Réalisation

24 mai 2013

En régie, la réalisation d’une course automobile sur circuit avec Franck Broqua. Go & go!

Monitoring de réalisation d'une course automobile - Production Stop & Go

Comment suivre l’évolution de la course sur un circuit et la raconter aux téléspectateurs ? Comment faire vivre la course en tête mais aussi pour les autres places ? Comment raconter la vie dans les stands des écuries et réaliser des interviews à chaud ? L’exemple d’un GT Tour produit par Stop & Go. Dialogues dans un car régie…

Bien sûr il y a les 24h du mans, un circuit extrêmement long (14 Km) mais dont la course est réalisée avec des moyens considérables. (Hélico, des caméras embarquées, plus de 20 caméras le long du circuit).
Il y a les circuits de Formule 1, certains éphémères comme l’un des plus prestigieux, celui de Monaco, leurs dizaines de caméras et leurs nombreux postes de ralentis. En direct ou grâce aux ralentis quelques secondes plus tard, il est rare de manquer une action.

Mais il y a aussi d’autres courses automobiles notamment le GT Tour. Pour leur redonner de la visibilité à la télévision, une société comme Stop & Go a mis un place un dispositif technique différent, adapté à ces courses et aux contraintes budgétaires des diffuseurs.

Au GT Tour du Mans, le réalisateur de la course disposait de 6 caméras le long du circuit, d’une 7ème type paluche sur la ligne d’arrivée et d’une caméra HF mobile le long des stands et de la ligne de départ. Pour être « confort », trois caméras supplémentaires n’auraient pas été de trop.

La difficulté pour le réalisateur du direct sur Eurosport, Régis Berges ce jour là, était de réussir à raconter la course, les batailles pour telle ou telle place tout en ne perdant ni les voitures ni les téléspectateurs. On est à quelle place ?

Dans un précédent article je vous présentai le car régie Stop & Go conçu en interne pour la réalisation de ces courses automobiles.

Visite du Car régie Stop & Go ( GT Tour au Mans - Diffusion de directs sur Eurosport)

Visite du Car régie Stop & Go ( GT Tour au Mans – Diffusion de directs sur Eurosport)

Vous aviez aussi eu l’occasion de découvrir en avant première le plan d’implantation des 7 caméras dont une paluche installée sur la ligne d’arrivée.

GT Tour au Mans - Plan de caméras (Stop & Go)

GT Tour au Mans – Plan de caméras (Stop & Go)

Les caméras ont été placées de façon à pouvoir suivre le parcours des voitures sur la totalité du circuit. Certaines caméras avaient donc de grandes distances du circuit à couvrir. Et une seule caméra par portion du circuit. Il était donc indispensable d’attendre qu’une voiture entre dans le champ d’une caméra pour lâcher la caméra précédente.

Par ailleurs, lors de telles courses en plusieurs tours, le flot des véhicules s’étend, certains arrivant même à doubler les retardataires. De plus, il y a de l’action en tête de course mais aussi entre d’autres véhicules pour gagner une ou deux positions.

La mission du réalisateur : Nous raconter à l’image toutes ces histoires de la façon la plus claire possible…

Pour cela il dispose des images de ces cadreurs mais aussi de synthés texte qu’il peut poser sur l’image pour la sous-titrer.

Voici quelques minutes d’un dialogue le matin, lors des premières courses diffusées uniquement sur internet, la course principale n’étant diffusée en direct ce jour là sur Eurosport que dans l’après-midi.

Ces premières courses permettaient aux cadreurs, à l’équipe du car et à l’équipe de réalisation de « répéter » dans les conditions du direct!

Alors que Régis Berges allait réaliser un peu plus tard cette course GT Tour sur Eurosport, Franck Broqua, par ailleurs co-producteur avec Geoffrey Dellus de la captation, était au mélangeur lors de ces premières courses, écoutons-le dialoguer avec ses cadreurs :

Dialogue en régie : 

La parole à Franck Broqua (et à l’opérateur synthé)

– …
– Toujours la P2 pour le coup
– Caméra 2 à suivre, attention au raccord, je prends, Top 2
Synthé à suivre
– Je prends
– Derrière cela commence à bastonner, cela commence à revenir derrière. Tiens le plan Ben, tiens le plan, tiens le, vas-y, vas-y pannote là ben… Continue on est en P5, reste large, plus large… Entre les deux, resserre un poil,
– Attend Jef, P1 P2 P3 il ne va rien se passer 1 2 3 4 5 C’est là, allez allez allez … Très bien.
– Nadya, suis P5,
Tu as le synthé
– Ok, P5 Nadia, ils sont là bas… Bon raccord, je te prends
– Caméra 1… Antenne en P3 pour tout le monde, je prends « Tête de course » synthé
– P3 pour tout le monde. Romain on y va…
– Et re intérieur, il va passer,
– Il passe pas
– Il va repasser
– Caméra 2, antenne. Tu les as, allez, les 2
– Et voilà !!!
– Tiens le plan, tiens le plan…
– On repart en tete de course, la rouge
– Top R2
– Tiens le plan
– Sortie
– Tête de course synthé tu l’as ? On va le mettre sur la caméra 5

http://www.picasion.com/

Franck Broqua a commencé par suivre la voiture en 2ème position (Position 2 ou P2) avant de s’intéresser à la voiture classée 5ème (P5). Pressentant une tentative de doublement de la voiture en 3ème position, il a alors placé ses cadreurs sur cette action avant de la proposer au ralenti et de revenir au direct sur la voiture de tête.

Ce n’était pas clair?

Alors voici la même séquence en version « sous-titrée » :

– …
Toujours la P2 pour le coup
(Information aux cadreurs, on suit la voiture en 2ème position)

– Caméra 2 à suivre, attention au raccord, je prends, Top 2
(Franck Broqua alerte la caméra 2 qu’il va la mettre à l’antenne, il tient le plus longtemps possible avec la caméra une jusqu’à ce que la voiture P2 soit à l’image sur la caméra 2. Il la prend alors : « Top 2 » Il la mets à l’antenne.)

Synthé à suivre (L’opérateur Synthé le prévient qu’un synthé est disponible)

Je prends
(Franck Broqua passe le synthé à l’image).

Derrière cela commence à bastonner, cela commence à revenir derrière. Tiens le plan Ben, tiens le plan, tiens le, vas-y, vas-y pannote là ben… Continue on est en P5, reste large, plus large… Entre les deux, resserre un poil
(Il se passe aussi de l’action un peu plus loin dans la course autour de la voiture en P5. Franck Broqua demande à Ben (Caméra 4) de panoter pour filmer les voitures 2 jusqu’à 5 avant de rester sur cette voiture. La caméra 4 n’est pas restée sur la voiture P2 mais l’a laissé passer pour ensuite suivre en plan large les voitures jusqu’à la 5.)

Attend Jef, P1 P2 P3, il ne va rien se passer, 1 2 3 4 5 C’est là, allez allez allez … Très bien.
(Franck Broqua compte avec le cadreur de la caméra (5) les voitures jusqu’à repérer la voiture en 5ème position (P5) qu’il s’agit désormais de suivre)

Nadya, suis P5
(Le réalisateur demande à la cadreuse de la caméra suivante sur le circuit, la caméra (6) de se préparer à suivre la voiture 5 à son tour)

Tu as le synthé (L’opérateur Synthé prévient que le synthé « 5ème place » est prêt.

Ok, P5 Nadia, ils sont là bas… Bon raccord, je te prends
(Franck Broqua a passé la caméra 6 et continue à nous faire vivre le parcours de la voiture en 5ème position)

Caméra 1… Antenne en P3 pour tout le monde, je prends « Tête de course » synthé
(En passant ensuite à nouveau la caméra 1, Franck Broqua décide de suivre désormais la voiture en position P3 et demande à l’opérateur Synthé le synthé « Tête de course » pour avertir les téléspectateurs qu’on change d’histoire.)

P3 pour tout le monde. Romain on y va…
(Franck Broqua (pédagogue) rappelle à tous qu’on passe sur la voiture en P3, c’est au tour de Romain et sa caméra (2) de la suivre.)

Et re intérieur, il va passer,
Il passe pas
Il va repasser (Une bataille entre deux voitures dont la P3 est en cours)

Caméra 2, antenne. Tu les as, allez, les 2
(Pas de plan serré sur la P3 mais un plan à deux pour que les téléspectateurs puissent suivre la tentative de dépassement)

Et voilà !!! (Bien vu! Le dépassement a eu lieu)

Tiens le plan, tiens le plan…
(Le réalisateur a besoin que la caméra à l’antenne suive le plus longtemps possible le plan avant de passer à la caméra suivante)

On repart en tête de course, la rouge
(Finalement Franck Broqua décide de remontrer à l’image la pôle position, la P1 dont la voiture semble aisée à reconnaître à sa couleur rouge)

Top R2
(Le car est équipé de deux serveurs ralentis. L’un des deux opérateurs, celui du ralenti 2 a eu quelques secondes pour caler le ralenti du dépassement entre les deux voitures. Franck Broqua passe le ralenti à l’antenne)

Tiens le plan
(Franck Broqua a besoin que le plan ralenti se prolonge encore un peu pour raccorder proprement avec le direct, il demande à l’opérateur de tenir… en ralentissant un peu encore l’image ou en débordant un peu de l’action)

Sortie
(Retour au direct. Un habillage entrée et sortie du ralenti s’est automatiquement lancé avec la séquence du serveur)

Tête de course synthé tu l’as ? On va le mettre sur la caméra 5
(Franck Broqua est reparti sur le direct et sur la voiture leader. L’opérateur synthé doit être prêt avec un synthé Tête de course qui sera posé au moment de mettre à l’antenne l’image de la caméra (5))

Et ainsi de suite.

Cet extrait des indications de Franck Broqua pour vous montrer comment passer d’une action à une autre tout en l’indiquant aux téléspectateurs avec des synthés. Comment il est aussi possible de suivre une voiture puis d’attendre l’arrivée des voitures suivantes et de les suivre à leur tour. Comment on utilise au mieux les capacités des cadreurs à filmer les différentes portions de la course. Comment on mélange des images de la course en direct et des ralentis.

Cette répétition dans les conditions du direct a permis aux cadreurs de tester leurs mouvements de caméras, la variation des valeurs de plans et le travail du point quand il s’agit de suivre à très haute vitesse des véhicules qui changent rapidement de distance par rapport à l’optique de la caméra.

Trois caméras du dispositif de réalisation du GT Tour - Production Stop & Go

Trois caméras du dispositif de réalisation du GT Tour – Production Stop & Go

Comme vous le montrent ces photos, les caméras sont placées, parfois dans un virage, un orifice ayant été prévu dans le grillage pour le passage de l’optique d’une caméra. D’autres sont en hauteur, une sur un échafaudage amené par la production, un autre sur le toit d’une baraque. Un autre enfin était au sol mais dans une zone à priori sans risque du circuit.

Monitoring de réalisation d'une course automobile - Production Stop & Go

Monitoring de réalisation d’une course automobile – Production Stop & Go

La photo principale vous présente le monitoring de réalisation devant Franck Broqua dans le car Stop & Go. A sa gauche, l’opérateur Synthé P. Luc. En vignette la paluche (encadrée de jaune) au dessus de la ligne d’arrivée. Il s’agit de la caméra (7) fixe.

Sur la partie basse de l’illustration je vous ai ajouté en gros plan la ligne des images des 7 caméras présentes autour du circuit.

Je voulais aussi attirer votre attention sur deux écrans au dessus du monitoring. Au dessus du programme vous trouvez un écran qui indique les temps et les positions des différents véhicules. Mais l’écran le plus utile à la réalisation est à gauche. En effet, les voitures de course étant équipées d’une puce GPS, cet écran permet de visualiser la position de chaque véhicule à chaque instant de la course. Qui est où, qui attaque qui?

Franck Broqua a ajouté sur cet écran de petits morceaux de gaffeur pour indiquer la position des caméras et donc bien repérer quelles sont les voitures qui vont entrer dans quel champ de caméra.

gif maker

Lors de ces directs, les réalisateurs, Régis Berges & Franck Broqua, disposaient aussi d’une caméra bonus, la caméra (8) HF.

Cette caméra permettait à Justine Monnier « Pit Reporter » de réaliser des interviews sur la ligne de départ, dans les stands des différentes écuries mais aussi de réaliser les interviews des vainqueurs sur la ligne d’arrivée et de monter filmer le podium. (Le car était en liaison avec la journaliste et sa cadreuse avec un syséme intercom et Ear Hf Wisycom)

L'utilisation de la caméra HF sur le GT Tour - Production Stop & Go

L’utilisation de la caméra HF sur le GT Tour – Production Stop & Go

Et oui, en haut à droite, il s’agit bien de Fabien Barthez en interview. Il venait de terminer second de la course avec son co-équipier, Morgan Moulin-Traffort.

(Cadreurs : Nadya Bertrand, Adrien Boulard, Gilles Chevreux, Jean-François Grélé, Benoit Labenere, Romain Roulaud et à la caméra HF : Estelle Vuillemin)

A lire aussi  : 
Présentation du car régie et du car d’accompagnement Stop & Go
Le dispositif de réalisation et de production des 24h du Mans


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *