Confidences!

8 juillet 2013

Media(s) un autre regard : Making-of(f)!

Logo Media un autre regard merci

Après plus de 4 ans d’existence, Media(s) un autre regard, dans sa forme actuelle quotidienne, c’est (presque) fini (off!). Je vous devais donc bien quelques explications. L’occasion de vous raconter aussi pour une fois les coulisses de la rédaction de ce blog ou de ce site, comme vous voulez. A vous de juger, comme le disait Arlette!

Media(s) un autre regard est né d’une idée simple, vous proposer un autre regard sur les coulisses des médias et en particulier de la télévision.

Un autre regard, celui d’une personne qui a pratiqué la production pendant plus de 15 ans et notamment en tant que Directeur de Production. (Mon parcours)

Un autre regard, se concentrer sur l’essentiel c’est-à-dire raconter comment sont produits et réalisés les différents programmes, comment est organisé ce fameux PAF.

Avant d’être critique, Media(s) un autre regard voulait être pédagogique et répondre aux questions que l’on peut se poser devant sa TV, donner envie de découvrir des professions, des techniques de travail, donner envie de s’intéresser à celles et ceux qui défilent rapidement au générique fin de vos programmes préférés.

Media(s) un autre regard est né de l’idée de partage d’une expérience, d’un regard et, sans être simpliste ni trop techno, le blog voulait s’adresser à la fois aux professionnels travaillant dans les sociétés de production ou dans les chaînes, chez les prestataires techniques mais aussi parler aux fans de certaines émissions et à tout ceux qui sont curieux. Certains d’entre eux ont peut-être envie de se lancer dans ce domaine d’activité où suivent déjà des formations dans différentes écoles audiovisuelles. Et d’après les retours, les mails et les personnes croisées sur les plateaux venant à ma rencontre pour me dire qu’ils étaient des lecteurs fidèles, cela a été je crois réussi.

Media(s) un autre regard voulait éveiller votre curiosité et vous transmettre une idée assez simple : Derrière les animateurs vedette, les comédiens stars, il y a des gens (quelques stars aussi c’est vrai!) qui travaillent souvent avec passion, des technologies qui évoluent, se perfectionnent et changent la manière de produire pour s’adapter à une évolution très rapide et pour certains inquiétante de la production originale en France. Quelle évolution en 4 ans!

Je n’ai pas toujours été fan absolu de toutes les émissions dont je vous ai parlé mais à chaque fois que je me suis rendu sur un plateau j’ai toujours trouvé soit une ambiance à vous raconter, soit une astuce technologique qui me paraissait intéressante, un métier à vous présenter, un plan de caméras à vous raconter…

J’ai moi-même encore énormément appris encore au cours de ces 4 années de travail. Dans nos métiers à la télévision, probablement comme ailleurs, on apprend beaucoup pendant les premières années et puis on commence à prendre des habitudes, cela nous rassure.

Avoir visité tant de plateaux et assisté à des tournages aussi divers, avoir rencontré des réalisateurs, des prestataires, des intermittents, des artistes que je ne connaissais pas, découvert de nouvelles technologies, des savoir-faire m’a encore enrichi, et j’espère qu’en lisant certains articles cela a été aussi votre cas et que j’ai su vous surprendre et vous intéresser.

Jusqu’en début 2012, quand j’ai choisi de mettre fin à ma carrière de Directeur de Production pour me consacrer entièrement à Media(s) un autre regard et ne pas être à la fois acteur et spectateur, j’avais surtout travaillé sur des programmes en plateau et un peu de téléréalité.

Avec Media(s) un autre regard, j’ai adoré découvrir la production du sport à la télévision. Je garde le souvenir de ce petit tour en voiturette de golfe sur la piste d’athlétisme avec le steadycamer lors d’un meeting Areva où j’ai pu approcher Usain Bolt. Je n’oublierai pas ce passage en haut du stade Suzanne Lenglen, sur la base des cablecam de Roland Garros ou le passage pendant plusieurs années sur le Tour de France… J’espère d’ailleurs que France 2 va enfin donner son accord à mon passage sur l’arrivée du 100ème! Une occasion de boucler la boucle!

Je suis aussi très heureux d’avoir pu visiter des rédactions et plateaux de chaînes d’informations et de JT comme celui de France 3. J’ai aimé débuter ma carrière sur des divertissements et j’aurai adoré poursuivre ensuite à la production de magazines ou de journaux d’information.

J’ai aussi adoré visiter un car régie en cours de construction…

Les souvenirs seront très nombreux.

Mais…

Pour partager ces informations et cette passion avec vous, très nombreux lecteurs – près de 800 000 visiteurs uniques -, il faut aussi qu’il y ait la même volonté de l’autre coté, du coté des producteurs, réalisateurs, diffuseurs et leur service de communication/presse.

Ah la transparence, le mot à la mode actuellement! J’ai bien cru en 2012 qu’on y était arrivé. Des réalisateurs intéressés par ce qu’ils trouvaient sur le site avaient eux aussi envie de partager leur savoir-faire. Des producteurs trouvaient intéressants de s’associer à la démarche de Media(s) un autre regard. Quelques chaines et leurs attachés de presse ont rapidement compris que la communication pour l’audience était une chose mais que l’image était aussi importante.

Alors que toujours plus de programmes venus d’ailleurs sont diffusés tels quels, parfois juste traduits ou habillés de quelques «plateaux» avec une jolie fille sachant lire son prompteur, il me semblait important de rappeler notre savoir-faire, parfois plus reconnu à l’étranger qu’en France si j’en crois le succès et la notoriété de certains réalisateurs et prestataires à l’étranger.

Certains producteurs ont semble-t-il aussi découvert que la présence d’articles sur Media(s) un autre regard faisait plaisir à leurs équipes et que cela aussi avait de la valeur.

Mais voilà, depuis plusieurs mois, Media(s) un autre regard fait trop d’audience –  près de 3,5 millions de pages vues au total tout de même – pour être considéré comme négligeable (oh qu’il vienne, de toute façon personne ne lira !) et ne fait pas non plus assez d’audience comme d’autres sites internet média pas toujours appréciés des services de Com mais avec lesquels ceux-ci doivent travailler car ils sont incontournables et peuvent – le croit-on, le craint-on tout du moins – faire ou défaire une réputation auprès des téléspectateurs.

Il est donc devenu à nouveau plus difficile d’accéder à certains plateaux, un accès indispensable pour vous proposer la matière originale de Media(s) un autre regard.

Il faut en effet souvent l’accord de la production, du réalisateur parfois, de la chaîne et donc de tel ou tel attaché de presse et parfois même on découvre que c’est le directeur photo qui décide !

Vivons heureux, vivons cachés? Le « secret » rend ceux qui les connaissent plus importants encore ? Il y a un peu de cela. Malgré la crise qui touche l’audiovisuel, les sacrifices et efforts de certains, il y en a encore aussi quelques-uns qui s’en sortent toujours bien et n’ont probablement pas très envie qu’on mette le nez dans leurs affaires! Certains monopoles publics mais aussi privés existent encore. Et oui, il y a aussi certaines facettes moins belles de cet univers dont j’ai peu parlé.

Et pourtant, tous ceux qui m’ont accueilli n’ont pas eu, me semble-t-il, à le regretter. J’ai travaillé pendant plus de 15 ans à la télévision. Il n’y a jamais eu une journée de répétitions ou de tournage pendant laquelle une phrase ou une attitude en coulisses n’aurait pas pu être détournée pour en faire du Buzz ! Une phrase maladroite, une engueulade passagère, un coup de stress, des erreurs, cela n’arrive pas que dans les coulisses d’un plateau.

J’aurai pu jouer à ce jeu là et, à déformer ou isoler certaines phrases ou situations, croyez moi que l’audience de Media(s) un autre regard aurait pu encore être plus élevée. Mais je n’ai pas voulu céder à la facilité. Il y a eu des incidents de tournage, des problèmes lors de mon passage sur certains plateaux. Nous en avons parfois parlé pour les expliquer, les placer dans leur contexte et montrer quelles solutions avaient été trouvées.

Malgré cela je pense avoir désormais envoyé assez de mails à certains attachés de presse qui ne répondent jamais, technique très efficace qui permet ensuite, au choix, de dire qu’ils n’ont pas reçu votre mail ou qu’ils n’ont jamais dit non ! On pourrait aussi parler des blocages divers et variés. Les producteurs et animateurs ont-ils conscience de tous les sujets qui n’auront pas été tournés ou écrits sur leurs programme du fait de ces blocages et choix?

Un autre élément qui explique aussi la difficulté à accéder aux coulisses des émissions : Les chaînes et producteurs ont compris l’intérêt de vous montrer et raconter à nouveau les coulisses de leurs émissions mais autant le faire eux-même, sans intermédiaire et en maîtrisant entièrement le contenu. Celui-ci alimente alors les réseaux sociaux et devient de la matière monnayable sur seconds écrans.

Media(s) un autre regard a par ailleurs aussi été sollicité pour des articles sponsorisés et si possible non indiqués en tant que tel. Pour faire simple il s’agit de promo payée et déguisée en info. Il n’y a eu qu’un article sponsorisé en 4 ans sur le site et il a été clairement mentionné en tant que tel. Soyez méfiants.

Media(s) un autre regard a aussi refusé les « échanges de bons procédés » entre certains médias parlant de la TV et les chaînes de télévision. Quelle ne fût pas la surprise, voire l’agacement d’une chaîne dont le nom commence par D et finit par 8 quand j’ai répondu à un mail puis à un appel téléphonique du service Com que, non il n’y aurait pas d’article sur une émission dont le titre commence par Pop et finit par Stars ! Mais vous êtes venu à la conférence de presse, et pourtant on n’a pas vu d’article sur votre site m’a-t-on fait remarquer à deux reprises. Et bien oui, avec 3 minutes seulement d’images diffusées et 20 fois le mot « modernité » répété j’ai jugé qu’il n’y avait pas matière à écrire. Je ne pensais pas qu’il y avait une obligation à écrire un article en échange d’une coupe de champagne (en plus, je rassure la chaîne je n’ai pas touché au buffet!) Invitez-moi au tournage et je me ferai un plaisir de parler de votre programme, leur avais-je alors proposé. Plus de réponse!

Un soir d’avril 2012, j’ai aussi eu droit à un appel du service Com de RTL. Le matin, je venais de publier « Stop ou encore à la publicité devant les podcasts?« . On me propose alors un petit-déjeuner quelques jours plus tard avec le responsable du digital, un rendez-vous très instructif qui a permis la publication d’un second article. Par contre, ce qui m’a paru plus discutable c’est la petite phrase de l’attaché de presse lors de ce petit-déjeuner : Faudrait qu’on vous invite dans Les dessous de l’écran, le dimanche sur RTL. Et bien oui, j’aurai été ravi d’y participer… Mais comme je l’avais pressenti en quittant ce rendez-vous l’invitation n’a jamais été confirmée. Un appât pour éviter que je ne publie un nouvel article déplaisant? Cette idée a effleuré mon esprit. Mais ce qui m’a paru le plus surprenant c’est que le service Com RTL participe à la programmation d’une émission Medias, une émission de la rédaction!

Et c’est vrai que le mélange des genres existe aussi parfois entre chaînes, producteurs et journalistes médias. Passons rapidement sur les émissions TV sur l’actu média, politique ou culture où l’on invite les confrères de la presse écrite ou internet. Toujours des supports qui hésiteront à dire du mal de l’émission ou mieux encore feront la promo du programme! Un échange de bon procédés, de la solidarité, du corporatisme? J’appellerai plutôt cela de la programmation / neutralisation.

Par ailleurs ne faisons pas semblant de découvrir que les médias dans leur ensemble ont besoin de leurs confrères. Quel site internet, ou magazine TV hebdo peut se passer de The Voice en couverture? Quelle émission TV peut se passer d’une bonne critique dans tel journal ou radio populaire? Tous ces médias ont besoin de vivre et de faire de l’audience. Au point que cela justifie parfois une certaine complaisance et certains choix éditoriaux?

Mais aussi… 

Quatre années à fréquenter les plateaux TV pour Media(s) un autre regard et depuis plus d’un an à assister aussi à certaines conférences de presse, cela m’a aussi faire découvrir des journalistes médias talentueux, professionnels, rigoureux, intransigeants. J’ai été heureux de les observer travailler.

Je vais aussi surtout garder le souvenir des nombreux attachés de presse dans la plupart des chaînes, des personnes que j’ai pris plaisir à connaître et que je remercie pour leurs efforts, pour leur compréhension de l’approche de Media(s) un autre regard. Ce n’était pas toujours facile pour eux car il fallait soit m’accompagner pendant une journée sur un plateau ou me faire confiance en me laissant m’y rendre seul, ce qui est inhabituel à la télévision.

Au début certains étaient aussi un peu inquiets. Ils étaient peu habitués à ce type de contenu. Certains me disaient en toute franchise qu’ils ne connaissaient pas grand-chose à la réalisation et aux moyens techniques. Ils étaient plus habitués à répondre à des demandes d’interview d’animateurs ou de producteurs. Je les rassurais en leur expliquant la réalité : Dès qu’ils m’auraient obtenu l’accès au plateau je saurai trouver sur place les bons interlocuteurs.

Je pense aussi que certains d’entre eux ont parfois été irrités en constatant que, profitant de mon réseau, je n’avais pas attendu leur autorisation pour passer sur les plateaux avec l’accord du producteur ou/et réalisateur. C’est compréhensible. Mais comme je l’ai déjà écrit, quand la porte est fermée on rentre par la fenêtre, et je ne l’ai jamais fait « par effraction »! Allez sans rancune!

J’aimerai donc remercier tous ceux, attachés de presse, producteurs, animateurs, réalisateurs, intermittents de toutes les professions, artistes, journalistes croisés sur les plateaux ou en conférences de presse, les prestataires qui ont bien voulu jouer le jeu, pour leur accueil et leur confiance. J’ai continué à apprendre à leurs cotés.

De très sincères remerciements aussi à vous tous lecteurs qui avaient été toujours plus nombreux au cours de ces quatre années. Merci pour le temps consacré à la lecture des articles – oui ils étaient souvent longs – mais aussi à déposer des commentaires, à faire suivre les articles sur Facebook ou Twitter. Oui, oui, je vous ai vu!

Merci pour vos messages de soutien souvent privés via l’onglet contact. Désolé de na pas avoir toujours pu répondre à toutes vos questions et demandes surtout quand vous espériez pouvoir obtenir un accès privilégié à certains plateaux ou animateurs. Je vais essayer de continuer à vous répondre.

Media(s) un autre regard, ce n’est cependant pas tout à fait fini…

Media(s) un autre regard va continuer à enrichir son contenu, mais à un rythme moins régulier. Je vais cependant continuer pendant quelque temps encore à accepter des invitations et vous raconter alors les coulisses de certaines émissions et de spectacles. Toutes les propositions restent les bienvenues.

Media(s) un autre regard, à défaut de pouvoir expliquer le déroulement de certains tournages, va donc parfois plutôt les commenter avec un autre regard et donner son point de vue. Quitte à ne plus pouvoir accéder à certains plateaux et à certaines chaînes autant profiter de cette liberté pour ne pas écrire la même chose que d’autres.

Media(s) un autre regard partagera encore probablement de temps en temps certaines découvertes (innovations, personnalités, astuce de tournage…)

Des articles sont même déjà prêts ou prévus.

Et peut-être même que Media(s) un autre regard pourra commencer une seconde vie dans quelques mois, après la trêve estivale toujours très calme dans le métier, s’il y a des investisseurs qui sont intéressés par son approche et sa notoriété qui ne demande qu’à être élargie. La matière existe, les attentes des lecteurs aussi j’en suis sûr. Les perspectives de développement sont nombreuses.

Pour ne pas rater les prochains articles continuez à venir faire régulièrement un tour sur Media(s) un autre regard, à vous abonner au fil actu RSS et bien sûr à sa page Facebook et à son compte Twitter qui continuera son petit bonhomme de chemin pendant encore quelques mois.

Enfin, si vous avez aimé l’état d’esprit Media(s) un autre regard et de son auteur, si vous avez envie de le voir appliquer à d’autres domaines, à l’actualité et l’évolution de notre société dans un sens large je vous invite à vous abonner aussi à cet autre compte Twitter :  Emmanuel Matt laissé jusqu’alors en sommeil.

J’espère que avez pris autant de plaisir à lire ces plus de 1600 articles que moi à les écrire.

Quoi, vous ne les avez pas tous lu. Alors profitez de l’été pour vous balader dans les menus et catégories, vous allez probablement encore en découvrir qui vous plairont.

On se donne quand même rendez-vous dès demain pour les prochains articles?

Emmanuel Matt

(D’ici quelques jours, les communiqués de presse quotidiens des audiences ne seront plus systématiquement publiés. Et non je ne m’amuserai bientôt plus à les commenter! Si ces communiqués vous manquent,  je vous conseille Le Blog TV news qui en publie régulièrement une partie.

C’est ce lundi que sera aussi publié le dernier bilan hebdo Twitter. Vous pourrez cependant retrouver les mêmes données au quotidien sur le site Tv Tweet qui a rendu possible la publication de ces classements hebdo)


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *