Genres

8 février 2013

Exclusif : Le dispositif technique de réalisation des Victoires de la musique sur France 2

Les caméras des Victoires de la musique sur France 2 - Réalisation de Jérôme Revon

Pas 1, pas 2, pas 3, non Madame, pas même 10 mais, oui Monsieur, 19!

Non, non, il ne s’agit pas du nombre de prix remis pendant la soirée (enfin je crois, j’espère!) mais du nombre de caméras dont disposera Jérôme Revon pour réaliser les Victoires de la musique 2013 en direct du Zénith de Paris ce vendredi soir sur France 2.

Avec déjà 3 grues mais aussi 1 steadicam, 4 caméras robotisées, 3 caméras HF portables, 4 caméras portables filaires et autant de caméras lourdes, le compte est vite fait : 19 caméras dont les images arrivent dans le car régie France 3 Lyon HD.

Jérôme Revon et son équipe dans le car régie France 3 Lyon - Répétitions des Victoires de la musique

Jérôme Revon et son équipe dans le car régie France 3 Lyon – Répétitions des Victoires de la musique

On y retrouve Jérôme Revon face à son monitoring image, avec, à sa gauche, Valérie Deschamps l’une des deux scriptes de l’émission et à leur droite, le truquiste (et blagueur!) Jean-Marie Vaude. A leur droite, l’opérateur synthé installé à gauche de la régie son. Au fond, une équipe nombreuse pour gérer la vision, les magnétos… et même un cadreur chargé des 4 caméras robotisées.

A gauche, dans la zone « bleue », un duo composé de la seconde scripte, Marie de Gouville et d’un technicien / Opérateur LSM.

Deux scriptes? A partir de combien de caméras un réalisateur a droit à deux scriptes? Non, non cela ne fonctionne pas comme cela. Les réalisateurs ont déjà si nécessaire la taille du bras de leur grue pour affirmer leur puissance! (J’en connais un qui va désormais avoir du mal à rentrer dans les cars régie!) 

Plus sérieusement, les deux scriptes vont avoir un rôle très différent pendant ce direct. Valérie Deschamps va avoir un rôle « classique » de scripte pendant ce direct. Elle va raconter et suivre avec précision le conducteur, les enchaînements de séquences, le découpage de chacun des titres etc. Elle a vraiment de quoi s’occuper.

Marie de Gouville va avoir une mission complémentaire, elle va gérer l’une des spécificités d’une soirée de remise de prix. Elle va partir à la chasse aux nommés et composer avec 4 cadreurs portables filaires (12) à (15) le quad, les 4 images rassemblées des 4 nommés. Pour cela elle profite des répétitions pour repérer avec les cadreurs les positions des nommés dans le public. Avec l’opérateur LSM elle prévoit aussi des photos notamment pour les artistes qui ont déjà été annoncés absents.

Nous avons déjà repéré 4 caméras mais il nous en reste 15 à placer dans le décor, un nouveau décor conçu par Olivier Illouz avec Act 4 producteur exécutif pour deux ans de cette soirée des Victoires de la musique. (La production est assurée par L’association des Victoires avec France 2)

Jérôme Clément, producteur avec Danielle Rouméjon et Alexandra Clément de l’émission pour Act 4 nous expliquait dans un précédent article comment cette soirée avait été préparée et quels étaient les prestataires de la soirée. En avant-première vous aviez pu découvrir le nouveau décor créé par Olivier Illouz et habillé par Papain et Frédéric Dorieux à la lumière.

Grâce à ces articles vous connaissez désormais déjà le dispositif scénique composé d’un orchestre au centre, de deux scènes à Cour et à Jardin ainsi que d’un proscenium. Il s’agit donc de pouvoir réaliser des séquences musicales sur chacune de ces zones.

Certains écrans peuvent se lever, l’orchestre tourner et être caché par un autre écran. Par ailleurs, le décor a une grande originalité : Les volutes qui surplombent les scènes. Cette originalité est aussi une difficulté supplémentaire pour la réalisation. Des volumes en profondeur, en hauteur dont il faut tenir compte dans l’implantation des caméras.

Les Victoires de la musique 2013 - Réalisation : Jérôme Revon - Implantation des caméras

Les Victoires de la musique 2013 – Réalisation : Jérôme Revon – Implantation des caméras

Commençons par les caméras de base : Les trois caméras de face (2), (3) & (4). Elles permettent de réaliser différentes valeurs de plan mais aussi de filmer les deux animateurs, Virginie Guilhaumme et Laurent Ruquier et les artistes. Jérôme Revon a aussi installé une caméra lourde à Cour (5) pour des gros plans dans cet axe.

Un décor ample (le grand écran de vidéoprojecteur mesure 55 mètres de large), Jérôme Revon a donc fait installer une Swiss Jibb TSF (Bras de 11 mètres) sur une plateforme face au décor. Quand la grue est quasiment à la verticale, l’image donne la pleine mesure du décor.

Deux scènes, une à Cour, une à jardin. Chacune a aussi droite à sa grue, une Litecam Microfilms installée au plus proche de la scène. (10) & (11).

En complément des mouvements de ces trois grues, un steadicam (9) permettra de réaliser des déplacements au niveau du public, sur la scène au plus proche des artistes.

Sur ce décor, je vous ai aussi indiqué quatre caméras en couleur bleu. Il s’agit de caméras remote BRC Sony. La (17) en vignette est installée à l’arrière de l’orchestre pour filmer de face, en gros plan, le chef d’orchestre.  Une autre (16) est installée au plus près de l’orchestre. La (18) surplombe la scène à Jardin, la (19) est placée dans une position zénithale par rapport au proscenium. (Info vérité comme on dit sur les sites de voyage : Lors de mon passage jeudi, je n’ai pas repéré précisément les emplacements des (18) & (19). Je les ai placé en fonction du résultat à l’image sur le monitoring.)

Enfin, je n’ai pas indiqué les 3 caméras portables HF (6), (7) & (8). Elles évolueront pendant toute la soirée sur la scène au plus près des artistes. Leurs cadreurs vont probablement souvent se déplacer et d’autant plus facilement que leur caméra est HF (sans fil).

Sur cette photo, vous retrouvez une partie de ces caméras ainsi que le steadicam (9) en position repos.

Les caméras des Victoires de la musique sur France 2 - Réalisation de Jérôme Revon

Les caméras des Victoires de la musique sur France 2 – Réalisation de Jérôme Revon

J’en profite pour vous citer les différents assistants de réalisation, relais de Jérôme Revon sur la scène, en coulisses, auprès des nommés : Judith Hazanavicius, Matthieu Poupineau, Julie Galie, Arthur Revon rejoints vendredi par Julien Faustino.

Retournons dans le car France 3 Lyon pour découvrir les images de toutes ces caméras au moment des répétitions de Tal, une artiste qui chantera bien en direct ce vendredi comme les autres artistes.

Comme l’expliquait Jacques Clément en interview tous les artistes chanteront bien en direct et l’orchestre sera live. Mais comme il me l’expliquait aussi hors interview, pendant certains titres des sons additionnels seront ajoutés comme cela peut se faire au spectacle.

Et ce sera par exemple le cas pour Tal. Nul doute qu’elle chantait bien en direct pendant les répétitions, son intro au piano a été très claire et son final aussi. Par contre, une bande son était bien utilisée en sous-couche, en complément, mais qui ne remplaçait pas sa voix. Elle n’était pas en playback. Cette précision pour éviter tout doute vendredi soir. Cet ajout de sons complémentaires sera aussi valable pour deux ou trois artistes de la soirée m’a-t-on dit.

Monitoring de la réalisation des Victoires de la musique sur France 2 - Réalisation : Jérôme Revon

Monitoring de la réalisation des Victoires de la musique sur France 2 – Réalisation : Jérôme Revon

19 caméras cela prend de la place sur un monitoring et encore, les images des 4 caméras pour les nommés n’étaient pas encore visibles sur ce monitoring au moment de mon passage mercredi à 16h09 comme l’indique l’horloge. Ces caméras iront chercher les nommés mais leurs cadreurs pourront aussi proposer des plans du public pendant les variétés, Jérôme pourra donc aussi prendre la main sur ces caméras.

Je vous ai indiqué les numéros de chacune des images des caméras visibles sur ce monitoring. Vous devriez les reconnaître sous le Programme et le Preview.  Vous remarquerez d’ailleurs que l’image de la (6) est visible deux fois, une première fois à droite de la (5) et une seconde fois à gauche de la (7).

En hauteur, je vous ai encadré les images des 4 caméras robotisées commandées par un cadreur installé dans le car. Au dessus de cette ligne vous apercevez aussi les différents flux des séquences créées par Papain. Ce sont ces 5 flux qui alimentent les différents écrans… Mais cela je vous en parlerai très prochainement plus en détail sur Media(s) un autre regard.

Voilà pour ces 19 caméras.

Oui, je sais, je vous en avais rarement présenté autant pour un divertissement.

Alors ce soir devant les Victoires de musique sur France 2 : Un papier, un crayon et cet article pas loin. Et à vous de repérer chacune d’entre elles. Et  hop la (1)… La (2), ok… La (1) ok… la (3) check, la (4), la (1)…

Des questions, des remarques voire même des précisions à apporter si vous participez à l’événement? L’espace commentaire est à votre disposition.

Bon direct!

A lire aussi : 
L’interview de Jérôme Clément, l’un des producteurs de l’émission
Le nouveau décor et le dispositif scénique des Victoires de la musique (Interview d’Olivier Illouz et de Papain 
Les autres articles Media(s) un autre regard sur les réalisations de Jérôme Revon


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>