Dictionnaire! & technologies

21 juillet 2013

Arrivée du Tour de France 2013 : Installation de la caméra aérienne 2D au dessus de la Concorde

Deux grues de 60 mètres de haut, 230 mètres entre les deux. La Place de la Concorde fermée à la circulation pendant deux heures dans la nuit de samedi à dimanche le temps de tirer les câbles et d’effectuer les premiers tests du Cablecam 2D ACS France, ce système de caméra aérienne suspendu sous des câbles, l’une des innovations de la réalisation par Jean-Maurice Ooghe de l’arrivée à Paris du 100ème Tour de France sur France 2.

Fin mai, Media(s) un autre regard vous annonçait déjà en avant première dans un article les nombreuses innovations du dispositif de réalisation de Jean-Maurice Ooghe pour l’arrivée du 100ème Tour de France sur les Champs-Elysées à Paris.

L’occasion de vous proposer une simulation du plan d’implantation des caméras :

100ème Tour de France - Nouveautés du plan de caméras de Jean-Maurice Ooghe - France TV Sport

100ème Tour de France – Nouveautés du plan de caméras de Jean-Maurice Ooghe – France TV Sport

Parmi les innovations, un dispositif caméra exceptionnel installé autour de l’Arc de Triomphe dont les coureurs du Tour feront pour la première fois le tour cette année. Le matériel de tournage devait être installé ce dimanche matin.

Un autre dispositif encore plus original a déjà été installé en partie dans la nuit de samedi à dimanche : un Cablecam 2D Flying V ACS France. Comme vous l’avez vu sur le schéma plus haut (ligne rouge) il va traverser la place de la Concorde.

Un système CableCam est un système aérien qui permet à une caméra se déplacer en hauteur, de façon stable, suspendue par des câbles.

Vous aviez déjà pu découvrir les célèbres CableCam ACS France placés au dessus du Stade de Roland Garros : (Présentation du CableCam 1D ACS France à Roland-Garros).

Les bases des 2 CableCam d'ACS France à Roland-Garros

Les bases des 2 CableCam d’ACS France à Roland-Garros

Mais pas de tours ou de points hauts pour tirer les câbles au-dessus de la place de la Concorde à Paris. Il a donc fallu installer deux grues à deux extrémités.

A 21h30, ce samedi soir, elles étaient en place :

Les 2 grues du Cablecam ACS France sur la place de la Concorde - Arrivée du Tour de France

Les 2 grues du Cablecam ACS France sur la place de la Concorde – Arrivée du Tour de France

La grue B, capable de soulever 100 tonnes n’a cependant pas pu être installée dans le prolongement de la rue de Rivoli comme le souhaitait initialement Jean-Maurice Ooghe. Problème d’autorisation, de sécurité, de poids… Cela va limiter certains plans imaginés initialement par le réalisateur notamment pour l’entrée des coureurs sur la Place de la Concorde.

A l’opposé, à 230 mètres de là, la Grue A capable de soulever 150 tonnes est la grue principale, celle où est installée la base (les moteurs et le poste de pilotage du système et de commande de la caméra).

Voici ce système de moteurs installés à la base de la grue A :

Les moteurs du Cablecam 2D ACS France à La Concorde - Arrivée du Tour de France

Les moteurs du Cablecam 2D ACS France à La Concorde – Arrivée du Tour de France

A gauche et à droite (encadrés de gris) deux systèmes de moteurs qui permettent de faire avancer ou reculer le système caméras sur son skate entre les deux grues et en même temps de faire monter et descendre la caméra de quoi obtenir un système 2D.

A Roland Garros, le système était un CableCam 1D. Ainsi la caméra sur son support – le skate – pouvait avancer et reculer à volonté sur un système de câbles tendus entre la base et une tour.

Avec le système 2D installé à la Concorde, il sera aussi possible en simultané de faire monter et descendre la caméra.

Pour faire évoluer en translation et verticalement une caméra sur câbles, il existe sur le marché (au moins) deux systèmes :

– L’un d’entre eux consiste à installer un second moteur vertical sous le skate principal. Ainsi, en même temps que le skate avance et recule, un second moteur et ses câbles permettent de faire monter et descendre une seconde partie contenant la caméra.

– Le système CableCam 2D ACS France est plus complexe. En effet tout le système fonctionne à partir de deux uniques câbles tirés entre deux les deux sommets des grues. C’est ensuite, grâce à un habile système de poulies que les câbles, en étant plus ou moins tendus vont permettre à la caméra d’avancer et reculer et de monter et descendre en même temps la caméra.

C’est peut-être plus clair sur ce schéma ACS France :

Systeme CableCam 2D ACS France - Schéma

Systeme CableCam 2D ACS France – Schéma

Vous aurez repéré les deux grues à gauche et à droite et les câbles tirés entre les deux qui supportent le skate du Cablecam 2D.

De nombreux câbles au final? Et bien non, tout ce système de câbles n’est en fait réalisé qu’avec deux câbles tendus. Media(s) un autre regard a pu le constater ce samedi soir, enfin à partir de 23h45.

En effet, si le dispositif est déjà complexe à installer dans un stade, il l’est encore plus quand il s’agit de traverser une place où circule des milliers de voitures et de piétons. Il a a donc fallu réussir à obtenir l’autorisation de la préfecture et le blocage de minuit à 2h du matin de la circulation sur une grande partie de la place de la Concorde.

Regardons de plus près le matériel installé sur les deux grues :

Cable Cam 2D ACS France - Place de la Concorde : Le matériel sur les deux grues

Cable Cam 2D ACS France – Place de la Concorde : Le matériel sur les deux grues

Sur la ligne du haut, à gauche, la grue A vue depuis la Place de Concorde. A droite nous sommes à coté de la grue avec en ligne de mire la grue B. Sous la tente, le poste de commande en cours d’installation. Dimanche on va y retrouver à la fois le pilote du CableCam présent pendant cette installation (Benjamin Collette) et le cadreur de l’ensemble (Steve Desbrow). (Responsable technique vidéo : Fabrice Ourthe)

Le pilote va gérer l’ensemble des déplacements de la machinerie pendant que le cadreur va commander à distance les mouvements de la caméras (rotations diverses, zoom etc.). Pas de câble supplémentaire d’ailleurs pour la caméra, elle sera autonome en énergie (Batteries) et utilisée en liaison HF pour l’image. Par contre après la réception en HF de l’image à la Base, le signal sera envoyé par l’une des nombreuses fibres installés dans les égouts de Paris pour l’occasion jusqu’au car régie. Dans le sens inverse, un signal sera envoyé depuis la car pour régler les paramètres de la vision de la caméra.

La caméra utilisée sera une caméra Cineflex gyrostabilisée HD.

Sur la ligne basse de notre mosaïque photo, à gauche, la base de la grue B.

Beaucoup moins de matériel, uniquement deux câbles enroulés sur leur tourets. Ce sont ces deux câbles qui vont devoir traverser la Place de la concorde tout en passant d’abord dans des poulies installées sous un pont « lumière » déjà suspendu à 60 m de haut, à la cime de la grue.

Et c’est ainsi que commence (Photo en bas à droite) la traversée des deux uniques câbles sur la Place de la Concorde vide.

Installation des câbles du Cable Cam 2D ACS France à la Place de la Concorde

Installation des câbles du Cable Cam 2D ACS France à la Place de la Concorde

Nous revoici à la Grue A. Les câbles sont arrivés jusque là sans trop de difficultés (pas d’obstacles majeurs sur cette place). Et c’est là que commence un « jeu » assez complexe de passages des deux câbles à travers des poulies, elles-aussi suspendues sous un pont « lumière », mais aussi un passage des câbles à travers les disques et autour des cylindres des deux moteurs de commande du système.

Ce « tissage » de câbles étant réalisé, le pont lumière peut lui aussi être monté au sommet de la grue et, comme vous le voyiez à droite, au final on obtient un autre système de câble à 4 fils que l’on va tirer jusqu’au centre de la Place pour rejoindre un autre système de 4 fils identique en provenance de la Grue B.

Jonction de deux systèmes de câbles : Cable Cam 2D ACS France, Place de la Concorde, Tour de France

Jonction de deux systèmes de câbles : Cable Cam 2D ACS France, Place de la Concorde, Tour de France

2 câbles tirés entre les deux grues et au final 4 câbles de chaque coté avec en leur centre ce qui sera ce dimanche remplacé par le skate avec sa caméra, sans oublier les deux fils tendus en hauteur entre les deux grues?

Et oui, cela peut paraître très surprenant mais c’est le résultat obtenu avec toutes ces poulies. Pour vous aider à imaginer cela souvenez-vous du jeu des élastiques tendus entre les doigts des deux mains. Comment défaire le maillage des fils réalisés avec un seul élastique? C’est un peu la même chose ici.

C’est tout ce système habile de passage des câbles entre les poulies qui font l’originalité du système et qui est en grande partie confidentiel (secret de fabrication!).

Mais à 1h passée, pas question d’installer le skate, support de la caméra. Jusqu’au moment où la police allait rouvrir la circulation, il s’agissait encore de réaliser un maximum de tests. La caisse métallique remplie de poids et orange pour être bien visible allait jouer le rôle du skate pour paramétrer et contrôler le fonctionnement de cette machinerie.

Plus aucun test ensuite avant le passage ce dimanche matin du Bureau Veritas venu contrôler la bonne installation du système et donc valider son exploitation au-dessus du public. Dès lors il sera possible d’installer le skate et sa caméra et donc de pouvoir commencer à répéter avec le cadreur en début d’après-midi.

Deux grues et leurs sommets à 60 mètres de hauteur? Cela va donc permettre à la caméra de réaliser des plans entre le sol et 30 mètres de haut (on calcule en général à la moitié de la hauteur de la grue) Ainsi il sera possible de passer derrière l’Obélisque mais aussi peut-être de passer au-dessus de son sommet puisqu’elle mesure 23 m de haut (25 selon certains sites).

Jean-Maurice Ooghe va pouvoir jouer l’entrée des coureurs sur la Place de la Concorde depuis la rue de Rivoli et les suivre dans leur montée des Champs Elysées puis les récupérer lors de leur descente et les accompagner sur la Place de la Concorde, et tout cela sur France 2, exceptionnellement en prime time.

Une échappée? Il ne faudra que 20 secondes pour que la caméra passe d’un coté à l’autre du câble (seul 80% de sa longueur est exploité).

Une arrivée du Tour de France entre chien et loup après 10 tours dans Paris (ou moins si ASO estime que la luminosité sera trop faible au moment de l’arrivée) suivie d’un protocole organisé de façon spectaculaire cette année, vers 22h, de nuit.

A la même heure ce samedi, Jean-Maurice Ooghe était déjà revenu d’Annecy. Il calait avec le directeur photo du spectacle de fin de Tour la réalisation du protocole devant un Arc de Triomphe habillé de vidéo-projections.

Pour ce faire une caméra lourde avait été installée sur un praticable mobile dans l’axe des Champs Elysées dont le bas était alors offert aux piétons. La caméra était reliée à une camionnette d’où Jean-Maurice Ooghe pouvait avoir une première idée du résultat image.

Répétitions du Protocole du 100ème Tour de France sur les Champs Elysées

Répétitions du Protocole du 100ème Tour de France sur les Champs Elysées

Reste désormais à découvrir le résultat à l’image dès 18h pour le départ de la course depuis Versailles et dans Paris à partir de 19h30 ou 20h selon la vitesse du peloton.

Les plus impatients pourront aussi découvrir les coulisses sur Twitter dès l’après-midi depuis la zone média et dans la semaine sur Media(s) un autre regard.

A lire aussi : Les coulisses du Tour de France, le dossier
dont :
– Les hélicoptères du Tour de France
– Un jour au coeur du Tour de France, du village départ à la ligne d’arrivée en passant la par course vécue de l’intérieur
– Les autres caméras du Tour de France – Sprint et Ligne d’arrivée
– Le plateau et dispositif caméras de l’Après Tour présenté par Gérard Holtz
 Les avions relais du Tour de France
– Une caméra Photo Finish (lynx)
– Le Tour de France, la vie la nuit
 Les données en temps réel par Alimage : le calcul et l’affichage des écarts de temps, des distances … Explications
Les cadreurs motos sur le Tour de France (Article écrit avant le changement des motos)

Le plan de caméras et dispositif inédit de l’arrivée du 100ème Tour de France à Paris.


Media(s) un autre regard est en sommeil. Les explications dans cet article Making of(f)!

La production TV qui inspire les autres formes de rencontres avec le public?  Retrouvez les nouvelles activités – Interventions, Conseil, formation… – de l’auteur sur Emmanuel Matt Accompagnement et sur les réseaux sociaux : Twitter @EmmanuelMatt et sur Facebook   

(Cliquez sur les photos pour les agrandir)






0 commentaire


Soyez le premier à déposer un commentaire!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *