Dictionnaire! & technologies

4 février 2013

Le Monde d’Après ce soir sur France 3, un univers de vidéoprojections et de lumières

Le monde d'Après - Création graphique des vidéoprojections - IO Production / France 3

Le Monde d’Après raconté chaque mois sur France 3 ce sont, en 120 minutes, des sujets de 15 minutes, des invités, des débats animés par Franz Olivier Gisebert dans un décor assez étonnant. Mais pour réussir la production d’une telle émission, il y a du monde qui travaille avant. Pour réaliser les sujets bien sûr mais aussi créer, choisir, tester les illustrations graphiques qui vont habiller le décor, pour travailler et adapter la lumière et créer différentes ambiances…

France : Qu’as tu fait de ton industrie? est le thème de l’émission ce 4 février sur France 3.

Oui, FOG connait si bien la France qu’il la tutoie!

La télévision, une industrie? Pas sûr, surtout quand on observe le travail des équipes de IO Production. On parle bien de production comme dans l’industrie mais il y a aussi surtout sur ce décor un travail très artistique, mais attention, au service du contenu et uniquement.

Un travail éditorial et artistique. Tant qu’à nous apporter des informations en images, en graphiques, autant le faire avec goût et intelligence.

Le monde d'Après sur France 3 en mode panoramique

Le monde d’Après sur France 3 en mode panoramique

Dans un précédent article je vous présentai ce décor (Conception Olivier Illouz), et vous expliquai que plusieurs de ses surfaces en relief étaient rendues vivantes par des vidéoprojections. Un dispositif technique et artistique pensé par Jean-Pierre Cottet, producteur de l’émission avec Guillaume Cottet, associé et Directeur Artistique et Guillaume Pérez et Jean-Christophe de Reviere, réalisateurs. (!)

N’ayant pas assisté au tournage de l’émission de ce soir, et souhaitant vous laisser vous faire votre propre opinion sur le résultat final, je vais rester encore une fois sur l’aspect technique, sur les technologies et les savoir-faire qui auront permis la réalisation de Le Monde d’Après.

Il y a le moment du tournage en plateau mais il y aussi le temps d’avant, celui de la préparation, de la pré-production et production.

Je ne parlerai pas du temps habituel de production (tournage, recherche d’archives et montage) des sujets (Rédacteur en chef : Mathieu Schwartz. Rédactrice en chef adjointe : Claudya Speidel). Par contre, pour alimenter les murs du décor il est nécessaire de préparer en amont une banque d’images assez importante et de définir le moment de leur affichage dans le décor au cours de l’émission un affichage lié au contenus, aux propos des intervenants.

Avant la phase de tournage, le mardi pour une diffusion le lundi suivant, la production a besoin d’un jour pour réinstaller les 5 vidéoprojecteurs et de les régler.

5 projecteurs (location et gestion par IVS) pour 5 surfaces de projection :

Le décor de Le Monde d'Après - Conception Olivier Illouz- IO Production / France 3

Le décor de Le Monde d’Après – Conception Olivier Illouz- IO Production / France 3

Pour le fond principal et le fond à Jardin habillés entièrement de vidéoprojections, à chaque fois un projecteur très puissant et de dernière génération : un vidéoprojecteur Barco HDQ 2K40 (40 000 Lumens). Ils sont installés face aux surfaces et à hauteur du sommet de chacune d’entre elles.

Un troisième projecteur installé en hauteur, sous le grill, à la verticale alimente l’avant du décor, le « cimetière ». Il s’agit d’un projecteur Barco FLM.

Le #LMA de l’émission est aussi le résultat d’une projection depuis un vidéoprojecteur Barco SLM R12 à sa verticale.

Il en manque encore un cinquième. Oui, pour alimenter un petit cube à Cour à l’avant du décor. On l’aperçoit en vignette sur cette photo.

Le "mapping" des projections de Le Monde d'Après - IO Production / France 3

Le « mapping » des projections de Le Monde d’Après – IO Production / France 3

Une photo prise dans le même axe que la précédente mais à une autre étape de la préparation de l’émission. Ainsi pour chaque face, une carte du relief du décor a été créée : un « mapping image ». Chaque couleur correspond à une zone du décor. C’est particulièrement visible sur le fond du décor avec les plaques bleu foncé ou bleu clair pour chacune des plaques du fond. Les zones du Totem (l’empilement de cubes au croisement des deux faces) ont d’autres couleurs : orange, vert, jaune… Un mapping a été créé pour chaque surface. (Au moment de la photo, le mapping du sol est « bizarre »! C’est normal, c’est celui du fond qui y est alors projeté, il ne lui correspond pas). 

Ces zones de couleurs sont très importantes pour les graphistes qui vont réaliser toutes les illustrations de l’émission. En effet, cela leur permet de choisir la zone de diffusion. Quelle illustration sur la zone rouge, sur le vert foncé, le vert clair, quelles zones à éviter…

Les graphistes sous la direction artistique de Guillaume Cottet peuvent ainsi préparer leurs illustrations en amont en fonction du mapping exact de chaque surface. Il leur est cependant actuellement toujours nécessaire de passer ensuite encore deux jours en plateau à tester et affiner leur travail. Deux jours qui précèdent le jour final des répétitions et du tournage.

Le monde d'Après - Création graphique des vidéoprojections - IO Production / France 3

Le monde d’Après – Création graphique des vidéoprojections – IO Production / France 3

Cette photo du poste infographie installé face au plateau illustre le processus de fabrication et de transfert sur le décor. Ainsi, on part d’une image entière sur l’ordinateur portable. Depuis son ordinateur, le graphiste a alors indiqué sur quelques zones du décor (sur les cases de telle ou telle couleur) l’image allait être projetée. Le résultat de cette découpe est à droite de la photo. Certaines zones sont blanches, le mur gris bétonné du décor sera alors éclairé uniquement de blanc comme on le voit sur l’écran du fond qui montre un plan large du décor (Souvenez-vous, la caméra posée sur le cube avant à Cour dans le décor… C’est elle qui permet de visionner en live cette image plan large du décor)

Il y a encore une étape intermédiaire entre ce poste de graphiste et la projection sur l’écran. En effet, les illustrations sont au départ en 2D. Ce sont des images à plat, elles n’ont pas le relief du décor. Pour corriger les perspectives, les signaux des deux fonds et du sol avant passent par un Catalyst.

La gestion des projections par Catalyst - Le Monde d'Après - France 3

La gestion des projections par Catalyst – Le Monde d’Après – France 3

Le catalyst permet aussi de modifier si nécessaire la position des éléments, leur colorimétrie etc.

Sur cette photo du poste du catalyst vous apercevez aussi aussi à l’avant du décor un projecteur sur un petit pied. Il éclaire l’avant de la table des débats. Ce projecteur n’est pas banal puisqu’on en trouve encore très peu en France. Il s’agit d’un Led Selador Source four lustr. Un projecteur, une technologie qui passionne Jacques Audrain, le Directeur de la photo. Spécialement pour lui et Le Monde d’Après, Lumex a fait l’acquisition d’une série de ces projecteurs à Avab, son distributeur en France.

Il s’agit d’un projecteur de technologie led mais qui ne compose pas sa lumière uniquement en mélangeant du Rouge, du Vert, du Bleu (RVB) mais en associant 7 couleurs. Jacques Audrain est intarissable sur les qualités de cette nouvelle technologie. Au point que je vous proposerai prochainement un article consacré à cette technologie.

Sachez que cependant déjà que cette technologie led 7 couleurs ETC a de nombreux avantages. La première est que cette technologie est disponible pour toutes sortes de projecteurs. Ainsi, à l’exception de 7 projecteurs automatiques Varilite pour les contremarches du décor, Jacques Audrain n’a utilisé que des projecteurs Selador pour éclairer l’ensemble du plateau. Cela permet déjà de garantir une homogénéité de la lumière et des couleurs.

Ainsi Jacques Audrain a utilisé des Source four Lustr mais aussi des  rampes led Selador bi-segment et quadri-segment ainsi que des D40 Selador. (Lien ETC pour découvrir ces projecteurs)

Détails du décor de Le Monde d'Après - Conception Olivier Illouz - France 3 / IO Production

Détails du décor de Le Monde d’Après – Conception Olivier Illouz – France 3 / IO Production

Vous apercevez des rampes Selador intégrées entre les deux parties de la table.

Une homogénéité de la lumière mais, grâce à la technologie à 7 led, il est aussi possible de créer toutes les nuances de couleur et notamment des blancs chauds et froids. Ces projecteurs sont particulièrement réguliers même en basse intensité.

Jacques Audrain a particulièrement travaillé la lumière de la table et des invités. Il est capable d’adapter la chaleur de la lumière à l’ambiance créée par les décors projetés, de passer d’une lumière chaude à une lumière plus froide.

Avec des vidéosprojections il est possible d’éclairer un décor et de se passer de lumière. Jacques Audrain a cependant éclairé, premièrement la face du décor à Cour qui ne bénéficie d’aucune projection, mais aussi certaines arrêtes du relief des autres faces. Sa lumière est complémentaire au travail des projections. Enfin, quand on a un problème de projections, on est toujours content d’avoir quelques sources de lumière disponibles pour poursuivre le tournage!

Pendor et Equipe image et lumière face au décor de Le monde d'après

Pendor et Equipe image et lumière face au décor de Le monde d’après

Et voici toute cette équipe en ligne face au décor, avec de gauche à droite, le poste des graphistes, le poste Catalyst et la console lumière.

Devant eux, ce lundi, un pont lumière sur toute la largeur du décor, un pont sous lequel était alors installé un Pendor Microfilms. Il s’agit d’une caméra suspendue sous un rail travelling (en vignette). Le pont n’allait pas tarder à prendre de la hauteur, sa position de tournage.

Nous aurons peu parlé pour le moment de la partie réalisation de l’émission (Guillaume Pérez à la réalisation de celle-ci). La mise en image de l’image est totalement liée à l’exploitation graphique et lumière du décor et inversement.

Si Media(s) un autre regard est le bienvenu sur un prochain tournage, nous reviendrons plus précisément sur la partie réalisation et tournage. Sachez cependant déjà qu’en plus de ce rail aérien, une caméra est installée sur un rail courbe au sol, un junior Microfilms. Coté machinerie, il y a aussi trois caméras (une dans chaque axe) robotisées avec un unique cadreur à leur commande. En complément, deux caméras lourdes, une caméra fixe et une portable soit un total de 9 caméras.

Les équipes d’IO Production ont comme vous l’avez lu, à leur disposition un outil très performant qui leur permet toutes les facéties sur leur décor. Avec des projections, il n’y a nul autre limite que celle de l’imagination et des talents des créateurs graphiques. Les producteurs de Le Monde d’Après ont cependant à l’esprit que l’exploitation graphique du décor doit toujours servir le propos de l’émission.

Pour découvrir d’autres possibilités plus « divertissantes » de la vidéoprojection, rendez-vous sur Les Victoires de la Musique sur France 2 avec le retour des projections de Papain à la télévision.

A lire aussi : Le décor de Le Monde d’Après sur France 3


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>