Dictionnaire! & technologies

9 juillet 2013

AutoCam Sport par AMP VISUAL TV, une caméra qui en commande d’autres en direct

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Mots-clés : , , , , ,
Le système Autocam (Polycam MRMC) AMPVISUALTV appliqué à la captation de basket

Un cadreur qui suit avec sa caméra une action sur un terrain de basket et trois autres caméras qui en font de même mais de façon totalement automatisée? Et quand le cadreur zoome, certaines caméras zooment aussi automatiquement… Voilà ce que devrait permettre AutoCam Sport, le système de captation semi-automatique présenté par AMP VISUAL TV.

Dans un précédent article nous parlions d’AutoPilot, un logiciel utilisé dans les pays nordiques et qui permet de pré-programmer la réalisation notamment des titres de l’Eurovision. Media(s) un autre regard vous avait aussi présenté l’astuce mise en place par le truquiste Julian Gutierrez pour synchroniser la réalisation en direct d’Un Air de Star à celle des images d’archives en vignette.

La robotisation, l’automatisation des tâches n’est pas nouvelle à la télévision.



Régulièrement vous avez pu découvrir ici des caméras robotisées présentes sur les plateaux dont de nombreuses sur les plateaux des chaînes d’information continue comme BFM TV ou sur ceux de la météo de France 2, de Le Monde d’Après sur France 3 ou récemment encore de l’Equipe 21 et j’en passe.

Ces caméras sont commandées à distance. Les opérateurs peuvent alors modifier à volonté les valeurs de plan ou rappeler des mémoires de plans et de mouvements.

Le système présenté par AMP VISUAL TV est plus original encore. Il permet de suivre automatiquement une même action avec plusieurs caméras dont une seule est commandée par un cadreur.

Imaginons un match de basket.

Un basketteur s’approche du panier et est suivi par un cadreur dans les gradins à sa droite. Grace au système AutoCam Sport, d’autres caméras installées dans la salle suivent en même temps automatiquement le même joueur, certaines caméras sans cadreur zooment quand le cadreur de la caméra maîtresse zoome, d’autres restent en plan large. Certaines caméras qui suivent l’action restent par contre en plan large…

Le système Autocam (Polycam MRMC) AMPVISUALTV appliqué à la captation de basket

Le système AutoCam (Polycam MRMC) AMP VISUAL TV appliqué à la captation de basket

Le basketteur n’est pas équipé d’une balise GPS qui permettrait aux caméras de repérer sa position sur le terrain comme cela se passe parfois en course cycliste et régulièrement en course automobile.

Avec Auto Pilot Sport, ce sont les mouvements du cadreur de la caméra « maîtresse » qui guident les autres caméras asservies.

Le système étant informatique, il est alors possible de paramétrer tout un tas de configurations, de définir que telle caméra reste en plan large, qu’une autre zoome en même temps que la caméra maîtresse ou qu’elle réalise un mouvement inverse. Une autre encore peut suivre le mouvement, mais avec un délai de quelques secondes (notamment lors de courses hippiques) etc.

Les possibilités sont infinies d’autant plus que l’opérateur du système peut si nécessaire reprendre la main en quelques instants sur chacune des caméras asservies.

Support de la caméra maîtresse - Système Autocam Sport AMPVISUAL TV

Support de la caméra maîtresse – Système AutoCam Sport AMP VISUAL TV

Sur cette photo vous apercevez le support de la caméra dédiée à la caméra maîtresse. Il a été développé comme le reste du système par MRMC.

Il enregistre les mouvements de la caméra commandée par un cadreur et envoie ces données en temps réel avec les informations de zoom, de point etc au serveur informatique.

Dispositif de pilotage du système Autocam Sport AMPVISUALTV

Dispositif de pilotage du système AutoCam Sport AMP VISUAL TV

Voici ce système qui ne prend que peu de place. Le poste de travail ressemble à un poste opérateur caméras robotisées.

Avec la commande de caméra en vignette, l’opérateur du système peut aussi prendre la main sur chaque caméra asservie si nécessaire.  Le système n’est pas figé.

Par ailleurs, depuis le début de l’article j’ai pris l’exemple d’un cadreur placé derrière la caméra « maîtresse » mais celle-ci peut aussi être commandée depuis le poste opérateur.

Dans ce cas là toutes les caméras (la caméra maîtresse commandée à distance et les caméra asservies) seront toutes installées sur ces têtes robotisées spéciales qui obéissent au système AutoCam Sport.

Voici en gros plan l’une de ces têtes robotisées spécialement créées pour ce système  :

Tête de caméra robotisée MRMC du système Autocam Sport AMPVISUAL TV

Tête de caméra robotisée MRMC du système AutoCam Sport AMP VISUAL TV

Le support de caméra que je vous ai présenté un peu plus haut interprétait les mouvements du cadreur et transmettait les données au serveur. A l’inverse, cette autre tête transforme les ordres du système en mouvements synchronisés de la caméra qu’elle supporte.

Une caméra Sony P100 équipée d’une  optique x 22 était utilisée lors de cette démonstration. Il ne faut en effet pas espérer dépasser le x 40 car le support ne peut supporter plus de 15 kg, caméra comprise. Ce n’est pas tant une histoire de poids que de risque de casse en mouvement lié à l’inertie de l’ensemble.

Voici une vidéo de présentation de cette tête de caméra :

Comment se passe le paramétrage de départ des caméras de ce système ?

Avant de paramétrer les caméras asservies, laquelle zoomera quand la caméra leader zoomera, laquelle restera en plan large, laquelle réalisera un mouvement inverse, il faut donner un certain nombre d’informations au système. On doit lui apprendre à quoi ressemble le lieu dans lequel les caméras vont évoluer.

Pour délimiter la zone de tournage, il faut définir un point A, le point le plus à gauche de la zone que l’on souhaite filmer, un point B, le point le plus à droite, et un point central.

Sur chacun de ces points, chaque caméra réalise le plan le plus serré que l’on attend ensuite d’elle.

Toutes ces informations (rotation, hauteur, point etc) sont enregistrées au départ. Un calcul de set up est alors lancé et le système doit ainsi pouvoir fonctionner.

Après la phase de recherche et développement de la société anglaise MRMC. AMP VISUAL TV a choisi de s’associer à sa démarche pour la mise en production et l’exploitation du système notamment en France.

Il est possible d’installer une voir plusieurs systèmes AutoCam Sport pour suivre plusieurs actions. Il semble cependant aussi nécessaire d’ajouter une caméra épaule à ce système. Elle pourra enrichir la réalisation avec des plans très variés, plus mobiles et aller chercher du public. Elle apportera de la souplesse et permettra de couvrir les à-cotés.

En lisant cet article, certains cadreurs ont du se dire : encore du boulot en moins! Effectivement le système AutoCam Sport devrait rendre moins coûteux certaines prestations mais aussi et surtout rendre possible la captation de certains sports moins exposés jusqu’alors faute du budget nécessaire.

Et voici la présentation « officielle » du système résumée par AMP VISUAL TV et son nouveau logo :

Autocam Sport, Présentation par AMPVISUALTV

AutoCam Sport, Présentation par AMP VISUALTV

 EN BREF : 

AMP VISUAL TV a par ailleurs annoncé mardi 2 juillet un partenariat avec NETCO SPORTS, société spécialisée dans la « conception de solutions mobiles innovantes dans le domaine du sport »

NETCO SPORTS a notamment réalisé des applications second écran pour l’UEFA, Canal + (Canal Football App, la LFP, Le vendée Globe).

Cet accord vise à « mettre en commun leurs connaissances et savoir-faire techniques afin de présenter une solution globale de diffusion de vidéo sur tous les terminaux connectés dans le domaine sportif »

Il s’agit d’un accord commercial visant à proposer des solutions clés en main à leurs clients mais aussi à développer de nouvelles solutions du tournage broadcast à la diffusion sur tous les terminaux. Jusqu’à les clients (producteurs, diffuseurs) choisissaient leur prestataire vidéo et leur développeur second écran. AMP VISUAL TV pourra désormais proposer un service complet sut tous les modes de diffusion. 

A lire aussi :  ICAR, le véhicule régie multicam KA Sat tout en un.


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






3 commentaires


  1. Ben Tessier

    Reportage super intéressant comme toujours, mais au-delà de l’aspect technique qui est fantastique, n’est-ce pas une énième porte ouverte à la réduction de personnel technique sur le terrain ?
    Car je pense que ce ne sont pas des axes « inédits » qui seront mis en place, mais des caméras existants déjà sur les terrains ! Je reste un peu septique à ce niveau…

    Sinon bravo pour ton blog Emmanuel !

    Ps : Petite précision , j’ai bien vu que tu soulève la question à la fin de ton article… J’appuie un peu plus l’interrogation !


    • Merci pour le compliment.

      La tentation de réduire le personnel, de faire des économies de cette manière est toujours possible.

      Je reste cependant convaincu que ce type de système peut permettre des captations supplémentaires.


  2. nina

    Bonjour,
    je viens juste de découvrir votre site qui est extrêmement bien fait et passionnant. Je suis cadreuse depuis 26 ans et je partage tout à fait cette crainte concernant ces progrès techniques qui réduisent encore le personnel. Heureusement j’espère que de nombreux spectacles ne pourront se satisfaire de cette méthode car c’est la relation entre les personnages, entre les joueurs dans le cas du sport, leur interaction avec leur environnement que doit montrer un bon réalisateur avec toute une dramaturgie qui va bien plus loin qu’un simple suivi. Espérons que les spectateurs feront la différence.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>