprise. En effet, si les émissions de téléréalité font beaucoup de bruit, elle rencontrent surtout un succès quotidien ou hebdomadaire sur les chaînes de la TNT. Des chaînes pour lesquelles une émission de téléréalité quotidienne est un succès bien en dessous du million de téléspectateurs, et un succès dès qu’elle dépasse le million en version hebdomadaire. Ils ne sont plus suffisamment fédératrices pour accéder à certaines chaînes leader et à certains horaires.

(Il est à noter que le panel BVA qui considère qu’il y avait trop de téléréalité à la télé, en regarde en grand nombre : 1 922 / 2 002! Ce regardent mais n’aiment pas et trouvent qu’il y en a trop! Petite interrogation : la base du panel qui regarde ce type de programme n’est pas la même dans les deux tableaux précédents! Etrange! )

Le paradoxe est je crois plus visible encore du coté des émissions culturelles qui ont toujours le plus grand mal à toucher un public large mais dont 56% des sondés trouvent qu’il n’y en a pas assez! Un français aime la culture, enfin c’est qu’il dit!

Coté genres de programmes qui semblent programmés en quantité suffisante (égalité des « Trop » et « pas assez » et plus de 50% de « juste ce qu’il faut ») on trouve les émission sportives et les divertissements.

Le CSA a aussi interrogé le panel sur les contenus pouvant heurter la sensibilité du public. 23% ont été choqués par un programme au cours des 12 derniers mois. 48% d’entre eux trouvent que le nombre de programmes choquants sont en augmentation (41% « Stable »)

Les programmes les plus choquants  à la télévision? Encore une fois la Téléréalité (74% répondent oui) . En bas du classement, et heureusement, les dessins animés! Ouf!

Et voici ce qui nous choque le plus : Vocabulaire grosse et les comportements vulgaires,  images humiliantes ou dégradantes pour les personnes, exposition de la vie intime des gens sans pudeur… Toute ressemblance avec le contenu de la téléréalité…

La protection de l’enfance : 84% des sondés tiennent compte de la signalétique CSA (-10, -12 …) et la trouve adaptée au contenu des programmes (59%).

(La totalité des résultats publics de l’étude télé sur ce lien)

Ce qu’il faut encore retenir du baromètre de la perception de la qualité des programmes 

Le CSA a aussi fait interroger les français sur leur connaissance de l’encadrement juridique de la télévision, de la radio (et même d’internet).

A la question « Selon vous, quel est ou quels sont les organismes en charge du contrôle des programmes diffusés à la télévision et à la radio » les sondés ont répondu en réponses spontanées : le CSA (44%) (Bonne réponse qui rassure le CSA!) mais 49% ont répondu Ne Sait Pas! (Moins bonne réponse!) Dans le lot des 7% d’autres réponses on trouve un peu de tout. Cela va de la Police à l’INA en passant par l’HADOPI, le gouvernement, la CNIL…

Enfin, un dernier tableau parle prospective :

Le baromètre du CSA de la perception de la qualité des programmes - Vague 1 / Janvier 2013 : Prospective

Le baromètre du CSA de la perception de la qualité des programmes – Vague 1 / Janvier 2013 : Prospective

Rien de vraiment surprenant dans les résultats. Toutes les propositions reçoivent un accueil favorable (note > 5) Si on vous en propose plus et mieux, êtes-vous d’accord?  Ben oui, répondent les français assez logiquement !

Des programmes pour la famille? Oui Des programmes pour les enfants et adolescents? Oui! Pas trop de pub? Oui! Plus de chaînes gratuitement? Ben oui!

A noter cependant la plus faible appétence pour l’aspect technologique (Haute définition et 3D relief) et pour l’interactivité. (A lire : Pourquoi les 6 nouvelles chaines HD ne sont pas, pas totalement, pas tout de suite en HD)

Par ailleurs les personnes interrogées souhaitent le développement de programmes familiaux alors que se développement les supports   individuels.

Pour en savoir plus sur ce baromètre : La totalité des résultats publics de cette étude sur ce lien.

Enfin, en fin de conférence de presse, en réponse à une question d’un journaliste, le CSA a confirmé avoir plus d’informations que celles rendues publiques, notamment des différences d’appréciation sur la qualité des programmes entre service public et chaînes privées mais qu’il ne souhaitait pas les publier.

Que pensez-vous des résultats de cette étude? Vous y retrouvez-vous? N’hésitez pas à réagir en commentaire.


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






3 commentaires


  1. rach

    Je suis d’accord sur le fait qu’il n’y a pas assez de films.

    Il y a une dizaine de films qui sortent chaque semaine et on est loin d’avoir un film inédit par semaine à la télé.


  2. ETOURNEAU Daniel

    La pauvreté des thèmes abordés,surtout en période de vacances scolaires
    fait penser à un mépris total de l’auditoriat insensible à la publicité,tant commerciale que politique,qui n’a plus ou pas la chance de profiter de cette
    trève dans la vie de tous les jours.


  3. loup

    Coté qualité, le programmes TV est très loin de mes attentes, l’absence totale de films de cinéma nouveau, l’explosion des rediffusions, des séries de 45 min et surtout la quantité des pubs font que je ne regarde presque plus ce media. Je ne suis pas prés d’acheter un TV grand format, l’amélioration de la qualité de l’image grâce au numérique (quand on la reçoit correctement cette TNT …huummm…vous avez compris) ne permet plus de supporter la piètre qualité des émissions.L’idée de supprimer les écrans comment son cheminement dans mon esprits, (meme si ce n’est pas encore mature) pour ne plus avoir a payer cette redevance que je trouve désormais trop chère par rapport au service rendu.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>