Genres

3 avril 2013

Toute la télé chante pour le Sidaction sur France 2 : Toute une organisation…

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , , , , , , ,
Le décor de Toute la télé chante pour le Sidaction - Conception Xavier Grosbois

Le Sidaction 2013 débute sur toutes les chaînes le 5 avril. Samedi 6 avril, France 2 diffusera Toute la télé chante pour le Sidaction, un divertissement de prime time de sensibilisation et d’appel aux dons mêlant animateurs et artistes confirmés. Comme chaque année, l’émission a été enregistrée il y a quelques jours. Sa diffusion sera ponctuée de directs pour suivre l’évolution des promesses de dons. Retour sur le tournage en deux jours au Théâtre Marigny.

Du beau monde sur la scène et du monde à attendre de pouvoir entrer dans ce théâtre ce vendredi 22 mars à une heure de l’enregistrement. Du monde bien aligné et bien encadré. Pas même besoin d’agents de sécurité, c’est le service d’ordre de l’Elysée qui a pris les choses en main et pas question de resquiller! On n’approche pas trop près du Palais de la République (Oxymore?!)

Le public avait rendez-vous assez tôt car le début du tournage, le PAT (Prêt à Tourner) était prévu à 19h. Et effectivement, dès 21h45 le tournage sera terminé, un record qui s’explique notamment par l’enregistrement d’une partie des séquences dès le jeudi.

Rappelons le principe de cette soirée : Accompagnés d’un orchestre live, celui de David Berland, des chanteurs reprennent des tubes en duo avec des animateurs. (A lire ou relire le premier article et les premières photos)

Une maîtresse cérémonie, l’infatigable Line Renaud mais pas d’animateur pour cette soirée. Les équipes de DMLSTV – Anne Marcassus & Jean Philippe Lemonnier – avec Anthony Souchet ont imaginé des lancements différents. Les duos artiste/animateur lancent eux-mêmes les artistes suivants. Ces séquences ont alors été parfois tournées sur la scène de façon classique mais aussi au milieu du public.

Ainsi Baptiste Giabiconi et Daniela Lumbroso ont tourné leur « plateau » de lancement depuis le balcon du Théâtre :

Toute la Télé chante pour le Sidaction - Baptiste Giabiconi & Daniela Lumbroso

Toute la Télé chante pour le Sidaction – Baptiste Giabiconi & Daniela Lumbroso

Cet assemblage de deux photos vous permet déjà de repérer certaines des 11 caméras de Pascal Duchêne avec notamment un cadreur au balcon. A droite nous voyons le cadreur grue et, sur la scène, deux cadreurs caméra épaule qui se sont installés dans l’axe du duo inédit. L’un des deux cadreurs a placé sa caméra sur un pied de campagne.

Ce vendredi soir, le public était nombreux. Jeudi, lorsqu’il a fallu enregistrer d’autres duos (une bonne moitié de l’émission) dans l’après-midi puis le soir il était plus compliqué de remplir la salle. L’Agence Cassandra a alors été chargée de remplir les premières rangées du Théâtre avec deux publics successifs. Avec des astuces de réalisation et un bon montage derrière, cela ne se verra pas samedi. Cependant il était alors plus difficile de tourner des séquences « plateau » au milieu de la salle.

D’une contrainte, la production en a fait une originalité. Elle a proposé aux artistes de tourner des lancements dans des coulisses reconstitués dans l’une des salles de bar du Théâtre. Ainsi les tournages des séquences ont pu être tournées de façon autonome sans la présence des artistes suivants…

Tournage à la caméra Sony F3 de lancements en coulisses - Toute la télé chante pour le Sidaction - France 2

Tournage à la caméra Sony F3 de lancements en coulisses – Toute la télé chante pour le Sidaction – France 2

A gauche, une simulation de loge maquillage avec les deux « glaces maq » (Glaces maquillages) louées pour l’occasion. Pour filmer Claire Keim et Thomas Hugues, deux cadreurs équipés de Caméras Sony F3 ENG synchronisées au clap pour le montage.  Ces caméras étaient aussi équipées de liaisons HF. On voit les retours image témoins devant Pascal Duchêne à droite sur un chariot technique.

Au moment des photos, Frédéric Dorieux Directeur de la photographique de la soirée venait d’arriver pour modifier la lumière. Un peu plus tard, c’était la position même de ces glaces maquillage qui était modifiée. Ce n’était que le début d’après-midi ce jeudi, la mise en place.

 A propos de lumière,

La lumière du Sidaction 2013 - Tout le monde chante pour le Sidaction sur France 2

La lumière du Sidaction 2013 – Tout le monde chante pour le Sidaction sur France 2

Frédéric Dorieux a fait le choix de placer la quasi totalité de sa lumière sur et au dessus de la scène du Théâtre Marigny. Pas ou quasiment pas de lumière face à la scène à part bien sûr des poursuites.  De nombreux faisceaux de projecteurs (de nombreux Sharpy) verticaux mais surtout dirigés vers les spectateurs, vers les caméras et donc vers nous téléspectateurs pour un effet particulièrement réussi.

La petite photo de droite pour vous montrer sa manière d’éclairer la salle, un éclairage indirect avec de puissants projecteurs placés  au « poulailler » tapant sur la coupole du Théâtre.

Des moyens lumière Phase 4 mettant en lumière un décor très graphique créé par Xavier Grosbois en contraste avec le décor du lieu. Un décor composé d’éléments de structure FL Structure et de nombreux écrans verticaux mais aussi de dalles écran IVS sur le sol.

Le décor de Toute la télé chante pour le Sidaction - Conception Xavier Grosbois

Le décor de Toute la télé chante pour le Sidaction – Conception Xavier Grosbois

Ces écrans ont été alimentés et gérés par les graphistes de D Labs. (Lire ou lire : Les projections de Histoires en série).

Il ne faudrait pas oublier les équipes techniques de la Filière Production France Télévisions du car Rennes et les machineries de Microfilms. Nous parlerons réalisation et moyens techniques vendredi.

Le son de l’orchestre live et des artistes était par ailleurs prémixé par Dushow dont la régie son était installée sous la scène. Pas terrible pour profiter de la vue sur Paris mais quel calme!

Si je rajoute qu’ Egg Cetera s’occupait du catering, on a fait, je crois, le tour des moyens techniques et humains me semble-t-il.

Retour au déroulement de ce tournage. Les équipes de DMLS TV avaient pris possession du lieu dès le mercredi tôt le matin pour le début de l’installation décor et lumière. Le prelight s’était terminé dans la nuit. Le jeudi matin, l’ensemble a été finalisé et les équipes images ont pu commencer à travailler dès 11h au même moment où débutait la balance orchestre. Les premières répétitions/ampex ont pu commencer à 13h.

Vendredi, la journée a été uniquement consacrée aux répétitions des autres duos, ceux qui ont ensuite été filmés le soir en présence du public venu nombreux mais, comme souvent, un peu déçu d’apprendre par Patrick Basta, le chauffeur de salle qu’une partie des artistes ne se présenteraient pas devant eux ce soir là.

La production avait cependant tout de même prévu de leur diffuser tous les titres ampexés (enregistrés) jeudi.

Sidaction 2013 - Diffusion au public des séquences enregistrées

Sidaction 2013 – Diffusion au public des séquences enregistrées

Entre chaque titre live, vendredi soir, le temps de préparer les artistes suivants, le public pouvoir revoir les titres enregistrés le jeudi. Ils étaient diffusés dans les colonnes écran du décor. Le public était alors filmé (un cadreur épaule assis sur la scène, la caméra sur grue Litecam tournée vers le public) pendant la diffusion. Pour que ces plans public (voir le monitoring en vignette) puissent être raccordés magiquement en montage, l’équipe lumière reproduisait aussi de façon synchrone la lumière du titre en question.

Et bien je crois qu’on a fait le tour là non?

Ah non, je savais bien qu’il manquait quelqu’un!

Thomas Hugues et Claire Keim - Toute la télé chante pour Sidaction - France 2

Thomas Hugues et Claire Keim – Toute la télé chante pour Sidaction – France 2

Dans le précédent article, je vous avais bien dit qu’il se cachait un Carlos dans cette photo. C’est bien lui, de dos, légèrement penché, l’homme qui s’assure toujours que le plateau est « nickel » pour l’enregistrement. Ce n’est peut-être pas un grand nom, un nom qui vous est connu tout du moins mais un prénom réputé à qui de nombreuses productions font appel comme moi quand j’étais Directeur de production. Il fallait donc aussi qu’il soit mentionné!

A l’image enfin aussi, tout de noir vêtu, sur la scène, un casque sur une oreille, Arnaud Madrières, 1er assistant de réalisation de Pascal Duchêne secondé par Sabri Ben Hassine (à gauche debout dans la salle) lui aussi régulièrement 1er assistant.

A lire ou relire : 
– Les premières photos du tournage du Sidaction
Les 11 caméras de Pascal Duchêne.

Et bien sûr le site du Sidaction


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *