En Bref!

16 juillet 2013

Pour France 4, le changement c’est pour janvier 2014

Plus d'articles par »
Ecrit par : Emmanuel Matt
Étiquettes : , ,
France 4 esprit positif

France 4, laboratoire de France Télévisions. France 4 à la recherche des nouveaux modes narratifs de la télévision? Quitte à faire peu d’audience (- de 2%) autant essayer d’inventer la TV de demain… La rentrée de septembre, une étape avant le grand changement…

Pour France 4, le changement ce n’est ni pour maintenant, ni pour la rentrée mais pour janvier 2014. « La rentrée [sera] belle et ambitieuse mais aussi une grille de transition », comme l’a expliqué Bruno Patino, Directeur Général Délégué aux programmes, aux antennes et aux développements numériques de France Télévisions, il y a quelques jours lors d’un petit déjeuner de presse.

« A partir de janvier 2014, France 4 va connaître une nouvelle formule éditoriale ». France 4 sera alors «fidèle à [elle] même» tout en modifiant « un certain nombre de choses en profondeur […] pour mener à bien le projet éditorial.

La refonte ne sera présentée plus en détail qu’en octobre. L’équipe dirigeante actuelle de France 4 sera-t-elle encore en place?

« On veut continuer à faire de France 4 une chaîne pour le jeune public y compris les enfants et ceux qui se sentent jeunes »

Alors que les moyens budgétaires de France Télévisions sont revus à la baisse la question de la chaîne en trop peut clairement se poser. Faut-il demander à chaque chaîne du groupe de réaliser des économies de coût de grille ou récupérer les 40 millions de coût de grille de France 4 pour les réinfecter dans les autres chaînes du Groupe?

Bruno Patino semble avoir (pour le moment au moins) répondu à la question et explique sa démarche, de service public, qui vise à «prendre le risque d’inventer une télévision nouvelle. Il est «nécessaire pour le service public de renouveler sa façon de faire de la télévision et tester des choses que d’autres y compris dans le secteur privé ne peuvent pas tester»

France 4 comme «offre alternative à ce que l’on peut trouver ailleurs. On va surement tâtonner. De temps en temps cela sera réussi, de temps en temps moins.»

« Il nous semblait essentiel de pouvoir avoir une chaîne qui puisse assurer ce renouvellement des codes télévisuels et d’inventer pour partie une démarche de service public du futur. »

Voici pour Bruno Patino, les 5 piliers de France 4, nouvelle version en 2014 :

– Une seule et unique chaîne. L’offre pourra évoluer selon les heures de la journée, s’adresser parfois aux enfants, à d’autres moments à la famille ou aux jeunes adultes. Mais pas deux chaînes qui se succéderaient dans la journée comme on a pu le lire. Une cohérence éditoriale pas uniquement via l’habillage de la chaîne.

– Une approche « horizontale et multi-supports, à la fois 100% hybride et 100% numérique ». Faire de France 4, une télé que l’on « regarde », que l’on « vit » et à laquelle on peut contribuer. (Approche seconds écrans). Cela devrait être notamment valable pour les programmes « initiés par France 4 » qui « seront toujours pensés pour tous les plateformes avec des dimensions participatives et interactives extrêmement fortes »

Ambitieux, mais combien de programmes la chaîne aura-t-elle les moyens d’initier ? Les directs sont particulièrement sujets à la participation des télénautes mais leurs coûts de production plus élevés.

– « A certains moments nous assumerons une démarche de laboratoire, une démarche visant à tester de nouveaux formats pour faire émerger de nouveaux talents et répondre aux nouveaux usages. »
Bruno Patino précise que France 4 pourra ainsi jouer le rôle de laboratoire pour son antenne mais aussi pour les autres chaînes du groupe.

Quitte à toucher un public limité, autant en profiter pour tester des formes narratives, des mises en image et des interactions nouvelles avec les téléspectateurs. Dès qu’une innovation ou qu’un programme va fonctionner sur France 4, partira-t-il sur France 2 ou France 3 ? Les innovations sur France 4 pourront-elles être déclinées sur ces chaînes où la moyenne d’âge reste particulièrement élevée?

– Primauté à la qualité et à l’innovation.

– Logique de contre-programmation

Coté contenu, France 4 restera une chaîne de magazines sociétaux et du cinéma dont le cinéma indépendant mais devrait aussi accueillir dès janvier 2014 des animations pour les enfants mais aussi pour les adultes et plus surprenant encore de l’information.

Cette évolution de France 4 devrait se faire tout de même de façon progressive. Certains programmes actuels et diffusés dès la rentrée de septembre devraient rester à l’antenne en janvier 2014.

Pari ambitieux que cette nouvelle version de France 4 en janvier 2014 : Permettre à France Télévision de tester en grandeur nature de nouveaux formats et modes de consommation de la télévision. Et pourquoi pas !

Avec un coût de grille déjà limité et qui devrait être encore en légère baisse France 4 est déjà un laboratoire, celui de la télévision aux moyens de production toujours réduits. Est-ce aussi cela l’avenir de la télévision ? Combien de producteurs / savants fous prêts pour rejoindre ce labo ? France 4 sera-t-elle l’incubateur d’une nouvelle génération de producteurs, auteurs et réalisateurs?

A tester des formats et des programmes innovants pour France Télévisions France 4 sera-t-elle réduite à toucher encore longtemps un public marginal ou France 4 sera-t-elle la chaîne qui va recruter progressivement le public de la TV de demain ?

Dieu (de la télévision, s’il existe!) seul le sait!

Voici en complément quelques autres informations et chiffres communiqués par France 4 :

France 4 : Les 10 chiffres de la saison 2012/2013

– 710 heures de spectacles vivants : Théâtre, one man show, musique : soit près de la moitié du volume horaire de France Télévisions en spectacles vivants
– 390 heures de musique dont 305 concerts
– 235 heures de sport dont plus de 30 heures de sport féminin
– 1000 heures d’animation
– 8 millions € investit dans la création
– 28 films d’auteurs sur la saison
– 3 ministres et 4 élus politiques ont traversé le périph et diné avec des jeunes
– 750 jeunes ont participé à La Master Classe France 4
– 5,2 millions de vidéos vues pour Studio 4.0, la plateforme de webséries et de courts métrages
– 1 million de vidéos vues pour TV Lab, le 1er concours de programmes de flux

Premiers pilotes de fiction pour France 4

Une consultation a été lancée en septembre dernier par France 4, auprès de producteurs afin de créer un rendez-vous de fiction inédit de la chaîne offrant une place aux nouveaux talents.

Sur près de 100 projets adressés à France 4, 8 projets ont été développés puis 4 d’entre eux ont été sélectionnés pour la production d’un pilote non diffusable :
– Gagnant/gagnant (26’), produit par Kabo, Thalie, 2P2L, A. Kappauf, St. Moatti, A. Piwnik
– Jet lag (26’) , produit par Télé images, Ph. Alessandri, E. Jacquelin
– Dédale (52’), produit par Eléphant et Cie, G.Cholet, G. Renouil
– Louve (52’), produit par Kwaï, Th. Bourguignon, S. Carrère

Le tournage des 4 pilotes démarre. A l’issue de cette étape, France 4 arrêtera son choix.


Media(s) un autre regard est désormais en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

Vous pouvez cependant continuer à suivre les commentaires sur l’actu TV sur le fil Twitter et sur mon compte personnel : @Emmanuelmatt

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *