Genres

7 février 2013

Avant première : Présentation du nouveau décor des Victoires de la musique sur France 2

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Mots-clés : , , , , , , , ,
Le nouveau décor des Victoires de musique sur France 2 (Conception Olivier Illouz) Pendant les réglages techniques

Un nouveau producteur pour deux ans et donc un nouveau décor pour les Victoires de la musique vendredi soir en direct sur France 2. Les premières photos à la fin de l’installation technique et les explications d’Olivier Illouz, concepteur du décor et de Papain, créateur des éléments graphiques de ce décor riche de projections…

Dans un précédent article ce même jour, Jacques Clément nous présentait le projet d’Act 4 à nouveau producteur des Victoires de la musique pendant deux ans : Interview de Jacques Clément.

Je vous y avais d’ailleurs présenté quelques gros plans de ce nouveau décor conçu par Olivier Illouz – Studios 40. Un décor habillé de projections de Papain et mis en lumière par Frédéric Dorieux.



Le voici en plan large au moment des derniers réglages techniques mercredi avant le début des répétitions des animateurs : Virginie Guilhaumme et Laurent Ruquier.

Le nouveau décor des Victoires de musique sur France 2 (Conception Olivier Illouz) Pendant les réglages techniques

Le nouveau décor des Victoires de musique sur France 2 (Conception Olivier Illouz) Pendant les réglages techniques

Je laisse Olivier Illouz son concepteur nous en parler :

Quelle était l’idée de départ de la production ?
Olivier Illouz : Quand Jacques Clément m’a donné rendez-vous pour me parler du projet, de la nouvelle image qu’il souhaitait donner à ces Victoires, l’idée était de travailler avec de la vidéoprojection et au départ uniquement avec de la vidéoprojection.

J’ai travaillé sur le projet, je lui ai fait ma proposition, il était très séduit.

La première proposition était très éloignée du résultat final ?
O. I. : Non, car le brief général était un grand cyclo de rétroprojection. Il fallait aussi placer deux scènes, une à Cour, une à Jardin, un coin présentation et un coin Orchestre. Après tu fais ce que tu veux, m’avait-il dit. J’étais donc très libre.

J’ai dessiné comme un trèfle à 4 feuilles avec toujours à l’idée que l’orchestre, quand il ne joue pas, ne devait pas être dans le champ. D’où l’idée de le tourner et de l’habiller en vidéo. Cet écran devient alors le fond de gros plan talk / présentation.

Et il y a ces courbes ?
O. I. : Le geste artistique du décor, ce sont ces formes en lévitation dans l’espace.

Si je te dis qu’on y retrouve l’esprit du décor des NRJ Music Awards ?
O. I. : Non pas du tout. Sur les NRJ Music Awards j’ai créé un huit et pas du tout dans les mêmes technologies. En plus il n’occupe qu’une partie du décor. Pour les Victoires de la musique, c’est tout un dispositif qui repose sur des volutes dans l’espace alors que le décor des NRJ Music Awards est composé d’un grand écran en ellipse, d’un huit à Cour et d’un autre élément scénique à Jardin.

Ces deux décors n’ont absolument rien à voir si ce n’est que je suis allé encore plus loin sur ces idées de volutes. Elles sont ici prépondérantes.

Travailler et construire ces nouvelles formes, c’est chaque fois une nouvelle performance.

Ces volutes permettent de créer du volume, de la profondeur…
O. I. : Notre volonté, c’est de raconter une histoire devant ce grand écran de vidéoprojection, de créer un premier plan, un arrière plan, de la profondeur.

Ces volutes sont comme une sculpture posée sur une scène et habillée en partie de vidéo. Certains espaces peuvent être cachés de manière à pouvoir enchaîner des séquences et changer le backline.

L’idée était de créer quelque chose de différent visuellement, de créer une originalité avec quelque chose de très aérien, très léger et que cela soit un peu « fou », pas technique.

L’année dernière, les Victoires de la musique avaient un très beau décor mais beaucoup plus technique. Là on revient à du décor peut-être plus « traditionnel » même si ce n’est pas tout à fait le bon mot. Dans ce décor j’ai essayé de gommer la technique.

Ce décor comme d’autres (Téléthon…) depuis quelques années est composé principalement de lignes de décor…
O. I. : J’aime beaucoup les lignes, j’aime beaucoup la légèreté. Mais ce n’est pas le plus simple car les lignes, il faut les suspendre, il faut calculer les hauteurs, tout modéliser.

Pour faire ce décor j’ai du passer par une maquette en volume.

En effet, j’ai commencé par faire une maquette avec des feuilles de papier. On a photographié cette maquette et on l’a modélisé en 3D. Mais je n’arriverai pas à avoir des cotes précises. Le fichier est donc parti chez un maquettiste qui a réalisé la maquette en volume. (Impression 3D) C’est uniquement à partir de la modélisation en maquette 3D que j’ai repris toutes les cotes, un travail de titan.

La maquette 3D du décor des Victoires de la musique 2013 sur France 2- Production Act 4 / Décor Olivier Illouz

La maquette 3D du décor des Victoires de la musique 2013 sur France 2- Production Act 4 / Décor Olivier Illouz

La technologie a aussi justement une incidence sur l’évolution des décors ces dernières années…
O. I. : Effectivement, il y a par exemple l’évolution des écrans led.

Les volutes sont réalisées avec une nouvelle technologie de rideau led IVS… Cette technologie a imposé la largeur des bandeaux ?
O. I. : J’ai eu de la chance ! A un moment donné j’avait dessiné des bandeaux de 1,20 m de largeur. Julien Collet d’IVS m’a répondu, je crois qu’on ne va pas trouver, ce sera un mètre.
Et finalement il m’a rappelé : « J’ai trouvé le produit » c’est 1,20m ! Il l’a trouvé à Las Vegas.

Quels sont les autres prestataires pour ce décor ?
O. I. : La construction du décor est le résultat d’une alliance portugaise et française – Cenycet / Euro Media France-. C’est du sur mesure. FL Structure est par ailleurs intervenu pour les structures, les moteurs asservis (montée et descente des écrans, ponts lumière) et le proscenium…

Comment a été construit le très grand écran principal de vidéoprojection ?
O.I. : Ce cyclo en toile PVC mesure 11 m sur 55 mètres de développé. Il est composé de 3 grands morceaux.

Ce décor comme d’autres est un défi et j’aime cela. Ce qui est important c’est d’avoir de vrais partenaires comme FL Structure, IVS. Par ailleurs, sans la technicité de Cenycet pour construire un décor pareil, tu n’y arrives pas.

On pousse les limites toujours plus loin. C’est ce que j’aime dans ce métier, faire des choses différentes, aller toujours vers des univers différents.

Panoramique Cour du nouveau décor des Victoires de la musique sur France 2

Panoramique Cour du nouveau décor des Victoires de la musique sur France 2

Ce panoramique pris depuis la scène coté Cour vous donne un autre aperçu de ce décor. La photo précédente vous montrait les lignes des ces volutes mais aussi les deux « voiles » celles à Jardin était en position surélevée, elle était dans les cintres. La « voile » à Cour était en position basse, pour cacher la scène Cour.

Sur ce panoramique vous apercevez encore mieux l’ampleur du grand écran de vidéoprojections mais aussi l’habillage partiel des volutes par des rideaux de led (de 1,20m de large!) Au moment de la photo ces écrans placés sur ces lignes courbes ne sont cependant pas encore alimentés par des éléments graphiques créés par Papain. Blondin, chargé de l’exploitation des créations graphiques dans tout ce décor a alors envoyé de la mire pour permettre aux équipes IVS de terminer les tests et calages techniques de ces écrans.

Je reviendrai lundi sur tout le travail technique et les technologies utilisées en terme vidéo mais, comme l’expliquait Jacques Clément mais aussi Olivier Illouz, il y a aussi la partie artistique, la création du décor et des éléments d’habillage de ces différents écrans.

Les éléments graphiques seront de plusieurs sources. Quelques maisons de disque fourniront leurs propres visuels, d’autres éléments dit d’habillage (boucles, logo etc) sont des créations Cutback Productions mais c’est Papain qui a été chargé de la création de la grande majorité des visuels originaux accompagnant les artistes et des autres tableaux de l’émission.

Papain vient du spectacle : Danse, théâtre, opéra et même des spectacles et comédies musicales comme Dracula et Adam & Eve. Il a aussi conçu deux tableaux du spectacle de Céline Dion à Las Vegas. Avec le Sidaction 2011, c’est seulement la seconde fois qu’il travaille pour la télévision.

Papain : Les habillages que l’on voit d’habitude à la télévision sont magnifiques, je n’ai rien à dire. Je ne vais pas critiquer mes collègues qui font des choses que je ne suis pas capable de faire.

La proposition de l’équipe d’Act 4 a été d’apporter une approche théâtrale à une émission de télévision. J’ai trouvé adorable qu’ils me proposent de travailler sur ces Victoires. Le pari était de faire des créations pour chaque titre.

Tu n’as pas choisi comme sur d’autres émissions de travailler sur des habillages synchrones au beat des musiques ?
P. : J’ai plutôt choisi de travailler une piste pour les couplets et une piste pour les refrains. On est en live complet comme à l’Opéra. J’ai rapporté les mêmes techniques à la télévision. Je ne peux pas travailler au clic ou au time code.
(Lors des NRJ Music Awards, les musiques (voire plus) étaient des bandes son. Elles avaient alors pu être synchronisées avec les créations image de manière à pouvoir travailler à l’image près)

J’ai vraiment eu la confiance de Danielle, Jacques et Alexandra. Ils ont été adorables. Ils ne m’ont pas dit, on aime, on n’aime pas, ils m’ont guidé.

A part le Sidaction, je n’ai pas travaillé pour la télévision. Quand je créé des éléments graphiques, avec Marie Jumelin, j’arrive à projeter – sans mauvais jeu de mot – ce que je fais sur une scène de théâtre, de danse ou d’opéra où je travaille habituellement. Par contre, j’ai du mal à visualiser le résultat sur un écran de télévision car ce n’est pas mon métier.
Pour cela Alexandra Clément à la production m’a beaucoup guidé.

Il y a le grand écran mais aussi les volutes au premier plan…
P. : L’idée était de créer un maximum de profondeur et évidemment de ne pas avoir le même contenu, les mêmes vitesses sur les volutes et le fond surtout que la télévision a tendance à écraser l’image. Le fait d’avoir ce décor magnifique en volume permet d’éviter cela.

Un décor, ce sont des formes, des lignes, des éléments d’habillage graphique mais c’est aussi la lumière.

Un décor éteint est souvent très différent de sa version éclairée, animée par la lumière. Les projecteurs font partie du décor, parfois sous forme de faisceau, parfois sous forme de point lumineux, par les dessins formés sur le sol ou d’autres éléments du décor.

Le choix des couleurs, des effets, des mouvements donne aussi vie au décor. Le décor se créée avec le directeur photo, Frédéric Dorieux pour ces Victoires de la musique. (Moyens lumière : Phase 4)

Désormais, vous en savez et en avez déjà vu beaucoup sur ce nouveau décor.

Les écrans n’étaient cependant pas encore totalement alimentés au moment de ces photos mercredi, les répétitions artistiques n’avaient pas encore eu lieu, il nous faudra donc attendre vendredi soir pour voir l’ensemble finalisé et en mouvement…

Une dernière photo pour patienter : La zone orchestre installée sur une immense tournette pour que l’orchestre puisse être soit face au public soit de dos caché par un écran led  : On fait tourner la tournette!

La zone de l'orchestre des Victoires de la musique sur France 2 - Décor : Olivier Illouz

La zone de l’orchestre des Victoires de la musique sur France 2 – Décor : Olivier Illouz

 A lire aussi :

- L’interview de Jacques Clément et la présentation de cette nouvelle version des Victoires de la musique

Papain, son site , sa présentation en 2011 sur Media(s) un autre regard et  les coulisses de projections pour le spectacle de Céline Dion à Las Vegas. Papain a aussi travaillé sur Dracula et Adam et Eve, les spectacles musicaux.

- Le dispositif de réalisation par Jérôme Revon des Victoires de la musique 2013

Les autres articles concernant les décors d’Olivier Illouz


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>