Dictionnaire! & technologies

10 juin 2013

Roland Garros en Ultra HD (4K) : Une première AMP VISUAL TV pour France Télévisions

Camera FT One For-a Ultra HD - Roland Garros

Trois caméras Ultra HD dont une utilisée pour la première fois en Europe. Une régie de réalisation multicam live Ultra HD avec habillage graphique et ralentis. Son flux enregistré sur cartes. Une première mondiale sur le court principal Philippe Chatrier à Roland Garros réalisée par France Télévisions et AMP VISUAL TV. Présentation des caméras, de la régie et initiation à ce nouveau format TV.

Vous avez été convaincus par la HD et êtes désormais mécontents de voir encore certaines chaînes diffusées en SD. Vous avez hésité à changer votre téléviseur pour un autre compatible à la 3D relief malgré les sollicitations des fabricants. Et voilà que désormais on parle de téléviseurs 4K, de diffusion cinéma 4K!

Oui mais 4K comme 4 fois mieux que la HD!

4K comme 4 milliers de pixels…

Apparu en 2010, le format cinéma numérique 4K correspond à une image de 4096 pixels de large (Format 17/9).

En production TV le format est légèrement différent et c’est d’ailleurs pour cela qu’on ne parlera plutôt de téléviseurs Ultra HD. En effet, l’image de cette nouvelle technologie sera équivalente à quatre fois la qualité HD actuelle.

Ainsi, en Ultra HD, pour une même taille d’écran, il y aura quatre fois plus de pixels, soit 3840 x 2160 (contre 1920 x 1080 pour la Full HD actuelle). Les écrans seront quatre fois plus précis que ceux, HD, que nous utilisons actuellement et toujours en 16/9.

En cette deuxième semaine de Roland Garros, les équipes AMP / VISUAL TV en partenariat avec France Télévisions et les organisateurs du tournoi ont mis en place pour la première fois un dispositif de réalisation et de production d’un signal mutlicam en Ultra HD tel qu’il pourrait se généraliser dans quelques années.

La technologie Ultra HD est encore au stade de développement mais les équipes AMP VISUAL TV ont cherché à se rapprocher au maximum de ce que pourrait être une chaîne de fabrication Ultra HD TV dans les années à venir.

Ainsi, trois caméras Ultra HD ont été installées sur le court central de Roland Garros et reliées à une régie avec un mélangeur Ultra HD pouvant leur associer des ralentis, injecter des images d’autres caméras HD du tournoi et transformer en Ultra HD l’habillage du signal international HD diffusé à travers le monde.

Les trois caméras Ultra HD dont une FT One de FOR-A
Roland Garros - Caméra Canon C 500 - Réalisation Ultra HD multicam

Roland Garros – Caméra Canon C 500 – Réalisation Ultra HD multicam

Certains d’entre vous auront reconnu le boitier d’une caméra désormais assez répandue, une Canon EOS C 500.

Une première était installée en bord de fond de court pendant qu’une seconde était installée en hauteur à l’opposé pour le plan large de base de réalisation d’un match de tennis.

Le boitier de caméra de la C 500 a été équipé d’une optique 30/300 cinéma PL (+ de 37 000 € à la vente !) commandée par 3 moteurs (molettes).
Deux molettes pour le point (focus) et le zoom commandées directement par le cadreur sur sa caméra et une troisième molette pour l’Iris (le diaph) mais commandée à distance depuis la régie via une commande d’optique Aladin.

Et voici la troisième caméra :

Camera FT One For-a Ultra HD - Roland Garros

Camera FT One For-a Ultra HD – Roland Garros

Cette deuxième caméra est particulièrement rare, il n’y en a actuellement que deux en Europe et c’était la première fois qu’une telle caméra, une FT One de FOR-A était mise en production. Jusque là elle n’avait été présentée qu’en salon.
Cette caméra prêtée par AV2P a été installée face aux filets. Il s’agit d’une véritable caméra Ultra HD capable par ailleurs de réaliser des ralentis.

Elle peut en effet tourner jusqu’à 911 images par seconde en Ultra HD. Particularité supplémentaire, l’arrière de la caméra est un enregistreur composé de disques durs de stockage.

Pendant le tournoi de Roland Garros, elle a été utilisée à 500 images par seconde soit 10 fois plus d’images que nécessaire pour un live Ultra HD.
En effet, dans cette configuration Ultra HD, le format utilisé a été de 50 images pleines par secondes (50 P) soit le double du nombre d’images pleines en HD. J’y reviens un peu plus bas.

500 images par seconde alors qu’il n’en faut que 50 pour la réalisation Ultra HD ? Ainsi, utilisée en direct, cette caméra n’envoyait qu’une image sur 10 en régie. Par contre son enregistreur permettait de stocker l’ensemble des 500 images par seconde qui, rediffusées ensuite en totalité à 50 images par seconde permettrait déjà d’obtenir un premier ralenti, ralenti dix fois.

Cette technique de caméras ralentis utilisées en live et en ralentis via un stockage interne existait déjà en HD. Chez AMP VISUAL TV on appelle cette caméra une Hyper Slow.

Le contrôle des caméras depuis la régie :
Roland Garros en Ultra HD - Postes de vision et ralentis

Roland Garros en Ultra HD – Postes de vision et ralentis

Dans cette régie « fly » ultra HD installée pour l’occasion dans le RG Lab, vous apercevez, à gauche, Ephrem Garreau, spécialiste des innovations dans le groupe AMP VISUAL TV. A ses cotés deux opérateurs importants pour la gestion des caméras :

– La gestion de la FT One FOR-A :

Au premier plan, grâce à sa commande FT-1RU, l’opérateur peut contrôler la colorimétrie et le diaph de cette nouvelle caméra FT One.

Unité de Contrôle Vision de la FT One For.A

Unité de Contrôle Vision de la FT One For.A

La gestion des ralentis de cette caméra était alors effectuée sur un autre poste ralenti équipé d’un EVS XT3 4K.

La gestion des caméras C 500 : 

La gestion des caméras C 500 est un peu plus complexe.

Commande de Vision De Bayeriser 4K Ultra HD

Commande de Vision De Bayeriser 4K Ultra HD

A droite vous apercevez la commande Aladin.

Le grand boitier s’appelle un Astro De Bayeriser HB7513.

Qu’est ce que cette nouvelle bestiole ?!
Le signal envoyé par la Canon C 500 et transporté par fibre jusqu’à la régie est en format Raw. Il faut donc debayeriser le signal (oui, mot nouveau !), le dématricer pour le transformer en signal Ulta HD SDI.

Voilà pour les images Ultra HD des 3 caméras reçues en régie et qu’il est désormais possible de mélanger pour réaliser les matchs de tennis sur le court central.

Pour enrichir la réalisation et compliquer un peu les choses (!) il a été décidé de leur ajouter en direct l’habillage France Télévisions du signal international HD et les images en direct de 4 autres caméras du signal international.

Roland-Garrros - La régie Ultra HD AMP Visual tV

Roland-Garros – La régie Ultra HD AMP VISUAL TV

Le mélangeur Ultra HD, la réalisation du match de tennis : 

Dans le mélangeur Snell Kahuna 360 on a déjà trois sources : les images des 3 caméras. (3 sources 3G 4K)

Habillage du signal :

L’habillage du signal international réalisé dans le car Lille est récupéré en direct pour être ajouté aux images des caméras Ultra HD. Mais voilà ce signal est en 50i !

50i,  50p, 25p ?
On s’y perd vite. Et pourtant ce n’est pas si compliqué que cela en fait.

Le chiffre représente le nombre d’images par secondes :
50 images par seconde est donc gage d’une meilleure qualité que 25 images par seconde. Mais cela demande deux fois plus de bande passante pour transmettre ces données, ces images surtout quand elles sont pleines : 50p. (P comme pleine ou progressive)

Un format intermédiaire le 50i est donc parfois utilisé actuellement en HD. A la différence du 50p (50 images pleines sont diffusées par seconde), le 50 i (entrelacé) correspond à 50 images incomplètes pas seconde. En effet, chacune des 50 images ne contient qu’une  trame sur deux, une ligne sur deux pourrait-on dire. En simplifiant toujours, les images impaires contiennent les lignes impaires et les images paires, les lignes paires. A 50 images par seconde notre oeil ne remarque rien.

L’avantage, pour la HD c’est qu’en diffusant en 50i on diffuse deux fois plus d’images par seconde mais avec la même quantité de données qu’en diffusant 25 images mais pleines l’autre mode de diffusion HD.

En Ultra HD on diffuse 50 images par secondes mais complètes : Pleines. Il faut donc actuellement une bande passante double.

(On passera sur les formats à 30 images par secondes ou à 60! Va falloir se mettre d’accord entre fournisseurs et exploitants…)

L’habillage graphique en HD étant en 50i, le mélangeur l’a converti en Ultra HD grâce à un format fusion.

On pourrait faire l’analogie avec la « fausse HD », la HD upscalée. Certaines chaines produites et diffusées en SD sont accessibles sur le câble et le satellite en HD, mais en fausse HD, récrée (gonflée) en régie à partir du signal HD. D’une manière proche, dans cette régie Ultra HD, l’habillage HD est converti en Ultra HD.

L’utilisation des images de 4 caméras HD France Télévisions HD :

Pour enrichir la réalisation, les images de 4 caméras HD de la réalisation du signal international ont aussi été récupérées dans cette régie.

Mais voilà, elles étaient en HD et donc de taille 4 fois inférieures à l’image Ultra HD.

Il a donc été décidé de ne les utiliser qu’en vignette dans leur taille originale.

Réalisation de Roland Garros en Ultra HD - Mélangeur 4K

Réalisation de Roland Garros en Ultra HD – Mélangeur 4K

Sur cette photo du mélangeur, vous apercevez dans l’image principale, le programme en Ultra HD, le mélange d’une image en Ultra HD (un ralenti à la FT one) et de deux images de caméras HD utilisées en vignette.

Avec la différence de format HD / Ultra HD, pas besoin de réduire la taille des sources HD, elles sont naturellement quatre fois plus petites!

Petite astuce AMP VISUAL TV : Comment faire entrer dans le mélangeur Ultra HD des images HD?

Les 4 signaux HD des 4 caméras ont été assemblés sous forme d’un quad. 4 images HD cela donne bien un format d’image Ultra HD. Restait plus ensuite qu’à procéder à un petit trucage dans le mélangeur pour découper chacune des 4 images HD de ce quad.

Fallait y penser!

L’enregistrement, la diffusion :

Le dispositif mis en place était proche d’un dispositif de réalisation et production d’un signal multicam Ultra HD en direct comme on pourrait l’imaginer dans quelques années. A une exception près que la diffusion en direct était limitée à une diffusion dans le RG Lab sur le site de Roland Garros.

Cependant, en complément, un résumé de 4 minutes en Utra HD a été diffusé chaque jour par satellite sur la chaîne 4K Eutelsat via les décodeurs Ateme.

Pour ce faire, il a fallu enregistrer le flux de la réalisation sur un recorder Sony SR R1000 en format SR-Lite.

Recorder Sony SR R1000 4K Ultra HD

Recorder Sony SR R1000 4K Ultra HD

En Ultra HD il faut compter 1 To par heure tout en sachant que les cartes peuvent stocker au maximum 500 Go. Il faut donc penser à changer de carte toutes les 30 minutes!

Par contre le format SR-lite est directement exploitable en banc de montage.

Produire et réaliser en direct un programme sportif multicam en Ultra HD était une première (une première mondiale même pour certains).

L’arrivée de l’Ultra HD n’est cependant pas encore pour toute de suite dans nos foyers.
Les téléviseurs sont encore peu nombreux et excessivement chers et pas tous compatibles entre eux (50 ou 60 P ou i…) Quelle norme se généralisera?

Par ailleurs, le matériel de production reste cher. Le workflow mis en place lors de cette première a été rendu possible grâce à des prêts et à divers partenariats. Il n’y a encore que très peu de caméras FT One et aussi peu de Debayerisers. Il aurait été difficile de tourner à plus de caméras pendant Roland Garros.

Enfin, il reste à trouver des solutions pour diffuser ces flux de données lourds alors qu’on se pose encore actuellement déjà la question du passage de la diffusion SD en HD de toutes les chaines de TNT. La 3D n’a pas été un succès populaire en France. Serons-nous tenté par cette autre technologie et prêts à renouveler dans quelques années notre parc de téléviseurs pour passer à l’Ultra HD?

Ah oui, au fait j’allais oublier. Et alors la 4K, enfin l’ultra HD c’est vraiment mieux ?

Info vérité : Il était assez difficile de se faire une idée. Le seul grand écran diffusant de l’Ultra HD n’était pas compatible avec le 50p. Il a donc fallu se faire une idée de la réalisation en direct sur des écrans de travail de taille plus modeste en régie. Par ailleurs je dois dire que la première fois que j’avais vu d’un coté des images en HD et d’un autre en SD, je n’avais pas été bluffé alors qu’aujourd’hui, je suis comme beaucoup agacé dès que je passe d’une chaîne HD à une chaîne encore en SD.

Je peux cependant vous dire que les images de la bande démo diffusées en Ultra HD sur le grand écran France Télévisions du RG lab étaient assez bluffantes tant en colorimétrie qu’en définition. J’avais l’impression de regarder un gigantesque livre de photos sur papier glacé.

En régie Ultra HD de Roland Garros, en s’approchant des moniteurs de travail 4K des techniciens, on pouvait aussi constater une amélioration encore des détails et des contours. Il parait que la 4K apporte aussi un coté immersif à l’image. On aurait une impression de relief qui rappellerait la 3D.

Cette expérience était une première. L’évolution de la consommation TV passera-t-elle dans les années à venir par l’Ultra HD? Les technologies sont désormais prêtes pour cela.

Je profite enfin de l’occasion pour vous préciser qu’il y a quelques semaines le Groupe AMP VISUAL TV fusionné en janvier 2013 a annoncé quelques évolutions dans l’organigramme de sa direction. Une continuité marquée cependant par une évolution de certaines fonctions (et titres) :

Gilles Sallé (48 ans) : Président directeur général. Il a créé AMP en1986 et est aujourd’hui son actionnaire majoritaire.

Igor Trégarot (41 ans) : Directeur général délégué en charge de la direction des opérations et de la qualité de la relation client (Précédemment Directeur des productions et Directeur général adjoint)
Christophe Arrivé (45 ans) : Directeur général délégué en charge des méthodes et process liés aux opérations de tournage, des services généraux et systèmes d’information (Précédemment Directeur général délégué aux productions)
– Etienne Mathis (44 ans) : Directeur général délégué et secrétaire général (Précédemment Directeur général délégué aux affaires administratives et financière)
François Valadoux (43 ans) : Directeur général délégué en charge du développement technique (Précédemment Directeur technique)

A lire aussi : Le dossier Roland Garros sur France Télévisions


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *