Billet d'humeur

29 janvier 2013

Playback aux NRJ Music Awards sur TF1? Oui, Keen’V était prévu en playback, il n’était pas le seul

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Mots-clés : , , , , , ,
NRJ Music Awards 2013 TF1

C’est la faute à la technique? Problèmes de son… Cela arrive, mais pas toujours et pas seulement. D’après mes informations, l’entourage de Keen’V a bien fourni une version totalement playback pour la prestation du chanteur et qui devait être utilisée ainsi. Depuis le départ, il était prévu que l’artiste chante en playback complet pendant les NRJ Music Awards. (Mise à jour en fin d’article)

Commençons par quelques mots de vocabulaire :

- Live : Les artistes chanteurs et musiciens sont tous en direct. Leurs instruments et leur voix sont sonorisés par des micros et mixés en direct.  Le seul titre totalement live de la soirée a été le duo au piano de Birdy avec Emmanuel Moire. Bravo et félicitations aux deux artistes !

- Le PBO (Playback Orchestre) : Il s’agit d’une bande son déjà prémixée qui contient l’ensemble des instruments et souvent les choeurs. L’artiste principal chante alors en son direct. L’ingénieur du son mélange (il mixe) la bande son et le son du micro du chanteur. Parfois les choristes chantent aussi en son direct. De nombreux titres des NRJ Music Awards ont été interprétés ainsi. Ils ont été répétés pour que l’ingénieur du son antenne (Silence) règle le son du chanteur et équilibre les niveaux avec la bande son. Pendant le direct, l’ingénieur du son reprendra ses réglages et ajoutera du son public, de « l’ambiance public ».

- Le PBC (Playback Complet) : Tout est enregistré et préximé au préalable sur une bande fournie par la maison de disque à la production de l’émission. Parfois il s’agit tout simplement de la version du titre grand public. Les musiciens n’ont plus qu’à faire semblant de jouer (on ajoute parfois des micros pour faire comme si s’était en live) et le chanteur à bouger ses lèvres quand il est censé chanter.

Prenons un exemple assez intéressant : Celui de Patrick Bruel et son titre promo She’s gone.

Comment savoir qu’il est en playback complet?

- Une maison de disque qui a obtenu le privilège de lancer son nouveau titre, quasiment le seul titre promo de la soirée, veut éviter tout risque. C’est donc PBC ou rien!

- La mansuétude de Gérard Pullicino, le réalisateur. Celui-ci a eu la gentillesse de régulièrement éviter les gros plans au moment des débuts de phrases de Patrick Bruel, au moment où l’on repérerait assez facilement un playback raté si le chanteur n’est pas doué pour cet exercice. Certains sont des pros du playback!

- Le micro de Patrick Bruel est légèrement ouvert dès qu’il s’avance sur la passerelle avant du décor. On sent une légère superposition de sa voix sur sa voix playback.

On n’a plus de doute (à 2’24) quand Patrick Bruel décide de rajouter du « She’s gone » non prévu dans la bande son playback. Le son de sa voix est plus faible et encore, merci à l’ingé son antenne d’avoir ouvert son micro. On a évité l’effet Keen’V! Enfin, mais l’extrait ci-dessous est coupé trop tôt on entend le micro s’ouvrir complètement au moment où Patrick Bruel remercie le public, en live cette fois-ci!

Et il y a les incidents de playback et nous en arrivons à la prestation de Keen V :

Une petite information technique pour commencer. Comme moi, vous avez peut-être apprécié les habillages graphiques pendant les titres. Des habillages bien synchronisés au contenu et à l’esprit des chansons.

Pour parfaire cette synchronisation, les images ont été « collées » au préalable à la piste Playback fournis par les maisons de disque des artistes.

Ainsi quand un artiste chantait en playback, le réalisateur donnait le top et, depuis un LSM (un lecteur sur disque dur), les images diffusées dans les écrans et la bande son partaient en même temps.

Quand un artiste chantait en son réel sur sa bande playback (PBO), le son de la bande orchestre en provenance du LSM dans le car régie partait dans l’Algeco de Silence. Y était alors ajouté le son du micro de l’artiste en son direct et le tout repartait mixé dans le car régie pour une diffusion sur TF1.

Vous comprenez donc que le son diffusé pendant le direct était exactement le même que celui des répétitions car le son et les images devaient être synchronisées à l’avance. Et dans le cas de Keen’V il m’a été confirmé que le son proposé par la maison de disque était une version Playbak complet. (Alors que le chanteur concourrait pourtant pour un prix du public pendant l’émission) Entre la première répétition (il y en a eu plusieurs) et le direct, la maison de disque a même semble-t-il changé à plusieurs reprises de version tout en gardant le principe du Playback complet.

Et voilà qu’en direct, pendant quelques secondes, on a pu apercevoir Keen’V bouger ses lèvres sans qu’on l’entende. Gérard Pullicino est rapidement passé sur un plan large à la grue mais on l’a tous vu à défaut de l’entendre. Quelques secondes qui ont paru bien longues!

J’ai pu lire depuis que pendant « son passage à vide » le public de la salle a bien continué à entendre le chanteur. Il faut alors préciser que dans ce genre de tournage/spectacle, il y a plusieurs ingénieurs du son dont l’un gère le son que nous écoutons devant notre écran. Un autre ingénieur du son salle récupère les pistes son et les mixe différemment pour le public (il n’ajoute pas les micros ambiance par exemple). Un autre encore gère les retours sur la scène…

Que s’est-il alors passé pendant le direct? Keen’V, enthousiasmé par la présence du public a-t-il décidé de rajouter du texte et de faire un peu de live? A-t-il été décidé juste avant le direct que Keen’V ajouterait sur son playback une petite partie de live? Si c’est le cas, pourquoi l’ingénieur du son salle était semble-t-il au courant et pas celui de l’antenne? Une autre version du titre a encore été proposée à la production mais n’a pas été la version qui a été diffusée?

D’après mes informations, tout n’est pas encore clair. Une réunion des équipes de TF1 Productions et des prestataires concernés (Euro Media et Silence) est prévue ce mercredi pour déterminer les raisons exactes et complètes de cet incident de playback!

Par contre dire ou écrire que Keen’V a été victime d’un problème technique est au minimum incomplet. Ce serait oublier de dire que l’artiste n’avait pas prévu de chanter en direct et que pendant le restant de son titre, la voix que nous avons entendue sur TF1 était du playback.

Que certains artistes commencent par arrêter cette mode d’utiliser une bande playback complète « par sécurité » nous racontant que « Les conditions techniques ne sont pas toujours bonnes » ou que le playback les « soutient », les « aide » et j’en passe et de vouloir ensuite qu’on ouvre leur micro, un peu, beaucoup, à la folie quand ils en ont envie. A l’ingénieur du son de deviner que l’artiste veut finalement rajouter un peu de voix là, mais pas là, et parler à son public car il a de la voix, le public!

Pas de risques d’erreur de playback pour Mylène Farmer et Johnny Hallyday qui nous ont proposé leur prestation en différé! Mylène Farmer a enregistré son titre en public le vendredi et Johnny Hallyday le samedi après-midi. Ils sont ensuite tous les deux revenus sur scène samedi soir pour interpréter (mimer?!) leur titre devant le public de la salle pendant que TF1 diffusait la version enregistrée. En regardant le programme, j’avais eu un doute sur la présence sur scène de Mylène Farmer de part la transition très rapide et très sèche de Nikos Aliagas! Elle était bien présente comme les années précédentes où elle enregistrait aussi au préalable son titre pour la diffusion télé.

J’en profite pour vous apporter quelques informations techniques :

D’après mes informations, Gérard Pullicino a disposé de plusieurs machineries dont 3 grues : 2 Taipan (une à l’extérieur, une à l’intérieur installée dans la salle). La troisième grue, la plus impressionnante était une grue non téléscopique Remote Concept installée au balcon.

Une caméra sur rail – un buggy Polyscope – était installé au milieu du public à Jardin.

Un steadicam HF circulait à l’extérieur et à l’intérieur du Palais des Festival.

Enfin, une caméra robotisée (remote) Polyscope était placée en zénithal au dessus de la scène.

Au fait, on en parle du plan d’hélico de début d’émission… Il a été tourné quand?!

A lire aussi : PBC, PBO, Live : comment repérer les playbacks

Mise à jour 01/02/13 : La réunion annoncée pour mercredi a bien eu lieu et, première information, les intervenants ont été invités à ne pas s’exprimer sur le sujet!

Cependant, j’ai pu avoir confirmation encore une fois qu’il a toujours été prévu pendant les répétitions que Keen V soit en playback et que la voix que vous avez entendue sur TF1 était une voix playback.

Par contre, l’artiste aurait changé d’avis avant le direct et son micro aurait dû être ouvert pour qu’il puisse chanter sur la bande playback, qu’il puisse chanter sur sa voix déjà présente dans le playback.

Nous n’aurions pas du nous rendre compte qu’il y avait deux voix de Keen’V, une voix playback et, pardessus, sa voix live, mais l’information de dernière minute n’est pas arrivée jusqu’à l’ingénieur du son antenne. Pourquoi? Mystère.

Je n’ai pas par contre d’information plus précise concernant l’ingénieur du son salle. Soit celui-ci a eu de son coté l’information du rajout de la voix live sur le playback et a donc ouvert le micro de Keen’V, soit il s’est rendu compte par lui même (à l’écoute ou au vu mètre) que l’artiste chantait et a ouvert son micro. Ainsi la salle n’a pas entendu le trou de son de la voix de Keen’V quand il a ajouté un moment de texte sur son titre.


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






19 commentaires


  1. Il me semble que la version entendue à l’antenne était un PBO avec une voix de soutien très auto-tuné, sans doute pour compenser les soucis de justesse du chanteur en live. A l’écoute, la voix n’a rien de naturel et semble traitée à l’excès. Mais entendre une voix sur la bande son a pu induire les ingé son en erreur qui pensaient à un PBC (en particulier si c’est qui était prévu sur le conducteur d’origine).
    Bravo pour ce site richement fourni et très pro en restant accessible.


    • Fanch, merci pour ton point de vue.

      Pourrais-tu compléter ton commentaire et nous expliquant la technique de voix auto-tunée. Cela peut tous nous intéresser.


      • Sur le PBO, si tu n’es pas sûr que l’artiste chante juste mais que tu veux qu’il chante quand même en direct, tu mets une piste voix ajustée artificiellement (Un peu comme le vocoder de Will I Am, mais avec une voix chantée et non pas parlée).
        Ca donne une voix très droite, très artificielle, qui donne du corps, du relief et de la justesse à l’artiste qui chante en direct par dessus.


      • COLLIAT Christophe

        Oui, je veux bien qu’on parle du plan hélico pour savoir quand il a été tourné ?!
        De plus il serait intéressant d’avoir le résultat de la réunion de mercredi suite à l’incident Keen’V.
        Je partage l’analyse de Fanch, il ne s’agissait pas d’un PBC, il s’agissait d’une version entre un PBC et un PBO, mystère…


  2. rach

    C’est étonnant qu’il ait le droit de chanter en playback alors qu’il est en compétition mais ca fait partie du charme des NRJ Music Awards. La plus grosse bourde, c’était en 2010 quand Kamel annonce que les Black Eyes Peas ont gagné alors que c’est pas le cas.


  3. Stephane

    Keen’V chantait bien en direct. Il y a bien eu un problème technique. Le micro était uniquement entendu dans la salle mais pas à la TV. Vidéo prise depuis la salle : http://telly.com/1EF8WC


    • Stéphane,

      Je maintiens mes informations. Chanter par dessus une bande son sur laquelle est déjà posée sa voix ce n’est pas pour moi chanter en direct.

      Comme je l’ai expliqué il y avait deux mixages simultanés (même trois) l’un pour la salle, le second pour la télévision. Que l’ingénieur du son de la salle ait plus ouvert le micro que celui diffusé en télévision est possible. Que le chanteur ait décidé d’ajouter une séquence en son direct pendant son titre est aussi
      possible mais il semble que toutes les personnes qui devaient en être informées ne l’ont alors pas été.

      Je n’ai jamais croisé Keen-V quand je travaillais à la production d’émission. Je n’ai ni animosité ni compte à régler avec lui que je connais pas. Cet article avait pour but de vous signaler (et de critiquer) ces méthodes dites d’auto-tune comme la nomme un lecteur semble-t-il spécialisé dans le son, ces techniques qui consistent à bidouiller le son, à faire du faux direct avec un bande son contenant déjà la voix du chanteur.

      Au moment où je vous répond je reviens des répétitions de la Nouvelle Star sur D8. Quand j’entends la batterie de l’orchestre lancer le début du titre et que le candidat chanteur commence à chanter, pas de doute c’est du live. Ce n’est parfois pas tout à fait parfait mais cela peut aussi être très réussi. Il peut y avoir un problème technique car c’est en plus une émission en direct. Mais c’est-ce pas cela le métier d’artiste chanteur et le plaisir de la télévision?


  4. Fred

    Pour les plans d’hélico, tous les ans ils nous ressortent les mêmes.
    Sur l’immense panneau d’affichage du Palais des Festivals, on peut voir que le logo des NRJ Awards est rouge. Ce logo rouge a été utilisé en 2005 et 2006. Donc ces plans ont au minimum 7 ans !

    Sinon pour les micros utilisés lors de la soirée il y a ce blog assez intéressant : http://micros-tv.blogspot.fr/


    • Eric

      Je confirme ce qu’a dit Fred concernant les plans d’hélico, je viens de revisionner le début de l’édition des NRJ Music Awards 2006 et il s’agit exactement des mêmes images.


  5. Eric

    Emmanuel,
    Merci pour cet article très intéressant sur les NMA.
    Pour finir sur la prestation de Keen V et ayant assisté dans le public à la cérémonie, je viens de revoir l’émission, il s’agissait bien d’une bande son PBO avec soutien vocal sur les refrains car on n’entend pas sa voix sur les couplets puisque son micro n’était pas ouvert à l’antenne mais seulement dans la sono façade de la salle et dans les retours scène. Et pour l’anecdote, le compte twitter de son manager a été supprimé le lendemain de l’émission. C’est bizarre.


  6. Ben

    S’agit-il d’un PBO ou comme cela arrive aussi et tu l’as dit dans ton article; un enième mix du studio où la voix est couchée sans être retravaillée derrière !
    Sur ce genre de prestation en direct, tous les réglages et infos devraient être définitifs après les répets !

    Et que dit le conducteur de l’émission, si quelqu’un pouvait remettre la main dessus, ça serait un gage d’information fiable, étant en théorie, le document qui fournit toutes les infos des différentes séquences de l’émission, et surtout précise si les morceaux sont bien des Live, PBO ou PBC !

    Après, si il a été décidé qu’il chanterait sur le PBC, il faudrait aussi savoir quand, et qui a fourni ces infos, et remonté de quelle manière ! Car sur cette presta, je pense que pas mal d’infos plus ou moins pertinentes se balladent dans les tuyaux, les couloirs, et autres conduits de transport !

    Toujours est-il que comme dit dans un commentaire, pour ce genre de concours en direct où le public doit voter pendant la soirée, on devrait imposer le Live, tolérer au pire le PBO !


  7. Romain

    Ce qui est surprenant sur la presta de Keen V c’est que l’ingénieur son télé ne s’en soit pas aperçu au bout d’un moment et qu’il n’ait pas ouvert son micro pendant la chanson car en revoyant la séquence, pas besoin d’être ingénieur du son pour s’apercevoir qu’il chante sur un PBO mais il fallait être réactif. Sinon je tiens à féliciter le réalisateur et le steadycamer pour la prestation de PSY en début d’émission à l’extérieur du Palais en direct. Très bon boulot. Vidéo amateur filmée sur les marches du palais : http://youtu.be/8mgv_ja6NA4


    • Romain,

      Merci pour ton commentaire.
      Concernant l’ouverture du micro par l’ingénieur du son TV, il faut savoir que c’est un peu plus compliqué. C’est bien lui qui peut techniquement ouvrir ou fermer le micro du chanteur, cependant, ce n’est pas forcément à lui de prendre cette décision. Ce choix doit venir de la production. L’ingénieur du son n’a pas la maîtrise éditoriale d’une émission. Ses actions dépendent des consignes de la production et du diffuseur.

      Mais désormais les décisions prises par Keen V seront plus simples : maillot ou boxer de bain, sauter ou pas et faire Splash! Le live musical sera en face sur France 2 vendredi prochain.


  8. Article détaillé et très interressant.


    • Youss

      Bonjour,

      Le micro de Keen’V était clairement ouvert au début de sa prestation. On entend un « yeah » d’ailleurs à l’antenne et après plus rien. Comme si l’ingénieur du son « du car » n’a jamais reçu l’info comme quoi il fallait ouvrir son micro. Je ne comprends pas que personne ne lui a dit, même au début du premier couplet, qu’il fallait tout de suite l’ouvrir, ni la production ni le réalisateur apparemment… 2 minutes 30 ridicules où on voit que le réalisateur abuse de plans larges pour éviter le pire.

      Si à la répétition, il s’agissait d’un PBC, le LSM a donc envoyé à ce moment la version originale de la chanson. En direct, le LSM a envoyé la version instrumentale avec guide vocal à l’antenne.
      Entre les répétitions et le direct, il y a donc eu des changements effectués. Comme vous dites Keen’V a sans doute changé d’avis… il était d’ailleurs malade, c’est ce qu’il disait aux répétitions.

      Je pense donc à un gros problème de communication entre les divers intervenants : ce qui est bizarre c’est qu’à priori le LSM était au courant et pas l’ingénieur du son « du car ».

      Quand à la « prestation » de Mylène Farmer… C’est vraiment quelque chose que je supporte encore moins que les PBC. Qu’elle soit enregistrée avant et diffusée ensuite à l’antenne, d’accord… pour des soucis de planning ou autre… (Les 1 direction à Danse avec les stars par exemple, ils ont chanté en PBO eux d’ailleurs) mais qu’on l’enregistre en PBC, la veille, et qu’elle soit là le lendemain en direct à la fin de sa chanson pour faire semblant devant tout le monde, c’est vraiment hallucinant.. On prend les gens pour des idiots, je ne suis pas si sûr que ce soit très valorisant pour les soit disant artistes.

      Emmanuel, félicitations pour votre blog.

      Cdt,


  9. rach

    C’est marrant de voir des anonymes dans The Voice chanter à la perfection et voir des stars » aux NMA qui n’ont pas le courage de chanter sans playback ou en direct.


  10. valentin fernandez

    Oui les plans d’helico étaient ceux des années 2005 et 2006 cela dépend de chaque retour de pub. Apres pour le problème de playback c’était sur à tout les coups, comme beaucoup d’artistes malheureusement, il y avait eu les même problèmes au Xfactor anglais il y a deux ans ou les voix étaient critiquées comme étant trop « auto tunées »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>