Dictionnaire! & technologies

18 mars 2013

Exclusif : Visite des nouveaux cars régie HD « Challenger » Strasbourg et Toulouse France Télévisions

A l'intérieur du nouveau car HD Challenger Strasbourg de la Filière Production de France Télévisions

Dans quelques jours, la Filière Production de France Télévisions disposera de deux nouveaux cars HD, les cars Challenger Strasbourg et Toulouse. En exclusivité, les premières images et la présentation de ces cars encore en cours de finalisation dans leur atelier.

Ils sont jumeaux. Déployés ils font 15 m de long et jusqu’à 4,70 de large. Ils vont tous les deux s’appeler des cars Challenger.

Le car Strasbourg devrait entrer en production soit à partir du 25 mars en direct à Tulle pour Midi en France, soit quelques jours plus tard un dimanche lors d’une messe. Dans les deux cas c’est un François qui sera content!

Le car Toulouse entrera en service fin avril. Il devrait jouer pour la première fois sur un match du challenge européen de rugby dans le Sud Ouest de la France.

Ces deux cars vont remplacer les deux cars Strasbourg et Toulouse actuels et vieillissants mais toujours en fonction.

Nous avions visité le car Toulouse il y a quelques semaines, lors d’un direct de Midi en France au salon de l’Agriculture :

Dans le car SD France 3 Toulouse - Midi en France au Salon de l'agriculture

Dans le car SD France 3 Toulouse – Midi en France au Salon de l’agriculture

Voici désormais, lors d’une visite jeudi dernier dans les ateliers de Preview (IEC), l’intérieur du nouveau car Strasbourg « Challenger » en cours de finition :

A l'intérieur du nouveau car HD Challenger Strasbourg de la Filière Production de France Télévisions

A l’intérieur du nouveau car HD Challenger Strasbourg de la Filière Production de France Télévisions

Ce jeudi là, une partie de l’équipe du car Strasbourg de la Filière Production de France Télévisions dirigée par Gilles Silard était en formation, une formation intégrée dès le départ dans l’appel d’offre européen lancé par la Filière Production pour la fabrication des deux cars, deux cars jumeaux à quelques détails près.

A quelques détails près car l’intégration du matériel dans le car Strasbourg ayant eu au départ un mois d’avance sur celui de Toulouse,  elle a permis de faire gagner ensuite du temps à l’équipe de Toulouse. Celle-ci a ainsi profité de l’expérience de Strasbourg pour faire réaliser de petites adaptations à la marge sur la structure du car Toulouse.

Voici ces deux cars non encore habillés de leur logo France Télévisions dans un atelier Preview :

Gilles Silard (Directeur de la Filière Production) devant les deux cars HD Challenger Toulouse et Strasbourg

Gilles Silard (Directeur de la Filière Production) devant les deux cars HD Challenger Toulouse et Strasbourg

Comme vous le voyez avec le car Strasbourg, à droite, ils sont équipés de deux soufflets pour accueillir au mieux un maximum de personnes et d’équipement. Le car très modulaire est aussi exploitable avec un seul soufflet ouvert.

Pour les amoureux des chiffres : Voici les dimensions de chacun des cars :
Longueur : Semi-remorque seul : 12,80 m (+2 m avec le tracteur)
Largeur : Semi-remorque fermé : 2,50 m, 1 soufflet déployé : 3,90 m et les 2 soufflets déployés : 4,70m
Hauteur : 4,02 m, 5,12 m avec les rambardes et 12 m si des mats sont installés sur son toit.

Voici l’espace dans le car vue depuis l’intérieur grâce à ce panoramique :

Panoramique intérieur du car HD Challenger Strasbourg Filière Production France Télévisions

Panoramique intérieur du car HD Challenger Strasbourg Filière Production France Télévisions

De l’espace, avec à gauche de façon traditionnelle les postes réalisation mais non séparés du poste magnéto/Lsm. En effet, le but est de pouvoir varier facilement les profils présents sur cette ligne avant du car. On y retrouvera souvent le réalisateur avec à sa droite, le truquiste et l’opérateur synthé et à sa gauche la scripte et l’opérateur magnéto. Mais on pourra aussi y trouver un conseiller musical lors des captations de concerts, un responsable éditorial etc.

Une grande modularité sera aussi possible à l’arrière sur les deux lignes des postes production. Les moniteurs et le système informatique en réseau modulable permettront sur ces postes à l’intérieur des deux soufflets d’accueillir du personnel de production mais aussi éditorial, statistiques, des opérateurs LSM & divergés etc.

A droite encore, la zone « multifonction » un peu à l’écart. Elle pourra aussi accueillir une seconde réalisation (déshabillage du signal international par exemple), un banc de montage ou de fabrication PAD, une station graphique ou la zone « Euro » complétée par une baie technique comme ce sera le cas en juillet dans le car Toulouse lors du 100ème Tour de France.

Comme je vous l’avais expliqué il y a déjà quelques semaines, le car Toulouse sera présent lors de ce Tour de France événement. C’est dans ce car que seront réalisés les plateaux d’après Tour. Le car servira aussi de nodal et de zone « euro » pour les autres diffuseurs et clients du Tour de France.

La modularité de ces deux nouveaux cars se traduit aussi par la possibilité de déport.

Un peu plus haut j’écrivais que sur la première ligne on trouverait « souvent » le réalisateur, ce qui a pu en surprendre certains car dans un car régie, le réalisateur principal est toujours installé à cet endroit. Grâce à la fonction déport, il sera possible avec les cars Strasbourg et Toulouse de déporter le mélangeur, enfin la commande du mélangeur (… ou expliqué plus simplement encore, toutes les « barres de boutons » qui permettent au réalisateur de commuter les caméras).

Ainsi, par exemple lors de concerts, quand il est impossible d’approcher un car au plus près de la salle de spectacle, la commande du mélangeur sera installée dans le bâtiment, non loin de la salle de spectacle et complétée sur place par du monitoring de la régie flight de la Filière Production par exemple. Cette commande du mélangeur sera cependant reliée via un réseau fibre aux caméras et à l’électronique du car installé peut-être à 500 mètres de là. L’ensemble de l’espace du car sera alors transformé en salle de visionnage en direct de la réalisation du spectacle.

Il pourra en être de même pour le son puisque une partie annexe de la console son Lawo sera aussi déportable à l’extérieur.

Salle de mixage son du car Challenger Strasbourg Filière Production - France Télévisions

Salle de mixage son du car Challenger Strasbourg Filière Production – France Télévisions

Il m’a été précisé qu’une attention particulière a été portée à l’acoustique dans la salle de mixage mais aussi dans le reste de l’espace pour optimiser la réalisation de captation de concerts.

Le châssis et la carrosserie de ces deux cars identiques ont été construits par Toutenkamion. La société Preview, près de Paris a alors été chargée de l’intégration du matériel dans la carrosserie, du mobilier et de la partie climatisation. Le car de Strasbourg est arrivé chez Preview à la mi-novembre, le second à la mi-décembre.

La Filière de production a cependant fait le choix de ne pas commander deux cars clés en main mais pris directement en charge le choix et l’acquisition des matériels intégrés dans les deux cars. Toute la partie ingénierie informatique a été développée en interne à France Télévisions. (Sous la direction d’Yvan Kalfon) Nous y reviendrons.

Voici ce même car Strasbourg vu de l’extérieur et de l’arrière :

Extérieur du car HD Challenger Strasbourg - Filière Production - France Télévisions

Extérieur du car HD Challenger Strasbourg – Filière Production – France Télévisions

Les équipes de France Télévisions ont choisi de faciliter aussi l’accueil du matériel. Cela passe par des accès facilités au matériel à l’intérieur même du car et par ces trappes et ouvertures à l’extérieur du car. Leur nombre a été volontairement limité pour tenir le budget.

Des rambardes peuvent être installées sur le toit. Elles permettront de réaliser des positions stand up à 1 caméra en hauteur. Un répartiteur est d’ailleurs prévu pour cela sur le toit. Mais ce toit aura aussi d’autres fonctions techniques. On y trouve des embases pour installer des potence qui permettront par exemple de faire passer des câbles en hauteur en profitant de celle du car. Il sera aussi possible d’installer des mats pour les réceptions HF et les intercoms.

Sur le toit il y aussi une trappe pour une parabole de réception. Elle permettra de recevoir par satellite des images témoin de la diffusion et de la concurrence.

Vous avez envie d’en voir plus, voici une petite animation (muette) pour vous faire visiter le car Strasbourg, le plus abouti au moment de ma visite :

Le car de Strasbourg a été le premier à être assemblé. L’intégration du matériel dans le car de Toulouse a commencé un mois plus tard mais une partie du décalage a déjà été rattrapé. L’équipe du Car Toulouse profite en effet de l’expérience de l’équipe de Strasbourg.

La conception de ces deux cars est le résultat du travail commun de plusieurs unités de la Filière Production et du travail en commun des deux chefs de car : Gilles Maurel (car de Toulouse) et Francis Meyer (Car de Strasbourg) et des deux chefs son, sous la direction de Michaël Friederich, Direction Adjoint en charge des moyens de la Filière Production, Directeur du projet.

Et voici d’ailleurs le car de Toulouse qui était ce jeudi, comme on le voit, moins avancé que celui de Strasbourg. Une occasion rare de découvrir un car encore non équipé :

Le car Challenger Toulouse Filière Production France Télévisions en cours d'assemblage

Le car Challenger Toulouse Filière Production France Télévisions en cours d’assemblage

Ces deux cars Challenger Strasbourg et Toulouse pourront accueillir jusqu’à 15 caméras mais seront équipés d’une base de 7 à 8 caméras HD Sony HSC 2400. Des caméras déjà acquises en 2012 pour les JO de Londres (Les JO, les coulisses, le dossier).

Du déport mais aussi des cartes Madi pour intégrer le son au signal vidéo, de la 3G SDI… Quelles technologies utilisées?

Pourquoi 2 nouveaux cars HD? De la 3D? Pas de moyens de transmission?

Des réponses à ces questions cette semaine dans un second article qui précédera un dossier sur les moyens et l’organisation de la Filière Production de France Télévisions. A suivre…

En attendant bonne chance à ces deux cars aujourd’hui identiques mais qui seront désormais amenés à évoluer chacun selon les demandes des clients à France télévisions pendant 13 à 14 ans. (C’est plus long que dans le privé)

Les équipes Strasbourg et Toulouse sur place avaient hâte de passer à la phase d’exploitation de leur car. Il faut en général compter ensuite 6 mois pour « débuguer » un car tel que ceux là, c’est à dire repérer toute les petits dysfonctionnements et ajustements.

Sachez enfin que l’un de ses nouveaux cars sera présenté en septembre prochain à l’IBC, ce salon technologique international.

A lire aussi ensuite : 
Pourquoi deux nouveaux cars régie?  Leur présentation technique


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






One commentaire


  1. Vincenté

    Super Emmanuel ces coulisses vivement, la suite……



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *