Dictionnaire! & technologies

7 mars 2013

Exceptionnel : La visite d’une régie finale, celle de France 3

Le monitoring de la régie finale de France 3

La régie finale d’une chaîne de télévision est un lieu stratégique. Elle est l’étape finale de la distribution de la chaîne à travers la France et à l’étranger par différents moyens de diffusion. Il est rare de pouvoir y accéder. Media(s) un autre regard a pu visiter celle de France 3 créée en 2005 et assister à l’une de ses originalités, les bascules quotidiennes entre Paris et ses antennes de proximité.

France 3 n’est pas une chaîne ordinaire, elle fête déjà ses 40 ans cette année.

France 3 n’est pas qu’une chaîne puisqu’en fait elle existe en 25 versions régionales dites « antennes de proximité ». A cela il faut ajouter la version « nationale » en SD mais aussi en HD.

Cela vous surprend? Peut-être parce que vous n’avez pas encore lu l’article de présentation de toutes les versions de France 3 et la manière dont se construisent au quotidien les grilles de ces chaînes régionales.

A plusieurs reprises, en semaine comme le week-end, les antennes de proximités basculent des programmes nationaux envoyés depuis la régie finale à Paris vers des programmes produits et diffusés régionalement et localement et ainsi de suite.

Cela donne des grilles antenne schématisées ainsi :

Les déclinaisons nationales et régionales de la grille de France 3

Les déclinaisons nationales et régionales de la grille de France 3

Les chaînes régionales occupent chacune dans leur région le canal 3 sur la TNT. Cette diffusion régionale est alors opérée depuis le site de chaque antenne de proximité.

Ces chaînes régionales, assemblage de programmes nationaux et à certaines heures de programmes régionaux sont aussi disponibles sur les autres réseaux (Satellite, ADSL, câble…) à travers la France. Les différents opérateurs ne récupèrent cependant pas directement dans chaque région le signal de chacune de ces chaînes régionales. Leur assemblage en multiplex est lui aussi réalisé sur le site de la régie finale de France 3.

Ainsi, les signaux des chaînes régionales remontent tous à Paris et sont assemblés et retransmis ensemble aux opérateurs comme Free, Numericable, Canal Sat… dans le format qui leur convient. (La régie finale ajoute alors aussi le signal de France 3 nationale en SD et  en HD mais aussi le signal SD et HD de France 5.)

Hors diffusion TNT, la régie finale de France 3 porte bien son nom, elle est le lieu de la diffusion finale des signaux de France 3.

Voici, schématisé, le processus de diffusion de France 3 et de ses variantes en région.

Les modes de diffusion de France 3 autour de sa régie finale

Les modes de diffusion de France 3 autour de sa régie finale

La régie finale de France 3 à Paris assemble tous les programmes nationaux y compris la publicité et les bandes annonces nationales en provenance du siège et d’ailleurs. Ils sont alors stockés et gérés sur serveurs. La régie reçoit et gère aussi les images des directs réalisés sur d’autres sites, des plateaux, des stades etc.

Enfin, pour réaliser une antenne nationale diffusée sur Canal 3 (hors TNT), la chaîne ajoute des éléments comme les Editions des Régions et les Editions des initiatives réalisées sur un site particulier, à Vaise près de Lyon. En diffusion nationale, ces émissions comblent les tranches horaires personnalisées en région par des productions locales.

Pour construire leur chaîne régionale de France 3, les antennes de proximité en région récupèrent le signal national qui est la base de leur antenne. Ce n’est qu’au moment des tranches horaires régionales qu’elles prennent la main sur ce signal via un système de commande, un Splicer. Nous y reviendrons avec un article « spécial Bascules ».

France 3 : Prise d'antenne en régions

France 3 : Prise d’antenne en régions

(A gauche, les 24 antennes de proximité ont pris la main et diffusent des programmes différent. A droite, au début du 12/13 national, les chaînes régionales diffusent toutes (sauf Via Stella en Corse) l’édition nationale. Par contre il y a un décalage d’une quinzaine de secondes entre la diffusion de France 3 national et les remontées des 24 déclinaisons régionales) 

Voici, dans ce site à quelques minutes du siège de France Télévisions la salle principale de la régie finale :

La régie finale de France 3 (Panoramique)

La régie finale de France 3 (Panoramique)

Il s’agit de la « Vigie » mais aussi du lieu de diffusion et d’assemblage de tous les éléments d’un programme.

La « brigade d’exploitation » est composée de quatre personnes : Le chef de chaîne, deux techniciens d’exploitation (il n’y en a souvent qu’un ailleurs) et le technicien maintenance. Le travail est collectif, insiste Rémi Mercier, Directeur Délégué à la Diffusion des Antennes de France 3.

Au premier plan, derrière le pupitre d’exploitation général de la régie finale, on trouve deux intervenants aussi très importants :

- A droite, le pupitre de la chef de chaîne. Elle est en contact permanent avec le directeur d’antenne de France 3. Elle vérifie les conducteurs et prend des décisions avec la direction et l’équipe en régie en cas de problème technique mais surtout lors de directs plus longs, lors de modifications de l’antenne. Elle réajuste aussi à plusieurs reprises le conducteur antenne et valide les horaires exacts des bascules avec les régions.

- A gauche, le pupitre maintenance. Il est rare de trouver un technicien maintenance 24/24 dans une régie finale. Cependant ce site est excentré. Il doit donc être autonome. Il est difficile d’imaginer faire venir les services techniques et généraux de France Télévisions pour régler tel ou tel problème en urgence.

Nous reviendrons sur ces deux fonctions et leurs postes de commandes et de contrôle prochainement.

Rapprochons du Monitoring de diffusion de France 3 et des deux techniciens d’exploitation :

Le monitoring de la régie finale de France 3

Le monitoring de la régie finale de France 3

De nombreux écrans mais pas tant que cela finalement car la régie et l’ensemble du site sont fortement automatisés. Nous nous plongerons d’ailleurs prochainement dans les entrailles de cette régie et de ce site à part!

Encadrés de jaune, les deux diffusions nationales simultanées de France 3, la principale en SD et en dessous la diffusion en HD.

Oui France 3 existe bien en HD au niveau national mais hors TNT. La plupart des programmes n’étant pas tournés en HD ils sont « upscalés », c’est à dire transformés en qualité HD. A l’inverse quand la chaîne dispose d’un master HD, il est diffusé ainsi sur le signal HD et « downscalé », transformé en format non HD pour la diffusion principale SD.

France 3 ne communique quasiment pas sur cette diffusion et sur les programmes produits en HD. Une des raisons probables, la difficulté à un passage complet des moyens de production en HD. En effet, comme lorsque France 3 a appliqué la norme Loudness R128 pour égaliser les niveaux sonores sur son antenne, il faudrait modifier les moyens techniques à Paris mais aussi dans les 24 sites en France. Un tel investissement est actuellement quasi inenvisageable.

Nous pouvons aussi rappeler qu’actuellement France 2 qui a obligation de diffuser en HD sur la TNT est très en retard sur France 3 puisqu’elle diffuse encore en parallèle deux signaux indépendants, un en SD et un en HD en faisant tourner en partie des bandes sur deux circuits séparés.  Cela devrait changer en avec la mise en place début 2014 d’une nouvelle régie de diffusion, enfin d’un Centre de diffusion et d’Echange commun aux différentes chaînes de France Télévisions.

Revenons à notre mur d’image, un mur d’image non pas composé d’écran led ou plasma mais en rétroprojection. Ainsi, le mur d’images est parfaitement lisible en lumière du jour et les écrans ne marquent pas comme cela peut-être le cas des écrans leds.

A gauche, (encadrée de bleu) la diffusion nationale secours, encore une fois en SD et en HD.

Totalement à gauche (encadré de rouge), les remontées des 24 chaînes régionales. Pas de France 3 Corse cependant sur ce monitoring. En effet, les opérateurs nationaux lui ont préféré Via Stella, la chaîne Corse de proximité de France 3.

La régie finale de France 3 diffuse en très grande majorité des programmes déjà stockés dans ses serveurs. Il lui arrive aussi cependant de gérer des directs et des réceptions d’émissions par fibres entrantes en provenance d’autres sites à quelques heures ou minutes de leur diffusion. C’est notamment le cas de Météo à la carte mais aussi des envois depuis Vaise.

Dans la zone encadrée en mauve, on retrouve les images de ces fibres entrantes : Vaise (Synchr 1 & 2), la régie des JT de France 3 au siège de France Télévisions (Synchr 3& 4). En 5, c’est le signal de Vanves (Paris, île de France)…  On peut affecter les signaux que l’on veut via une grille de sélection. Les signaux sont alors synchronisés et étalonnés notamment au son pour leur diffusion à l’antenne. Pas de régie son spéciale, l’étalonnage est géré depuis un dispositifque l’on entre-aperçoit dans le cadre blanc

Derrière les techniciens d’exploitation, on retrouve même encore une batterie de magnétoscopes au cas où il serait nécessaire d’utiliser ce mode de numérisation ou, au pire, de diffusion d’un programme en direct depuis une bande en lecture.

Au dessus du cadre mauve on surveille aussi la diffusion de quelques Web Tv.

Dans la zone encadrée de vert, enfin différents autres retours et sorties de la régie.

Intéressons-nous désormais plus précisément au poste de commande où l’on aperçoit les deux techniciens d’exploitation. Ce poste est doublé pour des raisons de sécurité par un second poste (encadré en orange).

Devant ces techniciens plusieurs écrans informatiques. De (A) à (C), il s’agit de plusieurs conducteurs de l’antenne nationale de France 3. On y reviendra prochainement plus en détail mais un conducteur est un fichier qui indique l’ordre des séquences d’une émission ou ici d’une diffusion chaîne. Une ligne par séquence (programme, pub, bande annonce, direct ou pas…) avec sa durée, sa provenance, sa disponibilité…

En (D), un poste important, celui de l’habillage dynamique de l’antenne.

Il y a deux outils d’habillage pilotés automatiquement et à deux voies chacun (SD et HD). Le premier est classique, utilisé par exemple pour les synthés gagnant. On ajoute en régie finale le nom du gagnant sur un synthé déjà posé par le producteur de l’émission ou inséré aussi en régie.

Le second outil d’habillage est plus élaboré, il s’agit d’un habillage dynamique Orad. (Relire : Le nouvel habillage autopromotion de France 3). Rémi Mercier m’a précisé que France 3 avait été la première chaîne du groupe France Télévisions à mettre en place un outil d’habillage dynamique, il y a 3 ou 4 ans.

Cet habillage dynamique permet d’ajouter sur l’antenne des éléments en animation comme les onglets bleu de fin de programme, le logo et les autres éléments dynamiques de l’habillage antenne.

Voici en GIF un exemple de cet habillage dynamique sur les programmes France 3 :

gif animator picasion

Pour gérer la diffusion de France 3, il existe plusieurs conducteurs. Le (A) est un conducteur qui ne commande aucune machine, c’est un outil de simulation qui permet de tester différents scénarios de programmation antenne. Le (B) permet de suivre la diffusion en cours. On voit en permanence quelle séquence est « on air » (en diffusion).

Le troisième conducteur (C) est le conducteur principal de commande. On peut le programmer, le modifier, cela aura des incidences directes sur la diffusion antenne. C’est aussi sur ce logiciel qu’un technicien d’exploitation relancera l’automation à la sortie d’un direct. Ainsi, dès que le direct est fini, le technicien relance les serveurs pour la suite du remplissage automatique de l’antenne via les serveurs.

Voici ce pupitre de commande principal en gros plan :

Le poste de commande principal de la régie finale de France 3

Le poste de commande principal de la régie finale de France 3

Dans le cadre rouge, un mélangeur comme on en trouve dans une régie de réalisation classique. Le pupitre de commande de secours dispose uniquement d’une barre cut. Ce mélangeur permet de passer sur l’antenne le signal d’un direct et inversement.

J’attire aussi votre attention sur les 4 boutons encadrés de jaune : Diffusion principale (Main), Diffusion de secours, Clip de chaîne et Diffusion dégradée. En cas de souci technique ces boutons permettent de passer immédiatement du signal principal au signal secours, voire au clip de chaîne (une boucle qui tourne en permanence en régie finale) où encore à la diffusion dégradée : La diffusion principale mais sans les éléments d’habillage.

Voici en bonus, la présentation de cette régie en vidéo (muette) :

Cette salle n’est que le pupitre de commande des différentes diffusions de France 3. Je vous propose de découvrir prochainement la partie immergée de l’iceberg, la salle des machines! (J’arrête là avec ses métaphores ça va se terminer en Titanic!)

Comment se passent les bascules quotidiennes entre programmes nationaux et régionaux? Comment est organisé le site de la régie finale, quelles sont ses autres activités? Comment sont organisés les pupitres du chef de chaîne et du technicien maintenance? Un peu de patience, rendez-vous aux prochains articles.

Cette régie a été mise en place en 2005. Depuis elle a évolué avec l’arrivée du 16/9, l’échange avec l’extérieur en mode fichier, l’arrivée du mutiplex régional, sa supervision, l’arrivée de l’habillage dynamique, l’arrivée de la HD sur l’ADSL et la mise en place de la norme Loudness R 128.

La prochaine étape est…. Sa destruction !

Oui en effet, à un autre étage se construit non plus une régie finale mais un Centre de Diffusion et d’Echange.

Le voici il y a quelques semaines lors de ma visite :

Le Centre de Diffusion et d'Echange de France 3 (/France 5) en construction

Le Centre de Diffusion et d’Echange de France 3 (/France 5) en construction

D’ici fin 2014,  quelques mois après celui de France 2 / France 4, ce centre devrait être en fonction pour diffuser France 3 et France 5. Les serveurs de diffusion auront été changés, un studio virtuel aura été créé sur le site et celui-ci prendra aussi désormais en charge la création des multiplex des chaînes de France Télévisions pour les tablettes et portables.

Un grand merci à Rémi Mercier pour la visite et ses explications et à ses équipes pour leur accueil.

A lire aussi : 
France 3, 40 ans, 24 chaînes régionales et une diffusion SD et HD…
– Evolution : D’une régie finale France 3 à un Centre de Diffusion et d’Echange France Télévisions
- La Régie finale : Des milliers d’heures de programmes à diffuser : Comment? 

- Le nouvel habillage autopromotion de France 3 : Présentation et Interview de Laurent Sauvage, Directeur Artistique
Présentation d’éléments du nouvel habillage autopromotion de France 3
Présentation d’une charte graphique, celle de France 3


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






3 commentaires


  1. Stephane

    Petite question :
    La Régie finale ne se trouve pas au sein du siège de France Télé ?
    Où est-elle située ?


    • Stéphane,

      La régie finale France 3 n’est effectivement pas située au siège de France Télévisions.

      Elle est installée dans le 15ème arrondissement. Même si son adresse est connue de beaucoup, cela reste un site dit « sensible ». J’ai donc choisi de ne pas indiquer son adresse exacte.

      J’en reparlerai prochainement mais France Télévision va être équipé d’un Centre de Diffusion et d’Echange qui remplacera le système des régies finales. Une partie du centre sera installée au Siège. Elle permettra de diffuser France 2 et France 4. Une seconde partie sera installée sur le site actuel de la régie Finale de France 3 pour prendre en charge la diffusion de France 3, de France 5…
      En cas de grave panne au Siège ou sur ce site, l’autre parte du Centre d’Echange et de diffusion pourra prendre le relais de diffusion des autres chaines. Une sécurité supplémentaire.


      • Stephane

        Merci beaucoup pour toutes ces informations.

        J’aimerai beaucoup voir un article décrivant les différents plateaux de tournage de la Plaine Saint Denis.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>